25 avril 2016

La bluette que je t’aime

About Sérum Bluette Peaux Grasses de Pachamamaï
bluette00

Je ne te raconte même pas les hurluberlus qui me passent sous le nez, au travail, dans la rue, au supermarché. Je dois avoir un magnétisme particulier pour attirer les idiots de service, ceux qui veulent emmerder leur monde se concentrent sur ma personne jusqu’à me couvrir d’un patchwork humain de niaiserie et d’innommable connerie.

Tu m’étonnes qu’on a le visage qui se brouille vite comme une pomme pas fraîche, nos ancêtres pouvaient aller paître avec les vaches quand ils avaient un oeuf à peler avec la terre entière.

Nous, misère, il ne nous reste que l’intimité.

Danser en petite culotte, swinguer en serviette de bain, et pester sur les voisins en s’empiffrant d’une pizza grasse.

Le tout en espérant qu’au lendemain, après avoir bien tassé son énervement dans une nuit de sommeil épaisse (gorgonzola sur chasse au trésor, sur empoisonnement royal, mes rêves sont tordus), on aura retrouvé un minois serein.

Sans trace du foie qui crie misère, ni de teint miné par les excès, la princesse que je suis rêve de miracle mais n’a pas la tiare bien droite sur le front.

 

Bluette par Pachamiamiam

Pachamamaï, en fait, mais ma version est plus funky.

Je vous avais déjà dit à quel point j’avais adoré l’huile équilibrante hauschka, son côté flash sur le teint, base parfaite de maquillage et régulatrice honnête d’une peau mixte.

He bien, j’ai trouvé mieux. Mais avec une odeur de foin.

 

Le sérum Bluette se place dans la catégorie des « si tu as une taille 38, porte un jean taille 38 ». Entendre par-là qu’il conviendra si vous avez une mine affreuse et vallonnée de merveilles purulentes, tous types d’épidermes confondus (à part les plus désertiques).

Il n’est donc pas spécifiquement ciblé pour les couennes les plus grasses  (il n’est pas là pour purifier et assainir le terrain au point de le dessécher), non.

Il est une application parfait d’un principe de base en trois temps : réduire les inflammations / aplanir le terrain / hydrater la peau. Et ce combo fait des miracles, même sur une peau mixte comme la mienne.

 

Dedans il y a : de l’huile d’olive (parfaite pour endiguer la déshydratation, excellent anti-âge), de l’huile de chardon-marie (très riche en acides polyinsaturés, régénère la peau et la protège), de l’huile de sésame (restructurante, donne un toucher soyeux), de la nigelle (testée ici, purifiante multi-usages), de l’huile de graines de fruit de la passion (hydrate, booste la production de collagène), de l’HE de lavande et de romarin (pour le côté cicatrisant, purifiant) et un antioxydant naturel.

Olea europaea oil, silybum marianum seed oil, sesamum indicum seed oil, nigella sativa seed oil, passiflora edulis seed oil, lavandula angustifolia, rosmarinus officinalis oil, tocopherol, limonene, linalol

bluette 2

Comparé à celui du Dr Hauschka, le sérum bluette est beaucoup plus fluide donc moins casse-bonbon à étaler. Il laisse instantanément un effet douceur sur la peau, d’autant plus quand on le combine à une crème de nuit par-dessus, c’est alors le nirvana qui s’invite chez soi.

Quelque peu gâché par une odeur qui me rappelle celle de l’huile de chanvre, un arrière-fond rustique qui donne envie d’aller pique-niquer et de s’empiffrer de salade normande en observant les ânes paître du coin de l’oeil.

Mais il faut ce qu’il faut pour prendre soin de sa couenne.

 

Il ne sera pas le genre de couteau-suisse qui va régler TOUS les problèmes de boutonniaux, surtout si vous en êtes bardé, il est plutôt le flacon parfait pour les minois à la peau normale à grasse ET sensible, la balance entre les différentes huiles étant impeccable.

Fun fact, la composition n’était pas la même sur mon flacon que sur le site, apparemment il y avait eu une erreur d’étiquetage, ce qui m’a amené à un test plus ou moins à l’aveugle, inédit quand on sait que je suis du genre à manger la liste du regard avant d’utiliser tout produit.

L’un dans l’autre ça m’a permis d’être encore plus objective (ne sachant pas vraiment ce que je m’appliquais sur la bouille)(hin hin).

 

Je suis toute contente parce que ce sérum est vraiment léger (la marque le disait, mais faut le tester pour le croire). Même en abusant et dépassant la dose recommandée d’une goutte – j’en mets 4, il ne donne pas un aspect sur-luisant. On peut aller se coucher sans craindre de tomber du lit en glissant sur l’oreiller.

En gros, il hydrate (excellemment bien), il régule mes geyzers sébumiens, il s’occupe des peaux sèches quand j’en ai (merci la nigelle), il repulpe le visage un peu à la manière de ma crème doudou chérie de chez Nominoë, et il contribue (j’en suis certaine) à donner un aspect plus frais en entretenant une atmosphère sans rougeurs.

 

Je le sais, plein de femmes n’osent pas tester des produits huileux parce qu’elles pensent qu’elle vont finir avec un troisième coude sous la paupière, mais ce flacon bleu pourrait bien être votre soin charnière pour enfin goûter au pays de la grassouillette.

A y regarder de plus près, vous vous rendrez vite compte que d’alimenter ce qu’il y a de vital pour la bonne forme de la peau (à savoir le ciment intercellulaire) avec des lipides bien ciblés, c’est la base.

Après le démaquillage. Le nettoyage. Et le swing en babouche au saut du bain.

Moi aussi j’ai une échelle de priorités.

 

Je ne vous lâche pas sans une petite note informative : pour celles qui se demandent d’où sort la marque Pachamamaï, il s’agit d’une aventure cosmétique frenchie, avec des gens qui fabriquent des bidules vegan et cruelty free en chantant au clair de lune. Comme quoi, en France, y a autre chose à découvrir que le quartier de brie sur un bout de pain craquant.

 

Des bisous les Caribous !
Sérume Bluette, offert par SEBIO (merci !), à shopper sur leur site
Pour plus d’infos sur la marque, c’est par ici.

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

6 réponses à “La bluette que je t’aime

    1. Mona Auteur

      surtout quand on sait combien de temps dure un sérum huileux, y a pas photo sur le prix, c’est très raisonnable 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *