18 mars 2013

Acné, retour sur les zigouilleurs de l’année

hits1.jpg

Même si pour les garçons, avoir une pustule reste quelque chose d’à peine intéressant, une fille mettra tout son coeur dans la bataille et ira revêtir une armure d’un ridicule qui ne tue pas, tout en hurlant « sus au gaillard, je l’aurai ! ».

Oui mais, combattre un bouton avec de mauvais produits a autant d’impact que de conduire une bagnole avec un sauciflard : il faut du flair et trouver le bon mécanisme sinon c’est bardaf l’embardée, et bonjour les dégâts.

 

Voici donc la petite liste des trois zigouilleurs/soigneurs qui m’ont permis de sortir des tranchées gluantes de l’acné, entre autres.

 

Le killer patchant les pustules : la lotion cicalfate d’Avène

hits2.jpg

En à peine quelques mois j’ai siphonné la première bouteille, j’en ai même racheté une qui croupit maintenant dans ma réserve vu que je n’en ai plus forcément besoin, mais j’aime bien savoir que j’en ai quand même sous la main, vieux réflexe de peau acnéique.

Il s’agit d’une lotion avec un embout très pratique, qui permet de viser directement le bouton. Même si c’est liquide, ça ne coule pas sur le visage et reste comme un « patch » sur la zone accidentée.

Malgré le fait que ça m’ait tiraillé quelques fois, il s’agit d’un excellent produit pour assécher les boutons tout en les cicatrisant.

A mettre uniquement le soir (surtout si vous pullulez), car la lotion étant blanche, il est possible que vous ayez une drôle de tête après avoir recouvert toutes les imperfections.

 

Les nature-qui puent-qui durent : l’huile essentielle de niaouli, de lavande vraie et de tea tree 

hits4.jpg

A utiliser avec d’extrêmes précautions même si celles que je cite sont souvent bien tolérées, il est recommandé de faire un test cutané dans le creux du coude 24h avant de vouloir en faire l’usage sur le visage.

Pour évitez le surdosage est appliquer tout ça dans les règles de l’art, munissez-vous toujours d’un coton tige sur lequel vous aurez mis une goutte d’HE. C’est suffisamment puissant que pour traiter tout le visage (bon si vous êtes ravagé, vaut mieux voir un médecin spécialisé évidemment).

hits5.jpg

Si vous avez des imperfections non douloureuses, qui ne sont a priori pas hormonales, mais juste des emmerdeurs de bas-chemin, je vous conseille la tea tree.

Très antiseptique, elle permet d’empêcher la prolifération des bactéries et d’assainir la zone.

Si vos imperfections sont plutôt des pustulettes de compèt’, bien agressives et inflamées, privilégiez la niaouli. C’était mon huile essentielle préférée vu la nature de mon acné.
Si vous réagissez à temps, en deux jours tout a dégonflé.

L’huile essentielle de lavande vraie est plutôt à réserver pour la phase de cicatrisation du bubon.

 

Le cicatrisant grassouillet : la cicaplast de La Roche-Posay 

hits3.jpg

Oh que j’aime ce produit.

Pour réparer mes lèvres il est excellent (parce que oui, il peut aussi s’appliquer là), mais en plus de ça, c’est un cicatrisant de haut niveau.

Certains jours je me défigurais le visage, j’étais en mode « je terrasse tout le monde, il en faut pas un qui survive ».

Résultat : j’avais le visage ravagé et des crevasses partout, des boutons explosés qui peinaient à cicatriser, des traces sur le visages qui restaient rouges malgré les soins, et j’avais tellement asséché certaines zones qu’aucune hydratation ne suffisait.
Pour tout ça, ça marche à merveille.

 

On met ça localement, sur le moche qu’on vient de chatouiller un peu trop fort, on réitère l’application toutes les heures s’il le faut.

Je peux vous assurer que si votre peau aime ce produit, en 2-3 jours c’est cicatrisé et en 5 la trace commence déjà à s’estomper.

 

Les petits conseils de Tata Mona

Là où je veux en venir, c’est qu’avec trois produits (un asséchant réparateur, un cicatrisant et un désinflammatoire) on a une trousse de secours parfaite pour contrer l’arrivée de salopards ou encore pour les enterrer un peu plus vite que ce que prévoit la nature.

Je vous ai présenté les produits qui marchent sur moi, il est évident qu’il existe des éléments aussi efficaces dans d’autres marques.


Le petit plus : si vous n’arrivez à rien avec deux produits censés agir sur un bouton, combinez-les !

Par exemple, appliquez de l’huile essentielle de lavande vraie, puis mettez un cicatrisant crémeux en grosse couche par-dessus.

Ma recette préférée et qui marchait à tous les coups sur moi : niaouli + cicalfate en lotion, le combo le plus radical du monde dès que j’avais un kyste.

Testez toujours ces expériences sur une petite zone au préalable car vous n’êtes jamais à l’abri d’une réaction allergique locale. De plus les articles que vous achetez en para ou grande surface sont stables en tant que tels, la réaction de votre peau qui résulte de l’ajout d’un produit naturel comme une huile essentielle reste imprévisible.

 

Des bisous les Caribous !

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

10 réponses à “Acné, retour sur les zigouilleurs de l’année

  1. Nathalie scrap

    Coucou
    Ah lala ces boutons, qu’elle galère … J’en connais quelque chose, ça s’appelle,acné mature sévère chez moi vu que j’ai bientôt 38 ans. Suis passée à plein plein, pendant 18 mois, à quelques uns qui poussent par 4 ou 5 tous les 15 jours, sans laisser le temps,aux précédents de bien guérir … J’en ai aussi testé des soins, mais ceux la je connais pas . Avene j’ai eu cicalfate en crème jaune immonde , inefficace ! Tea tree pas très efficace, mais je note pour le naouili pour les kystes, ca marchera sans doute mieux ! Et la roche posay m’attire beaucoup aussi, merci pour cette revue, de nouvelles pistes à explorer pour moi …. J’avais aussi envie de tester lierac prescription, je pense avoir le temps de faire le tour de toute façon … Pffff

    Répondre
  2. Lulue

    Merci pour cet article, le tea tree est également mon ami !! et pour les cicatrices, je mets quelques gouttes d’HV de rose musquée dans mon philtre de beauté tous les soirs, ça doit faire près de 3 semaines et mes anciennes cicatrices (plus d’un an), s’estompent petit à petit. Je pense que le bon nettoyage au préalable à la Visawoong Tosopure aide également.

    J’ai aussi testé l’HE de Palma rosa ce soir, deux gouttes diluées dans mon Philtre avec HV de rose… ça m’a chauffée direct!! j’ai tout rincé et abandonné l’idée.

    en tout cas merci pour le tea tree et le rhassoul, c’est grâce à toi que j’ai découvert ces produits!

    Bonne soirée!

    Répondre
  3. Pwel

    Voila, j’ai fais ma liste, juste besoin d’acheter tout ça en espérant que ça marche bien sur moi aussi (oui je prend tout ce que tu dis sur ton blog, non je ne suis pas un mouton, juste un peu !)

    D’ailleurs, tu n’as jamais rien essayé ou même juste pensé à quelque chose de plus fort ?(peeling chimique, laser, etc ) ma peau va mieux mais j’aimerai repartir sur « une bonne base » et avec les cicatrices d’acné j’ai pas l’impression que ça progresse, quand j’arrive dans une para on me file (trop) d’échantillons anti acné, c’est presque déprimant 🙁

    Bonne journée !

    Répondre
  4. Ellen A Paris (les Fleurs Rebelles)

    Hello,
    Oui avoir les bons « outils » adaptés à sa peau c’est la base ! Parfois les dermatos te donnent des crèmes qui décapent tellement, que la peau est encore pire qu’avant.
    J’ai aussi adopté l’huile d’arbre à thé mais celle de The Body Shop avec la « lotion » assortie (en fait ça ressemble à une crème très liquide). L’huile n’est pas trop concentrée pour ma peau et elle marche super bien en cas d’urgence.
    Bises et bon combat anti-imperfections 😉

    Répondre
  5. Anais

    Coucou,
    Moi je viens d’expérimenter les soins de Lierac Prescription, dont le concentré bi-phase anti-imperfection et la solution anti-imperfection. J’en suis très satisfaite, surtout le concentré qui me rapelle la pâte grise de Payot un must pour les micro-kistes qui disparaissent en deux jours chrono. Par ailleurs, j’adore la cicaplast qui m’a été prescrite après un peeling..j’ai hate d’expérimenter la cicalfat d’Avene.
    Bisous de Suisse

    Répondre
  6. Rebecca

    Fiou… Alors voilà que je vais à la pharmacie, la tête pleine de tes conseils… puis voilà que je me trompe, et achète le cicaplast baume B5. Tu penses que ça marche quand même ? J’ai peur qu’il soit occlusif… sinon, la lotion cicalfate est prête à l’emploi sur mon magnifique kyste du menton. (youhouu)

    Répondre
  7. Mariposa

    Merci pour cet article, j’ai filé en parapharmacie quelques jours plus tard 😉
    Tu n’aurais pas l’un ou l’autre produit à conseiller pour le décolleté et le dos ? Il y a quelques années, j’utilisais un produit en spray Clinique,super efficace, mais ils ne le font plus depuis 3 ans…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *