7 mai 2015

L’ambiant lighting powder d’Hourglass, de la lumière en poudre

Hourglass 1

Que ceux qui disent qu’une poudre ne peut pas changer la vie lèvent la main, je vais vous parler d’une merveille qui vous fera changer d’avis – again.

Il y a quelques semaines, Kimmy partait à Londres pour gambader chez les Fish&Chips people of the planet, et je lui avais demandé de swatcher et me ramener un produit Hourglass.

Les jours passent, puis elle m’annonce qu’elle vient d’avoir une crise intersidérale, que pour finir, la poudre, elle va aussi la prendre pour elle, parce qu’une vendeuse lui avait appliqué la chose sur le minois et qu’elle s’était retrouvée avec le teint de quelqu’un de frais et dispo en deux coups de pinceaux.

Forcément, c’est banco.

Je suis quand même toujours du côté sceptique de la rivière, j’ai besoin de sentir la matière, voir comment elle peut évoluer sur ma peau, les ricains ont le « WHAT AN AMAZING STUFF THIS IS » facile, moi je mâche le boîtier jusqu’à la moelle pour voir si on ne me raconte pas trop de conneries.

Wayne Goss en causait vraiment bien ceci étant dit.
Je sais, je suis faible comme une moule sans coquille.

 

Ambiant Lighting Powder d’Hourglass

hourglass powder

J’avais creusé le net, cherché une poudre qui ne contienne pas de talc- que pour finir je tolère dans certains produits de makeup (va savoir), je n’avais pas besoin de fond de teint, juste de cette touche de lumière qui rend heureux.

La base est minérale et le mica reconnu pour envoyer la dose en luminosité (c’est ce qu’on trouve chez Jane Iredale d’ailleurs), y a des polymères noyés dans la masse (pour assurer un fini velouté, moins chiant qu’un silicone), un actif fluorescent (celui qui est mis en gras, genre ampoule au plafond, tu vas remplacer un lampadaire), du silicone plus loin, un peu d’iso parrafine (émollient), entre autres.

Donc non ce n’est pas naturel, mais la composition reste plus acceptable que celles de la plupart des poudres de luxe.

Mica, Synthetic Fluorphlogopite, Boron Nitride, Hdi/Trimethylol Hexyllactone Crosspolymer, Polymethyl Methacrylate, Octyldodecanol, Silica, Benzimidazole Diamond Amidoethyl Urea Carbamoyl Propyl Polymethylsilsesquioxane, Sorbitan Sesquioleate, Magnesium Aluminum Silicate, Phenoxyethanol, Dimethicone, Sodium Dehydroacetate, Sorbic Acid, Polyacrylamide, Benzoic Acid, C13-14 Isoparaffin, Potassium Sorbate, Dehydroacetic Acid, Laureth-7, Ethylhexylglycerin, Trimethylsiloxysilicate. May Contain: Ci 77891 (Titanium Dioxide), Ci 77163 (Bismuth Oxychloride),Ci 77491 (Iron Oxide),Ci 77492 (Iron Oxide), Ci 77499 (Iron Oxide),Ci 75470 (Carmine).

Hourglass 3

J’avais choisi la teinte diffused light, censée reproduire l’effet d’un « rai de lumière matinal », il y a donc bien des personnes qui créent des produits de maquillage et se prennent pour dieu par la même occasion.

La texture est ultra-soyeuse et invite tout un charabia des années 90 comme « méga-top-la-classe », une fois étalée sur le dos de la main on voit au soleil un chouilla de petites particules pailletées, mais qui disparaissent au moment de l’application (me demande pas comment ça marche, ils se prennent pour God j’ai dit).

Il y en a bien une qui est considérée comme la plus mate des 6 coloris disponibles, Dim Light, d’où la très grande hésitation avant achat, mais vu l’argent que je devais débourser pour un seul poudrier, j’ai fait la raisonnable (hu hu) et suivi le troupeau.

 

Comment l’utiliser

Un peu à la manière d’une poudre de finition qui va frapper là où on en a besoin. Elle annule les rougeurs diffuses, elle floute les pores (sur ce coup-là, c’est même plutôt incroyable), elle apporte un glow sans brillance, elle est invisible, ne bouge pas, il en faut peu pour finir le teint.

DONC NON, il ne s’agit pas du tout d’un highlighter grand format, elle s’apparente à une mineralize skinfinish de Mac, mais sans obtenir l’effet lumineux par irisation (donc la dose de paillettes), ici la composition va vraiment donner un coup de flash imperceptible.

 

La première utilisation a été un peu chaotique, directement après application je ne voyais pas de différence. C’est après 2 ou 3 minutes que j’ai constaté le changement. Pas de wow effect donc, mais le même genre de surprise que lorsqu’on travaille une poudre minérale, faut le temps que les pigments prennent place. Et une fois que la magie opère, c’est un rien qui change tout.

Un « je ne sais quoi » qui me ravit.

hourglass 4

 + BB cream Bobbi Brown light + Jane Iredale Purepressed amber zone T + Diffused light Hourglass sur tout le visage + +Blush pretty pink Bobbi Brown+

Tu piges l’extase ?

Hourglass 6

Alors, forcément ça ne va pas atténuer Kistounay (qui s’est accompagné d’un pote depuis hier sur le menton, la fête), mais pour le reste du visage, il y a vraiment un très beau rendu. Le résultat donne encore mieux à la vraie lumière du soleil – mais j’habite en Belgique, je vais pas courir après chaque rayon, s’entend.

Depuis ce matin il y a un micro-climat qui trône au-dessus de mon village, j’ai déjà assez râlé comme ça pour obtenir des photos potables – puis comme ça on dira que c’est dans le thème « ray of morning light ».

 

Je dirais que si tu cherches un miracle, que ton porte-monnaie te le permet, ou que tu as simplement envie d’être la plus belle au marché en plein air quand tu achètes des courgettes, l’ambiant lighting powder rendra ta vie plus facile.

Le boîtier contient 10 grammes et au rythme où je l’utilise, le bombé est toujours comme au premier jour, ce qui suggère que le bidule est du côté des produits qui durent une plombe.

Aussi, vu le nombre de revues sur le net, même en achetant la poudre sans l’avoir vue, il est difficile de se tromper, par la porte ou par la fenêtre, elles sont toutes censées flatter le teint en reproduisant une ambiance qui réussit à la majorité des gens – la diffused light étant adaptée à une lumière naturelle, mais je louche gravement sur luminous light qui, elle, reproduit celle d’une bougie. Mraw.

En tout cas elle mérite bien la réputation qui la précède, cette beauté soyeuse, pour une fois, je m’incline bien bas, je dis oui, et j’en veux encore ! Mais vu le prix, je suis calmée pour quelques mois. Je pense. Pas sûre. On y croit.

 

Des bisous les Caribous !
Ambiant lighting powder Hourglass, teinte diffused light
Achetée 51 euros, dispo sur SpaceNK (les FDP ne sont qu’à 5 livres pour l’Europe)

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

17 réponses à “L’ambiant lighting powder d’Hourglass, de la lumière en poudre

  1. Milla

    Le résultat est dément !!!
    Mais du coup, elle ne s’utilise pas seule, il faut avoir appliqué en-dessous un produit de teint genre liquide, minéral, BB Cream, poudre, … ?

    Répondre
    1. Mona Auteur

      j’utilise toujours une base, mais je suppose que si ta peau est bien comme ça, tu peux très bien l’utiliser seule 🙂

      Répondre
  2. Alexandra

    Je possède également l’un de ses poudres que j’adore , les blush sont également top .
    Tu dois peut être le savoir mais la marque est dispo sur net a porter et de temps en temps les frais de port sont offerts 😉
    xx

    Répondre
    1. Mona Auteur

      je ne suis pas très familière avec net-à-porter, j’avais vu le site en cherchant des liens pour vous, mais il était mis 15 euros de FDP, pour ça que je l’avais pas cité 😀
      Merci pour les autres en tout cas 🙂

      Répondre
  3. Léo

    oh mon dieu. Une semaine avant mon départ à New York. VILE TENTATRICE !!!!
    Je te déteste. T’as essayé sur les textures crèmes ? Ça marche ? En plus les textures poudres me donnent facilement des boutons, je peux l’acheter et me retrouver avec plein de mini points noirs. Je te déteste.
    (et tu es magnifique. Grumf)
    (btw je t’ai imaginé en mode pack-man sur le boitier, c’était beau)

    Répondre
    1. Mona Auteur

      ça se goupille bien hein 😀
      Sur les textures crèmes, bawi, je porte une bb cream en ce moment, ça compte ?
      Les poudres comme la Hourglass, y a peu de risques, y a pas de talc pour dessécher, ça devrait très bien passer. Essaye là dans un counter à New-York, et tu me diras. 🙂

      (Merci <3)

      Répondre
  4. Lily

    Damn, je possède la teinte Luminous Light et je l’utilise comme highlighter… Elle fait un très joli glow, assez discret pour un highlighter mais je la vois pas adapté à l’ensemble du visage. Est ce que c’est ta teinte qui fait que tu l’utilises en poudre de finition ? Tu la mets sur tout le visage ? Parce que je cherche depuis des lustres la poudre de finition qui fixera mon fond de teint tout en m’apportant un joli glow mais sans paillettes, le truc rare quoi 😉

    Répondre
    1. Mona Auteur

      coucou lily, oui oui, il y a une vraie différence entre chaque ambiant powder, il y en a qui seraient impossible à utiliser en all-over, la mienne oui parce qu’elle n’a pas du tout ce rendu « brillant », elle apporte juste une vraie luminosité de l’intérieur. La luminous light est bien plus conseillée en highlight :p
      Donc, mamzelle, sans problème que tu peux l’utiliser comme poudre de finition la diffused light 😉

      Répondre
  5. Lucile

    Bon, ça fait genre 2 ans que j’ai rien commenté, parce que bon, un ptit commentaire ça va pas changer ta vie, mais je tenais à te dire ceci : on doit pas avoir grand chose en commun (j’habite à Lyon, tout ça… donc autant dire qu’à chaque fois que tu parles de ton salon et des produits de beauté que tu y achètes, j’ai envie de pleurer, BREF.), mais à chaque fois que tu annonce une publication sur ton blog, j’accours, je vole, et je dévore tes articles. Encore une fois, j’adore ton style d’écriture, ta façon d’être proche tout en restant à distance, etc. ET PUIS tu me donnes un folle envie, à chaque fois, de dépenser le fric que je n’ai pas en tant qu’étudiante stagiaire qui se paie 2 loyers tout en étant trop vieille pour être boursière etc.

    Donc j’hésite entre « je t’adore! » et « tu m’énerve! »

    😀

    Répondre
    1. Mona Auteur

      Si si, chaque commentaire change ma laïfe.
      ET JE SUIS DESOLEE de te donner envie d’acheter, j’aime bien surtout raconter une histoire autour d’un produit, tant que ça te fait voyager, c’est le principal 🙂

      Répondre
  6. Marjorie

    2 ans que je possède cette poudre magique dans la teinte Ethereal Light, et je n’en suis toujours pas venue à bout! XD (Bon, elle ne me sert que pour poudre mon anti-cernes 9 mois sur 12 mais bon :-p)
    Je possède aussi la palette avec 3 teintes de poudres, mais je suis moins satisfaite, va savoir pourquoi ^^

    Répondre
      1. Marjorie

        La palette contient DIM LIGHT, que je trouve un peu trop foncé (pour ma peau ultra claire) pour mettre sur tout le visage, il pourrait plus me servir pour du contouring ultra léger, INCANDESCANT LIGHT qui est trop irisé par rapport à Ethereal ou ta teinte, et RADIANT LIGHT qui pourrait plus me servir de blush/bronzer ^^ Pas du tout la même utilité que ma poudre qui peut s’utiliser sur tout le visage! ^^ Mais la qualité est au rendez-vous comme avec les autres poudres 😉

        Répondre
  7. Kim

    TENTATRICE!!! 😉
    Je ne m’en sépare plus non plus et elle m’a même convaincue à avoir à nouveau une vraie trousse à make-up avec moi pour l’emporter. Si jamais j’ai une grosse journée à enchaîner, elle rafraîchit le teint fissa (bien qu’elle tienne longtemps hein. Je parle d’une journée où tu te lèves à 6h et qui ne se termine pas avant 20-21h).
    Sinon, on a mis de la Star Powder ou je me trompe? Oui ou non, ça « pimpe » bien ton make-up!
    Des bisouilles!

    Répondre
    1. Mona Auteur

      YEAH !
      Le eye makeup c’est juste le eye tint d’armani en cold copper sur toute la paupière et le smokey green de mac dans le crease. PAM PAM PAM, ça brille encore plus en vrai, au soleil. Mais le eye tint de Armani + la star powder, faudrait que j’essaie, parce que ça, ça devrait vraiment aveugler les gens à chaque battement de paupière.

      Répondre
  8. Lucile

    Bon, en fait, je reformule de façon plus polie et réfléchie : lire ton blog, c’est comme boire un thé anglais avec un petit gâteau à la fleur d’oranger devant une cheminée… Je sais pas si ça exprime mieux le confort du lieu, mais c’est souvent ce que je ressens !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *