1 septembre 2014

Celui qui rattrape le regard du « boeuf qui a mal dormi », ou le correcteur de Bobbi Brown

bbcorrector00.jpg Ma descente dans la fosse du maquillage est encore récente.

Il y a un peu plus d’un an, j’avais juste une poudre que je me saupoudrais sans retenue sur le visage comme on sucre une pâtisserie, un mascara en fin de vie « mais même si ça fait des croûtes de cils, ça me transforme en fille belle », aucun blush, et un bronzer orange.

Avec tout ça, je pouvais, au mieux, avoir l’air d’un macaque qui veut s’accoupler, au pire, d’un lémurien de Madagascar au pagne froufrou-tralala.

J’exagère le trait.

A peine, tu vois.

 

Les sourcils, je m’en tamponnais le coquillard (tu savais que ça voulait dire « anus » ?)(genre « je m’en chatouille le trou de fesses » ?), j’étais une zen du pinceau et il ne fallait surtout pas m’engager sur le terrain du coloriage de la paupière parce que je n’en voyais pas l’intérêt.

Puis j’ai appris des mots comme primer/blender/swatch, j’ai compris l’astuce de la fille qui gère derrière sa coiffeuse.
Et quand j’ai su faire la différence entre un correcteur et un anticernes dans une boutique Bobbi Brown, et que d’un coup mon visage s’est illuminé, j’ai saisi une magie que je ne voulais plus quitter (#fillesousacides)

Tu ne reviens pas de ce genre d’expériences, c’est la force du beauty flow, bébé.

 

Le correcteur de Bobbi

bbcorrector0-copie-1


Différence

Correcteur : corrige un défaut de couleur dans le teint (rose ou orange pour annuler certains cernes, jaune ou vert pour les rougeurs, etc)

Anticernes : a plus le rôle d’un camouflage, il couvre un cerne (une fois corrigé, idéalement), pour unifier la zone

Mais comme la langue française craint du boudin concernant les traductions, faudra faire confiance à ton instinct, parce qu’un concealer devient parfois un correcteur et vice versa.

 

Donc dans un monde parfait (ou du moins celui de Bobbinette), il faudrait exécuter un layering du dessous de l’oeil, sans parler de la poudre à rajouter par-dessus pour que rien ne file en journée, bonjour le cake oculaire.

 

Quand la maquilleuse m’avait mis le correcteur, je suis restée comme un rond de flan, j’aurais pu la prendre par le col de sa chemise et lui hurler « COMMENT T’AS FAIT CA, BORDEL ? ».

En deux coups de pinceau, on aurait dit que j’avais rencontré trois baffes sur mon chemin, un shot de caféine et une piqûre d’adrénaline, j’étais comme une de ces pimbêches de 16 ans, presque jeune ET fraîche, prête pour une nuit blanche.

J’avais quand même acheté l’anticernes en plus, la faute à la vendeuse, mais à vrai dire il ne me sert à rien : je n’ai pas TOUS les jours du bleu plaqué sous l’oeil, je trouve que l’association des deux est too much pour mon goût, mais c’est personnel. En soi, ça passe bien, ça ne colle juste pas à ce que j’aime, et puis surtout, no need means no need.

 

Compo/packaging/texture du correcteur

bbcorrector000.jpg

L’un comme l’autre ont exactement la même composition :

Les ingrédients sont assez lourds (huile minérale, cires), il y du tocopheryl acetate comme antioxydant plusieurs émollients pour ne pas assécher, entre autres.

Je sais que Bobbi fait souvent attention à faire des produits safe, mais si vous avez un contour de l’oeil sensible aux formulations riches/occlusives (dans le sens qui développe systématiquement des grains de miliums), alors il faudra passer son chemin.

Et pour bien me contredire, je vous avouerais que je suis totalement le cas de figure que je viens d’exclure mais comme je ne l’utilise pas tous les jours, sur moi ça passe.

petrolatum, octyldodecyl stearoyl stearate, bis-dyglyceryl polyacyladipate-2, methyl methacrylate crosspolymer, tribehenin, kaolin, silica, polyethylene, tocopheryl acetate, lecithin,polysorbate 20, tocopherol,propylene glycol stearate, tetrahexyldecyl ascorbate, microcrystalline wax, sorbitan laurate, caprylyl glycol, propylene glycol laurate May contain: titanium dioxide (ci 77891), iron oxides (ci 77491, ci 77492, ci 77499), mica, ultramarines (ci 77007)

 

Le petit pot contient 1.4gr de produit, et depuis que je l’ai, le produit baisse très lentement (parce que fort chargé en pigments, il n’en faut pas une truelle pleine), donc malgré son prix, on y gagne sur la longévité du bidule.

La touche girly-trop-mignon réside dans le packaging, qui propose un minuscule miroir qui permet de voir l’oeil qu’on maquille – et uniquement lui – quand on est en vadrouille. Le comble du chic.

 

Au niveau de la texture, on est loin des correcteurs légers, même si extrêmement modulable, il vaut mieux un peu chauffer la matière quand les températures ne sont pas idéales (type « atmosphère banquise » dans ta chambre), et une fois travaillé, il s’étale comme un charme et réveille instantanément le regard.

bbcorrectooor.jpg bbcorrector3.jpg Face // Dream tint light Jane iredale + Poudre Minérale Légère Une Beauty + High impact Clinique + Pot Rouge Fresh Melon Bobbi Brown

 

Bon sur les photos, en l’occurrence, j’avais passé une bonne nuit, donc la différence « yeux de boeuf, pas yeux de boeuf » est moins flagrante, mais on voit quand même que le correcteur lisse sans effet de matière.

 

Ce que j’aime :

  • l’ultraportabilité de la chose : alors oui, il faut y mettre les doigts si on ne veut pas s’encombrer d’un pinceau, mais en deux coups de cuiller à pot, je tapote et l’histoire est réglée
  • la durée de vie : je suis une fana des produits qui coûtent cher mais durent longtemps, donc oui, je ne regrette pas mon investissement
  • le rendu : poudré, pas poudré, même combat, sur moi rien ne file, ne devient caky, il ne m’irrite pas les yeux ni ne me donne envie de les frotter vigoureusement
  • la couleur : j’ai l’extra-light bisque, et la couleur est clairement faite pour moi, juste assez claire pour illuminer, et juste assez rosée pour corriger
  • l’effet photoshop: même sans silicone, on a vraiment un effet lissé du contour de l’oeil, donc pas mal (si bien appliqué) pour les personnes qui ont des rides dans la zone, la texture comblera ce qu’il faut

 

Le seul petit bémol, commun à tous les produits de make-up crémeux, c’est que c’est un vrai attrape-poussière dans le pot (t’inquiètes, tu ne vas pas finir comme une Chewbacca sous l’oeil), mais sans ça, il a tout bon.

 

Le cas des cernes marqués

Comme dit plus haut, normalement on peut doubler le correcteur d’un anticernes de la marque, chose que j’ai déjà faite, et si on prend le temps de poudrer entre chaque couche (m’sieur Goss Wayne le conseille), le résultat tient la route.

Mais c’est le genre de cas de figure qui intéressera surtout les personnes qui ont des cernes très marqués (héréditaires, manque cruel de sommeil, bébé qui fait pas ses nuits) et veulent être impeccables pour un rendez-vous.

 

Dans la vraie vie, je ne cherche pas la perfection juste les petites améliorations qui apportent un plus, et clairement le correcteur de Bobbi Brown joue son rôle à merveille.

Après, il y en aura encore pour râler sur le prix, mais, Jeannine, quand tu veux de la bonne came qui ne bouge pas, tu payes un peu plus cher la qualité.

Et puis, vu qu’il va me durer toute ma vie, le calcul est vite fait.

 

A choisir, tu fais comme tu veux, tu peux ne prendre que l’anticernes, mais je suis moins bluffée par le rendu des pigments jaunes que par le rose pâle qui donne un coup de flash de dingue.

DONC oui oui oui, ultra-oui au petit correcteur qui me fait un regard de fifille qui a bien dormi, et même si je le dis souvent, rajoutons-en, je t’aime à la folie Bobbi.

 

Des bisous les Caribous !
Achetés 26 euros pièce chez Bobbi Brown à Bruxelles
Correcteur en Extra-light Bisque // Concealer en Porcelain

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

14 réponses à “Celui qui rattrape le regard du « boeuf qui a mal dormi », ou le correcteur de Bobbi Brown

  1. Pauline

    Bobbi je lui ai dit oui ! Moi aussi j’ai craqué ma gaine en m’offrant le correcteur et l’anticernes. Je ne les combine pas quotidiennement mais le correcteur est mon ami chaque jour (ma fille ne fait pas ses nuits la bougresse !!). L’anticernes je l’utilise au feeling, lorsque je dois être la plus bonne de la plus bonne de mes copines ou lorsque ma fille a fait sa Queen of the night ! J’utilise aussi le fond de teint de Bobbi et je compte bien m’offrir un de ses pots rouges et son baume à lèvres…

    Répondre
  2. Lilly Turtle

    Heureusement que je n’ai pas de Bobbi Brown chez moi… A te lire, c’est le meilleur pour TOUT le maquillage. Hors, j’aime le maquillage. Mais mon porte-monnaie et Monsieur Turtle, beaucoup moins !


    N’empêche, elle a l’air cool, cette marque…

    Répondre
  3. JujuK

    Ahhhh mais je vais finir par vraiment, vraiment vouloir essayer les produits de Bobbi. Justement, y’en a un qui vient de s’ouvrir à Lyon, paraît-il… Bon ben je sais ce qu’il me reste à faire !
    Sinon rien à voir mais j’ai testé (enfin… acheté…) la nouvelle crème A-Derma, elle est absolument géniale, fluide, douce, elle sent bon, on en a envie de s’en tartiner tout le corps (mais à ce prix-là, non quand même !) et le flacon-oreilles-de-lapin est trop chouette ! Merci pour cette découverte de crème de mi-saison !

    Répondre
  4. Maureen

    Waw je suis très tenté par ce petit anti cernes maintenant que j’ai lu ton article ! J’en ai un dans le même style, c’est un kiko, mais je ne peut l’utiliser qu’en correcteur il fait un effet beurk sous l’oeil… Juste une question, comment l’appliques tu ? Au pinceau ou au doigt ? 🙂
    Bonne journée !

    Répondre
  5. Tartopomm

    bravo pour la Une!
    C’est vrai que ce produit est bien, mais on trouve la même qualité, si ce n’est mieux, et pour moins cher: le correcteur de The Balm

    Répondre
  6. The Pretty Cream

    J’aime énormément ce correcteur et je suis d’accord avec toi lorsque tu dis qu’il se suffit à lui même. Mais le combo correcteur + kit anticernes + les deux pinceaux Bobbi Brown (Eye Blender Brush et Concealer Blending Brush) est top top (j’ai eu mal à mon porte monnaie lorsque j’ai investi dans ces 4 articles mais avec le recul, il s’agit pour moi d’un très bon investissement). J’aime aussi le Tinted Eye Brightener de Bobbi Brown pour sa légèreté etson rendu glowy.

    Répondre
  7. Ad Linou

    Et je te re-déteste puisque tu as créé un autre besoin chez moi, mais que je n’ai aucun corner Bobbi dans ma ville et dans la ville où je travaille ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *