8 novembre 2014

Un bal d’Afrique, une montre au poignet, la tête dans le masque

Samedi, jour béni, jour de congé, oh oui oh oui !

J’ai enfin pu faire la grasse matinée, allongée (étalée comme un hippopotame en phase de digestion, j’avais de quoi baver sur l’oreiller), pliée comme un origami, même pas mal au cou au réveil, j’étais une pivoine fraîche prête à affronter la tempête.

Sauf qu’il faisait beau quand j’ai ouvert les yeux, un soleil jaune et radieux, une ampoule collée au ciel qui me narguait dans mon demi-sommeil en me hurlant « allez allez, debout là-dedans ! ».

 

Je pense que j’arrive plus ou moins à trouver mon rythme, malgré des horaires changeants, le décalage horaire de mi-saison (j’ai une âme de pigeon voyageur, les pendules à l’envers), et la course vers la maison quand « il faut – bordel de quiche – que je me magne si je veux capter la lumière naturelle pour les photos ».

Toute ma vie je serai le petit lapin d’Alice au pays des merveilles, toute ma vie.
Si vous ne me voyez pas courir pendant une journée, c’est que j’ai trouvé de quoi me calmer.

Ces derniers jours, trois choses font mon bonheur, un masque, un bal d’Afrique, et une montre.
Faut peu de chose pour ralentir la cadence.

 

Un bal d’Afrique par Byredo
// Hand Cream 30 ml // Achetée 25 euros
Free shipping sur le site Byredo

A CHAQUE FOIS je vais chez Kroonen & Brown en me disant « je ne vais acheter que ça et papoter ». Puis je ressors avec trois trucs en plus. Epic fail.

Fait étonnant, j’ai craqué pour une crème pour les mains parfumée, le genre de produit qui m’écoeure et que j’ignore en évitant soigneusement les stands dans les grands magasins (tout ce qui sent trop les fruits sucrés comme on plonge ses mains dans les pamplemousses ne me tente pas)(sinon je serais occupée à exploser des raisins avec mes palmes dans un baquet).
Au départ, j’ai beaucoup aimé Tulipe, un univers floral, comme un petit bouquet de printemps qui traînait sur le bras (oui, on a « swatché » le produit sur tout mon corps).

Mais il n’était plus en stock – rapport à mon karma en berne depuis un bon mois – et j’avais surtout besoin d’une odeur plus cocoon pour la période.

D’où mon détour par les régions africaines.

bal-d-afrique33.jpg byredo.jpg

Bal d’Afrique est un parfum de Byredo qu’ils ont décliné en plusieurs gammes de produits, dont des soins pour le corps. On retrouve de la bergamote (miam miam), du citron (à peine, et tant mieux), néroli, du jasmin, cèdre marocain et de l’ambre noire entre autres.

Ma description perso de la fragrance : classe et olfactivement crémeux, très cocooning et douillet dans le sens « sentiment de linge de maison bien lavé/plié/rangé », avec une touche plantue et de la chaleur dans la bergamote et le jasmin.
Alors, bien sûr, j’ai aussi craqué pour le packaging, une crème pour les mains en faux tube de peinture, c’est un attrape-Caribou tout désigné.

 

Au niveau de la composition, il y a de l’eau et du beurre de karité, et le reste est plutôt chimique. DONC on n’achète pas cette crème mains pour le soin (même si elle assure, les 30 ml vont se finir bien vite), mais plutôt pour la petite bouffée de plaisir dans le tram et se couper du reste du monde.

Un parfum bulle.

 

Oh la belle Swatch
// Forêt Noire // 85 euros
Bruxelles Store – Rue au Beurre 42 

En gagnant mon award l’autre jour, j’avais reçu un bon d’une valeur maximum de 130 euros pour aller m’acheter une montre dans le nouveau popupstore de bruxelles.

Autant te dire que je comptais faire exploser les cadrans, quitte à rajouter de l’argent, je voulais une montre haut de gamme, ma dernière remontant à l’ère flik flak, une rose et bleue avec trotteuse à tête de bonhomme rouge.

 

Une fois en boutique, j’ai très vite compris que :

  • mon minuscule poignet serait un frein pour certains modèles
  • que je n’aimais pas le style madame (le genre tout en or ou argent, j’aime les diamants mais pas le clinquant de partout)
  • que je voulais qu’on voit des chiffres, pas juste des lignes pour indiquer les heures (vieille école)
  • que je ne dépenserais pas autant que prévu sur mon bon cadeau

 

foretnoireswatch.jpg
En faisant mon petit tour, j’ai rapidement repéré celle-ci, la Swatch Forêt Noire de la collection Let it Shine : un bon style old school dans la présentations des heures, les mécanismes à l’air libre, le bracelet en cuir (faut que ce soit PERENNE), un poids plume et une taille parfaite pour mon poignet de moustique.

Love Love Love en noir et or, j’ai un peu de Nowel au bout du bras, il ne manque plus que les boules rouges et le givre.

 

Le carnage automnal
// Reçu Masque apaisant hydratant Avène

Je suis la première à dire à tout le monde « prenez bien soin de vous », en oubliant de, personnellement, faire attention à moi. Un jour sans écharpe et j’ai failli décéder d’une pneumonie (bon, d’un rhume à rallonge)(qui faisait pleurer), et à la fin du carnage, les ailes de mon nez ressemblaient à deux drapeaux rouges prêts à s’envoler.

Ni une ni deux, j’ai ressorti une valeur sûre que j’avais en back-up, le masque cultissime pour les peaux qui crient « merde, je deviens parchemin ».
ave-nemm.jpgJ’ai déjà utilisé au moins quatre tubes de ce masque, mais c’est le seul qui fasse un bien fou à mon visage après une longue journée à gober un ouragan. Appliqué en couche épaisse, j’attends de voir par où la matière est absorbée en mode glouglou j’ai soif et j’en rajoute un peu aux endroits les plus arides.

Le lendemain, TADAM, un nouveau Caribou sort de mon corps.

Si j’ai un hydrolat sous la main, j’en profite pour masser ce qui reste du masque sur mon visage avec la lotion, histoire d’augmenter encore le potentiel réparateur (le mieux, c’est de choisir une eau florale réputée pour apaiser, comme la camomille, la fleur d’oranger, la rose, le bleuet, l’immortelle, etc.)

Pas de miracle pour les zones gercées de mon nez, j’ai utilisé tour à tour l’huile de noisette et le baume absolution en stick, et ce soir il ne reste plus qu’un léger souvenir de la bataille.
HEY, demain, je serai à nouveau humaine !

 

Voilà pour le petit tour de mes doudou-dis-donc du saturday, j’espère que votre week-end a bien commencé, en mode cocooning avancé SURTOUT !

 

Des bisous les Caribous ! 

Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

5 réponses à “Un bal d’Afrique, une montre au poignet, la tête dans le masque

  1. Dominique

    Moi aussi j’ai aimé l’article!

    à propos du masque: je le trouve un poil plus nourrissant que vraiment hydratant mais je l’adore, il fait des miracles sur moi aussi. Je l’utilise égalementen guise de crème parfois, en couche fine, il n’est pas spécialement gras et répare vraiment tous les dégâts.

    Répondre
  2. Injection comblement rides

    Bonjour, Bien que le packaging de la crème pour les mains ne m’attire pas trop, le fait qu’il comprend du beurre de karité fait d’elle un produit intéressant. Le beurre de karité est un connu pour ses vertus hydratantes et est très utilisé en Afrique pour prévenir l’apparition des vergetures.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *