3 juin 2019

Garnier bio, c’est bien ?

Hello les caribous,
Y a comme qui dirait un petit os dans la soupe quand une marque de grande surface qui surfait déjà depuis un moment sur la vague du « je suis nature, j’ai un brin de foin dans les cheveux, oulalah » décide de te sortir une gamme qui sent l’herbe fraîche et les pâturages et crie BIO, JE SUIS BIO.

Je suis de celles qui sont ravies de tester. J’attends soit le moment de down où je vais hurler au scandale, soit celui où je serai tellement happy du pore que je vais conseiller à la mère, la soeur, l’amie de se ruer dans une GMS pour se payer le bidule.

Garnier m’a envoyé une grosse partie de la gamme. J’avais dit que je voulais bien tremper mes doigts dans un pot, ils ont compris « on va lui faire parvenir toute l’étagère du carrouf ».
Bref, je me suis retrouvée avec plein de goodies dans les bras à m’appliquer sur la bouille. Welcome to my life.

Certifié plaisir, certifié efficace

C’est Mr Garnier qui le dit. J’imagine donc qu’il y a du background, que ça s’est lancé les textures au derme aux réunions du lundi matin. S’il te certifie, c’est qu’il y a du vécu de tartinage à la pelle.

Number 1 : la Konjac

Bon, c’est de l’éponge un peu similaire à celle de kiko (qui était plus poreuse), mais tout aussi efficace. J’ai toujours eu un peu de mal avec le succès de ce genre d’accessoires, même si à l’époque c’était IN d’en parler, maintenant c’est devenu barbant d’en utiliser une. Cela me fait le même effet qu’un gars qui parlerait de l’art de la fourchette, alors qu’au final, ça sert à se mettre des aliments dans le gosier, y a pas besoin d’en parler pendant 3h.

C’est une sponge, ça marche cool à l’aise.

Number 2 : L’huile pour le faciès au lavandin régénérant

La compo est somme toute basique, avec de l’huile d’olive fractionnée (ça donne de la texture), de jojoba (équilibrante), d’argan (aaah la richesse), de lavande (pour le repos de la couenne) et de cameline (pour adoucir), de tournesol, puis un conservateur naturel.

Ca sent la lavande, donc te réconcilie avec tes démons du jour en un sniffage de paumes. J’ai juste du l’utiliser sur le décolleté plus que sur le visage parce que mes joues n’ont pas apprécié et ont rameuté les Pustules Party 4. Chouette huile au demeurant mais que je ne conseille pas aux peaux chiantes (celles qui réagissent après un bout de carré de chocolat de trop tombé par accident dans la bouche).

Number 3 : La lotion perfectrice au Thym Purifiant

J’ai passé les 31 ans tout en en ayant toujours 26 dans ma tête. J’ai une petite distortion psychologique qui me dirige toujours naturellement vers des soins d’ado anti-acné/peau mixte/décape-moi alors qu’en soi, je suis déjà occupée à perdre mon capital lipidique à grande échelle.

J’ai voulu tenter la lotion, parce que, qui ne chevauche pas un cheval ne sait pas ce que ça fait d’en tomber. J’avoue je n’ai pas aimé la balade : les lotions et moi sont deux univers qui ne se rencontrent que lorsque je vois de l’eau de rose pur jus macérée sous les aisselles de mamie. Sans cet élément distinctif, je n’ai pas ce réflexe du toner, ça m’emmerde de m’en passer sur le naseau (je le fais sans coton, des mains à peau)(tu devrais aussi). Celle de Garnier est un mélange d’eau, d’alcool dénaturé, de jus de tige d’orge, de thym et de bleuet.

Pas d’effet de ouf, parce que pas de constance, ni d’intérêt en terme de soin. J’ai une collègue qui l’adore et chez qui le flacon a atterri, tant qu’elle est heureuse, c’est parfait.

Number 4 : La crème au lavandin régénérant

Petit jeu de mot de la part de Mr Garnier, il parle du lavandin qui se régénère tout seul dans ses champs, pas de la capacité surnaturelle de ton cuir à se muer chaque année en une terre belle et lisse dépourvue de tout besoin de primer un lendemain de veille.

Dedans il y a : de l’eau, une huile neutre, de la jojoba, deux émollients, des émulsifiants, de la poudre de jus d’aloe vera (toujours mieux brut, whatever), de l’hydrolat de bleuet, de l’huile d’argan, de l’HE de lavandin (calmante et anti-inflammatoire), quelques agents d’entretien de la peau, et de l’huile de tournesol, entre autres.

Ce n’est clairement pas la crème la plus dosée de toutes celles que j’ai déjà testées, pourtant, un jour après l’autre, elle s’est imposée dans le rituel.

A l’heure où je vous parle, il reste deux sloutch, puis bye bye le pot.

Elle passe parfaitement sur peau mixte, c’est un soin hydratant généreux mais sans trop l’être (gné). A éviter en été sûrement car un peu lourde pour la saison, mais qui s’utilise sans soucis en automne ou printemps.
Pour le prix de 10€ les 50 ml, c’est une bien bonne affaire.

Number 5 : Le gel nettoyant détoxifiant

J’ai rigolé le jour où j’ai reçu le colis, parce que sur la bouteille, il y a un gros brin de citronelle avec un tag « from sri lanka ». Il aurait été écrit « from le jardin de gégé ton voisin », j’aurais sûrement été plus convaincue, parce qu’entre nous, que la plantouille ai poussé en Inde ou dans ma commune, ça ne me motive pas plus à l’achat. Et pour du bio, on aurait peut-être voulu que cela vienne de moins loin 😉

CECI ETANT, j’adore ce nettoyant.

Dedans il y a : de l’eau, une base de tensio-actifs doux, de l’HE de citronelle (rafraîchissante et assainissante), de l’hydrolat de bleuet (pour dégonfler les tensions), et des conservateurs, entre autres.

Il ne laisse pas la peau qui tiraille, il ne pique pas les yeux, il sent bon (si on aime bien le côté citronné), il dure longtemps, et ne coûte vraiment pas cher.


Je l’avais utilisé en balance avec le nuage céleste de cattier mais j’ai fini par pencher pour le Garnier, plus simple et eye-friendly quand je me débarbouillais sous la douche.

PS : ne suivez pas la notice d’application qui est mise à l’arrière du flacon : « Vaporiser à 15 cm minimum du visage ». Y a pas moyen. C’est du gel. Ou faut m’expliquer comment ça se spraye.


Si je ne devais en retenir que deux, tu l’as compris, j’embarque le cleanser sans hésiter – gros kiff estival perso rien que pour l’odeur – et la crème par défaut pour dépanner (peu riche en actifs, donc ne va pas vraiment agir sur un problème particulier, mais est un bon passe-partout ou base à mêler à un sérum).

J’imagine que l’idée était de créer des produits qui soient un peu plus responsables (on en revient quand même au sujet de la citronnelle qui aurait pu venir du jardin de Gégé, mais passons). Les contenants sont 100% recyclés et recyclables, et la gamme est vegan friendly.

Par-ci par là, de bons points si on regarde l’ensemble avec l’oeil neuf d’une jeune personne qui souhaite se tourner vers du bio mais n’a pas forcément 30€ à mettre dans un skincare.

Pour un premier essai d’une marque grand public, c’est pas mal du tout Mr Garnier.
Demandez quand même à Gégé s’il veut pas vous dépanner avec son lopin de terre.

Des Bisous Les Caribous !
Offert par Mr Garnier, bisouke merci.

Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

Une réponse à “Garnier bio, c’est bien ?

  1. Mathilde

    Ouiiiiii ! Le retour 🙂
    Des mois que, régulièrement, je charge cette page web en priant pour un nouvel article !!
    Le nettoyant a l’air intéressant, je vais le tester aussi (et la crème aussi tient … )

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *