13 novembre 2016

Joik et ses bougies naturelles

ABOUT
Joik Candles : Vanille et noisette / Cinnamon Coffee / Sensuelle
joik-candles-1

J’ai une terrible envie de flocons plein les cils alors qu’on est seulement mi-novembre, d’une écharpe XXL de laquelle naîtrait ma tête, le froid m’appelle comme un irrésistible Johnny Depp caché nu en pleine forêt, s’insinue et me donne des frissons.

Hier matin, point de brume, l’aube était gelée, avec la rosée croustillante accrochée aux brins d’herbe, le calme plat de la campagne sur plusieurs kilomètres sans aucune moto lancée à plein régime ou un cheval pour quadriller le macadam avec son purin.

Non.

La buée sortait de ma bouche en forme de Caribou et annonçait enfin le début de LA PUTAIN de saison aglagla-je-me-les-caille que j’aime tant. Un bonheur simple animé par mon chien qui sautillait comme un lapin blanc dans les trous du champ glacé.

Winter is coming, my friends, winter is coming; avec la magie qui l’accompagne, les odeurs de vin chaud qui s’échappent des marchés, les guirlandes mal accrochées dans les vitrines des commerçants, les gants perdus qui trainent dans le caniveau, les passants qui ne sont plus que des yeux et un nez entourés de tissu, le regard bridé par le vent.

Vive le vent, vive le vent d’hiver.

Les sapins vont se vendre comme des petits pains et bientôt, les pères de famille se battront pour un grand bleu qui ne perd pas ses épines et débarrasseront le plancher avec une masse touffue plaquée sur le toit de leur bagnole. Les deux barbus de décembre se disputeront les étalages des supermarchés sous une marée de cris de marmots indignés, et je regarderai ce carousel tourner comme on savoure une friandise.

 

Il y a bien une chose qui me ravit PLUS QUE TOUT en cette saison: se faufiler à l’intérieur comme un petit chenapan, passer de zéro degré à la chaleur d’un foyer, et sentir les odeurs qui s’engouffrent dans notre pif comme une farandole pétillante.

Ca, juste là, ce moment-là.

Le « baby i’m home », le je secoue-mon écharpe-mes chaussures et j’embrasse la différence de température comme une claque bienveillante. Rentrer chez soi quand il fait froid n’a pas la même saveur qu’en été, on apprécie d’autant plus les loupiotes qui scintillent, les casseroles qui fument, les plaids, les coussins, les pantoufles.

La mammyfication est intense, je vous le dis.

joik-candles-2

Et la recherche de douceur aussi.

J’ai toujours une bougie allumée sur un coin de table, qui se consume lentement et diffuse pleinement son parfum. A l’époque, les « senteurs d’intérieur » se résumaient souvent à  Vent de fraîcheur/ou Vanille/ou Musc, maintenant, j’organise des sittings d’une heure devant un stand de Durance, autant de temps chez Maison du Monde, j’ai le nez qui passe d’une jarre à l’autre sans jamais se lasser.

 

Histoire de découvrir autre chose que les marques habituelles, j’ai dégoté une merveille d’enseigne estonienne (c’est-y pas farfelu) qui appelle le givre (le vrai Nord) et comble PLEINEMENT mon divin pif. Elle s’appelle Joik et s’est aussi bien développée dans le milieu cosmétique que des plaisirs olfactifs.

J’avais jeté mon dévolu sur une bougie gourmande de chez eux, puis j’ai vite pigé que j’étais partie pour devenir une soumise de leurs fragrances et j’ai rempilé avec deux autres exemplaires.

Vanille et Noisette me fait penser à une crème vanille avec une touche de caramel croquant, Sensuelle est plus classique et me rapelle Soft Blanket de Yankee Candle, quant à Cinnamon Coffee, c’est une énorme tasse de café fumant avec un côté machiatto au caramel de chez Starbucks.

Elles font partie de ma pièce à vivre, embaument généreusement l’espace en très peu de temps et me donneraient presque envie de mordre un coup dans l’air.

Pour info : non testé sur les animaux, vegan, ils utilisent de la cire de soja et la mèche est en coton

 

Pourtant, malgré ces arômes apaisants, J’AVOUE,  je suis à deux doigts d’aller scier le tronc d’un conifère pour le traîner jusqu’à mon appartement et apporter une touche festive à mon quotidien. Je me sens relativement faible quand on évoque une guirlande lumineuse, une couronne de Noël ou un mix pomme-canelle. Ne me lance même pas sur le sujet des thés, j’en ingurgite une bonne flasque chaque jour avec une petite chnute de miel, posée comme un yak ruminant devant l’intégrale d’How I Met Your Mother.

Je ne peux pas être plus pré-hivernale que ça avec mes bougies et mes fanfreluches, même s’il me manque encore une bouillote en forme de loutre ou d’ornythorinque pour parfaire le tableau. Une fois que j’aurai accumulé toutes mes conneries qui clignotent, brillent et font des bruits de grelots, là je serai vraiment détendue de la croupe.

 

Des bisous les Caribous !
Les trois bougies achetées sur Love Lula
Avec encore plus de parfums disponible sur le site de Joik

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

2 réponses à “Joik et ses bougies naturelles

    1. Mona Auteur

      c’est quasi entièrement naturel pour les cosmétiques, tu as un pourcentage mis sur chaque fiche produit (applaudis avec moi, je trouve ça génial :D). Donc y en a oui, d’autres pas à 100%, mais dans la grande majorité, c’est plutôt une marque plus que clean 😉 – encore une fois ça dépend de tes limites cosmétiques.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *