13 septembre 2013

Le zeste du jour : Moi, blogueuse « beauté », j’utilise des produits naturels et issus de l’industrie traditionnelle

nat.jpg

Depuis que je suis aux commandes de Rose Cocoon, je vous ai autant parlé de produits naturels que de produits issus de l’industrie cosmétique traditionnelle parce que tout simplement, j’ai eu des phases, et je suis bien contente de pouvoir à la fois profiter du soyeux des silicones sur ma perruque, mais également du pouvoir fortifiant d’une ortie.

Alors comment ce fait-ce ? Comment est-ce possible que dans ce monde des blogueuses « beautés », je n’ai pas choisi de vrai camp et suis encore une testeuse tout-terrain malgré les alertes du monde de la santé, de personnes trop critiques et surtout d’extrémistes du naturel (qui font pousser des courges sur leur tête pour être certains d’en connaître la provenance).

Je pense sincèrement comprendre la démarche des gens qui vivent du tout-bio (ou du tout naturel)(attention il y a une NUANCE, ce n’est pas la même chose)(j’étais sérieuse dans la parenthèse précédente) :

C’est plus sain en théorie, on sait ce qu’on mange, d’où ça vient, les labels permettent la traçabilité, ça fait vivre le fermier du coin et sa gonzesse et en plus on se sent fort comme un gardon parce qu’on a le sentiment d’avoir fait le plein de vitamines et détoxifié son corps.

Mais ce qui me dérange, ce sont les gens bornés qui ne pensent pas qu’une addiction pour les soins cosmétiques puisse forcément réunir dans une même routine des produits qui sentent la savane fraîche et d’autres qui évoquent plutôt un bonhomme michelin tout de plastique vêtu.
Pourtant c’est possible, j’en suis la preuve.

 

J’ai cependant quelques restrictions de base qui font suite à mes essais

  • je sais qu’en général ma peau ne supporte pas les silicones les plus lourds en début de composition
  • je sais que ma peau ne réagit plus bien à l’eau florale de lavande
  • je sais que mes longueurs adorent être chouchoutées avec des produits dégueulasses (mais mon crâne lui, a droit à un traitement totalement home made OU à des shampoings sans SLS si possible)(casse-couilles)
  • mes yeux ne supportent pas trop le gras, sinon c’est la fête aux grains de Milium, et je me retrouve avec une grappe de points blancs sur la paupière
  • pour mon corps, vaut mieux du surgras ou un bon nettoyant filmogène
  • j’aime le coca
  • etc.
  • et etc.

 

Je pense qu’au début il faut surtout savoir POURQUOI on essaye de se diriger vers un camp plutôt qu’un autre.

A priori, dans ma démarche, pas de forte intention de devenir une bobo qui s’y connaît en huiles essentielles et qui gère toute la gamme Avène, je suis juste une grosse curieuse qui n’aime pas forcément nier qu’il y a des avancées technologiques, qu’une formulation ne vaut pas une autre, et qu’avant de cracher sur un produit, IL FAUT LE TESTER.

Enfin, je crachote quand même sévère sur des marques qui vendent des sérums remplis d’eau de robinet à 160 euros, et dont l’ingrédient qui fait les gros titres de leurs pubs n’est situé qu’en bas de tableau.

 

Je crachote aussi sur les marques qui font du greenwashing (type THE BODY SHOP, type YVES ROCHER) parce qu’elles induisent le consommateur en erreur, et que, finalement, certains acheteurs tombent de haut en découvrant qu’un produit qu’ils pensaient vraiment « nature » n’a en fait qu’un extrait d’une plante banale en si petite quantité qu’il vaut mieux passer son chemin.
Je crachote donc, mais parfois je succombe quand même.

Parce que je suis une fille (entendre par-là que j’ai des instants gaga en magasin), que j’aime bien avoir l’impression d’être un cake à la banane avec un gel douche pas tropréglo, et parce que je sais ce que je fais.

 

Je pense donc que la seule chose qui me différencie des gens qui choisissent le bio (voire simplement le naturel) ou qui se font des stocks de parapharmacie hauts comme ça, c’est juste l’impulsion réfléchie (oui ça m’arrive) plutôt que la conviction.

J’ai une charte d’ingrédients qui me posent problème, mais dans l’ensemble, je suis plutôt grand public parce que j’ai pris le parti d’être un test humain, que j’aime bien le faire, et que surtout, même si ça emmerde les gens et qu’ils ont l’impression que je plébiscite à la fois la nature et son enterrement, j’ai juste pris la décision de ne pas être une partisane radicale d’un type de cosmétique ou d’un autre.

 

C’est sûrement égoïste pour la planète, mais je n’éprouve aucun remords à m’acheter des produits qui contiennent de la paraffine liquide pour me les appliquer généreusement sur le corps, tout ça parce que ça hydrate ma peau du feu de dieu et que le rendu est soyeux sans devoir le travailler pendant mille ans.

 

Il faut se l’avouer, le naturel, c’est bien aussi, pour ça que j’y retourne régulièrement, mais au-delà des bienfaits qu’apportent les plantes, il y a une réelle contrainte : faire sa popote maison ça prend du temps et il faut être d’humeur pour s’y attaquer.
Certes il y a des marques bio qui valent vraiment le coup d’oeil, et ça m’évite de devoir me casser la tête à trouver une alternative naturelle à l’huile démaquillante l’Oréal pour une amie, par exemple (oui parce qu’essayer de de dénicher de la mousse de babassu pour faire son mélange maison, c’est un peu la galère en Belgicie).

Mais, ce que j’aimerais dans l’idéal, c’est une marque de la cosmétique traditionnelle qui place un bon ingrédient actif en haut de liste, histoire de me rendre heureuse à ne plus savoir comme je m’appelle.
(Je peux toujours rêver, hey.)

 

Enfin voilà, tout ce brouhaha pour dire que tant que vous êtes conscients de ce que vous utilisez, que vous voyez un effet sur la peau (le silicone qui donne l’impression de pores diminués ça compte pas), et que vous ne dépensez pas trop pour une crème, vous faites partie de la même catégorie que moi, à savoir les buyers-qui-savent.

L’idée c’est de choisir ses produits un peu avant de les acheter, en consultant des sites comme Beauté Test, ou des revues de blogueurs.

 

Faites ce que vous voulez avec votre peau, faite le juste en connaissance de cause, ça donne l’air moins idiot (j’aime bien rire en lisant le récit d’une fille scandalisée parce qu’elle découvre des ingrédients chimiques dans une marque avec des plantes sur l’emballage).

Moi, j’ai décidé de faire comme bon me semble, en tant pis pour ceux qui aimeraient que je choisisse un camp, c’est pas demain la veille que ça arrivera.

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

15 réponses à “Le zeste du jour : Moi, blogueuse « beauté », j’utilise des produits naturels et issus de l’industrie traditionnelle

  1. Clara

    Je suis un peu dans la même catégorie. Je préfère le naturel/bio, j’ai mes convictions et mes limites, mais je ne crache pas sur le masque purifiant doux Nuxe par exemple. Je fais attention aux compositions, pas de silicones, paraffine et parabens au moins!

    Répondre
  2. trinity14

    Non bloggeuse, mais boulimique de lecture de blog, je suis entièrement d’accord avec toi ! Très bon article qui plus est argumenté, j’aime !
    NB (qui n’a rien à voir avec le sujet) : avec un collègue et ami nous (français) on parle du Belgistan et non la Belgicie !! Mais c’est sympa aussi la Belgicie !!

    Répondre
  3. Céline

    J’aime beaucoup ton article! Assez vrai…

    Ce que j’aime dans le fait de m’y connaître un peu plus en cosmétiques, c’est de ne plus acheter comme un mouton parce que je sais démonter les pubs débiles/menteuses/exagérée de certaines marques (genre « Gel douche à l’Aloe Vera » avec 40 ingrédients et l’Aloe Vera en 30ème place, mouais).

    C’est vrai que j’essaie d’acheter le maximum de mes cosmétiques « naturels » mais je craque régulièrement sur d’autres produits qui le sont moins. J’ai envie de dire « tant pis ». Au moins je sais avec quoi je me tartine la tronche et je l’accepte. (Bon, je n’accepte pas tout quand même, L’Oréal et Body Shop, dehors!)

    Répondre
  4. cecile

    Je sur-approuve !!! Je suis moi-même une grande chasseuse de silicone … mais ne crachant pas de temps en temps sur de beaux cheveux tout brillants et une peau doucedouce que c’en n’est pas naturel ce truc 😉

    Répondre
  5. chloé

    j’approuve! pour ma part je fais très attention aux compositions, mais je comprends ton raisonnement et tes arguments! l’essentiel c’est de savoir ce qui convient à notre peau, de connaitre la provenance des ingrédients (pétrochimie ou autre)et de ne pas se laisser embobiner par les discours des fabricants de cosmétiques!

    Depuis que je m’intéresse à tout ça, je me sens beaucoup plus libre de mes choix et les fabuleuses promesses des marques de cosmétiques me font bien marrer (ou m’indignent aussi…m’enfin je pense que c’est au consommateur de se renseigner aussi s’il ne veut pas se faire avoir).

    Je me tourne quasi exclusivement vers des produits naturels, mais je sais que certains produits conventionnels sont très bien aussi! Faut que les gens arrêtent de se mettre des barrières et de vouloir à tout prix se caser dans une catégorie (le tout bio ou le tout chimique) on peut piocher dans chacune et c’est ça qui est bien 🙂

    bref tout ce pavé pour dire que c’est tjs un plaisir de te lire 😉

    Répondre
  6. Nathalie scrap

    Je me retrouve dans ton article ! Je suis à 80% bio naturel, mais ça m’empêche pas de craquer sur un parfum, du maquillage ou une creme coiffante chimique … J’essaie de savoir, car c’est le pouvoir, mais aussi d’avoir un côté raisonnable dans les achats, le plus écologique, mais ça m’empêche pas de craquer sur d’autres choses également … Je pense que c’est la clef de la réussite, être extrême c’est se casser la figure un jour ou l’autre ….

    Répondre
  7. MsOriginalDoll

    Je suis totalement de ton avis.J’ai beau adoré le conventionnel, je ne peux m’empêcher d’aller parfois voir si l’herbe est plus verte vers le bio et j’ai beau plébiscité le bio, je trouve parfois que le conventionnel est bien plus original. Si on pouvait avoir l’innovation et l’esthétisme du conventionnel dans un produit soin naturel bio, ce serait le top !

    Répondre
  8. prettyarty

    100% d’accord! pour ne pas citer un certain endroit, il y a des gpes FB qui commencent à devenir un peu extremistes sur le naturel! alors que chacune sait ce qui lui convient… c’est comme la nourriture, on peut manger qq cochonneries de temps en temps 🙂 biz

    Répondre
  9. So'

    Quand tu parles des gens qui vivent du tout bio juste parce que tu comprends c’est bio c’est bien, ça me rappel les clients que j’ai a ma caisse.
    La gonzesse je la repère a 10m : habillé tout en coton avec des motifs a fleurs, les cheveux en pagaille et l’air un peu a l’ouest. Elle passe à ma caisse avec QUE des légumes et fruits BIO, des produits d’une marque Bio bien connu, et là au milieu de tout ça….des pommes Pink Lady. Et moi je rigole…Pauvre fille, ces pommes là sont 20 fois plus traitées que toutes les autres, pour le côté naturel on repassera. RI DI CULE !

    Sans compter qu’à chaque cosmétique qui passe devant, je ne peux m’empêcher de lire la compo et rigoler toute seule devant les gels douche a l’Aloe Vera, les crème a l’AV, les shamp a l’AV, les pilules minceurs a l’AV (eh oui!), les lessives a l’AV et les nettoyants sols (bah oui évidemment)et les superbes préservatifs a l’AV….

    On s’amuse comme on peut!

    Répondre
  10. Anna

    Je fait partie des gens qui voudraient utiliser que du bio et naturel mais qui n’arrivent pas à arrêter d’utiliser ce qui ne l’est pas >

    Répondre
  11. Laetitia

    Bonjour,

    Je suis artisan savonnière depuis 2014 et je cherche des testeuses pour faire connaître mes produits 100% naturels, orientés Bio (pour l’instant je n’ai pas demander d’agrément Bio car je pense plutôt m’orienter sur un autre label plus exigeant) et surtout, la majorité des produits est sous forme solide afin de limiter les emballages.
    Le lait d’ânesse utilisé est Bio et local et tout les produits sont fabriqués par mes soins : savons surgras, shampoings solides, après-shampoing, crème solide, pain sans savons, liniment,… économique et écologique ! Vous pouvez visiter le site http://www.savons-sativa.fr

    Si ça vous intéresse n’hésitez pas à me contacter, je reste à votre disposition.
    Cordialement,
    Laetitia

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *