10 septembre 2017

Feeling de rentrée

Hola les Caribous !

Un bail de fou qu’on ne s’est pas parlé, un bail de fifou que je ne vous ai pas donné de conseils pour couenne en ruine et cuisseau tout flappy et sans forme, MAIS DIS DONC, j’étais pas partie, juste en standby.

Le temps de retomber sur mes patounes.

 

Mes plus proches le savent, mais pas forcément les plus éloignés d’entre-vous, j’ai du faire face à un changement de taille dans mon quotidien, le genre qui te dézingue la routine ni vu ni connu sans que tu puisses vraiment savoir fissa ou poser tes pieds pour ravoir un peu de stabilité.

Bref, je vais te le donner en mille, j’ai eu une opération.

 

On ne m’a pas vraiment laissé le choix (le chirurgien m’obligeait à y passer), il fallait cela se fasse assez vite (parce que j’avais un tout nouveau boulot tout beau tout chaud qui m’attendait surtout) et que si je mettais trois plombes à me décider, he bien j’aurais pu finir par avoir un problème plus gros niveau santé.

Le doux nom de mon opération est une parotidectomie. En gros, on a tous dans la joue une glande salivaire de la taille d’un petit steak, traversée par le nerf facial, celui qui te donne tes petites mimiques, montre quand t’es grognon, te fait cligner des yeux comme une biche.

Parfois, (et parfois deux fois à 8 ans d’intervalle comme dans mon cas), une boule se développe juste là où il faut pas. On doit soulever ta joue comme un chapiteau, prendre l’intrus et remettre tout le toutim en place, en essayant de faire le moins de dégâts possibles, pour que tu puisses encore sourire et faire tes grimaces.

La première fois, j’avais eu du bol, j’avais si bien récupéré que je n’avais que peu d’effet secondaires (juste une sensation de froid par moments sur la zone alors qu’il faisait chaud).

 

Cette fois-ci le délire a atteint des sommets parce que repasser à nouveau sur un ancien champ de bataille, c’est creuser sur une cicatrice, demander à la peau d’encore plus se donner pour se reconstruire.

Et je suis dans la phase la plus chiante du processus :

  • je ne sens pas ma joue, ou très peu par endroits, l’oreille n’en parlons pas
  • ma peau me donne la sensation d’être comme un carton mal collé sur ma bibine
  • faire deux bises à quelqu’un est tendu, je ne saisis pas vraiment quand l’autre touche mon visage à gauche (donc impossible de viser)
  • les signaux sont complètement off : le froid se ressent comme du chaud, quand je mange j’ai des décharges nerveuses de la bouche à l’oreille qui rendent les premières bouchées carrément pénibles – je dois poser ma main sur la zone pour calme la « douleur »
  • j’essaie de faire attention à mon visage entier, mais c’est difficile de ressentir du plaisir tactile quand la moitié de sa bobine ne réagit à rien

Chaque soir je dois faire des exercices + massages / ne pas oublier de m’y plier, même si c’est plus une corvée qu’autre chose, parce que les nerfs ne repoussent pas vite – 1mm par jour pour les plus courageux – et qu’on est dans une rééducation lente comme un escargot de compète.

Puis même, je ne suis pas assurée de récupérer totalement, alors y a des soirs où je me tartine le cerveau « d’à quoi bon ? ».

 

J’en suis à trois mois tout pile post-op maintenant, avec des hauts, des bas, j’avais un évident problème pour écrire sur le blog jusqu’à maintenant parce que je ne pouvais pas enchaîner comme si de rien n’était sur une revue quelconque, cela ne me semblait pas logique ni naturel.

L’idée c’est surtout que si j’arrive à voir un mieux et améliorer mon quotidien avec de simples produits, ils vous aideront d’autant plus sachant que vous n’avez pas du passer sur une table d’opération. On mettra l’accent sur le cocooning extrême, tu verras, histoire de toucher le nirvana cosmétique du bout du peton.

 

Le plus réjouissant dans l’histoire, c’est que si vous me voyez parler, vous ne verrez rien de ce qui s’est passé, j’ai une mobilité au top, je peux faire toutes les grimaces que je veux sans qu’on ne se doute de quoi que ce soit – à part d’une barjitude élevée.

Un peu absurde, c’est vrai, j’ai l’impression d’être le cordonnier mal chaussé avec ma joue sans feeling.

Mais ça m’aide d’autant plus à trouver des techniques alternatives pour que le confort revienne : j’ai ressorti la Foreo luna, en espérant que les petites vibrations me redonneront un chouilla de sensations et je mets la surenchère sur les huiles pour assouplir la cicatrice.

 

J’espère que de ton côté ta rentrée se passe bien, que tu es prêt à reparler beauté et crème sur le bout du nez, parce que je suis plus que jamais à la recherche de sensation et que cela risque de se voir dans mes choix de produits.

Mais bon, tu ne viendras pas t’en plaindre hein dis ?

 

Des bisous les Caribous !

Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

25 réponses à “Feeling de rentrée

  1. Anne

    Salut Mona,
    j’ai pas osé chercher le nom de ton opération sur internet, histoire de pas tomber sur des images, heu, traumatisantes, juste regardé où se trouvait cette fameuse glande. Et je ne peut qu’imaginer ton inconfort, ton inquiétude, le visage est une zone ô combien sensible et délicate. Je te souhaite un bon et prompt rétablissement. Merci pour ce partage, reviens vite nous parler de ta couenne 😉
    Bisous réconfortants

    Répondre
  2. Lalu

    Je suis bien contente de te relire à nouveau ! J’espère que toutes tes sensations reviendront à la normale d’ici peu, vraiment je te le souhaite ( tu pourrais te faire lécher la joue gauche dans le métro par un inconnu sans t’en apercevoir sinon, t’imagines ? )
    Bisous sur ta joue droite <3

    Répondre
  3. galathée

    Oh des nouvelles de Mona 🙂
    Je suis désolée que tu aies dû subir cette opération, j’espère que tu vas te rétablir bien vite, et que tes sensations vont vite vite revenir (j’ai eu quelque chose de similaire il y a quelques années, je ne pouvais même plus me mettre de crème ou autre sur le visage, rien que l’effleurer m’était douloureux… donc je peux comprendre, « un peu » du moins, car chaque expérience est personnelle bien sûr)
    Je t’embrasse fort !

    Répondre
  4. Candice

    Je suis si contente que tu sois revenue, je suis ce qu’on appelle une lectrice sous marin mais assidue et j’avoue que je commençais à m’inquiéter. Bon rétablissement et welcome back !

    Répondre
  5. Maryline

    Coucou merci pour ton article, tu m’as manqué ! Courage pour ta rééducation, prompt et complet rétablissement ! Des bisous de caribou,
    Maryline

    Répondre
  6. Léo

    Hello Mona,
    Je suis super contente de savoir que tu vas bien, j’avoue que devant l’absence d’activité de social media pendant l’été j’étais un peu inquiète (j’avais même failli t’envoyer un message sur Instagram, Et le jour même, tu as publié ton article !).
    J’espère que tu vas te rétablir, doucement mais sûrement.
    En terme de produits cocooning, cet été je suis partie à la découverte de la marque the Ordinary, ce n’est pas trop leur créneau… Mais je te la recommande chaudement une fois que tu seras rétablie, pour l’instant tout ce que j’ai testé est top ! Je sais que tu n’aimes pas trop les produits qui font le buzz (le snobisme de l’hermite 😉 ) mais je trouve ça mérité !

    Répondre
    1. Mona Auteur

      HA, tu me connais trop bien, j’évite The Ordinary :p
      je vais sûrement passer commande à un moment pour donner mon avis, mais bon.
      t’as testé quoi chez eux ?

      Répondre
  7. DameLimace

    Très heureuse de te relire par ici et de voir que tout va bien malgré cette opération qui a l’air bien costaud tout de même…
    Bon rétablissement et au plaisir de te lire bientôt 😉
    Des bises

    Répondre
  8. bergonier

    Bonjour Mona,
    Je souffre également de cette petite glande qui se manifeste à peu près tous les deux mois au point de ressembler à un hamster qui n’aurait fait des provisions que d’un côté. A ce jour, je n’ose pas envisager l’opération car je suis terrifiée à l’idée de la paralysie totale et sans retour de mon côté droit. Tu dis avoir du subir 2 opérations et être bien handicapée par la 2ème. La première c’est donc très bien passée, mais pourquoi une seconde a-t-elle était nécessaire ? Peux-tu, malgré l’insensibilité de ta joue, boire, manger, parler sans avoir la lèvre qui pendouille ? Les différents médecins que j’ai vu m’ont déconseillé cette intervention car trop dangereuse pour le nerf facial et je me traite aux antibios quand le gonflement est très important et que la douleur est importante.
    Voilà. J’espère que tu pourras m’éclairer sur tout ça et surtout, que tu te rétablis au mieux.
    Laurence

    Répondre
    1. Mona Auteur

      La seconde a été nécessaire pour cause de récidive.

      Concernant l’invalidité de la partie gauche, la mobilité est revenue assez vite à force d’exercices. La sensibilité, elle, prend énormément de temps pour se restaurer.

      Répondre
  9. Léo

    Alors, j’ai testé :
    – le sérum à l’acide hyaluronique : franchement je crois que c’est ma plus belle découverte de la marque, c’est mon premier sérum de ce type donc je ne peux pas comparer avec le novexpert ou le Evolve, mais il me repulpe bien la peau, je l’adore (j’ai entendu que sur certains il peluchait sur certaines mais ce n’est pas le cas sur moi)
    – la suspension de vitamine C 23% : pareil, j’aime beaucoup ; la texture est un peu étrange (on sent comme des minuscules grains, c’est un peu « rèche », mais ça disparait au massage), elle apporte beaucoup d’éclat, d’ailleurs ma mère me la piquée pour ça 😉
    – la crème hydratante NMF + HA : une bonne crème hydratante basique, elle sera peut-être un peu riche pour toi, moi elle me convient bien en ce moment.

    J’ai aussi commandé à ma mère :
    – le granactive rétinoid 5% in squalane : elle l’utilise en alternative avec la suspension de vitamine C, je trouve qu’elle a le grain de peau bien affiné, mais c’est encore trop tôt pour voir l’effet sur les rides (15j d’utilisation). Je lui pique de temps en temps quand j’ai la peau un peu granuleuse et que je veux avoir une jolie mine le lendemain. Texture très fine un peu huileuse, elle le tolère bien alors qu’on a la peau assez sensible dans la famille.
    – la solution à la cafféine 5% + EGCG : en contour des yeux, elle ne le met pas tout le temps parce qu’elle n’aime pas la texture, assez collante. Je n’ai pas testé donc je ne peux pas te donner de retour.

    Répondre
  10. Nathalie Marceau

    Bonjour Mona,
    Merci pour ton article, le feeling de rentré pour moi est synonyme de déprime total. Au revois plages ensoleillé et bonjour au bureau de 8h à 16h… Mais bon on se motive et on prend soins de soi comme on peut, travailler maintenant pour bien se reposer après.

    Répondre
  11. Harmony

    Bonjour Mona,

    Je te souhaite un bon rétablissement. Il y a quelques années, le stomatologie avait piqué dans mon nerf par inadvertance au moment d’endormir ma bouche avant de me retirer mes dents dents sagesse. Résultat : plus aucune sensation de ma langue, impossible de tirer la langue et la partie gauche de ma joue et ma mâchoire étaient restées endormies. J’étais terrorisée car la doc m’avait dit qu ça ne se réveiller ait peut-être jamais. Il m’avait prescrit de la vitamine B à forte dose (Befact Forte) pare qu’elle est nécessaire dans la guérison/reconstruction des nerfs. Six à huit mois plus tard, tout est rentré dans l’ordre. Parles-en à ton médecin, c’est peut-être une piste à suivre pour aider ton nerf à se reconstruire. ..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *