2 juillet 2017

Coffee Scrubs X Body Boom

Bon, tu me diras si tu as les mêmes lubies qui pointent leur nez quand il commence à faire chaud mais mes routines virent au Cornetto vanille le matin – gommage le soir –  et zonage avec un spray d’eau thermale dès que ça grimpe dans les celsius.

Je m’en fous un peu du ridicule, je sors même balader le chien avec un short immonde et mes clapettes roses aux pieds qui ne ressemblent à rien de bien classe – ça ferait hurler Lagerfeld, il me jetterait des carrés haute couture pour cacher la misère.

Nan, quand il fait insupportablement chaud, je me fiche un peu de la tenue ou de mon humeur, je cherche juste le meilleur endroit où traîner mes fesses histoire de me rafraîchir un peu – probablement la douche (et aussi sur le carrelage de l’entrée pour y faire ma petite sieste).

(Avec une installation dolby surround de ventilos)

 

Là, ça a l’air d’aller, il bruine non stop depuis deux jours, donc j’ai pu arrêter ma diète de cornets de glace et mes râles de goumiche qui ne supporte pas une once de chaleur, mais, il y a une semaine, je vivais l’enfer.

Ca doit venir de l’idée de la sueur qui s’accumule, du gras, de la transpiration excessive, le bas de la nuque qui produit des litres d’eau, ça colle jusque sous les nibards, c’est désagréable. En fin de journée tu ne veux plus rien savoir, juste te râper le corporel pour être sûre d’être bien propre.

Roh oui, t’as vraiment juste envie de faire peau neuve quand tu colles de partout.

 

Body Boom Body Scrub x COCO

Le coffee scrub est le genre de popote maison qui va vite à faire, du café, du sucre et un chouilla d’huile jetés dans un bol et on est bon pour se masser le jambon.

But you know me, je faisais des tambouilles avant, quand j’avais le temps ou que devais économiser un peu d’argent. Maintenant je suis en phase « prépare-moi le bouzin et je te l’achète », même pour des choses aussi classiques que des gommages.

J’en avais déjà testé un avec la même base, le Coffee Scrub de Joik, il m’avait fait découvrir le plaisir de dessiner un carnage brun dans ma cabine de douche, était très efficace, pratique à utiliser (format pot, tope-là) et avait un prix correct.

Il manquait juste une chose : l’odeur.

Parce que c’est bien, le roulage de grains sur le body, mais rien ne vaut la sensation qui suit, quand on est enveloppé dans un doux parfum délicieux (rien de très marquant de ce côté-là avec la marque scandinave, j’avais juste le corps tout doux et une vague fragrance de café moulu).

 

Pour ça que, quand j’ai vu « COCO » sur celui de Body Boom, je me suis dit banco, je vais sentir la noix du cou aux petits petons, ça m’emballait énormément.

Dedans il y a :

Du café (olé olé, pour réveiller les cuisseaux qui tirent la tronche), du sel (ça gomme forcément), du parfum (on a donc déjà fait le tour du plus intéressant), de l’huile d’amande douce (pour la nutrition et la souplesse), de macadamia (la reine des huiles de massage, réparatrice), d’argan (histoire que ta couenne crie « velours sans ride »), de la poudre de cacao (excellent antioxydant), du sucre (encore pour un peu mieux râper ton épiderme), de l’huile (de dessous de bras, on précise pas laquelle), et un conservateur naturel.

coffea robusta seed powder, sodium choride, parfum, prunus amygdalus dulcis seed oil, macadamia integrifolia seed oil, argania spinosa kernel oil, theobroma cacao seed powder, sucrose, olus oil, tocopherol, tocopheryl acetate

J’adore les sachets hermétiques pour la conservation – ça passe très bien pour garder les arômes, mais ici c’est au détriment de la facilité de versement; chaque fois j’en perds pas mal en voulant me servir (la meilleure technique: en prendre avec une cuiller), mais je suis aussi sacrément maladroite, du coup pas douée pour viser ma paume. Sachant qu’il coûte 16 euros, ça m’a un peu emmerdée d’en voir tomber à côté de ma guibole directement sur le sol de la douche juste parce que je ne faisais pas gaffe.

Au niveau du parfum, je ne sens absolument pas de coco enivrante (elle se balade dans le fond mais elle est vachement discrète, la gueuze), pourtant c’est le troisième ingrédient de la composition.

 

FUN FACT : si, comme moi, vous oubliez parfois qu’il est plus intelligent de se raser APRES un gommage et pas AVANT pour éviter que le scrub ne rende la peau hyper réactive, je vous conseille de ne pas oublier cet ordre si vous êtes sensible. Sachant que la fragrance est haut placée, je vous conseille également de ne pas laisser poser ce gommage 5-10mn comme le suggère la marque.

NO WAY.

J’ai essayé deux fois, et deux fois je me suis retrouvée avec une folle envie de me frotter partout-partout pour que la gratouille s’en aille. A utiliser viteuf sous la douche donc, en prenant le temps de bien masser, mais sans trop traîner.

Vu ce petit inconvénient structurel (ils auraient foutu le parfum plus bas, je suis sûre que c’était nickel, et le sel aussi tant qu’on y est, le sucre est plus tolérable et hydratant), on profite peu du scrub – le temps de s’en enduire et de se frotter vigoureusement, j’ai déjà vu mieux dans le monde du cocooning.

Le rinçage, lui, est facile comme tout, rien à dire là-dessus.

 

Le gros point fort vient par après, je me suis mise à sentir le café frappé de Nescafé, je me serais bue si j’avais pu. C’est l’homme qui a détecté le truc et j’avoue que c’était assez frappant : ma peau avait l’odeur d’une bonne boisson caféinée au lait, un vrai plaisir quand on est fan de coffee.

Puis, l’étonnement aussi, parce que la texture du soin est quasiment sèche mais pourtant, la couenne est veloutée à souhait, donc il nourrit et polit comme chef.

Encore un autre super avantage, c’est la contenance : malgré les 16 euros à débourser (je l’ai eu à moitié prix), j’en ai encore et je l’ai déjà utilisé au moins 6 fois, sans me priver. Il m’en reste sûrement pour deux bons usages.

 

Je ne sais pas du tout sur quel pied danser parce que ce cocoffeescrub devient un délice pour les narines une fois rincé, mais il est très délicat à conseiller à tout le monde – moi la première, ayant une peau sèche et qui me fait des crises au moindre truc bizarre qui lui glisse dessus.

Donc, si tu veux tester, go.

Mais prévois une amie à qui le refourguer au cas où ça ne passe pas sur toi.

PS : n’espère pas dégommer ta cellulite avec ce produit, ils parlent même d’oublier les vergetures en l’utilisant, mais je ne prendrai pas ces deux promesses pour argent comptant. LE SPORT, BOIRE ET  LE PALPER ROULER, ça…ça AIDE.

 

Des bisous les Caribous

#acheté 16 euros les 200 gr, chez Di en Belgique
En France, no idea, mais y a une boutique online 

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

6 réponses à “Coffee Scrubs X Body Boom

  1. ToutiParis

    Bonsoir Mona,
    Merci pour ce billet !
    Ce genre de scrub je le fais « Made by Me » Je le prépare avec quasi les mêmes ingrédients hormis la poudre de cacao,( Mais
    j’ aouterai du cacao Van houten à la prochaine cuvée ) Différence de café aussi, celui que je bois :Arabica d’Ethiopie. L’huile de dessous de bras ( Hi!) est remplacée par de l’huile de noisettes. j’en adore l’odeur et le gout.. j’entrepose ma tambouille au réfrigérateur dans des bocaux calibrés pour une seule utilisation ( chacun peut prendre un bocal à sa guise )
    Deux copines sont venues essayer ma mixture à la casa et ont bien aimé.
    Grosse différence: Je fais « le massage sur corps sec » avant de passer sous l’eau.
    C’est assez rude sur les seins, mais on s’y fait.
    Résultat : La gadoue de la douche avant nettoyage final est parfaitement assortie : Je suis rose comme un petit cochon qui sent le café noisette, ma peau est extra douce et polie ,….J’ai diablement apprécié le mélange glacé, par ces temps de canicule c’était divin. C’est hyper tonique aussi le premier soir j’ai eu des difficultés à dormir, prévoir de sortir danser ou courir avant de se coucher peut-être ? Prévoir une douche avec gel au Néroli au retour.

    Répondre
  2. Léo

    J’en l’ai vu au Monoprix, mais ma mère a peur que je bouche la douche avec Des gommages au café, donc je me suis abstenue…
    J’ai fait une petite folie chez body shop il n’y a pas longtemps,, et je me suis prise (entre autre) le gommage aux sels de la mer morte qui me faisait envie depuis longtemps. Quelle déception… La pâte est Un vrai beurre végétal, ça pue, ça laisse une couche très épaisse et collante (pour le coup ça conviendra aux peaux déséchées), j’ai trouvé que certains grains de sel étaient beaucoup trop gros (façon gros sel de table, ça griffe). Je l’ai mis de côté, je retenterai cet hiver…

    Répondre
    1. Mona Auteur

      il y en a qui mette du café tous les x jours dans leurs conduits pour justement les libérer des mauvaises odeurs, donc a priori ça ne peut pas trop boucher 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *