4 mars 2012

La vie fabuleuse des magazines, de mon libraire à la poubelle

Il fut un temps, j’adorais lire les magazines.

J’achetais le « Girls » ( impossible de savoir si cela existe encore) et j’en faisais des piles dans ma chambre.

Il m’arrivait de refeuilleter un numéro d’août, de découper les articles intéressants, enfin, c’était comme ça qu’on archivait avant, et je m’y retrouvais.

Pourtant, en me tenant à cette routine, je m’aperçevais vite qu’on tournait sacrément en rond.
C’était toujours les mêmes sujets, auxquels on mettait une autre typo, un flash de couleur, ça avait l’air de changer de l’article paru deux mois plus tôt mais pourtant, c’était le même.

Alors j’ai dit basta et j’ai jeté les magazines à la poubelle en les regardant tomber, sans cligner de l’oeil ni pincement au coeur.

Et je me suis jurée de ne plus recommencer.

tumblr lzfmicu6nu1roa0t7o1 500 large

Puis j’ai succombé à nouveau, en me disant que c’était dommage que je reste sur un échec au niveau de la presse féminine, que ça avait peut-être évolué depuis mon adolescence…

Mais sérieusement, peine perdue, de tous les magazines actuels que j’ai pu lire, il n’y a que le Cosmopolitan qui me plaise.

C’est le plus fourni, et le moins casse-gueule, celui qui vaut la peine qu’on y jette un oeil.

 

Les autres, ceux qui occupent la tête de gondole comme Be ou Grazia n’ont rien dans le ventre, proposent souvent des articles sur des produits hors de prix, ou des sujets peu légers, comme des reportages politiques, mais qui ont du mal à me plaire quand ce que je veux  avec ma tasse de café, c’est d’un magazine qui me vide la tête en étant intelligent juste ce qu’il faut.

 

Puis souvent, je suis déjà au courant de ce dont on me parle, la presse a un temps de retard, et j’ai cette impression d’avoir gaspillé mon argent dans un torchon dont je ne pourrai rien faire que des boules de papier à lancer dans une corbeille.
Mais à chaque fois, j’y reviens.

Chaque fois j’accorde une nouvelle chance, c’est dire si j’ai envie d’y croire.

 

Pourtant parler au lectorat féminin devient un chemin assez chaotique, où les rédactrices sont peu souvent concernées par leurs lectrices mais plus par la tendance qui s’impose à elles mais nous touche à peine, ou par dépit.

Comme les grosses, puis les maigres, puis les grosses, sans jamais tomber dans la demi-mesure, toujours plébisciter ce qui est outrageusement hors des lignes (féminines, morales, vestimentaires, et j’en passe), jusqu’à en faire dégorger les pages.
Même les magazines du père, comme GQ, me conviennent mieux que les miens.

Parce qu’ils sont écrits par des hommes sûrement, et plus intéressants.

 

J’aurai peut-être du naître mec, pour ne pas me tromper de rayon, ou éviter de m’attacher à ce genre littéraire.
Le dernier torchon qui traînait aux toilettes a rejoint la poubelle.

Et dans un mois, je craquerai à nouveau parce que je n’aurai rien à lire avec mon café.

Mais à force d’y croire, les choses finiront bien par changer. Non ?

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

5 réponses à “La vie fabuleuse des magazines, de mon libraire à la poubelle

  1. Beauté Addict Anonyme

    Je suis tout à fait d’accord avec toi en ce qui concerne be, grazia et tous les magasines de ce genre. J’aime beaucoup Cosmo, mais j’ai découvert récemment le magasine « votre beauté » que j’adore!! Les articles sont intéressants, recherchés et sur un sujet qui me passionne donc je pense vraiment avoir trouver le magasine qui me correspond et je te le conseille vivement!

    Répondre
  2. Kimie (de Mots et Emaux)

    J’aime bien les magazines féminins, pour lire dans le train ou dans les WC sans prise de tête, c’est l’idéal !
    Et comme les sujets sont futiles, je ne me rends jamais compte que ça tourne en rond ! Enfin, des fois, si quand même, surtout niveau tendances où un magazine arrive à se contredire sur ce qui est « in » ou « out » dans le même magazine !
    Ca me fait beaucoup rire d’ailleurs !

    Répondre
  3. Camille et ses filleries

    Ouuuh je lisais Girls aussi ^^ Il y avait même des hors séries qui reprenaient, comme tu dis, toujours les mêmes infos, mais compilées.
    Aujourd’hui je m’achète Cosmo et Biba de temps en temps, je lis les Votre beauté de ma mère (auxquels je reproche de trop souvent parler chirurgie esthétique) mais plus le temps passe, moins il y a de texte, à croire que nous ne sommes bonnes qu’à regarder les images, à la différence effectivement d’un GQ… Je constate même que lorsqu’il y a du texte, c’est du micro-trottoir ou des témoignages. Où sont passés les VRAIS articles ?

    Répondre
  4. Kkrystaaal

    Pour info : Girls! existent toujours. Je l’ai lu également.
    J’ai rarement été magazine féminin très peu mode, et tout ce qui s’en suit et comme tu le dis si bien, c’est répétitif !
    Du coup, j’ai toujours préféré les mag abordant une thématique particulière et que j’achète à l’occasion ^^
    Sinon les mag féminis que je lis, c est dans les salles d’attentes !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *