21 avril 2015

Mon petit shoot repulpant à la rose

pulpe de rose

J’essaie de changer un minimum ma routine de soin quand le printemps arrive.

Parce que les arbres bourgeonnent, et que chaque année, ma face tente une approche mimétique de la nature. Etonnamment, j’ai jusqu’à présent réussi à éviter la grosse attaque bubonesque du début des beaux jours.

OUAIS VAZY, vise-moi seulement avec tes comédons, je suis intouchable !

A la place je me tape un tarin rouge et chaud comme une tomate qui a trop pris le soleil sur son plant, les allergies auront ma peau un jour, tu vas voir.

 

Je suis plutôt surprise, parce que depuis quelques semaines déjà, rien n’a voulu monter à la surface, les kystes restent tranquilles, la peau est lisse et belle, il se passe un petit miracle de début de saison, pas d’obstacle, qu’un bel horizon.

Je dois dire que j’ai bien choisi mes produits ces temps-ci.

 

Le duo repulpant Melvita

Ce TRUC me faisait de l’oeil depuis sa sortie, j’ai pu le recevoir (par hasard) dans un envoi presse, le laissant tout de même de côté un moment, sachant que le bidule contient de l’huile de rose musquée.

Et qui dit rosier muscat dit « si t’as le minois qui se mine sans raison, passe ton chemin, petit patapon ».

Je pense surtout, comme d’habitude, qu’on fait tous l’erreur de bannir un produit quand il contient UN ingrédient à la mauvaise réputation, alors qu’un dosage différent d’un soin à l’autre peut TOUT changer. Sans parler d’une synergie adaptée qui peut transformer un ingrédient brut rebutant en vrai petit zeste magique.

 

Faut savoir qu’il y a rose musquée et rose musquée aussi (grosse chieuse), que les traductions anglophones n’aident pas, donc pour ne pas t’y perdre faudra partir du nom latin – rosa rubiginosa ou rosa mosqueta – pour traquer le bon ingrédient.Oui, rien que ça.

 

De ce que j’ai pu trouver pour être complète sur la rosa rubiginosa (ou rose musquée du chili) :

  • excellent anti-âge : il y a de la vitamine E et C dedans, ce qui permet une action de antioxydante-foudinguement puissante et, par ricochet, sur les taches et les cicatrices
  • elle est riche en acides gras essentiels, donc le linoléique et gamma-linoléique (AGL) : action démente sur tout ce qui est tissu cicatriciel, squame, sécheresse, elle participe à l’hydratation de la peau de l’intérieur en renforçant la structure des cellules et assouplissant la peau comme une déesse. Qui dit meilleur ciment, dit maison qui tient debout pendant 100 ans.
  • elle contient de l’acide trétinoïque aussi appelé trétinoïne (hé oui, de la vitamine A !), souvent utilisé dans les traitements contre l’acné légère, les rides et ridules, et problèmes cutanés visibles, ça te lisse tout ça tout en ayant une bonne action anti-inflammatoire

 

pulpe 3

En gros, vu que je touche bientôt au monde des ridules, ce n’est pas plus mal que je commence par un produit moins dosé que la rose musquée pure, qui elle pourrait me causer des soucis (CA RESTE une hypothèse, je demande à voir). En faisant des recherches, je me suis rendue compte que plus d’une fois, certaines peaux « à problèmes » avaient très bien réagi à cette huile.

Comme quoi.

 

Pour en revenir au sujet qui nous occupe : le duo repulpant c’est une phase huileuse et une phase aqueuse, le tout bidouillé dans un même flacon histoire de t’offrir l’hydration ET l’huile pour la sceller dans l’épiderme. En gros, cela prend donc moins de temps que de faire « splash l’hydrolat – splash la grassouillette vite vite », ici on pshitte dans les mains puis on étale sur la couenne et la magie opère.

TOP.

J’ai déjà mes yeux qui louchent (bonjour le regard bancal) sur la brume systémique d’absolution, call me « vrai radar à grassouille-hydrolat ».

 

Dedans il y a : de l’eau, puis de l’hydrolat de rose de damas (en premier ingrédient c’aurait été D’ENFER), de l’huile de rose musquée, de tournesol (bon antioxydant aussi, mais moins powerful), de la glycérine (pof l’hydratation), un émulsifiant naturel, un agent d’entretien de la peau, de l’extrait de baie d’églantier (aussi riche en vitamine C, anti radicaux libres et anti-inflammatoire), de l’huile essentielle de rose (tonique, éclat de la peau), entre autres. On notera la présence de parfum qui, à mon avis, n’était pas NECESSAIRE.

aqua/water – rosa damascena flower water* – rosa rubiginosa seed oil* – helianthus annuus (sunflower) seed oil – glycerin – decyl glucoside – lysine aspartate – rosa canina fruit extract* – rosa canina flower extract* – rosa damascena flower oil** – levulinic acid – sodium levulinate – parfum/fragrance – tocopherol – sodium benzoate – potassium sorbate – geraniol** – citronellol** – linalool** – citral**.

 

Même si je ne l’ai pas utilisé dans un but précis, c’est-à-dire « killer de kystes », faut avouer que l’accalmie coïncide franchement avec le début de mon test du duo repulpant. Pas de CQFD, je fais que constater.

Au niveau de l’éclat instantané revendiqué par la marque, j’ai déjà vu MIEUX (la demoiselle, elle connaît les peelings, sorry), c’est donc surtout pour le principe EAU + OIL plutôt qu’eau dans oil que je plébiscite ce produit.

 

Rien que l’odeur me met en joie chaque soir(faut être fan de la rose, of course), j’agite le flacon pour mélanger les deux phases, je vaporise dans la mimine puis j’étale le tout en massant un peu. Le must reste de ne pas attendre que ce mélange bizarre ne sèche et de directement joindre la crème hydratante à la danse des mains sur l’épiderme.

Le soir même, ça amène un petit éveil familier du teint.

Le lendemain, c’est surtout la peau qui passe en mode framboise dodue que j’aime, et aussi cette impression de traits complètement défatigués. Faudrait intégrer la rose dans tous les soins anti-âge, y a pas mieux pour entretenir  ni vu ni connu son air de jeune gouaille.

Sur le moyen terme, elle apporte un côté lumineux à la peau, ce qui me paraît plus probant que le fameux coup d’éclat qui s’en irait fissa. Un peu comme avec n’importe qu’elle huile végétale (surtout qu’ici c’est très peu dosé), c’est dans la régularité que l’effort finit par payer.

 

Un petit bémol néanmoins, y a peut-être bien un petit couac au niveau de l’émulsifiant dans la formule, parfois ça peut donner l’impression d’un mélange qui mousse un peu trop sur le visage (et on est bien d’accord, ce n’est pas un nettoyant, Gontrand).

 

Si tu aimes la rose et les fruits dodus à la place des joues, tu connais le chemin, le produit dure autant qu’il fait durer le plaisir olfactif (longtemps), RAH OUI, ça sent vraiment le printemps.

Et moi je suis contente.

 

Des bisous les Caribous ! 

Duo repulpant Melvita reçu, 50ml à 20 euros environ
Si vous traînez dans une boutique bio qui vend la marque Melvita mais pas ce produit en particulier, demandez à ce qu’on vous le commande, il a l’air FICHTREMENT dur à trouver !

L’article sur la rose et ses bienfaits au quotidien 

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

15 réponses à “Mon petit shoot repulpant à la rose

  1. Fay

    J’essaye de moins consommer… De ne pas remplir mes placards à foison. Et toi, t’arrive avec ton article (superbement bien fichu) et tu me donnes une envie folle de me procurer ce soin… Je suis dingue de Melvita, j’aime la rose, j’ai des kystes parfois…Tu vois un peu le boxon, tout est réunit pour que j’en ai envie !

    Répondre
    1. Mona Auteur

      haha, mais comme dit dans l’article, c’est un pur hasard que ça ai eu cet effet là sur mes imperfections passagères 😉 Si ça n’a pas cet avantage-là sur toi, faudra pas me blâmer quoi 😀

      Répondre
  2. Emy

    Tiens, je tombe sur une blogueuse belge 😀 Bonjour à toi!
    J’ai un produit qui contient de l’huile de rose musquée et je la trouve top!
    Ton article donne envie, par ailleurs! Belle journée 🙂

    Répondre
    1. Mona Auteur

      BAWI, BONJOUR !
      L’huile de rose musquée c’est de la balle (je l’ai déjà dit ?), donc profite bien de ton huile 😀

      Répondre
  3. anyor

    OOOoooOOhh! du Melvita ! c’est bête, je viens de passer une commande melvita, et c’est maintenant que tu me donnes envie d’essayer ce produit ?! Bon, ce sera pour la prochaine fois…
    J’adore la rose ! un moment, j’utilisais l’hydrolat de rose d’AZ et j’avais plutôt apprécié. Chez melvita j’ai l’huile demaquillante à la rose ( mon deuxième flacon et ça dure loooongtemps, six mois minimum), la BB crème nectar de rose ( je l’aime beaucoup), et l’eau extraordinaire.. à la rose !! *blushes*.J’aime beaucoup la BB crème ! elle a un très joli rendu, et sur ma peau reactive qui me fais des bubons pour un tout ou pour un rien, je n’ai pas constaté de recrudescence de boutons après l’avoir utilisé!! tu l’as testé toi ?
    des bises !

    Répondre
    1. Mona Auteur

      en v’la une qui connaît les timing ratés comme moi 😀
      Non, pas testé leur BB crème, même pas sûre qu’elle se trouve par ici 🙂

      Répondre
  4. Madamedeparis

    J’ai trouvé le temps de lire ton avis! J’ai le même produit, je l’utilise de la même façon (mais par contre je ne met rien par dessus le soir à partir du printemps) et même constat!
    J’ai souvent des saletés de kystes aussi à la mauvaise période du mois et surtout au printemps; et RAS, circulez y a rien à voir! Et depuis que je l’utilise (2 bons mois maintenant car il dure longtemps) mes cicatrices sont moins visibles même les anciennes s’estompent. Il ‘ma aussi redonné forme humaine après un voyage super fatiguant.
    Bon une fois par semaine j’utilise une tuerie ramenée du japon (un lait pelling de chez Ettusai, un truc de ouf!) et ça sur les cicatrices et sur l’effet pulpy « coucoumesjouesont10ans » c’est incroyable, ce sérum en plus apaise vraiment après et accélère le renouvellement, je vois que ça.
    Mon bemol irait aussi sur le packaging: du verre c’est beau mais quand on est atteinte du syndrome de Pierre Richard comme moi c’est la porte ouverte à la catastrophe, et la pompe… j’aime pas la pompe. j’aime pas le « pshit » (ça donne l’effet « mousse » dont tu parles, c’est exactement ça) j’aurais préféré une pompe normale, pas un « pshit ».
    Voilà je suis super contente de pouvoir tester les produits que tu présentes, ça me fait toujours envie et j’aime beaucoup ta façon d’écrire!

    Répondre
    1. Sophie

      Bonjour Mona ,

      Super revue comme d hab !!

      Petite question pour madamedeparis comme utilises tu le lait ETTUSAIS merci pour ta réponse

      Bise

      Répondre
      1. Madamedeparis

        Coucou Sophie,
        Alors très simplement pour le lait ettusai je prend une goutte dans mes doigts de taille moyenne et je l’applique sur mon visage. Après je masse doucement sans frotter. Et ça fait des espèces de « rouleaux » XD! Après je rince avec un peu d’eau de rosé. et voilà il reste juste la crème ou me sérum. Je le fais le soir et deux fois par semaine. Ça remplace un gommage. franchement c’est très efficace pour moi

        Répondre
    2. Mona Auteur

      haha, tope-là Pierre Richard, on est deux. Mais au moins, ils ont eu la présence d’esprit de mettre un embout spray et pas une FUCKIN pipette. 😀

      Merci d’être passée bichette 🙂

      Répondre
  5. Elsa

    Je ne connaissais pas ce produit mais après avoir lu ton article j’ai terriblement envie de me le procurer … pas bien !!! J’ai assez de produits pour le moment lol. En tout cas très bon article !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *