17 avril 2015

One pic One tip, l’huile essentielle de mandarine

huile essentielle mandarine

Mon sommeil est mon temple.

Certains matins, quand je me réveille en sursaut / lance un bonsoir au facteur parce que je ne suis pas encore au top de ma connectivité neuronale, je fais du mieux que je peux mais je marche surtout au radar.

Aucun café ne me sauve du brouillard, les sauts du lit en furie, parce qu’un chien a aboyé toute la nuit ou que des flamands ont investi dans de la musique de raveurs jusqu’à 4 heure du mat’, ont le don de me mettre en mode veille.

Je suis PAR AVANCE de mauvaise humeur quand on me secoue le cerveau sans passer par la case « éveil léger, ouvre doucement les yeux », j’ai plutôt tendance à être parcourue par un réseau électrique qui lance une décharge dès « qu’il est l’heure ».

Bonjour les wakeup douceur, connais pas.

 

Trois matins de suite que le troufignole et sa carlingue du circus Pepino passe en trombe dans la rue en baragouinant un « viens voir les éléphants faire les pitres » dans le microphone.

Donc, j’ai abandonné par principe la sortie de sommeil comme une belle au bois dormant, je sais PAR AVANCE qu’on me niquera le moment où j’ouvre les yeux sur un nouveau jour, les voisins se sont ligués contre moi.

Par contre je mise sur le dodo comme sur une montagne d’or, c’est mon précieux refuge, que personne n’y touche.

 

Je suis tombée sur l’huile essentielle de mandarine par hasard, en cherchant des huiles essentielles à diffuser – on ne parlera pas de mon nouveau diffuseur qui ne veut pas me transporter dans un monde merveilleux d’aromathérapie, il ne fonctionne tout simplement pas le bougre.

 

J’ai trouvé la parade dans le détournement d’usage, j’applique une goutte (diluée ou pas dans de l’huile végétale de noisette) sur les deux poignets, parfois aussi sur les bords de l’oreiller (mais ‘tention, ça tache), et rien que ce geste participe à me transporter dans un univers d’agrumes que rien ne perturbe à part le champ des oiseaux – de nuit.

Cette HE est connue pour avoir un léger effet sédatif et relaxant, parfait quand je suis agitée comme un moustique qui se cogne contre les murs, rien qu’un zeste adoucit mes humeurs.

 

Donc si toi aussi t’as un hurluberlu qui passe ses matinées à mimer un zouave de rue sans vergogne, investis dans cette petite merveille, elle adoucira tes réveils et te donnera moins envie de mordre ton prochain dans les premières heures du jour.

Sans compter que tu t’endormiras comme un bébé, c’est devenu une de mes huiles essentielles préférées.

 

Des bisous les Caribous !

Huile essentielle de mandarine (citrus reticulata), se trouve partout (même en pharmacie)
Pour les plus foufous, vous pouvez aussi vous concocter une brume d’oreiller

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

10 réponses à “One pic One tip, l’huile essentielle de mandarine

  1. Patricia

    J aime bien votre salut aux caribous (nous) je vous,lis depuis,peu.j apprécie.moi,c est huile essentielle de,lavande qui me,la,joue marchand de,sable …direction palais,du repos avec délices .avec et sans diffuseur d ailleurs.comme vous…..

    Répondre
  2. pticaillou

    Bonjour je vous lis depuis longtemps, j’adore votre style d’écriture et votre humour, ainsi que l’aspect très pointu de vos revues.
    Passionnée d’aromathérapie et ayant de gros soucis de sommeil, je ne jure que par la synergie mandarine jaune/petit grain bigarade (feuille de l’oranger amer), je vous la conseille vivement

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *