11 novembre 2014

Strong Hydrolat, Strong Perfume #Immortelle

immortelle1.jpg

Ca faisait un petit moment que je traquais les produits Essenciagua, chaque rayon d’eau florale étant inspecté par mon regard de lynx, et pourtant, pas moyen d’en trouver depuis des mois.

Puis quand j’ai réussi à dégoter la gamme dans une herboristerie bruxelloise, je me suis muée en puce au carnaval de rio, complètement aux anges et montée sur trampoline dans la boutique, à couiner des « hiiii » appuyés à chaque saut.

 

La marque propose des lotions qui ont une particularité unique : un procédé de distillation lent comme une tortue qui permet de récolter un hydrolat très chargé en actifs mais également stable sur la durée.

Donc pas de conservateur, ni d’alcool, juste un hydrolat aromatique qui « s’auto-conserve » mieux que la plupart, un vrai graal dans ce genre de soin où la recherche du produit le plus pur est un Must.

 

L’immortelle version Hydrolat
Par Essenciagua

immortelle6.jpg

Si vous avez toujours pensé que l’immortelle était une odeur délicieuse (genre fraise tagada sur moult crème fraîche), vous pourriez déchanter : elle fait partie des ces plantes auxquelles on s’habitue lentement, comme on apprécie l’atmosphère chaleureuse d’une vieille voiture qui transpire le diesel.

 

A la première utilisation, j’ai failli suffoquer sur mon pouf banquise, le liquide coulant le long de mes bras et m’arrachant une plainte ; je pensais m’être roulée dans du foin empli de purin (légèrement floral le purin), un parfum vraiment intenable qui m’a outrée avant même de sauter dans mon lit.

Il semble que cette caractéristique soit surtout propre à l’hydrolat, la version huile essentielle ou même la plante elle-même ne donnant pas des haut-le coeur en phase de reniflage du goulot.

 

J’ai persévéré, ne m’avouant pas vaincue, je voulais MOI AUSSI connaître les joies du dégonflage de couenne avec la petite fleur jaune.

En bon âne têtu et pragmatique, m’est avis que, dans l’univers des produits naturels, il existe des niveaux d’apprentissage pour le nez, et que cran par cran, tout finit par se tolérer au fond des naseaux.
Il faut juste bien s’accrocher pour le premier rodéo, mordre sur sa chique, et penser aux bénéfices.

Puis tout passe.

immortelle23_Fotor.jpg

Propriétés / Usage

Elle est reconnue comme la reine des bobos : elle agit sur la circulation (varice, couperose), a une action anti-inflammatoire et décongestionnante (acné, cerne, bleus). Elle est également un excellent cicatrisant et astringente (pompompom, viens-là avec tes pores dilatés !).

 

Je ne sais pas si c’est du à son mode de production ou à la très grande qualité de la fleur, mais je trouve – sur le même genre de terrain – que l’hélychrise est BIEN PLUS efficace que le bleuet. WAY MORE !

  • j’avais encore passé quelques jours dehors pour le boulot : le soir, un bon masque de coton imbibé d’immortelle, suivi du masque apaisant hydratant avène, et le lendemain, je n’étais même pas mordue par des plaques de sécheresse à cause du vent
  • sur les piercings : awesome ! J’avais profondément dormi sur mon tragus, et le bougre avait un peu enflé. Du coup j’avais fait une compresse un soir et le lendemain, nada, plus de rougeur sur mon oreille d’elfe
  • sur les cernes : mais uniquement celles dues à une mauvaise circulation locale : on se colle deux chenilles remplies d’hydrolat sous l’oeil et on vaque. Très efficace sur moi ! En cure si vous ne faites pas souvent de bonnes nuits
  • sur toute zone rouge ou inflammée :  elle dégonfle en très peu de temps, et je me demande si l’huile essentielle ne serait d’ailleurs pas une bonne piste pour les kystes (?), à voir (mais le prix, hum !). En tout cas, en deux trois jours, un mont monstrueux a voulu pousser, mais chaque soir je restais avec un « patch » d’immortelle, et aujourd’hui j’ai le bas du visage tout lisse sans rien demander

 

Evitez les cotons pour l’application en lotion, comme pour n’importe quel hydrolat, au plus vite il touche la peau, au mieux c’est. On peut s’armer d’un spray ou en en mettre une dose dans les mains, en les tapotant ensuite sur les bajoues.

La meilleure technique pour que ça ne coule pas, c’est de se mettre en position lavabo, tête penchée vers les mimines, et pas les menottes qui se mettent à la verticale pour se coller au visage (la gravité, mireille).

 

Si votre peau mime une calculatrice (scientifique, la calculette) ou se retrouve rougeaude avec les bourrasques, essayez un maximum tout ce qui apaise les inflammations (hélychrise donc, mais aussi calendula, camomille, fleur d’oranger, avoine, lait, etc.), rien qu’avec ça, votre visage paraîtra moins bardé de petits bubons rouges ou d’irritations et il sera moins sensible avec le temps.
De tous les hydrolats déjà testés, celui-ci se place au même rang voire au-dessus de l’eau de rose dans ma caribou-caboche : ils apaisent tous les deux à merveille et défatiguent le teint sans trop lever le petit doigt, mais il y a ce grand plus qui se VOIT directement au niveau circulatoire qui me fait plus aimer l’immortelle en ce moment.

 

PS : L’huile essentielle d’immortelle a de très grandes propriétés raffermissantes qui se retrouvent moins dans l’hydrolat. Donc si vous avez la peau mature, jetez-y un petit coup d’oeil, et pensez à bien la diluer !

Re PS : si vous êtes allergique (genre gros oedème) en présence d’une fleur de la famille des astéracées, comme la marguerite, le tournesol, le pissenlit, alors l’immortelle est à éviter.

 

L’Immortelle version Cologne
par Atelier Cologne

immortelle5.jpg
J’en profite pour aborder un autre aspect de la plante, son bon rôle en parfumerie.

J’ai reçu un échantillon d’Atelier Cologne, une maison artisanale, et je pensais ne jamais l’utiliser ni le sentir, rapport à l’esprit qui caractérise ce genre de parfum et me rappelle un univers capiteux et vieillot à souhait.

Puis j’ai mis une goutte sur un poignet, une dans le cou, et j’ai eu un énorme coup de coeur qui a duré plus d’une journée entière (record de longévité sur ma peau).

Rien à voir avec l’hydrolat, ici on sent une autre version, une facette plus ténue, plus accessible, de l’hélychrise .

« Notes de tête :

bergamote de Calabre, mandarine d’Italie, mimosa de Grasse

Notes de coeur :

                                        immortelle absolue de Corse, jasmin sambac d’Inde, rose absolue de Turquie

Notes de fond :

cœur de patchouli d’Indonésie, vétiver d’Haiti, bois de santal d’Australie »

 

En le portant, je trouve Blanche Immortelle très frais au début, et au fur et à mesure des heures, il se fait plus fort, suave, cosy. Un vrai parfum qui change d’allure sans tourner, et m’impressionne (un peu).

Il paraît, selon Dominique, que Sables de Goutal me ferait tomber dans les vapes, les jupons en l’air dans un champ d’immortelles.

Mon nez a déjà hâte de sentir cette merveille.

 

Pour en revenir à l’hydrolat d’hélichryse, il serait idiot de s’en passer ! Surtout si vous êtes du genre à avoir du mal à dégonfler le ballon pendant la nuit (entendre par-là que votre réveil en catastrophe rime avec visage bouffi), et à rechercher la peau douce et en bonne santé.

Le mode hibernation, ça va deux secondes, on veut du boogie woogie dans les bois glacés.

 

Si vous trimez pour trouver de bons hydrolats, parce que vous réagissez aux conservateurs, ou que vous tombez sur des « lotions naturelles » de mauvaise qualité, pensez à la marque Essenciagua. Les produits sont plus concentrés et possèdent donc, une plus grande part de molécules aromatiques.

Vu qu’on reste dans les hydrolats, on garde la douceur du traitement, mais la bonne qualité de l’ingrédient de base.

 

A Bruxelles, on trouve la marque chez Desmecht (l’herboristerie rue de l’écuyer, pas celle de la place sainte-catherine, je l’aime moins). Pour la France, demandez directement les points de vente à la marque, parce que les frais de port sur leur site coûtent 10 euros…

 

Des bisous les Caribous !
Hydrolat d’immortelle acheté 7,50 euros les 250 ml (!!!) 
Chez Desmecht
Rappel sur les hydrolats

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

17 réponses à “Strong Hydrolat, Strong Perfume #Immortelle

  1. jujutte

    Qu’est ce que tu m’as fait rire avec « la position lavabo »… Je visualisais pas du tout la chose!!
    Dit donc, je trouve que tu vends très bien l’hydrolat senteur poney! Même si l’odeur est atroce, vu les bénéfices, ça donne quand même envie… Personnellement je me sens prête à chausser des santiags, à mettre un chapeau de cow-boy pour trotter vers cet hydrolat… (oui oui tout ça!) Merci pour la découverte 🙂

    Répondre
  2. Galathée

    Essayée l’année dernière (Aroma-Zone), mais l’odeur fut la plus forte ^^ J’ai compté les jours jusqu’à la fin du flacon. Je m’en servais pour mes joues et mes cernes, mais je n’ai pas été super convaincue.
    Par contre je traque aussi la marque Essenciagua, mais elle a l’air hyper confidentielle comme marque ! Je vais les contacter pour voir leurs points de vente je pense.

    Répondre
  3. Nelly

    Aah ben voilà, je cherchais par quoi remplacer ma lotion Lulu and Boo quand je l’aurais toute finite, et je voulais de l’hydrolat de qualité. Impeccable, je m’envais faire un melange fabuleux qui me reviendra tout de même moins cher!

    Répondre
  4. Les causettes de Célestine

    Haha, pour avoir eu le malheur d’essayer plusieurs hydrolats (notamment l’achillée millefeuille), je pense comprendre ton propos… CETTE ODEUR!!!! Mais POUAH!
    Perso, je n’ai pas réussi à m’habituer. C’était asphyxie dans ma salle de bain chaque jour, j’ai capitulé.

    ^^
    Célestine

    Répondre
  5. cyborgonhill

    Wow article vraiment très complet, on sent que tu as été sincère. Les photos sont magnifiques et l’hydrolat à un packaging très tape à l’oeil avec tout ce bleu et très beau. Grande collectionneuse de parfum que je suis, ma carte bancaire t’enverra une lettre de menace de mort si je met la main sur la gamme de l’Atelier Cologne ^^
    Sinon excellent article, bien à toi 🙂 x
    http://cyborgonhill.wordpress.com/

    Répondre
  6. Leo

    Wouhou, c’est quoi sur tes ongles, un stamping ?
    J’utilisais de l’hydrolat de rose de sanaflore, je trouvais ça pas mal mais pas transcendant donc je n’en ai pas racheté à la fin du pshiiit. Comme j’essaye de simplifier au maximum… Mon but c’est d’arriver à un nettoyant + une crème hydratante (anti-layering, OMG !). Et une infinité de masques. Voilà voilà.

    Sinon petit retour, j’ai acheté le masque hydratant de chez Jonzac hier, testé ce matin : une odeur qui me rappelle l’apaisant d’Avène (j’étais un peu en mode : dafuck ?? Ça passait pas dans mon cerveau, il me manquait le packaging Avène), une texture crème bleue basique très simple, un peu grasse mais qui s’est bien rincée au coton après 10min de pose (je sortais, mais m’est avis qu’il devrait très bien aller en pose d’une nuit).
    Au rinçage, j’étais assez déçue, j’avais l’impression d’aucun changement, pas de peau plus douce ni rien… Jonzac m’aurait-il trahi ??? Et la magie s’est opérée quand j’ai mis ma crème hydratante ensuite : je ne sais pas comment ça s’est fait, mais la peau tendue et rebondie comme un cul de bébé !
    La suite à voir, donc.

    Répondre
  7. Dominique

    Adoré l’article, merci de m’avoir cité 😉
    Et sinon, un peu d’huile essentielle d’hélichryse à la maison, c’est toujours utile pour soigner les bobos et l’odeur… J’avoue, j’aime!

    Répondre
  8. Pauline

    Depuis que tu m’as envouté avec l’hydrolat de rose, je ne jures que par lui ! Matin et soir un pschit et je me sens toute chose, son odeur est particulière mais ça me plait ! Allez je testerai bien l’immortelle tout de même !
    J’ai découvert les parfums Atelier Cologne, ils sentent divinement bons et tiennent très bien mais je ne m’y fais pas et reviens toujours à mon parfum de toujours !!

    Répondre
  9. Babou

    Pour info, j’ai apercu cette marque d’eau florale dans le magazin Sequoia de Wavre. C’est une chaine de supermarché bio qui a d’autres magasins à Waterloo, Uccle et Stockel

    Répondre
  10. Lulu

    Coucou Mona !
    Suis fan de ces hydrolats depuis un bail; c’est la seule marque d’hydrolats que j’achèterai les yeux fermés.
    Le stock le plus important se trouve chez Séquoia à Stockel; j’alterne toujours avec l’hélichryse, la lavande et la fleur d’oranger (et hop, que j’en mette aussi dans mes gâteaux).

    Répondre
  11. Emiflore

    Ah les hydrolats Essenciagua, je confirme ils sont top ! Les meilleurs que j’ai testé avec une gamme très étendue. J’apprécie aussi les flacons de 250ml. On les trouve très facilement par chez moi (France, Bretagne) dans les magasins bio Biocoop.

    Répondre
  12. Epilation laser

    Vraiment dommage pour l’odeur surtout quand on sait que l’immortelle sentait vraiment bien. Au-delà de cet inconvénient, son usage sur les cernes est efficace. Avec les préparatifs des fêtes de Noel, da la fin d’année et du nouvel, ce serait quand même intéressant de l’avoir sous la main pour lutter contre les cernes. Quand ce n’est pas tous les jours qu’on l’utilise, on peut s’accommoder un peu de l’odeur non ? Mais si entre-temps tu peux nous proposer un autre produit aussi efficace avec une odeur moins forte, ce serait aussi génial. Merci.

    Répondre
  13. Stéphanie Ma

    Coucou Mona,

    Sais-tu si l’hydrolat d’immortelle de la marque Aroma Zone va celui dont tu parles dans ton article ? Je me pose la question d’une future acquisition. Effectivement, les frais de port sur le site sont très chers.

    Je me laisserais bien tenter par un parfum d’immortelle… A bientôt 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *