6 décembre 2014

Real Techniques

realtechniques5Y a deux mondes dans le milieu du maquillage : celles qui ont des pinceaux, celles qui n’en ont pas.
Celles qui jurent que c’est indispensable, celles qui disent que ça ne vaut pas les doigts.

Deux terrains, deux points de vue, et comme d’habitude, je suis sur la ligne médiane entre les clans, j’ai toujours juré qu’en travaillant la matière avec ses boudins chauds, on arrivait à un meilleur résultat.

 

Mais depuis ma rencontre avec l’expert face brush, en avril, plus question de me tartouiller le minois avec mes mimines (sauf quand j’utilisais mon dream tint de Jane iredale (une crème teintée)), ce pinceau avait un rendu de dingue, restituait tous les fonds de teint crème d’une manière lisse et impeccable, un vrai dingo de la cosméto que j’aurais bien voulu acheter en plusieurs exemplaires.

 

Puis, la marque a débarqué comme une merde sur un trottoir.

Au détour d’un rayon d’un Di, je me suis retrouvée le mois passé nez à nez avec une tête de gondole jaune/mauve et rose, et j’ai lâché un « putain » appuyé sans pouvoir me retenir.

Finalement, quelques semaines après, j’ai quand même complété ma trousse avec deux petits nouveaux.
Viens que je te montre ce qui vaut le coup d’oeil.

 

Mon dino : l’expert face brush 

realtechniques6.jpg

Il a fait partie de mes premiers coups de coeur dans le domaine : je l’avais acheté pour travailler la matière compliquée de mes premiers VRAIS produits pour le teint, et clairement, entre SANS ou AVEC lui, je choisis de vivre ma vie entière agrippée à son manche (phrase du domaine du make-up, merci).

 

Ce que j’adore

  • depuis que je l’ai il n’a pas bougé/perdu un poil/changé de matière : il est toujours aussi doux et efficace et ne craint aucun lavage
  • son effet wonder pore : quelle que soit la matière, il la lisse comme un dieu, roi de la peau sans défaut (ou presque) et tutti guili-guili
  • il étale très bien le produit tout en offrant une couvrance moyenne : même quand j’en mets peu (du stick bobbi brown par exemple), il arrive à étirer sans se surcharger, donc quoiqu’il arrive, on se retrouve avec la même dose de fond de teint à l’arrivée. Aucune perte !
  • son petit dôme rend le travail d’une poudre minérale très intéressant : pour le moment je l’utilise pour la finition quand je n’applique pas trop de fond de teint (faut quand même bien buffer, donc ne pas l’utiliser si on a déjà une bonne dose de make-up avant la dernière touche), et il convient : il patine aussi bien qu’un kabuki et, vu qu’il est très dense, il écrase très bien les pigments

 

Clairement, son domaine de prédilection est celui des fonds de teint plutôt épais, gras, j’avais tellement galéré pour trouver un outil impeccable pour fonctionner avec ma Mud Foundation, qu’une fois que j’ai constaté qu’il était mon sauveur, j’ai été la plus faible de ses admiratrices.

Au taquet.

 

Le stippling brush

realtecnhiques4.jpg
Acheté récemment, je voulais juste voir si j’étais complètement obnubilée par l’expert face brush ou si je pouvais faire un peu de place à un outil plus adapté à ma dream tint.

Honnêtement, j’adore l’appliquer au doigt, elle s’étale comme un charme et sans broncher, mais certains jours, quand je me réveille avec la tête en losange, je cherche ce petit plus qui change tout.

 

Je pense que le mien est devenu le stippling brush :

  • moins « hard » que son compère, le stippling a plutôt tendance à offrir un rendu ULTRA naturel (avec FDT crème ou liquide), en donnant l’illusion d’un teint impeccable
  • avec ma dream tint, il vit une histoire d’amour : pas facile de trouver un pinceau qui fonctionne bien avec une crème teintée (y a déjà pas beaucoup de pigments, faudrait pas que ça soit gâché inutilement !), mais, fait étonnant, comme la matière est fluide, je sens que les poils se saturent puis redonnent tout ce qu’ils ont en magasin. J’aime beaucoup ce genre de prouesse
  • il est un peu moins doux (parce que moins dense) que l’expert face brush
  • tout aussi maniable

 

J’aime beaucoup ce pinceau, qui est un peu plus tout-terrain que l’expert face brush mais apporte cette « natural touch » et léger effet airbrush que j’aime tellement, le rendu du dream tint est d’ailleurs encore plus joli avec ce pinceau qu’avec mes doigts de fée.

Puis, bon, il est…rose.

 

Un top et un flop

realtechniques9_Fotor_Collage.jpgQuand j’avais acheté la Miracle Complexion Sponge, je croyais au mouvement de foule qui hurlait « ouais, c’est génial, t’as pas vu mon épiderme de wafoudingue avec mon tapotement ». J’ai essayé, mouillée, à peine humide, sèche, même épic fail.
Next.

J’ai, à la suite d’un commentaire de Léo, tenté de l’utiliser uniquement pour le dessous de l’oeil, pour mieux appliquer mon correcteur. Bah, j’aime autant te dire qu’avec mes doigts je vais plus vite puis surtout je m’évite un obus orange en collision avec mon oeil de grand matin (rapport à ma maladresse génétiquement non modifiable).

Mais dans l’absolu, ça fonctionne bien pour cet usage, j’ai juste la flemme de rajouter un outil pour une si petite zone. 

 

Et puisque j’aime la contradiction, j’ai quand même pris un petit pwalu pour la paupière (very small area) : je ne voulais pas spécialement le shading brush, mais juste un pinceau pour les yeux qui puisse me permettre de bien estomper les fards.

Et là, grosse découverte aussi, vu que cette petite brush m’évite de voir passer le sentiment « héhé, cool ton style droopy avec ton smokey brun mal foutu à la lumière de l’aube », tap tap, elle prend bien les pigments, adoucit les zones trop chargées, et ne me fait en aucun cas regretter le maquillage au doigt.

Maintenant, faudrait que je m’en trouve un autre pour vraiment faire de l’estompage plus prononcé, et ce sera PER-FECT.

 

Revue dix ans après la pluie, revue qui s’enrichit de plusieurs mois de test pour certains pinceaux, mais si je ne devais vous en conseiller qu’un ce serait l’expert face brush et le stippling brush (comment ça, je ne sais pas compter ?)(je triche)(un peu). Vraiment, je ne vois pas mon beauty bag sans ces pinceaux, au même titre que le brow shaper de bobbi, si je pars sans, il faut que je fasse demi-tour.

Oui, à ce point-là.

 

Dans l’absolu, pour en revenir aux deux clans, si vous êtes une sans-pinceaux convaincue parce que vous pensez que la nature, donc les mimines, font toujours mieux le travail sans accessoire de maquillage, sautez quand même le pas : on peut passer à côté de très grands produits de teint quand on utilise les mauvais outils.
C’est du vécu.

It’s just a tip.

 

Des bisous les Caribous !
La marque est dispo dans tous les Di en belgique

Tous les produits ont été achetés en magasin ou sur feelunique

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

11 réponses à “Real Techniques

  1. Charlie

    Comme toi, j’étais de la team « rien de mieux que mes doigts » et puis j’ai découvert l’expert face brush et làààààà… REVELATION quoi !!!
    La stippling brush me tente beaucoup depuis, je pense que je vais me laisser tenter avec les sous que j’aurais à Noël 🙂 hihi

    Même si 10 ans après tout le monde, très belle revue !

    Répondre
  2. Leo

    Aaaaah, dommage que ça ne t’ai pas convaincu, moi je trouve que sans mon anti cernes est mon couvrant et moins « invisible » ( I know you understand the contradiction *avec un parfait accent français*). J’adore aussi le stippling brush, mais moi je l’utilise pour mes blush très pigmentés. Du coup faudrait que je teste avec ma bb crème… J’ai le pinceaux poudre qui est sur ma liste aussi pour l’utiliser avec les meteorites de guerlain (cadeau de ma môman, non, my name is not Rotschild *re accent français*).
    J’ai le kit pour les yeux aussi, jadoré certains pinceaux du kit, mais tout n’est pas parfait.
    Bon, RT, c’est quand même de la bonne came…

    Répondre
  3. Leo

    Aucun rapport, mais à priori mon copain va faire un stage à Bruxelles cet été… C’est qui qui va dévaliser Kronen & Brown en allant lun rendre visite ? C’est bibiiiii !!! (Les visites culturelles c’est très surfait après tout)
    Et je viens de voir ton fichier sur mes cleansing balms sur le groupe du Layering… Demain direction Oh my cream, j’hésite entre le Ren et le Antipodes, je verrai sur place je pense ^^

    Répondre
  4. Pauline

    Aaaaah tu as succombé ! J’ai 10000 pinceaux depuis des années (super qualité, ils ne bougent pas) mais les Real Techniques me font de l’œil !
    J’ai la Beauty Blender et sincèrement elle a changé ma vie ! Ma toile de fond est nettement plus jolie avec elle ! Seul souci, elle est assez fragile la coquine et je doute qu’on passe notre vie entière ensemble.

    Répondre
  5. Leo

    J’ai pas eu le temps, j’ai un cours qui a été déplacé… Et parce que je me suis fait une petite folie : ça fait des lustres que je voulais un parfum (et le blog « atrecherche » n’arrange pas les choses)(une petite beauté si tu es amoureuse des jolis textes et de parfum comme moi), et en passant devant Annick Goutal, je me suis dit que ça ne me ferrait pas de mal de rentrer…
    La vendeuse était une quiche totale, mais magie, en essayant un flacon au hasard, je suis retombée sur l’odeur de l’ancienne huile de Magnolia de Leonor Greyl que ma môman m’avait offert il y a longtemps, et dont le parfum était… Addictif, parfait, et m’allait sublimement bien.
    Depuis LG a changé la formule, augmenté les prix (si je tenais le service marketing qui a transformé ce parfum sublime en odeur de monoï bas de gamme), et moi j’étais perdue. Jusqu’à… Ce midi !
    Bref, un roman pour te dire que j’ai remplacé un baume démaquillant par un parfum mais que je suis joie. Et je me sniffe encore les poignets.
    Donc le baume attendra. Un petit peu.

    Répondre
  6. Leo

    Maintenant j’ai vu ta liste sur le groupe du millefeuille, et le boots botanical me fait trop envie… Raaaah on le trouve pas en France !!
    Pour te répondre oui Ohmycream a une boutique physique, ils y font des soins aussi 🙂 (Hélène en parle sur son blog)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *