16 mars 2014

Organix, tu nous nix #LaContreRevue

org2-copie-1.jpg

C’était une façon plus adorable que de dire « Organix, tu nous rentres dans le lard ou « Organix t’es pas bandant, tu m’rends hilare ».

Aujourd’hui donc, je suis là pour parler d’une déception.
Totale.

D’un complot planétaire qui m’amène à lire une revue sur des shampoings qui se trouvent dans ma salle de bains, que j’ai reçus pour test, que je trouve complètement surfaits et inefficaces, quand une autre personne revendique leur côté naturel…

 

A chaque fois, ça me déchire en deux, j’ai envie d’un mars glacé et de le faire fondre la gueule ouverte dans un râle à peine dissimulé, de baver et cracher du feu tout en chantant « salade de fruit, jolie jolie jolie », un vrai geyser de contradictions qui ne se calme pas.

C’est plus fort que moi, plus fort que mon voisin qui est occupé à construire le Disneyland du gazon dans son jardin, j’ai envie de PAR-TA-GER, et de dire que non, c’est fini, parfois les lecteurs méritent aussi qu’on leur dise la vérité.

Je ne suis pas végétarienne.
Marty est un gremlin en fait.

J’aime dire ce que je pense.

 

Les shampoing Orga-tu nous-nix

De prime abord, les packagings sont extrêmement mignons, j’avais surtout envie de tester celui au cherry blossom, histoire de donner une seconde vie à mes cheveux et d’entrer de plein pied dans le printemps (pauvre Printemps).

Les revues américaines avaient l’air complètement dingodingue, vantant une marque assez naturelle et qui faisait la chevelure comme de la soie, je voulais donc voir si je pouvais finir comme Raiponce en un tour de douche.

 

1ère révélation : pas si naturel tout ça

Il s’agit typiquement d’une marque qui joue sur le mot ORGANIC (qui veut dire bio en anglais), propose des produits conditionnés dans des emballages recyclés et qui utilise la carte « à base de produits naturels » sans aller beaucoup plus loin dans l’effort écologique.

Les produits ne sont pas testés sur les animaux et sont certifiés sans gluten.

 

2ème révélation : ce qu’il y a dedans et ce qu’il n’y a pas (en tout cas les sulfates y en a)

« Des produits de luxe qui sont en même temps écologiques et durables et qui font preuve d’une responsabilité sociale. La nouvelle gamme de soin des cheveux à base d’ingrédients actifs organiques, sans sulfate, sans phosphate et sans parabène ».

 

J’ai reçu ces shampoings-ci : le Cherry Blossom Ginseng (CBG), le Coconut Milk, et le Argan Oil Of Morocco (AOOM).

Sur les trois, le AOOM contient de l’olefin sulfonate, considéré comme un cousin éloigné des Susus.

Les deux autres contiennent du Disodium Laureth sulfosuccinate, qui est a priori moins irritant que les sulfates classiques types SLS et ALS, mais qui ferait partie de cette même grande famille.

Donc pour le sulfate-free on repassera, ils jouent sur un fil tendu et le flou qui existe à propos de cette substance.

 

Après quelques recherches, j’ai trouvé ceci:
DSL.jpg Source

 

Il est prouvé qu’une concentration de 10% de DLS provoque le même degré d’irritation qu’un produit qui contient 2% de Sodium Lauryl Sulfate.

Le service client de la marque déclare qu’ils utilisent approximativement 21% de DLS dans leurs produits ce qui équivaut à 4.2% de SLS.

Quand on sait que les shampoings basiques contiennent entre 10 et 15% de tensioactifs, on peut imaginer que c’est moitié moins irritant que les sulfates les plus agressifs, mais pas ce qu’il y a de plus doux non plus. Et si vous supportez très bien les SLS conventionnels, il n’est pas dit que ceux-ci vous fassent des cadeaux.

A chaque essai, je me suis gratté les cheveux pendant la journée, ce qui ne m’était pas arrivé depuis quelques temps, LA POISSE GISHLAINE !

 

J’ai trouvé des silicones dans les cinq « soins », et les compositions restent typiques du domaine de la cosmétique conventionnelle.

org3.jpg

Haut ARGAN OIL OF MARROCO shampoo / Milieu COCONUT MILK shampoo / Bas CHERRY BLOSSOM GINSENG shampoo

 

3ème révélation : mais que fait la police ?

Apparemment, la firme a déjà été condamnée aux États-Unis pour publicité mensongère auprès du public et a du payer la modique somme de 7 millions de dollars.

Pas fort sûre que ça les ai calmés, vu qu’ils débarquent maintenant en Belgique à grand renfort de pub où l’on voir une madame les cheveux à l’air, un sourire béat collé au visage.


4ème révélation : les odeurs et la texture sont vraiment incroyables

Pour la texture, c’est dans le sens négatif qu’il faut l’entendre : ils ont tous un aspect très compact, qui me rappelle un slime transparent (pour ne pas dire autre chose de plus dégoûtant)(un gros molard).

org1-copie-1.jpg

Pour le reste, ils moussent tous plutôt bien et les odeurs sont à tomber, ce qui constitue leur principal attrait.

Je dois dire que je râle comme pierre qui tombe dans un ravin, parce que le cherry blossom ginseng sent SUPER BON, une fragrance hyper printanière qui me donne envie de me rouler dans la bouse de vache juste pour pouvoir à nouveau me shampouiner les cheveux.

 

On l’aura compris, je déteste les marques qui me mentent, les personnes qui en parlent comme s’il s’agissait de produits quasiment entièrement doux et naturels alors que c’est loin d’être le cas.

Niveau efficacité, j’ai préféré celui au lait de coco, car c’est celui qui définissait le mieux mes boucles, mais chacun a fait regraisser mon cuir chevelu en un jour (alors qu’en temps normal je mets 3 à 4 jours entre chaque wash wash), sans parler des irritations vers le bas du crâne, là où je suis le plus sensible.

Ma perruque n’était vraiment pas jolie, j’ai du reprendre une tournante de deux lavages pour retrouver ma texture habituelle.

 

Si vous n’êtes pas trop regardant quand il s’agit de composition, et que les extraits de plantes vous font vibrer (le genre à 0.01%, t’aimes ça hein ?), alors go for it.

Mais honnêtement, je préfère les Ultra-doux de Garnier à Organix, parce que même s’ils contiennent des sulfates, ils me font les cheveux EFFECTIVEMENT doux, et pas crasseux.

 

Je peux essayer d’être tolérante avec des shampoings ou soins cracras quand ils font exactement ce qui est mis sur la bouteille, mais ici, j’ai le sentiment d’être flouée.

« Beauty Pure and Simple », mon oeil.

 

Des bisous les Caribous !
En  Belgique, offerts par Di, 9.99 euros les 385ml

Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

17 réponses à “Organix, tu nous nix #LaContreRevue

  1. Orphea

    C’est dingue de se revendiquer « naturel » avec une compo aussi bof. C’est juste histoire de surfer sur la tendance actuelle quoi.

    C’est bête, je pense que ça aurait clairement pu marcher si une marque vraiment plus clean aurait été vendue en grande surface (genre DI) 🙁

    Répondre
  2. LaNe

    J’ai lu ta review avec curiosité car à Montréal on trouve cette marque partout, et j’ai acheté chez eux une huile dont je suis très satisfaite.
    Comme tu dis les odeurs et textures sont vraiment bien, mais j’ai été sceptique dès le départ sur le côté ‘organique’ de la gamme. Comme ce n’est pas forcément ce que je recherche dans des produits de beauté et qu’ici on a pas trop de choix (Herbal Essences, Fructis, l’Oréal ou Organix j’ai trouvé mon bonheur dans l’huile de macadamia que j’utilise sur cheveux humides sans rincer. Je ne fais plus de masque depuis que je l’utilise, elle est parfaite pour dompter mes épis et protéger mes pointes du froid et de l’électricité statique – une plaie en hiver au Canada ;).
    Par contre pour les shampoings je trouve leur gamme très orienté cheveux secs/bouclés – si on veut un shampoing « normal » ou plus adapté aux cheveux regraissant vite je trouve qu’ils n’ont pas beaucoup de choix.
    Bref pour moi c’est un avis très positif sur l’huile mais pour le shampoing j’ai préféré taper chez l’Oréal dans la gamme Everpure qu’on trouve aussi en Am du Nord et qui est très bien.

    Voilà 🙂

    Répondre
  3. Blondissime

    Je les avais zieuté chez Di pensant qu’ils auraient une compo clean , puis quand j’ai vu les silicones je me suis vraiment dit que c’était du foutage de gueule !

    A bientôt 🙂

    Répondre
  4. Psycalicious

    Rhaaa je suis bien contente de voir enfin un article négatif sur ces shampoings !

    Je les ai également reçu à tester et ce qui est sûr, c’est que je ne les testerai pas. Quelle déception quand j’ai lu leur compo 🙁

    Je plussoie à 100% ton article !!

    Répondre
  5. Shabondy

    Haha, je vois qu’on a tiqué sur le même ingrédient. Ce fameux sulfate qui n’en est pas un mais que si quand même un peu.
    Et tu sais comment il est obtenu ? De la manière la plus polluante qui soit par ethoxylation… Sans parler du fait qu’il serait très irritant.

    Bref, sulfates mis à part, le reste de la compo et sérieusement cracra, vive le silicone et les cheveux poisseux >.

    Répondre
  6. Sasha

    *slow claping*

    Du même avis! Tant qu’une marque ou un produit ne se fait pas passer pour ce qu’il n’est pas, je me fiche de savoir s’il est naturel, bio, conventionnel du moment que j’obtiens des RE-SUL-TATS (des vrais, pas du cache-misère quoi).

    Le plus triste : les blogs qui participent consciemment à ce greenwashing/pub mensongère pour être « dans l’air du temps » et aguicher le chaland en recherche de « naturel »…

    Répondre
  7. Clara

    Justement aujourd’hui en allant à Di, je les ai vu bien en évidence, et ça m’a énervée, avec leur fausse pub naturelle et tout le monde qui tombe dans le panneau!

    Répondre
  8. Fluffy

    Je commente pour LaNe, au Provigo, au rayon bio on trouve du Desert Essence (c’est mieux que rien), du Giovanni et d’autres marques plutôt correctes, plus qu’Orgacon en tout cas 🙂

    Répondre
  9. elsa

    alalah on sais plus où donner de la tête. J’essai de faire au mieux mais je me rend compte qu’a chaque fois c’est pas le top. J’ai acheter des shampoings bio (je suis en australie) ils sont sans paraben, sans sles, sis, asl, ales donc c’est déjà bien mais ils contiennent du silicone (dimethicone pour le shampoing et dimethiconol, amodimethicone pour l’après shampoing, ça fait trop de cone) bref je pense encore changer pour la énième fois

    Répondre
  10. Dounia

    Hello, Alors là pour le coup je ne suis pas du tout d’accord avec ton billet… Ces shampoings sont tops au niveau du résultat c’est nickel… très bon rapport qualité/prix (et à ce prix on sait bien que l’on a pas le top du top!!!)…bizarrement je n’ai jamais perçu la marque comme bio (malgré son nom) avec une compo clean je la rapprocherai plus des marques comme Moroccanoil (qui est bourrée de silicones également)c’est-à-dire des produits qui ont une odeur associée à un ingrédient naturel (coco, argan, etc)mais pas nécessairement composés d’ingrédients naturels. J’adore l’odeur et ils rendent vraiment mes cheveux doux… comme quoi chaque personne a un ressenti personnel concernant un produit…Pour le véritable bio rien de mieux que de faire ses cosmétiques soi-même…Je découvre ton blog qui est sympa 🙂 Bisous

    Répondre
  11. Alichon

    Je tombe sur ton article en cherchant mon shampoing préféré que je ne trouve plus chez Di.
    J’aime bien les shampoings sans silicon, sans paraben etc, je préfère même, mais s’il y en a, ça ne me dérange pas.
    J’ai testé cette marque par pur hasard en tombant dessus, chez Di évidemment. J’avais opté pour le teatree mint et de mon côté ça a été la grosse révélation ! J’avais les cheveux qui régressaient vite, lourds, raides et le cuir chevelu qui me chatouillait de temps à autre et après l’utilisation de ce shampoing, c’était un peu comme récupérer mes cheveux de bébé. Je n’ai jamais été autant satisfaite d’un shampoing. Et pour la texture, j’étais justement trop fan. Donc je suppose que ça dépend d’une personne à l’autre mais de mon côté ça a fait des miracles 🙂

    Répondre
    1. Mona Auteur

      Bien sûr que ça dépend d’une personne à l’autre ! Et heureusement, sinon tout le monde n’utiliserait que du bio ou que du chimique. Comme je dis, faut toujours tester, et si un produit nous convient, quelle que soit sa catégorie cosmétique, autant le garder ! 🙂

      Répondre
  12. Mimi

    Salut!
    Moi j’utilise les produits organix depuis un mois environ et pour ma part ils tiennent leurs promesses! J’utilse le shampoing Thick and Full+ Bioetin et Collagen, et mes cheveux raplaplas sont vraiment plus volumineux après le shampoing (et ça dure au moins 24h!). En plus il les rend doux et souples, sans frisottis ce qui est un plus! Je suis bluffée parce que d’habitude, le jour suivant le shampoing classique + masque de grande marque, mes cheveux sont deja rêches et ternes, alors que là j’ai l’impression qu’ils sont « soignés » de l’intérieur. Le soin au lait de coco est super aussi pour la douceur et mes cheveux brillent bien depuis que j’utilise ces produits!

    Pas de « regraissage » rapide pour moi, je suis donc étonnée de lire qu’il rend tes cheveux poisseux, peut être en appliques-tu une trop grosse quantité que tu ne rinces pas assez ?? Vu l’épaisseur du produit je pense qu’il vaut mieux appliquer une petite noisette seulement, d’autant qu’il mousse bien !

    Pour la composition du produit, c’est vrai qu’elle n’a pas grand chose de naturel, a part les extraits de plantes, mais bon… il parait que même certains produits bio vendus en magasin bio ne le sont pas du tout donc… Attention aux arnaques. Trouver des cosmétiques complètement bio est extrêmement compliqué. Petite précision, je crois que l’étiquette « sans sulfates » signifie en cosmétique « sans tensio-actifs sulfatés » (qui sont irritants), normalement dans les produits organix, ils ne le sont pas et c’est peut-être pour ça que mes cheveux sont plus doux et plus brillants même plusieurs jours après l’application.

    Pour moi, si on est pas trop à cheval sur le caractère 100%bio, je recommande les produits organix. Aucun produits (que ce soit en magasin bio, pharmacie ou gde surface) n’a fait autant de bien a mes cheveux en si peu de temps. A voir quand même sur le long terme, mais pour l’instant le resultat me plait.

    Dites moi ce qu’il en est pour vous.

    Bise!

    Répondre
    1. Mona Auteur

      Bonsoir Mimi,
      comme je l’ai souvent dit sur le blog, le ressenti d’un shampoing au niveau purement subjectif ne fait pas office d’échelle de mesure de satisfaction pour le reste de la population. Si un produit me donne de l’acné ou me fait gratter l’arrière de crâne, il n’est pas dit qu’il ne rende pas une de mes amies heureuses. Comme pour tout en cosmétique chimique, c’est un peu au petit bonheur la chance. 😉

      On a aussi toi et moi testé des versions différentes d’une même marque.

      J’ai toujours eu l’habitude d’utiliser peu de produit et pour le rinçage je suis très méticuleuse vu mon passé de dermite. Je pense juste qu’au-delà du produit je voulais attirer l’attention sur le fait qu’une feuille verte ne veut pas spécialement dire nature, et que parfois, le client n’est que l’esclave de ce qu’on veut bien lui faire croire.
      Cet article allait au-delà du shampoing 🙂

      Concernant les produits bio, ils ne répondent pas tous aux même critères de sélection, il y a plusieurs labels qui délivrent les certifications et ils n’ont pas tous le même degré de sévérité. Pour simple exemple, certains comptent l’eau comme un ingrédient bio..

      Je finirais en disant que tant qu’un produit te plaît et te convient, tu n’as pas de raison d’en changer. Même si je me suis gratté la tête avec cette marque pendant une semaine. On est tous différents !

      bonne soirée

      Répondre
  13. organix

    Online pet shop selling only high quality pet products including natural dog food, cat food, dog treats, cat treats, pet shampoo, natural supplements, dog harnesses, natural cat litter, pet fountain, pet bed, etc. Free delivery to Hong Kong customers for orders over $300.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *