19 décembre 2013

Essayer la même crème quelques mois plus tard, ça change tout

hiver-2013-7039-copie-1.JPG

Au mois de mars, j’avais entamé un tube d’hydrance légère d’Avène.

Je me souviens qu’il commençait à faire assez doux, un temps idéal pour changer de routine et aller vers plus de légèreté.

Pourtant, malgré son nom, j’avais du mal à travailler la matière, trop grasse à mon goût et pas assez hydratante, une armée de micro-kystes avait débarqué sur mes joues en une semaine chrono, me faisant déchanter comme pas possible.

 

L’échec fut d’autant plus vibrant  que j’avais acheté une crème totalement inutile et inadaptée à mes besoins, le comble pour une personne qui prend mille ans pour choisir ses soins (oui, c’est moi la psychopathe qui analyse les avis des gens pendant des jours avant de débourser le moindre euro).

 

Quelques mois plus tard, début novembre, j’ai recommencé à l’utiliser.

Une autre saison, une peau normalisée, je me disais que ça DEVAIT forcément passer puisque les conditions de test étaient différentes.

 

Je l’ai appliquée par petites touches d’abord – pas folle la guêpe – pour, le froid aidant, envisager d’en mettre sur de plus larges zones et finir par l’utiliser comme une crème de jour classique.

Elle a très vite réglé le fameux paradoxe de la fin d’automne : une peau mixte qui veut éviter les conséquences des bourrasques colériques sans se soigner avec un baume qui lui donnera des boutons parce que tropépais pour la saison.

En quelques jours, la sécheresse de mes pommettes était réglée et j’avais trouvé une nouvelle crème basique à conseiller les yeux fermés.

 

Le tilt

Ce qui m’a fait tilter à l’époque c’est le « légère », parce qu’elle aurait du me convenir au printemps et non pas à l’entrée de l’hiver

 

Elle ne laisse pas de fini gras sur la peau et est assez fluide, je lui trouve une texture entre la crème et l’émulsion ; l’huile de carthame est bienvenue quand les températures fléchissent car elle a de bonnes propriétés anti-oxydantes, ce qui est toujours bienvenu.

 

La composition

De l’eau thermale d’Avène en grande quantité, de l’huile de carthame donc, un silicone volatil (aucune réaction à ce silicone, il fait partie de ceux que je tolère, en tout cas quand il est utilisé dans les formulations Avène), un émulsifiant, de la glycérine et d’autres ingrédients hydratants/émollients.

AVENE THERMAL SPRING WATER (AVENE AQUA). CAPRYLIC/CAPRIC TRIGLYCERIDE. CARTHAMUS TINCTORIUS (SAFFLOWER) SEED OIL (CARTHAMUS TINCTORIUS SEED OIL). CYCLOMETHICONE. SUCROSE STEARATE. GLYCERIN. BUTYLENE GLYCOL. SUCROSE DISTEARATE. POLYMETHYL METHACRYLATE. BENZOIC ACID. BETA-SITOSTEROL. BHT. CARBOMER. CHLORPHENESIN. DISODIUM EDTA. FRAGRANCE (PARFUM). GLYCINE SOJA (SOYBEAN) SEED EXTRACT (GLYCINE SOJA SEED EXTRACT). HYDROGENATED COCO-GLYCERIDES. LECITHIN. PEG-32. PEG-400. PHENOXYETHANOL. POLOXAMER 188. SODIUM CHONDROITIN SULFATE. SODIUM HYDROXIDE

 

hiver-2013-7038.JPG

Une composition basique et typique de la marque, pas de dépaysement en vue.

La présence de BHT me dérange, il s’agit d’un conservateur largement utilisé pour éviter le rancissement prématuré des cosmétiques, mais qui, à forte dose, peut s’avérer cancérigène.

Un peu de vitamine E à la place m’aurait plus plu !

 

Cette crème a remis sur pied une peau qui ne s’attendait pas à un froid aussi rude il y a quelques semaines et qui avait vraiment du mal à gérer le vent glacé de la campagne.

Elle a donc (enfin !) totalement répondu à mes attentes, en remplissant son rôle de crème doudou qui prend soin de la peau sans être troplourde ni trop légère, un classique d’entre-saison.

 

Un test ne se fait pas que sur une saison

Si une crème ne vous a pas convenu à un moment de l’année, pensez (si la date de péremption n’est pas dépassée) à la ressortir de vos tiroirs pour lui donner une seconde chance.

C’est d’autant plus vrai pour les femmes, les hormones nous en font voir de toutes les couleurs et la peau peu réagir sensiblement différemment d’une période à l’autre à l’utilisation d’un même soin.

Clairement, j’ai des produits qui changent avec les saisons, parce que tout simplement le corps évolue selon le temps qu’il fait, et les besoins aussi.

 

Conclusion

Sans être exceptionnelle, cette crème tient ses promesses (je ne me prononcerai pas sur l’effet matifiant qu’Avène met en avant sur son site, ma peau ne brille plus tellement depuis que je l’hydrate comme il faut).

Elle est TRES apaisante, donc si vous avez la peau mixte comme moi, déshydratée au naturel, et qui tiraille un peu à cause du froid, je vous la conseille sans hésiter.

Que vous soyez homme ou femme d’ailleurs, vu que cette crème n’a pas d’odeur particulière.

Un bon soin pivot avant d’aller vers du costaud pour l’hiver, je dis oui !

 

Des bisous les Caribous !
18 euros les 40ml en moyenne en pharmacies et para

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

7 réponses à “Essayer la même crème quelques mois plus tard, ça change tout

  1. Joanna

    Coucou !
    Je voulais savoir quand tu parles de micro-kystes à quoi cela ressemble exactement ?
    Car j’ai plein de petits boutons sur les joues qui ne se voient pas (à part avec une certaine lumière) mais qui se sent au toucher la peau est rugueuse, mais j’ai une peau à rougeurs, et en ce moment plutôt sèche ! Ils avaient disparus cet été mais reviennent en force avec l’hiver ! Je met donc un crème très riche (limite du beurre le truc) !
    En fait je ne sais pas si c’est des micro-kystes ou boutons de sécheresse, je ne sais pas trop qu’elle est la différence …
    Merci de ton aide je suis un peu désespérée là 🙁
    Bisous

    Répondre
  2. Fanny

    J’ai pu la tester en échantillon (donc sur 3 jours) et franchement pas mal ! J’pense aussi que c’est du à la saison que j’apprécie qqch comme ca.
    Avène n’a pas fini de me conquérir.

    Répondre
  3. Fanny

    Hihiii !! D’ailleurs j’vais peut être aller me l’acheter, pour remplacer l’aquareva qui est un peu légère. L’hydrance me finira l’hiver 🙂
    C’est vraiment un plaisir de te lire, tes revues sont toujours bien expliquées, bien ciblées tu as toujours les mots justes !

    En plus de ça tu m’évites d’acheter (comme avant) des crèmes horriblement chères, pour être déçue finalement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *