9 février 2014

La crème réparatrice hivernale parfaite Dermalibour + (COSTAUD POWER)

aderm0-copie-1.jpgEn hiver, faut du costaud, du lourd, de quoi envoyer un doigt d’honneur au vent sans finir avec un majeur en moins.

Il y a quelques temps de cela j’avais reçu une crème réparatricede la marque A-derma(une énième oui, mais j’en ai jamais assez, c’est comme les orchidées, plus j’en ai mieux c’est), le genre de tube censé durer mille ans, qui fait très sérieux et invite au massacre juste pour voir si ça marche dans des conditions extrême d’acharnement épidermique.

 

La marque

A-derma fait partie des laboratoires Pierre Fabre (il m’arrive parfois d’acheter pleins de produits en para et de me rendre compte par après que c’est issu de la même maison mère. Karma ou pas, cette méga-cosméto-pole ne m’a quasiment jamais déçue), et est clairement une marque qui fait partie de celles qu’on voit en arrière-plan dans la pharmacie, mais qui attire bien moins qu’Avène ou Laroche Posay.

A-derma est une marque qui s’est fait connaître au début des années 1990 grâce à une crème directement inspirée de la préparation dalibour (avec cuivre et zinc, histoire d’aseptiser mais également d’apporter un soin efficace aux peaux les plus irritées) et a rapidement étendu ses gammes pour répondre aux attentes des peaux très sensibles.

Leur dernière nouveauté, c’est le développement de nouveaux soins qui contiennent de l’avoine rhéalba, réputée pour son action extrêmement apaisante sur la peau comme le cuir chevelu.

La marque possèdent également des flacons qui ont la même technologie D.E.F.I que chez Avène (un système ingénieux qui permet de garder le produit stérile tout au long de son utilisation).

 

La crème réparatrice Dermalibour +

aderm1-copie-1.jpgDe toutes les crèmes réparatrices que j’ai, celle-ci est la plus dense, épaisse, et collante.

Donc contrairement à la cicalfate qu’on peut appliquer de manière OCCASIONNELLE sur le visage entier pour remettre sur pied une peau complètement ravagée, la dermalibour+ sera à utiliser quand on cherche « une crème « à tout faire », pour les petits maux dermatologiques du quotidien : rougeurs, gerçures, écorchures etc. ».

Au niveau de la composition, il y a une dominante d’eau et d’huile minérale, un agent émollient (assouplit!), de la glycérine, une huile végétale hydrogénée (donc pas pure), du zinc et du cuivre pour le côté antiseptique, de l’avoine sous forme de farine mais également d’huile, et enfin du sulfate de zinc pour le côté anti-microbien et l’astringence.

Deux PEG aussi comme émulsifiants.

Water (aqua), mineral oil (paraffinum liquidum), caprylic/capric triglyceride, glycerin, hydrogenated vegetable oil, zinc oxide, PEG-30 dipolyhydroxystearate, propylene glycol, Avena sativa (oat) kernel flour*, PEG-22/dodecyl glycol copolymer, Avena sativa (oat) kernel oil*, copper sulfate, magnesium sulfate, zinc sulfate.

 

Action, Usages

aderm.jpg

Rien de plus épais n’existe (sauf peut-être le vol au vent de ta grand-mère).

 

J’ai énormément utilisé cette crème, à tel point que je l’ai vidée d’un bon tiers, la préférant à la cicalfate pour certaines situations :

  • brûlures légères : totoche est maladroite et s’est cramé le poignet dans le four. Résultat, après 3 jours de tartinage, il n’y avait plus qu’un léger souvenir de mon « raaaaaaah putain de sa mère CA BRULE »
  • les pieds qui grattent : je suis du genre à aller dehors, échauffer mes pieds en allant jusqu’au magasin, et à revenir parce que le froid du dehors ne cohabite pas bien avec mes petons en feu. Du coup je me gratte, du coup ça me gratte encore plus, du coup je tartine de Dermalibour et j’attends que ça passe (en 5-10 minutes c’est plié, une petite victoire)
  • les cuticules qui vivent leur vie : les cuti-en-culées oui. Celles qui poussent au ras de l’ongle et transforme le moindre mouvement de la main en une séance de tortue (j’ai du faire l’impasse sur le tricot pendant deux jours avant de penser à la dermalibour). Hop, on retire la cuti-en-culée, on masse le doigt avec beaucoup de produit, et le lendemain, plus rien, ni mal, les bords d’ongles sont comme neufs
  • les cicatrices genre bouton en fin de vie : elle m’a beaucoup aidée pour ça aussi, vu le carnage que j’ai subi il y a quelques semaines. Comme elle est très épaisse MAIS qu’elle ne fond pas vraiment sous l’action de la chaleur de mon charmant visage, je dessinais des montagnes avec du menton à mon front et tout cicatrisait vitesse grand V

 

Pas mieux ou moins bien que la cicaplast, la cicalfate ou la crème cicatrisante de Jonzac (bon elle, elle pourrait être plus grasse qu’elle me plairait plus), la dermalibour+ est très apaisante et je la préfère pour traiter de plus grands problèmes ou grandes zones.

Elle protège à merveille les mains du froid (par contre faut masser pendant un millénaire), peut s’utiliser comme crème de nuit pour les pieds (testé et approuvé) et apaise tout ce qui demande BEAUCOUP de réconfort en hiver.

aderm3-copie-1.jpgDans la même gamme, on trouve également un stick réparateur que je fourre systématiquement dans mon sac quand je ne suis pas chez moi.

Attention si vous l’utilisez comme soin réparateur express des lèvres, il est TRES blanc, donc plutôt à réserver pour la nuit quand personne ne  vous regarde dormir (à part les Gremlins qui ont pris un bain). Il est aussi efficace que le gros tube et peut réparer les zones les plus gercées en un rien de temps.

 

Définitivement, en hiver, plus qu’un soin vous avez besoin d’une PROTECTION : donc optez pour des ingrédients qui font barrière pour protéger des zones très irritées, comme le beurre de karité, de cacao, la paraffine liquide (qui n’apporte pas de soin en tant que tel mais protège) et les huiles végétales riches comme celle d’avocat ou d’amande douce.

Faites juste attention à bien choisir le produit qui convient à la zone touchée pour éviter des boutons, par exemple, si vous avez les joues très irritées mais une peau mixte, il vaut mieux éviter les éléments barrières qui n’apportent pas de soin (ceux qu’on appelle les éléments inactifs), ils peuvent s’avérer occlusifs sur le long terme.

 

Des bisous les Caribous !
Produits offerts par A-derma,
Stick 8gr et dermalibour+ 50ml à 10 euros en moyenne

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

6 réponses à “La crème réparatrice hivernale parfaite Dermalibour + (COSTAUD POWER)

  1. One Daddy's Girl

    Un grand Merci pour cet article/revue sur cette crème venant d’une fille aux mains asséchées par le froi et l’hiver… je suis en quête du Graal sacré qui pourrait réparer et protéger mes mimines pendant ce Froid qui ne finit pas!!!
    Bref, ton article m’a beaucoup éclairé et mes mains t’en remercient…
    à Bientôt

    onedaddysgirl.wordpress.com

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *