6 octobre 2014

La théorie du (+/-) pour les débutants ou la méthode simple pour choisir ses soins

einstein-formule-tableau_Fotor.jpgQuand j’avais commencé à écrire cet article, il y a deux ans, je pensais pouvoir arriver à expliquer ma petite théorie, sauf que j’ai vite abandonné le navire,  je suppose que je n’avais pas les « connaissances » nécessaires pour me faire comprendre.

Rouleau compresseur cosmétique, quand tu nous tiens.

 

J’ai donc remisé mon idée en attendant le bon moment, et voilà qu’il y a quelques jours, j’ai eu un déclic. J’ai été une bonne débutante comme tout le monde, j’allais en parapharmacie pour m’acheter toute une routine de soins en pleurant à chaude larmes, en hurlant un « regarde bouton ouiiiin » à qui voulait l’entendre.

J’en sortais toute heureuse avec sous le bras un armada de produits décapants, pensant que la marque avait assez bien formulé son schmilblick pour ne pas arracher l’épiderme.

Faux.

 

On doit toujours faire l’impasse sur l’hydratation dans ce genre de cas, parce que rares sont les gammes de para qui proposent un canevas complet qui traite et soigne en même temps. Pour ça qu’il est toujours plus « sain », quand on a une peau aux indésirables multiples (boiteuse, réactive, sèche, juste grasse mais mature, etc.), de trouver son bonheur dans plusieurs corners pour se créer un petit patchwork perso.

Le problème étant qu’une fois à la maison, chaque produit n’a pas été pensé pour travailler en synergie avec ceux du voisin, du coupon se retrouve vite bête comme chou à essayer de faire avancer un âne sans pattes.

 

Théoriser les routines 

L’idée dans la théorisation des routines, c’est qu’on cible un peu mieux ses produits quand on y connaît vraiment rien de rien mais qu’on veut SE CHOUCHOUTER le minois : de manière générale ::

Tout ce qui est purifiant/anti boutons/assainissant/clarifiant/matifiant obtient un (-), ce qui est hydratant un (+), ce qui est pour l’éclat un (+), peeling/resurfaçant un (-) même si c’est hydratant à terme, les baumes et huiles démaquillantes un (+), ce qui est ultra-riche sur peau mixte un (-) parce que moins d’eau (mais un (+) sur peau sèche du coup), etc. 

 

Peau de départ : peau mixte à légères imperfections 

On va commencer avec un exemple simple :

  • un démaquillant micellaire (+/-)
  • un nettoyant moussant purifiant (-)
  • un tonique clarifiant (-)
  • un soin traitant anti-imperfections (-)

 

Tout ce qui est purifiant/traitant obtient un (-). Ce qui est hydratant un (+).
Dans la routine ci-dessus on additionne donc trois (-), et un (+/-) (l’eau micellaire faisant partie des produits qui réussissent à des peaux sensibles, pas à d’autres).

Il est donc clair qu’avec un patchwork pareil, la peau va (très vite) décliner, se déshydrater, montrer des plaques de sécheresse, d’autant plus si la routine est répétée deux fois par jour.

 

Un autre exemple :

  • un démaquillant baume à rincer (+)
  • un nettoyant moussant purifiant (-)
  • un tonique calmant à la camomille (+)
  • un soin anti-âge hydratant (+)

Ici, la routine est globalement bonne. La seule chose qui peut coincer, c’est au niveau du double nettoyage, mais c’est à voir au cas par cas, certaines personnes supportant très bien le grand wash wash quotidien.

 

Un dernier exemple :

  • démaquillage à la lingette démaquillante (+/-)
  • rinçage à l’eau thermale (+)
  • crème anti-acné dermato, type peroxyde de benzoyle (-)
  • crème nourrissante intense (-)

 

Le démaquillant peut être négatif si utilisé sur peau réactive, les frottements répétés lui étant déconseillés. Gare aux boutons, une crème nourrissante étant plus riche en phase grasse, et moins ciblée « hydratation », elle traitera les plaques sèches dues à la crème anti-acné, mais ne suffira pas pour compenser la perte d’hydratation (du coup peau granuleuse).

 

La prise en compte du type de peau mais pas que 

Je préfère faire simple et me baser sur la réactivité de ma peau/sa sensibilité, plutôt que sur sa tendance à briller un peu sur la zone T (une vraie peau mixte, tope-là). Donc je cible ce qui chouchoute et est un vrai (+), je préfère les produits qui clament une texture légère que ceux qui parlent de « peau mixte à grasse », je ne fais pas systématiquement de double nettoyage, j’achète autant que possible des produits doux et bannis les gommages à gros grains.

Dans l’absolu, si vous êtes tout penaud dans les rayons, prenez ce qui convient à « tous les types de peaux », pour les premières étapes de la routine (démaquillant/nettoyant/lotion), et privilégiez une crème qui ne soit ni trop riche ni trop légère (histoire de ne pas faire frire des scampis sur votre front en fin de soirée).

 

Les conseils de Mireille 

Même si ça peut paraître abstrait, j’ai toujours ciblé mes routines pour obtenir un maximum de (+), et éviter les moins autant que possible, les réservant à un usage ciblé (donc pas en soin total sur tout le visage, on observe souvent que les boutons ne sont qu’à des endroits particuliers).

Je considère que mon objectif numéro 1 est l’hydratation, vu que cela favorise la cicatrisation, le renouvellement cellulaire en bonne et due forme et que ça repulpe à merveille (framboise dodue powa).

Aussi, j’ai toujours essayé de conclure mes routines par un soin (+) pour éviter le carnage.

 

Alors bien sûr, il existe effectivement des soins purifiants dans des bases huileuses en cosmétique bio, par exemple, et à ce moment-là il faut voir au cas par cas l’effet que ça a, même si je préfère mettre tout ce qui traite les imperfections dans le même panier.

 

Ici il s’agissait surtout de vous donner une sorte de méthode hyper simple pour vous en sortir et arriver à mettre sur pied un semblant de routine quand vous n’en avez jamais eue.

Le mieux est de commencer avec le strict minimum (un démaquillant qui fait nettoyant/tonique/crème) et de voir comment ça se passe, si la peau s’habitue ou non aux différentes étapes.

 

N’oubliez pas que l’introduction progressive des produits est de mise pour les débutants comme les autres : on conseille deux à trois semaines (idéalement un mois) avant d’utiliser un nouveau soin, pour pouvoir cibler plus facilement un coupable s’il y a une poussée de boutons innommable, chose plus délicate à faire quand on a commencé cinq flacons en même temps (c’est ta réputation de Sherlock qui est mise en doute).

 

J’espère que le petit pitch mathématique vous aidera un peu, c’est la méthode la plus simple que j’ai en stock pour vous garantir une routine basique qui tient la route.

Le mieux étant d’avoir un canevas de base et de l’adapter par la suite, ça ne sert à rien de se grouiller en cosmétique, ces choses-là prennent du temps à se « construire ».
Et le Caribou est lent.

 

Des bisous les Caribous ! 

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

12 réponses à “La théorie du (+/-) pour les débutants ou la méthode simple pour choisir ses soins

  1. Orphea

    Oui, oui et oui ! Je plussoie ! Je cible aussi un maximum les soins sur mes boutons, avec ma peau sensible ce serait un carnage. Et trop de soins, tuent les soins. Ma peau ne se porte pas plus mal après 24h sans make-up et sans soin / nettoyage (le weekend glandage).

    Répondre
  2. Pauline

    Cette théorie est parfaite ! Superbe vision et bien plus claire, bravo !
    Depuis peu je m’intéresse à l’hydratation (déshydratation plutôt !) de ma peau mixte et c’est un long chantier mais j’y crois et j’entrevois ma couenne repulpée à souhait !

    Répondre
  3. myel

    Après des années d’essais hasardeux, c’est le même type de théorie que je tente depuis un mois : nettoyant spécifique -, hydratation +, soin localisé en cas d’hormones capricieuses – et localement aussi soin cicatrisant +. J’essaie aussi de faire l’impasse sur le maquillage autant que possible, parce que ça ruine un peu les équations, non ?

    Répondre
  4. lebruitdemespensees

    J’ai eu un peu de mal à comprendre, j’ai du relire plusieurs fois, un peu comme en maths, au lycée, quand on ne comprenais rien aux théorèmes ahah !
    J’adhère à cette théorie et depuis que j’ai pris conscience que ça ne servait à rien d’acheter tous les produits les plus décapants du marché (soit, il y a un an), j’ai un peu appliqué un système proche de ta théorie pour constituer mes routines !
    Ça a bien fonctionné et rattrapé les misères de ces années de maltraitance !

    Répondre
  5. Somadeup

    Oh dis donc mais c’est hyper ingénieux comme système !!
    Franchement je te félicite de l’avoir trouvé et je t’incite à le partager le plus possible !
    Je trouve que c’est une théorie digne de la philosophie d’une marque de cosmétiques de luxe !

    Répondre
  6. lexie blush

    Mona, j’aime tellement tes astuces, quand je te lis je me dis « mais oui mais biensur c’est ca!! »
    Mais tu dis et raconte les choses de manières tellement simples et claire, autrement dis, si un jour tu sors un bouquin, je serai la 1ere a l’acheter! ;)))

    Répondre
  7. Mary de Suisse

    Ca cogite le caribou! Bravo c’est très bien fait! 🙂
    Effectivement deuxième lecture obligatoire pour les nuls en maths 😛

    Tu fais bien de rappeler cette histoire d’hydratation. On (je) peut avoir tendance après un nettoyant ou un masque trop hard à mettre de la crème très riche après pour compenser mais c’est pas le top. Enfin ça, « c’était avant » 😉

    Il faudrait diffuser cet article au monde entier. Oui oui article d’utilité publique mondiale! 🙂

    Répondre
  8. Anyoreu

    Super article ! Pour une fois que quelqu’un essaye de « clarifier les choses » :). Je te lis depuis presque 2 ans maintenant, depuis que j’ai commencé à avoir des problèmes de peau. Je suis enfin arrivée à aimer ma peau (enfin,c’est un bien grand mot, disons que la plupart du temps, je ne me préoccupe pas des quelques irrégularités/imperfections qui me gâchaient mon estime de moi-même) et c’est en partie grâce à ton blog, alors un grand merci !

    D’après ce que tu écris, j’ai une routine pas trop mal :), les seuls « – » sont le nettoyant moussant cattier et un roll-on bouton (peaux mixte et sensible).

    Comme tu dis, j’ai remarqué qu’il ne fallait pas agresser la peau à outrance, ça ne fait qu’empirer son état. Je préfère miser sur le gommage+masque au ghassoul(merci Mona!)+masque de miel de manuka une fois par semaine pour la « nettoyer » un peu plus.

    De toutes manières, la peau parfaite, presque personne ne l’a en vrai,sans fond de teint/correcteur j’entends bien. Qu’on arrête de nous donner des complexes à coup de photos photoshopées et de filles couvertes de fdt!

    Répondre
  9. miminini

    Bonjour Mona
    Je suis ton blog depuis bientôt deux ans – et l’arrivée de mon acné hormonale, ô joie
    Ma peau me rend chèvre. Mais vraiment.
    Je suis gentille avec elle, mais elle s’en fiche cette garce
    Je suis embêtée parce que mon menton, LA zone problématique, me semble bizarre. J’ai des mk, la peau épaisse, des imperfections sous cutanées … Et en même temps la peau pèle. Au même endroit, au même endroit. MOI PAS COMPRENDRE.
    Ma routine c’est huilde démaquillante Melvita, mousse Caudalie ou rhassoul, crème légère Jonzac ou Caudalie, puis huile, argan ou rose musquée, pour lutter contre la sécheresse. Mais rien à faire, l’énigme total, le mystère intersidéral.
    En plus, j’ai mangé trop de pizza et mon front se venge. Le salaud.
    J’ai besoin de ton aide Mona.
    Je te remercie mille fois et que ton roiser soit fleuri.
    Miminini
    PS : merci aussi pour la découverte du pot rouge fresh melon. Glow et extase.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *