12 février 2015

Mes mains glissent mais je vais bien

handbalm1.jpg

J’ai toujours trouvé la recherche d’une excellente crème pour les mains très ardue.

Parce que j’ai les menottes qui miment des moignons qui tentent péniblement de survivre au froid, entre le moment où je quitte mes appartements et rentre chez moi, j’ai le temps de perdre 9 doigts sur dix, ma dignité (les peaux mortes que tout le monde voit, surtout le conducteur, quand tu lui présentes ton titre de transport) et le confort au bout des bras.

Crois-moi, avoir des paluches hydratées prend autant de temps que d’essayer de rattraper des babines en lambeaux. Mais je m’accroche.

 

J’avais adoré utilisé le baume du jardinier du couvent des minimes, juste bien comme il faut pour mon niveau de sécheresse, impression de lover ses mains dans les poignées d’amour d’un ouvrier qui coupe tes haies (celles du jardin), mais JE ME SUIS MISE A AVOIR HORREUR DU CITRON CETTE ANNEE.

Je le veux léger, pas surdosé, j’en peux plus de le croiser à tous les coins de pots de soins, c’est devenu une ritournelle qui m’agace.

Surtout quand ça mime le sugus citronné.

J’ai donc mis en place le sniffage efficace, tu prends le bidule en main dans la boutique, tu sens (checkes quand même la compo), et si ça te plaît, tu prends.

 

Le beurre à l’Amande The Body Shop

Pour la petite histoire, je me suis d’abord énervée toute seule dans le magasin parce que j’avais jeté mon dévolu sur leur crème main en tube au parfum de rose et qu’après analyse des ingrédients, je me suis rendue compte que la version pour sac à main n’avait pas DU TOUT la même formule que celle en jarre.
WHY.

Quasiment toutes les autres crèmes mains ont une déclinaison similaire du big au mini size, mais là, nenni.
Du coup j’ai râlé.

J’ai été renifler la version amande que je m’étais généreusement swatchée sur la paluche. Odeur OK, packaging OK. Prix OK. Achetée right away OK.

handbalm2.jpg

Si vous traînez chez The Body Shop, de manière générale, je vous conseille de choisir les pots (moins hygiéniques, mais quand tu prends soin de toi, NORMALEMENT, t’as pensé à laver tes petits doigts avant), ils sont plus riches et neutres que leurs confrères à « emporter ». Just Sayin.

Dedans il y a :

Aqua, Glycerin, Coco-Caprylate, Prunus Amygdalus Dulcis Oil, Propylene Glycol, Myristyl Myristate, Cetearyl Alcohol, Butyrospermum Parkii, Glyceryl Stearate, C12-15 Alkyl Benzoate, PEG-100 Stearate, Glycine Soja Oil, Panthenol, Ceteareth-20 (Emulsifier), Bertholletia Excelsa Seed Oil, Cera Alba, Potassium Sorbate, Sodium Benzoate, Citric Acid, Parfum, Xanthan Gum, Hexyl Cinnamal, Linalool, Disodium EDTA, Hydroxycitronellal, Limonene, Coumarin, Tocopherol, CI 19140, CI 15985. 

 

De l’eau, de la glycérine, huile d’amande douce, plusieurs émollients (comme le beurre de karité), de l’huile de soja, de noix du brésil, de la cire d’abeille (protectrice), entre autres.
La composition n’est pas entièrement naturelle mais les actifs dedans sont au service de l’assouplissement de la couenne, un basique.

La texture se rapproche de celle de mon beurre corporel au karité de la même marque, avec une substance un chouilla plus légère. On prend le temps pour se tripoter les mains, masser ses ongles et autour, et puis surtout les jointures (là où le carnage est le plus terrible).
Elle fait partie des crème légères pour l’hiver, donc qui deviendra trop lourde au printemps, mais qu’il faudra réappliquer de peu à souvent si vous êtes en crise.

J’aime énormément son odeur qui me rappelle la plage en Sardaigne, un mélange d’eau salée et crème solaire, j’ai pas trouvé mieux comme comparaison.
Je l’ai utilisée sans arrêt pendant quelques jours jusqu’à découvrir un nouveau précieux made in Karmameju.

 

Le Balm 01 Luxe par Karmameju

Va falloir que tu retiennes ce nom imprononçable qui fera rire ton petit cousin lors des réunions familiales, ici on touche au nirvana de la popote cosmétique danoise.

L’autre jour, mes sabots m’ont amenée chez Kroonen – …oui bon, JE SUIS DEMASQUEE ! – Oui ENCORE – et j’ai succombé comme un gosse devant un pot de crème glacée.

C’était surtout le gommage pour le corps (en pot de 450ml !!!) que je m’étais jurée d’acheter, il me gratifiait d’une danse du ventre sur le bord de son étagère à chaque fois que je passais devant.

Après avoir lancé des « rooooh » et des « je veux », j’ai fini par acheter une crème de jour qui me faisait loucher et une huile pour le corps complètement divine.

Au passage, deux autres produits sont « tombés dans le sac » (merci Ioana), le fameux scrub et le Luxe Balm.

 

Je ne vais pas me lancer aujourd’hui dans une tirade sur « pourquoi je serais capable de prendre l’avion juste pour voir si mes précieux de chez Karmameju agissent mieux sur le sol danois », mais clairement, c’est de la bombe (tu m’en veux déjà).

L’idée du baume multi-usage utilisé sur n’importe quelle zone en demande traîne dans ma tête comme une ritournelle depuis quelques lunes.

Et s’est renforcée quand, il y a quelques semaines, j’ai commencé à me cogner partout comme une gosse de 4 piges pas fort sûre de l’équilibre de ses guiboles.

J’ai fini par me retrouver avec des griffes/coups/bleus sur les patounes, me demande pas comment.

handbalm4-copie-1.jpg

L’avantage d’un baume sans cible particulière (main-fesses-pieds-visage) se trouve dans la formule : ce type de produit est toujours, ou presque, gras comme le fond d’une poêle, pas moyen de sortir de l’expérience avec une peau encore à la dérive.

On est dans l’intensif.

 

Dedans il y a :

Du beurre de karité, de l’huile d’olive, un émulsifiant naturel, un émollient naturel, de la cire de tournesol, huile de limnanthe (riche en antioxydants), de calendula (pour apaiser), d’argousier (anti-âge puissant), d’argan, d’églantier, entre autres. Puis viennent les huiles essentielles, de genévrier (tonifiante), d’orange douce (bien-être), d’ylang-ylang (relaxante), de géranium, de clou de girofle pour contrer les tensions, de ravintsara (cicatrisante), de vetiver (aussi pour le côté zen), patchouli pour l’odeur, de canelle (pour le réconfort, la chaleur), et ENFIN de gingembre.

Rien à redire.

handbalm5.jpg

Sur le site, la composition a quelque peu changé, possible qu’une nouvelle édition soit sortie, si c’est le cas, je vous préviendrai par un édit. Au vu des ingrédients, on a une meilleure balance huiles essentielles/huiles végétales. A voir !

ºººOlea europaea oil, ºººcera alba, ºººbutyrospermum parkii, ºººsimmondsia chinensis seed oil, calendula officinalis  flower oil, theobroma cacao, punica granatum oil, argania spinosa oil, rosmarinus officinalis leaf extract, ºjuniperus virginiana, styrax benzoin, ºpelargonium roseum asperum, ºcinnamomum camphora, ºpogostemon cablin, ºsyzygium aromaticum, ºcitrus sinensis, ºvetiveria zizanoides (vetiver), ºcinnamomum zeylanicum (cinnamon leaf), ºzingiber officinale (ginger), ºcananga odorata (ylang ylang), ºcitrus aurantium spp amara (petitgrain). ººbenzyl cinnamate, ººcitronellol, ººgeraniol, ººlinalool, ººcitral, ººlimonene, ººeugenol, ººisoeugenol, ººbenzyl benzoate, ººcinnamal, ººcinnamyl alcohol, ººbenzyl salicylate, ººfarnesol. 
/ ºNatural pure essential oils, ººpotential allergens, ºººcertified organic ingredients. 

EDIT : la composition qui se trouve sur le produit est toujours la version la plus récente.

 

Tu connais mon addiction pour le gras, je suis un caribou qui aime la glissade épidermique, surtout sur le corps, ou quand je me démaquille.

C’est donc tout naturellement que je me suis mise à vouer un petit culte à ce baume de luxe.

Rien que la texture est hyper fondante, et qui dit matière cocoon dit Mona qui en prend bien trop pour son usage.

Du coup, ça ne rate pas, à chaque fois j’ai les paluches brillantes comme un costume de fanfare, je passe mon temps à tout faire pénétrer, des mains aux pieds, en passant par le décolleté, toutes les zones fragiles ont droit à un traitement de faveur et un massage qui pète.

handbalm5-copie-1.jpg

Je serais bien incapable de décrire l’odeur, juste qu’elle est du côté plantu « qui peut plaire à tout le monde », avec de l’épicé et du floral (comme je les aime) sur un lit de plantes bien nourries.

Au niveau de l’efficacité c’est assez fulgurant. Tu me diras qu’une bonne dose de beurre de karité nature peut tout aussi bien faire l’affaire. Oui, sûr, mais je préfères un plat travaillé avec de bons légumes qu’un ingrédient brut, si j’ai le choix.

A ce rythme là, et en à peine 48h, j’ai récupéré des mains de Cléopâtre, et pourtant je partais de LOIN (genre, l’Afrique). Pas sûre que le prochain conducteur de bus saura apprécier le contrôle du billet de transport autant que moi, mais je lui collerai mes doigts sous le nez en hurlant « t’as vu ça, je brille des mimines bourdel! ».

 

Faut que je me calme, mais la team « mains sèches toute l’année » SAURA, quand une petite dose de soulagement se trouve dans un pot à portée de menotte, on hésite pas.

TARTINAGE intégral !

Des bisous les caribous ! 
Balm 01 Karmameju 26 euros / 100 ml
reçu par Kroonen & Brown (possibilité d’envoi à l’international)
(dispo ici aussi, FDP à 6,5 euros environ)
Et beurre à l’amande mains & ongles the body shop  15,50 euros / 100ml

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *