7 novembre 2016

L’oral B genius 9000 et blabla sur le brossage électrique

ABOUT
Oral B Genius 9000
braun-1

C’est un sujet peu abordé sur le blog, alors qu’il occupe et a occupé une très grande partie de ma post-adolescence, mais mes dents sont une oeuvre d’art (à peine moins sérieuse qu’un Picasso pendu dans un musée).

Un projet archi-accompli qui, 8 années durant, a réuni mon orthodontiste, des stomatologues et parontologues, des spécialistes de la gencive, des fous de la molaire, je me retrouvais parfois couchée sur le siège avec 4 visages entendus penchés vers ma bouille.

Des opérations peu ragoûtantes et sérieuses se sont suivies pour, au final, me donner le bas du visage que ces gens qualifiés identifient comme BOUCHE STABLE ET VIABLE qui ressemblera encore à quelque chose à mes 50 piges.

A l’heure actuelle, j’ai 26 dents (petite gueule de base oblige) dont 3 implants, ce qui pose ces doux mots dans la bouche de ma mère depuis que le traitement est terminé : « tu as une bagnole de 20 000 euros coincée entre les canines ».

Voilà.

 

Loin de moi l’idée de vous rendre jaloux avec mes crocs alignés si vous avez l’incisive vagabonde ou la gencive qui vole au vent, on peut très bien avoir les dents parfaitement droites et être un manche en ce qui concerne le nettoyage buccal.

Souvent, on appuie fort, pour bien tout décrasser. Comme un sagouin.

En étant complètement ignare du coin là-bas derrière, celui où les dépôts s’accumulent. ignorant qu’il faut se brosser l’extérieur comme l’intérieur du chicot (les dents ont deux faces, t’sais quoi, parfois 3 – bordel) et que 30 secondes vite vite ne suffisent pas.

Il est prouvé que Mr Lambda ne connaît absolument pas la technique de base / la fréquence de brossage / et s’en branle le citron de voir que les poils bleus ont viré au blanc.

Cela ne déclenche aucun signal d’alarme dans sa caboche malgré les hystériques en blouse blanche qui nous suivent jusque dans les pubs – ceci étant dit, leur crédibilité est amoindrie quand on voit que la fiction met en scène une goumiche harponnée au supermarché et à qui on demande si son hygiène dentaire lui convient.

W’The Fuck – tu veux aussi savoir si je me récure le conduit auditif ?

 

Très clairement, au sortir de ma dernière opération, un beau gosse spécialiste des implants m’avait observée jusqu’à la glotte (qu’est-ce qu’on fait pas, je te jure), et avait déclaré que le tartre était ma bête noire et qu’il fallait que je me dégote une brosse à dents électrique fissa parce qu’apparemment – je cite – je n’avais pas l’air de savoir comment me servir correctement d’une manuelle.

T’avoueras que quand tu pratiques la chose depuis tes 3-4 ans en solo, c’est rude à entendre.

 

J’ai fait ma « pas contente, je proteste ».

Pour enfin, deux jours plus tard, me mettre à la recherche d’un modèle pas trop cher sur internet en pestant sur les docteurs canons qui te convainquent d’acheter des bidules qui vibrent alors que ton tartre n’a rien demandé au peuple et n’emmerde personne à part sa fraise de dentiste.

 

L’Oral B Genius 9000 (celle qui se vante)

braun-3

Tout ce que je t’ai raconté avant a plus de sens que si je t’avais directement dit « ah oui, elle brosse bien, elle vaut 250 euros, c’est d’office mieux qu’une manuelle ».

Je préfère te donner de la vraie viande à becqueter, te conter le parcours concret du chicot du caribou.

 

La première Oral B électrique que je me suis achetée – on l’appellera Bibounia – était une simple à 60 euros qui nettoyait honnêtement, sans excès, elle m’avait d’ailleurs permis de décrocher un sourire à Dr Bogoss quand il avait vu qu’effectivement les dépôts de tartre n’étaient plus aussi importants entre deux rendez-vous (tous les 6 mois pour moi, la nature ne m’aide pas).

Là où j’ai vu un changement conséquent, c’est quand j’ai switché de Bibounia à Genius la vantarde.

Sans vous étaler tout le toutim, elle fonctionne avec une application sur le gsm, sur laquelle différents modes peuvent être choisis, selon les conditions de nos dents (blancheur, en plein traitement orthodontique,… ) ou nos objectifs.

Ayant trois implants, j’ai les gencives qui sont plus gonflées / irritées à leur base, ce qui m’oblige à les masser régulièrement lors du brossage pour bien enlever les dépôts et ne pas risquer de baver du sang.

Ensuite je passe le fil dentaire, je m’engloutis une dose de bain de bouche (le Sensodyne, c’est le meilleur), et je me retrouve pimpante comme Shakira dans la pub 3D white – wakawakahéhé.

 

La petite vidéo

Les points positifs

  • les vibrations ont plus de répondant sur celle-ci que sur mon ancienne : plus de modes sur le manche (blancheur – léger – pro-clean – langue – floss – et quotidien) entre lesquels on peut switcher en plein brossage
  • elle est bien plus efficace sur le tartre : au point où en à peine deux mois avant ma dernière consultation ortho j’ai réussi à dégommer plus que ce que j’aurais pu espérer avec Bibounia
  • elle m’aide mieux pour les zones avec les implants – en mode sensible, le massage passe comme crème, on peut aussi régler les sessions pour avoir du temps supplémentaire de nettoyage sur certains quadrants
  • on peut la transporter partout, rien que l’étui est génial : on peut y poser 2 embouts brosse et le corps. La boîte en elle-même permet de recharger la genius, donc pas besoin de toute la base de chargement en voyage ! Et elle dispose d’un emplacement pour mettre son smartphone
  • elle est UBER fun : l’application est très complète et va jusqu’à nous proposer les dentistes pas loin de chez soi. On peut régler des rappels de brossages/ de changement de brosse, avoir un suivi de notre activité, lire les news pendant le brossage et recevoir des récompenses
  • l’autonomie est très bonne, je n’ai pas compté les jours sans recharge mais j’oublie chaque fois la dernière fois que je l’ai rechargée (signe que ce n’était pas la veille)
  • elle est fournie avec 4 embouts, toujours bon à prendre vu leur prix
  • elle a le même détecteur de pression que Bibounia, et ralentit ou s’arrête si on appuie trop fort
braun-2

Les points négatifs (hé oui !)

  • son prix : même s’il a déjà baissé de 100 euros depuis sa sortie (vers juillet), elle reste un modèle de luxe que toutes les bourses ne pourront pas se payer – je l’ai vue à 199 euros chez Mediamarkt, contre les 299 en prix de départ
  • le socle de recharge devient toujours aussi sale après quelque temps (ce n’est pas spécifique à ce modèle, il est juste trop incurvé, tous les dépôts s’y logent)
  • elle est bruyante : si quelqu’un dort dans la pièce adjacente, c’est un peu tendu de l’allumer – mais l’hygiène buccale prime toujours sur le repos du conjoint
  • son détecteur de position est un peu bancal : plusieurs fois je me suis retrouvée à nettoyer le quadrant supérieur alors que l’appli pensait que j’étais sur l’inférieur. Du coup je passais plus de temps à grommeler, des bulles blanches me sortant par les naseaux, qu’à vraiment me concentrer sur les 2 minutes de wash wash
  • l’appli est insistante : je pourrais désactiver les notifications, c’est vrai. Et elle ne prend pas non plus en compte les jours de flemme où j’ai préféré un brossage manuel.
  • les revues sur youtube sont encore le reflet que les gens ne savent pas utiliser une brosse à dent électrique correctement : on ne « brosse » pas ses dents comme on le ferait avec une brosse manuelle, non. On passe l’embout de la brosse électrique lentement sur chaque face de la dent sans va et vient mécanique, elle se charge de tout (c’est un peu le même délire que les gens qui doublent le mouvement de leur clarisonic. Ca ne sert à rien, à part s’irriter la couenne). Tu peux effectuer de légers mouvements par moments, pour insister sur une zone, mais pas d’acharnement, s’il-te-plaît

 

Ce qui m’embête le plus c’est sûrement qu’aux yeux du monde, la genius 9000 est passée du statut d’appareil pro à gadget, à cause de son ultra-connectivité via bluetooth – et de toutes ces filles dans le vent qui en ont parlé en même temps.

Je suis un cas spécifique, j’avais déjà des implants en bouche à 24 ans, j’ai encore deux fils de contention pour empêcher que mes dents ne bougent, je porte une gouttière la nuit – de temps à autre.

Me concernant, le fait d’avoir ce genre d’outil dans ma salle de bain est recommandé voire nécessaire.

 

Au cas où tu danses d’un pied sur l’autre, quoiqu’il arrive je te conseille les Oral B de la gamme pro : elles débutent aux alentours de 70-80 euros et te permettront d’avoir déjà de très bons résultats. Et puis je te dirige naturellement vers cette marque-là parce que c’est la seule qu’on a testé et approuvé dans la famille depuis des années, avec plus de 3 modèles achetés et validés. That’s why.

(Par contre pour les dentifrices, on ne me fera jamais changer d’avis, c’est le Sensodyne Powa).

 

Question de feeling, rien qu’à la première utilisation on sent que tout est lisse, y a pas un accro, les brosses à dents électriques sont un des rares produits qui mettent tout le monde d’accord dès le départ- le prix mis à part.

Je suis fan du côté geek de la Genius et tout ce qu’elle me permet d’éviter à l’avenir (tu sais ce que c’est un détartrage tous les 6 mois ? La peur, la douleur, la haine envers Dr Bogoss ? Tout ça c’est du « pfouf, envolé » dorénavant) et me sens encore plus libérée de la canine depuis que j’ai ce nouveau joujou (et OUI, je pense que son prix actuel est totalement justifié – contrairement aux 300 boules de départ).

Je n’ai absolument rien contre les brosses à dents manuelles, mais apparemment, j’étais une handicapée de ce point de vue-là. Si ton dentiste te hurle dessus sans arrêt à chaque consultation, il se pourrait bien que la solution ultime réside bêtement dans l’abandon du mécanique.

En tout cas, après 4 ans d’usage, et avoir PHYSIQUEMENT vu des bouts de tartre éclaté partir en plein brossage, j’ai vite compris que je ne pourrais décemment plus me passer d’une brosse à dents électrique.

Just sayin’.

 

Des bisous les Caribous !
Oral B Genius 9000, offerte par Braun
Vue à 199 euros en magasin d’électro-ménager

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

15 réponses à “L’oral B genius 9000 et blabla sur le brossage électrique

  1. Isil Elwing

    Héé, merci, je sais ce que je vais demander pour Nawel.
    Pas de tartre chez moi, jamais, je demande un détartrage à chaque visite et on me répond toujours « pas besoin ».
    Attends avant de me détester!
    J’ai un brossage dit « traumatique », autrement dit je me ravage les gencives tellement je brosse fort (tu comprends mieux l’absence de tartre).
    Apparemment la brosse électrique pourrait être une solution.
    Bisous.

    Répondre
    1. Mona Auteur

      he bien t’as beaucoup de chance pour le détartrage 😀 Et arrêtes de demander qu’on t’en fasses un XD
      concernant l’électrique, c’est certain que tu ne peux pas appuyer trop fort, sinon ça s’arrête, à mon avis ça t’aiderait pas mal

      Répondre
  2. Louise

    Coucou Mona,
    Moi je t’avoue que je déteste les brosses à dents électriques parce que je ne supporte pas la sensation de massage de gencives. Maintenant, faudrait peut-être que je réessaie le bidule mais le prix me semble tout de même exorbitant.
    Le tartre, ça n’a jamais été un gros problème pour moi, encore que ces derniers temps il gagne du terrain. Je ne sais pas à quoi c’est dû, mais bon, c’est comme ça.
    Tu n’as jamais tenté les dentifrices bio ? J’en ai essayé de Lavera et d’Urtekram et franchement, c’est pas mal. Si je devais choisir, ce serait le Urtekram à la menthe.
    Enfin, bisous 😉
    Louise

    Répondre
    1. Mona Auteur

      Honnêtement, une brosse à dent électrique tu la gardes pendant des années (je parle pas spécialement de mon modèle, même celle à 60 euros je l’ai usée jusqu’à la moelle), donc le prix est assez vite amorti.
      Pour les dentifrices bio, je vais te dire comment ça se passe : je me place devant le rayon, je les regarde, puis je pars. J’arrive pas à choisir. Du coup je prend bonne note de ton avis, merci louise 🙂

      Répondre
  3. Léo

    Le parodontax c’est teeeeeellement le meilleur dentifrice sur terre (surtout le blancheur, le seul qui me blanchit vraiment les dents), le sensodyne ne lui arrive pas à la cheville !
    Pour la brosse à dent électrique j’ai jamais osé investir, peut-être un jour où j’aurai un vrai salaire. Ça me fait penser qu’il faudrait que j’appelle ma dentiste, ça fait deux ans que je ne l’aie pas vue …

    Répondre
      1. Léo

        VAS-Y ON VA SE BATTRE TU VAS VOIR !!! BATAILLE DE DENTIFRICES !
        Nan, mes partiels sont dans 3 semaines, j’ai juste pas le temps…
        Le parodontax est formulé pour les gencives sensibles, ma mère l’utilise justement pour ça après de longues années de sensodyne :p.

        Répondre
          1. Léo

            Yeees, tu vas voir, faut s’habituer au four mais une fois que c’est fait personne ne le lâche. Et tu peux être fière de moi, j’ai appelé ma dentiste. Pour un détartrage

          2. Mona Auteur

            s’habituer, tu parlais du « s’habituer au goût ? », parce que POUAH le bidule est salé..mais bizarrement mon haleine est fraîche après. Je savais même pas que parondontax faisait dans la compo naturelle

          3. Léo

            Oui, au goût salé ! Moi j’adore, je ne supporte plus les dentifrices un peu sucrés, j’ai l’impression de laisser du sucre sur mes dents. Et c’est FRESH !
            Oui je l’ai découvert assez tard aussi, mais la compo est sympa, ils pourraient mettre ça plus en avant.

    1. Mona Auteur

      je ne sais plus utiliser d’autres dentifrices maintenant, on dirait qu’ils sont bourrés de sucre (t’aurais du voir ma tête quand j’ai retenté un Signal).

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *