10 juillet 2020

La douche froide

Quand mes petits remèdes n’arrivent plus à calmer mes migraines, c’est qu’on a atteint la goutte qui fait déborder le lac du coin. Y a l’inondation chez Gisèle et c’est le bordel à cause du déluge.

J’étais désespérée il y a un petit mois, à chercher une solution à tous mes maux de tête constants, jusqu’à ce qu’on me propose de me placer sous une cascade d’eau glacée dans ma douche pour me libérer de mes tensions.

 

Je n’ai JAMAIS aimé le froid. Le frais oui, ça picote un peu le bout des doigts, tu lances un « wouhouhou ça caille » et tu retournes chez toi en claquant la porte pour te fourrer sous un plaid et ne plus en bouger. 

Mais le froid. Qui pour dire « lol je kiffe, alaiz ça chauffe ». Non.

Personne pour baver plus loin que l’autre sur ce sujet-là, l’homme préfère de loin s’agglutiner autour d’un feu plutôt que d’admirer la banquise.

Il y en a qui pourtant adorent quand on se les gèle, c’est leur dada, ils se trémoussent, s’agitent en bord de falaise pour se choper la bourrasque la plus humide et frigorifiante. Ce sont des fous furieux qui se dandinent jusqu’à plonger dans un étang glacé, qui se ruent sur la marée une fois l’an pour marquer le coup. 

Ils sont timbrés. Tarés. Dérangés du ciboulot.

Je les regardais passer à la télé dans un documentaire, laissant échapper un « faut vraiment être con ». 
Promis je serai bien plus polie la prochaine fois, je suis moi aussi devenue une adepte des douches froides.

 

Comme background à cette histoire, tu dois intégrer que :

  • j’étais frileuse H24 avant – à porter des chaussettes doudounes + peignoir + écharpe et plaid. Compliqué pour se lever du canap en gardant le tout en place mais très confo

  • je ne prenais que des douches à 1099 degrés celsius, pas moins ni plus – la buée réduisait la visibilité à 10 cm, même en été

  • j’avais la température corporelle en zigzag – très chaud ou très froid, jamais tempérée

Comment prendre une douche froide

Comme il s’agit d’un gage que tu te lances à toi-même, il n’y a pas vraiment de technique à proprement parler. Tu peux te mouiller le cou (c’est mieux, pour éviter l’hydrocution, ou encore d’être saisi par la température et tomber dans les pommes sur le bord du bain)(c’est moyen comme technique zen).

Ou encore y aller franco.

Je suis plutôt transitionnelle : une touche d’eau tiède pour commencer, on nettoie ce qui doit l’être, et puis une fois rincé, on passe le corps sous le jet d’eau froide pendant au moins 2 mn – et plus si affinités.

On se tartine de gouttes gelées en tournant sur soi-même à 180°, histoire de bien couvrir tout le terrain. Quelle que soit la méthode, l’important est d’être dessous (même si je ne mets pas la tête sous la cascade, ça me congèle le cerveau). Et de tenir bon.

 

La philosophie

Quand je me suis renseignée sur le sujet, j’ai surtout retenu la phrase d’un conférencier lors d’un Ted Talk qui avait sorti en substance « si tu prends une douche froide le matin, qu’est ce qu’il peut t’arriver de plus dur à affronter sur le reste de ta journée ? « .

Elle représente à elle seule une souffrance – un obstacle – un défi – une montagne de pics et de rocs – un soucis que tu balaies d’un revers de main.

L’attrait principal pour moi, c’est ce rush d’adrénaline. On libère ses endorphines au choc thermique et on apprend à avoir un meilleur contrôle sur sa respiration. La douche froide est à elle seule la représentation physique d’un mauvais moment qu’on essaye de surmonter et qu’on arrive petit à petit à dompter.

Même si au début tu te donnes l’impression d’ahaner comme un boeuf lancé sur un 100m haie.

 

Les avantages – mes avis

On a moins de migraines / stress – ou en tout cas j’ai réussi à casser un cycle qui me pourrissait la vie rien qu’en changeant cette habitude là. 

On médite – je me recentre sur les idées good mood et ça me recadre assez vite si j’ai passé une mauvaise journée (oui je préfère les douches froides le soir).

On se sent ultra zen – telle une warrior des steppes qui vient d’anéantir un buffle à main nues, oui clairement, après ça, tu te sens forte et calme comme un moine

On a une plus belle peau – peut-être, elle est surtout beaucoup moins sèche que d’habitude vu que j’ai éradiqué les bains bouillants. J’ai aussi moins de cellulite visible, clairement.

On stimule son système immunitaire – j’ai pas chopé le covid, ça compte ? on verra ce que ça donne en hiver

On se détend les muscles – alors oui oui et plus que oui, après le sport c’est un vrai plaisir – cela ne réduit pas mes courbatures du lendemain mais ça dézingue la sensation d’échauffement après le fitness.

On a un meilleur sommeil – clairement, ça rend un peu stone si on pratique la douche froide le soir, mais énergise si on la prend le matin, y a que du bon.

On perds du poids – comme le corps essaie de gérer sa température, il va y avoir une déperdition d’énergie qui entraîne une perte calorique, qu’ils disent.  Je m’entraîne 4 fois semaines depuis que les salles ont rouvert, j’ai donc perdu du poids mais surtout parce que je soulève de la fonte.

 

Nous sommes bien évidemment en été. En Belgique, certes, mais les degrés frôlent les 20-23 tous les deux jours, on peut donc parler d’un temps agréable qui facilite grandement cette nouvelle lubie chez moi.

J’avais commencé le challenge un peu perplexe – oui c’est pénible au début, mais c’est une question d’entraînement et le ressenti est unique quand tu sors de la douche – tu as une impression de chaleur douce qui t’enveloppe et t’habille.

Rien que pour le boost, et ce que vous ressentirez après, cela vous fera un bien fou. Et de quoi frimer comme un babouin capable de survivre à une apocalypse.

 

Je dirais que c’est un mode de vie qui ne va pas forcément convenir à tout le monde ; y a rien de moins attrayant que de se congeler la nouille quand on a le CHOIX de tourner le robinet vers l’eau chaude.

Mais qui vaut peut-être la peine d’être tenté ?

Des bisous les Caribous !
PS – renseignez-vous si vous avez des pathologies préexistantes comme d’insomnie, d’hypothyroïdisme ou de problèmes cardiaques, entre autres, .

Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *