15 février 2014

« La femme parfaite est une connasse », ou le torchon de l’année

fevrier-2014-8707.JPGJe suis bien contente que ce livre me fut offert il y a quelques mois, parce que si j’avais mis mon argent dedans, j’aurais eu mal au fessier (sûr que j’aurais été à la Fnac, il y avait un tel tapage autour et une fille à qui on collerait des baffes sur la couverture qu’un billet de cinq euros se serait vite perdu).

 

Règle N°1 : On cessera de bitcher sur une femme parfaite qui n’existe pas

Honnêtement, entre le bitchage gratuit, le retour du mot connasse à chaque page, et une pauvreté de vocabulaire assez conséquente, j’ai eu du mal à rentrer dans le jeu.

Censé être un guide pour la femme imparfaite, on se retrouve avec un torchon entre les mains, qui ne fait que crier « girl power à la fille qui plante son talon dans une bouche d’égout et continue d’hurler du Lara Fabian », ou encore « ne craignez pas de passer pour une idiote devant Jean-Michel quand vous évoquerez la vie intense de votre chat siamiois. On a tous des passions. »

(phrases perso introuvables dans le livre, ne cherchez pas)

 

Mouais, j’ai vu mieux comme mise en avant de la femme et ses défauts, un livre sur une woman lambda qui ne fait pas avancer le schmilblick (ni le flux électrique entre tes neurones), beaucoup trop superficiello-comparatif et qui me rappelle vaguement le genre de généralités qu’on nous sort en gros titres de magazines.

Consternant.

 

Règle N°2 : On arrêtera de publier des livres à la mise en page complètement branlante

Incroyable (mot fétiche du mois, t’as vu), d’une page à l’autre on passe d’une typo de taille 12  à une taille 14 sans crier gare (enfin si, ça crie « on veut remplir l’espace coûte que coûte, et on t’emmerde si ça te fait mal aux yeux), on utilise des pages entières pour écrire une phrase ou faire des bons bidons à découper.

Sérieusement, qui est la cruche qui va s’empresser de découper un véto à donner à son amie pour ne pas se jeter sur le beau gosse qui vient d’entrer dans le bar ?

 

Une arnaque qui aurait pu se concentrer sur 30 pages et qui s’étale sur plus de 150, tu parles d’un gage de qualité.

 

Règle N°3 : Tu apprendras à écrire dans une cohérence toute organisée

Hier, quand j’ai refermé le bouquin-torche-cul après 20 minutes de profond ennui, je me suis dit que l’expression « what’s the point ? » était la plus appropriée.

J’avais le sentiment d’avoir lu un recueil de notes écrites sur des napperons lors d’un mariage, collées ensemble avec de la mayonnaise et un peu de niaiserie, et TADAM, cadeau le peuple, ça dégouline de partout mais on te le vend comme un chef d’oeuvre.

Sûr que dans mon ancienne école d’art c’aurait fait un carton.

 

Les énumérations successives des déboires de la femme « normale » qui ne sait ni cuisiner (ou qui refuse de le faire), ni avoir un semblant de dignité, de vie sociale intéressante, montre un côté blanc et noir qui n’apaiseront pas les défauts qu’on veut bien montrer chaque jour au monde entier, s’autoriser à planter son petit doigt de pied dans le meuble du salon trois matins de suite n’est pas une preuve d’imperfection.

Ca te prouve juste qu’il faut sûrement changer ton armoire Fülblurguuu de place.

 

N’achète pas ce bouquin, ne crève pas d’envie de te jeter dedans, car même si je suis la première à brandir la pancarte »montre tes fesses pleines de cellulite » pour que tu assumes un peu mieux les madeleines que tu manges en file indienne, « la femme parfaite est une connasse » est un livre qui manque énormément de classe.

Le petit guide pour la bourrine sûrement, mais pas pour moi.
Je suis peut-être une connasse finalement.

Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

20 réponses à “« La femme parfaite est une connasse », ou le torchon de l’année

  1. Jadaée

    M E R C I !!!

    Je n’entends que du bien de ce livre, et ne l’ayant pas du tout aimé je pensais que le problème venait de moi.
    Je l’avais commandé sur le site de la Fnac, une chose est sure c’est que si je l’avais feuilleté en boutique, je ne l’aurais certainement pas acheté ! Je ne m’attendais pas à ce format « prise de note » en fait, finalement ce n’est pas un livre à lire mais à survoler ! Du genre, tu ouvres une page de temps en temps pour te marrer (oui car apparemment c’est drôle ..).
    D’après les critiques que j’avais pu lire, on riait aux larmes de la 1ere à la dernière page ! Visiblement, on a pas tous le même sens du mot « humour », moi je l’ai trouvé plus LOURD que DROLE ! C’est bourré de clichés un peu beauf …

    Bref, ne videz pas vos poches pour vous l’offrir et n’usez pas vos jolis yeux à le lire !

    Merci encore Rose Cocoon, je me sens moins seule d’un coup !

    Répondre
  2. Audrey

    Je voulais m’acheter ce livre car je le voyais partout ! Tout le monde l’avait et disait qu’il était bien. Bah maintenant j’ai moins envie de l’acheter. Tu m’as fait économiser de l’argent hehe 🙂 Merci !

    Bisous 🙂

    Répondre
  3. Evyly

    J’ai acheté ce livre dans une gare ‘(train en retard…) et j’ai eu le même sentiment que toi. Nul. Les blagues qui ne font rires que les auteurs, bref, ne l’achetez pas les filles ! Bises

    Répondre
  4. GlobeModeuse

    je dois être une bourrine car moi j’ai adoré le livre ou alors je dois être complètement sotte à te lire …

    Je me suis reconnue dedans, j’ai reconnue des copines, et même ma mère !!!

    Pour 5 euros ce n’est vraiment pas la ruine … Quand je lis « ne vider pas vos poche » on s’attend à un livre qui coûte 22 euros …. Alors oui 5 euros c’est une somme je dis pas le contraire mais y’a bien pire !

    Je trouve ce lire : Aérien, Piquant et bourré d’humour !

    Un seul reproche il est peu être un poil trop parisien pour certaines

    Répondre
  5. carole

    Eh bien, une copine me l’avait déconseillé. Pour ma part, j’avais du en lire une bonne critique sur un sombre blog…alors, ai essayé…et…NO WAY! Et dire qu’à mon boulot, il est dans les cartons pour être donné pour le 8 mars pour la journée de la femme…euh, comment dire…j’ai beaucoup d’humour, mais ca va pas le faire les gars!

    Répondre
  6. laptitlady

    Et bien moi je l’ai laissé dans le Thalys lors d’un aller-retour Paris-Bruxelles en me disant qu’une autre que moi se sentirait probablement plus concernée.

    Répondre
  7. La Galette Masquée

    Effectivement ce livre ne brille pas par la qualité des textes, mais je l’ai trouvé plein de clichés certes mais amusant. Je me suis reconnue et ai reconnu des copines dans les situations évoquées.
    Après, c’est un livre de divertissement et rien d’autre :).
    Au fond ce qui m’a le plus dérangé dans ce livre est la mise en page, comme dire, particulière!
    Bonne journée

    Répondre
  8. Jenn

    Pffff, je me l’étais pris sur ma liseuse, heureusement il ne m’a coûté qu’1,50€ environ avec ce format. Je crois que j’ai lu moins d’une dizaine de page avant de l’effacer. J’ai trouvé ça grossier (dans tous les sens du terme) et pas du tout drôle… Je suis un peu tombée des nues aussi vu tout le bien que j’en avais lu !

    Répondre
  9. MsOriginalDoll

    On en entends énormément parler de ce bouquin et ça m’intriguais sincèrement, mais j’ai vu rapidement que c’était le genre de petit bouquin type « notes » truc que je n’apprécie pas forcément. Pour ce genre de « conneries », je préfère encore regarder les vidéos de Natoo ou d’aufémininbeauté pour rigoler et vraiment assumer ce côté « imparfait » qui fait simplement notre perfection !

    Répondre
  10. Psycho

    Bon sang comme je suis contente de lire ton avis sur ce livre. Que je n’ai pas lu. Mais dont je me méfiais puisque « de mon temps » / « quand j’étais jeune » (mention au choix), un livre similaire avait fait un semi-buzz (même si les buzz n’existaient pas encore officiellement…). Il s’appelait « les hommes préfèrent les chieuses » et j’avais eu le malheur de voir en ce titre un message fait pour moi…

    Au dedans, il n’y avait que ramassis de clichés. En plus, ce livre allait vraiment loin en finissant par te faire croire que si t’es toute seule, il faut continuer à être une grosse chieuse, que l’homme qui t’aimeras supportera sans broncher ton caractère de merde et que tu n’as aucune raison d’en changer, qu’il vaut mieux changer de mec. Le jour où je suis tombée sur Chéri, j’ai pigé que ce livre était un ramassis d’âneries, que les hommes aiment les filles faciles à vivre. Et qu’on peut « faire l’effort » d’être facile à vivre pour celui qu’on aime sans se transformer en limande sans caractère…

    Bref, quand le livre dont tu parles a fait le buzz il y a quelques mois, rien que son titre a suffi à me donner envie de fuir… Ce que tu écris aujourd’hui confirme mon pressentiment…

    Répondre
  11. Instant futile

    Noooon (penser Luke Skywalker)! C’est vraiment trop ironique.
    Si seulement j’avais lu ton article il y a deux jours, ça m’aurait évité de l’acheter au relay de la gare en 3 secondes 2 dixièmes juste avant de sauter dans le train… et de m’en manger les doigts pendant toute la lecture tellement c’est vraiment tout pourri pourri. Autant dire que je suis complètement d’accord avec toi !
    Ma première pensée au bout de 5 pages de lecture a été « bon, d’accord… si je ne corne pas de page, peut-être que je pourrais le revendre, histoire de ne pas avoir perdu 5 euros » Mais bon même au rabais je ne conseillerais à personne de l’acheter. Moi qui espérais y trouver de l’humour et de l’esprit… epic fail

    Répondre
  12. luciole

    J’avais ddl ce livre en epub pour lire sur ma tablette parce que j’avais vu plusieurs nana se marraient dans le rer avec. Heureusement je n’ai pas dépensé un centime parce que ça m’aurait vraiment saoulé.

    Ce livre est juste une horreur niveau mise en page, je suis graphiste ça m’a brulé les yeux, et puis ensuite c’est un super navet sans intérêt bourré de cliché débile. Une nana parfaite ça n’existe pas sinon ça se saurait, et même la soi disant parfaite se prendra 3000 fois les pieds dans un meuble ou bien se vautrera dans la rue.

    En tout cas je ne l’ai même pas fini, je l’ai viré direct au bout de 10 pages et encore j’ai été gentille d’aller si loin et j’ai tendance à laisser sa chance à un livre jusqu’à la fin,

    * twilight désolé mais toi aussi j’aurai du te virer au bout du 1re maintenant tu encombres ma bibliothèque avec 4 volumes pourris*.

    Répondre
  13. Sasha

    J’en peux plus des cette mode « girly-loseuse-je-suis-naze-mais-au-moins-j’ai-de-l’humour-de-pacotille ». J’ai reçu ce livre à Noël et zut quoi! Il n’est pas drôle. Et laissons les connasses tranquilles!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *