2 août 2015

Routine des gens qui suent

routine 1

Putain de croquignolle en tutu.

C’est à peu près ce que j’ai sorti quand j’ai recraché tout mon café sur mon macbook air, sans aucune once de grâce ou une envie quelconque de faire dans la bienséance : je suis entière moi, madame.

Trois semaines plus tard, je me retrouve avec un Gontrand (Mac-ouille, ma couille)(ris) amputé du « w » (dans le genre, je fais un copier-coller du net pour m’en sortir, ça va vite me brûler les neurones), les deux points et la barre oblique qui suivent pas la carriole non plus, faut croire que même chez Apple, tout n’est pas réparable.

My eye.

 

Qui dit un mois sans article, dit 30 jours à se tremper la nouille dans les soins en tentant de me persuader que « tout va bien aller, y a pas de quoi s’inquiéter », j’ai eu droit à de mauvaises nouvelles de santé, la paie qui arrivait à dos de chameau, la petite chute dans les escaliers pour le plaisir, la paire de loupe qui coûte un pont, TU CROIS QUE JE SUIS DURE COMME FER ? Non.

Je ne sais pas comment j’arrive à passer au-dessus du tsunami, même si j’ai mon idée à force de remuer la semoule à gaffes.

En expérimentant un retour de karma perpétuel (sans avoir connu l’aller), la routine de soin devient une religion, une thérapie par la couenne, un salut sans faille qui se présente chaque matin, chaque soir, au retour du boulot, quand l’humeur la réclame.

Un canevas indestructible auquel je tiens comme à mon chien, je ne supporte pas de zapper la chose, je plonge dedans, me met plus de crème s’il le faut, une couche pour bibi, une couche pour Jay-Z et le reste sur le nez en swinguant sur Beyoncé.

Il est primordial qu’on me laisse ce temps pour prendre soin de moi-ma tête-ma bouille, qu’on ne la ramène pas avec des problèmes du style « j’ai des pucerons sur mon orchidée », je m’en bats les roubignoles avec une gaufre au sucre.

 

Ce qu’il y a de drôle, c’est qu’en ne publiant pas pendant plusieurs jours (ouais bon, okay, des plombes), j’ai pu voir des choses qu’on ne sait lire qu’en étant tranquille chez soi, en sous-marin. Quand je voyais passer des « bordel c’est l’été comment ne pas suer » ou encore « j’ai des pustules et le sébum qui coule à flot », j’ai envie de rétorquer qu’à chaque saison ses misères et qu’il y a des rivières qui ne craignent aucun barrage.

Pas même celui de la poudre la plus matifiante du monde.

Alors pagaie jusqu’à voir Septembre à l’horizon, suis le courant et reste digne malgré la chaleur tropicale qui règne jusqu’au-dessous des bras – quand on fera les courses en glissant sur nos fronts, on arrivera plus vite aux caisses du supermarché dis donc.

 

Le Gras

routine 2

Inconditionnelle du baume, c’est ce que je trouve de plus efficace en été pour vraiment enlever L’AMAS de maquillage + la transpiration + tout ce que j’ai pu me coller sur la trogne sur mon trajet vers la maison (grains de pollen, nid d’oiseau, branche de pin perdue)(en vrai, je voulais parler de la pollution urbaine et rurale).

J’en suis à ma cinquième récidive – je crois – d’achat d’Ultrasimple de lush, mais cette fois je n’ai plus commis l’erreur de prendre le petit pot – nan nan nan, j’ai directement opté pour le full format, 17 euros et quelques pour des mois de « mraaaah, CA DECOLLE MA CRASSE ». Je lui trouve un petit côté old school, une odeur particulière bien roots, et puis il contribue à des cils plus longs et plus forts (même moi j’ai remarqué que ça cognait sur mes binocles).

Pour le matin, je me décarcasse pas trop, un peu de lotion, que ça soit celle d’Avène ou celle de Cîme, c’est selon l’humeur. Hé oui, été ou pas, je ne succombe pas spécialement au nettoyage matinal. Même quand j’ai fait le cirque dans mon lit en dormant et que je me réveille trempée comme une grenouille sur son nénuphar, je passe juste une eau micellaire, de l’eau d’Avène, et je suis ready jusqu’au soir.

Bon en vrai faut crémer quand même.

 

A l’eau

routine 3

Clairement, si tu es tenté par le monde des brosses nettoyantes, je te conseille de sauter le pas maintenant – avant la rentrée – parce que les summer days sont impitoyables et que je crois en une meilleure santé du pore quand elle se couple à un accessoire.

Y aura toujours le camp de ceux qui ont deux mains et marchent avec leurs pieds, je fais plutôt partie de ceux pour qui les menottes servent à tenir des objets. Et plus il y en a mieux c’est.

Enfin, j’apprécie quand même l’usage de mes paumes, je suis juste très OPEN.

 

J’ai reçu la Foreo Luna.

Alors, JE SAIS que ça va beaucoup causer, et « t’en penses quoi, c’est mieux que la clarisonic ou pas ? Tu trouves pas ça trop cher ? Ca ressemble à un sex toy, je peux aussi l’utiliser pour ça ? T’as que ça à foutre de recevoir des cleansing tools ? Ca gomme ou ça glisse ? On peut la faire bouillir pour la stériliser ? ».

Je vais pondre un article dessus  (je vous en avais écrit un lors de sa sortie), mais faudra attendre septembre, histoire de bien me laisser le temps d’user le bidule, et surtout de taper tous les mots du billet (320 867 pour le moment)(HA TU VOULAIS DE LA LECTURE). Tout ce que je peux dire c’est que c’est top, surtout le modèle que j’ai, vu que c’est une Luna Pro il y a un côté qui permet de masser et d’optimiser la pénétration des sérums et crèmes en post-nettoyage.

Oui oui, une sorte de mix entre la clarisonic et la hada crie. En prenant des raccourcis de gueux.

 

Je l’utilise avec le nettoyant Environ, qui coûte une blinde (45 euros je pense, c’était un cadeau), mais se vide comme un escargot distille sa salive – very lentement.

La marque me plaît énormément à chaque découverte et ce nettoyant est un coup de coeur qui nettoie sans agresser, a une compo qui me va, sans sulfates, sans ingrédients inutiles, la crème est douce et liquide comme une lotion, mais très efficace après le baume de lush. L’odeur y est aussi pour beaucoup dans mon addiction (ultra-cocooning enrobé de cocoon sur du cocoonage) mais je me tue à me battre avec la pompe qui CHAQUE SOIR ne veut pas coopérer.

Je m’en fous, je l’adore quand même – mais d’un amour vache à la chantilly.

aqua – dicaprylyl carbonate – hydrogenated polydecene – sorbitol – cetearyl olivate – jojoba seed oil – cetearyl alcohol – sorbitan oolivate – pentylene glycol – olive oil peg 7 esters, sodium hydroxide – lauryl betaine – polysorbate 60 – disodium edta – parfum – benzyl salicylate – xanthan gum – tocopherol – sodium chloride

 

La douceur du pore

avst range

J’avais acheté la crème AVST 1 il y a 13 semaines (c’est instagram qui le dit), dans le but de commencer un programme de renouvellement cellulaire moyen à intense pour le soir (la fille voit double, du collagène sur pattes danse en tutu). J’ai décidé de passer au step 2 quand j’ai vu que j’arrivais au bout du premier tube, que j’ai trouvé bien mais surtout très basique – donc pas de changement notable jusque-là.

En gros, les hydratants AVST ont de la vitamine C et A dans leur formule – plus on augmente le chiffre, comme moi en passant du 1 au 2, plus on est dans des dosages élevés de ces deux ingrédients.

 

La vitamine C a une action antioxydante, d’hydratation de la peau et rend aussi le teint plus uniforme (sans gommer, elle agit directement sur l’enzyme qui crée les taches en l’empêchant de mettre le bazar).

La vitamine A, elle, peut être irritante, sauf quand on la trouve sous une forme dérivée, et donc plus douce a priori. Elle contribue à repulper le sous-matelas de la peau, à, par-là, atténuer l’aspect des rides et ridules et joue un rôle anti-inflammatoire très intéressant pour les peaux acnéiques ou aux cicatrices résiduelles.

 

Je vous ferai un retour quand j’arriverai au troisième étage de la tour, mais jusqu’à présent, j’ai rien à dire à part qu’il s’agit d’une gamme qui pourrait vous plaire si vous avez un teint peu uniforme ou besoin de beaucoup d’hydratation (genre intense, la peau souple, plus de plaques sèches près du nez).

J’ai aussi de temps en temps utilisé la super moisturizer +, quand on passait d’un froid caillasse à un chaud cacao (la crème pour voyage en avion dit le marketing – THE PLANE CREAM). Les zig-zags entre les degrés celsius énervent mes pores qui me le rendent bien en séchant comme des crevards, mais je gère la barque comme une reine.

 

J’ai aussi reçu un petit nouveau de chez Evolve, le Hyaluronic Serum 200 qui a pas mal sauvé les meubles depuis 2 semaines.

Alors, comparé à celui de Novexpert, on est bien en-dessous niveau concentration d’AH : environ 1500mg pour 100ml quand on atteint 666mg pour la même quantité chez le concurrent, et seulement du bas poids moléculaire dans le flacon et pas trois différents comme chez Nono – ceci étant dit, une petite molécule pénètre mieux, donc ça reste efficace 😉

Pas de regret dans le potage, c’est du même niveau de dosage que celui d’Etat pur (qui est à peine plus hydratant), et puis c’est du tout naturel !

 

Pour l’été, il est impeccable, agréable au toucher comme au moment du massage, malgré la texture gel on ne rencontre pas un fini « tiens on m’a léché le visage et j’ai tout laissé sécher à l’air libre ». Il sent légèrement la rose, gonfle le reste de sa compo avec de la poudre  de jus d’aloe vera, de l’extrait de grenade comme antioxydant et de la poudre de racine de konjac (c’est ça qui lui donne sa texture de compèt’).

Il est basique, naturel et sans fioritures, je trouve juste le prix assez élevé pour la quantité et au regard des ingrédients.

Mais si tu cherches un sérum hydratant qui ne colle pas, a une formule légère et fondante, il est clairement pour ta couenne assoiffée qu’il va repulper comme la mienne en trois gouttes baguette (coups de baguette, gouttes baguette, je suis loin).

Water (Aqua), Rosa Damascena (Rose) Water*, Aloe Barbadensis Leaf Juice Powder*, Punica Granatum (Pomegranate) Fruit Extract*, Glycerin, Amorphophallus Konjac Root Powder, Sodium Hyaluronate, Sodium Levulinate, Sodium Anisate Sodium Sodium

 

De temps en temps, uniquement le matin, je me tartine avec la crème cleanance expert, pour ne pas craindre le boomerang du comique qui se trimballe avec la pancarte « tu vas te prendre des SPM en pleine face ». (traduk pour trouduk, quand t’as le syndrôme pré-menstruel, c’est livré avec les boutons ET faut garder le sourire)(mais un jour je le zigouillerai)(pour la santé mentale du peuple féminin).

Et sans faillir, je me plaque une grosse lichette de Cleanance solaire, la version SPF 50, parce que je n’arrive toujours pas à marcher entre les rayons. Pas moyen.

 

Voilà, point trop n’en faut, même en passant par l’étape maquillage, le matin doit rester simple (sérum + parfois la cleanance expert ou un peu d’AVST 1 puis la solaire) et le soir doux mais costaud (pour retirer le manteau crado de la journée).

Dans mon esprit ça fait sens, je ne brille pas à outrance, je ne cherche pas à boucher chaque trou de mon épiderme avec des aiguilles d’acupuncture, je préfère laisser respirer la nature en toute liberté sans essayer de contrôler quoi que ce soit.

On avait dit qu’on en profiterait pour être zen cet été, pas toi ?

 

Des bisous les Caribous ! ET MERCI d’avoir attendu !
Produits Environ dispo chez kroonen & brown (reçu cleansing lotion et super moisturizer +)
Produits Avène reçus depuis des plombes
Sérum Evolve reçu par MonCornerB (36 euros les 30ml) + produit cîme dispo sur le site aussi
Foréo Luna (reçue)
Et pour le reste, j’ai acheté. On dirait le mois de la dèche hein ? 

 

Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

14 réponses à “Routine des gens qui suent

  1. Galathée

    Contente de te relire !
    J’utilise depuis quelques mois Ultrasimple grâce à toi, et j’adore ce baume, donc encore merci !
    Je me demande juste si c’est nécessaire de compléter par un nettoyant ? (si on considère que j’ai une crème solaire + fond de teint ?) ; j’avoue, je dois le faire une fois sur trois, par flemme, mais je suis habituée à le faire quand j’utilise une huile donc ce baume me perturbe ^^

    Répondre
    1. Mona Auteur

      Coucou ! 🙂
      Aaaah, encore une adepte de l’ultrasimple en plus 😀 J’ai toujours dit que dans le monde des baumes, tu fais très exactement COMME TU VEUX : quand on arrive vers l’été, j’ai le réflexe du nettoyant systématique :: parce que je sue, parce qu’il y a la crème solaire, parce qu’il y a du makeup par-dessus, faut enlever les crasses et j’ai besoin de sentir que ma peau est ultra méga giga clean.
      Ca ne veut pas dire que le baume n’est pas suffisant, juste que le double nettoyage me contente plus.

      PAR CONTRE, en hiver, je n’ai pas du tout le même discours, je fais plutôt l’impasse sur le nettoyant, parce que justement, le baume adoucit la peau et que ça lui permet de développer moins de rougeurs.

      Il n’y a vraiment aucune marche à suivre typique, mais dans l’absolu, tu peux très bien te contenter du baume seul, je le fais la moitié de l’année sans aucun problème 🙂

      Répondre
  2. Emi

    Coucou!
    J’avais hâte que tu poste un nouvel article!
    Je voudrai savoir si tu pouvais donner des conseils pour les peaux à tendance grasse (avec les boutons et tout le tralala, vive l’adolescence…).
    Merci d’avance et continue comme ça, je ne peux pas lire un de tes billets sans rire au moins une fois! 😉

    Répondre
    1. Mona Auteur

      Coucou ! Trouves-toi un démaquillant doux, un nettoyant du même type et une crème traitante sans agresser.
      Dans ce que j’ai déjà testé, et si j’avais été adolescente j’aurais fait comme ça :
      – démaquillage à l’eau micellaire démaquillante klorane (hyper douce et efficace)
      – nettoyage au nuage céleste de cattier
      – hydratation le soir avec jonzac légère réactive / le matin avec l’émulsion cleanance expert d’avène (parce qu’elle matifie aussi un peu).

      En extra :
      – une lotion du type hydrolat d’hamamélis ou de rose
      – et un sérum traitant à appliquer de temps en temps (là je te laisse le choix, parce que j’utilise le midgnight recovery de kiehl’s dans ce but là depuis des années, il calme très bien la peau. Tu peux très bien juste prendre un peu d’aloe vera et le mélanger à une ou deux gouttes de nigelle – pas plus ! – quand tu es dans le moment critique du mois).

      Un stick traitant peut aussi être utile, ils en ont un « SOS peau » chez puressentiel qui marche très bien en local !

      Le plus important, c’est de ne pas tout introduire en même temps, donc de laisser une à deux semaines entre deux nouveaux produits.

      Si tu as encore des questions n’hésite pas, j’ai essayé de te proposer des produits au budget raisonnable 🙂

      Répondre
  3. CloMiKo

    Quel plaisir de te lire. Vu tes galères, on peut dire que « Karma is a bitch! »

    J’attends de lire ton article sur Environ pour me laisser tenter ou pas.

    Répondre
    1. Mona Auteur

      ça va prendre du temps, donc va falloir être patient 😀 Mais t’inquiètes, je vais faire un article plus complet que le premier ^^

      Répondre
  4. Ehtiras

    Et moi qui croyais que tu étais partie en vacances! Allez courage accroche toi 😉 (d’ailleurs si je le chope ce karma je nous venge toutes!) heureusement que la cosmétique est là pour des petits plaisirs

    Répondre
  5. Léo

    À chaque fois tu me fais rêver avec environ, mais je me dis que du haut de mes 21 ans, je n’ai peut-être pas besoin d’autant de technologie… Surtout que bon, je ne vais aps me mettre des oeillères, j’ai pas encore le budget pour une routine comme ça ;). Bon, le masque, par contre… Et comme toi, mon prochain pot d’ultra simple, ça sera le FAT POT. D’ailleurs, j’ai testé les lingettes démaquillantes Human+kind pour enlever le baume démaquillant, et je les adore ! Elles sont super douces, en micro fibres je crois, je suis super contente de mon achat, avec deux lingettes je peux tourner toutes les semaines.

    Répondre
    1. Mona Auteur

      je dirais qu’effectivement, tu peux toujours attendre, même si certains produits sont moins traitants et plus généralistes dans leur gamme (comme le moisturiser plus qui fera mon bonheur en hiver je pense), ils ont une huile démaquillante, le nettoyant AVST qui est très doux, etc.

      Pour le budget, je comprends, je n’avais pas les mêmes moyens à ton âge qu’au mien.
      Pour ton âge, je te conseille peut-être plutôt le LACM1 d’environ : ultra-hydratant et repose bien les traits tout en adoucissant la peau. Le pot est petit mais dure longtemps (il est en faut très peu). SI tu cherches un cadeau à t’offrir, ce serait pas mal 🙂

      AH , je vais aller regarder ça, pour Human+kind. Merci <3

      Répondre
  6. Gilles

    Très impressionnant ton article, je ne savais qu’il existait autant de produits pour les gens qui suent (c’est qu’on doit être nombreux!), ça donne presque envie d’arrêter le sport, d’arrêter de bouger même pour ne plus transpirer… Quand on pense que le mouvement nodéo continue de se développer, ils ont peur de rien ces gens là!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *