1 juillet 2015

Le petit beurre à la camomille The Body Shop, pas si fondant

clean 1

Ce qu’il y a de fun dans le maquillage, c’est le démaquillage – pas que, I KNOW.

Pour le rendu « yeux de panda drôle », la bouche entourée d’un rouge fondu dans la masse, le fond de teint qui se dissout lentement, de mon point de vue d’adulte j’apparente ça à une grosse marrade de bac à sable, une bataille de boules de neige, un doigt trempé dans le pot de Nutella – je m’en fous, plus ça tache, mieux c’est.

En passant chez The body Shop, je me rappelle que j’ai un bon de 5 euros à dépenser, je ne sais pas trop quoi acheter, je me tartine la paluche pendant que des gamines de 15 ans se maquillent au fond de la boutique.

« Non mais sérieusement, ce n’est pas du tout naturel votre makeup, les girlz ».

Elles pensent que oui, je renchéris sur ce qu’a dit la responsable « non ce n’est vraiment pas de bon goût ». Apparemment, les adolescentes sont encore la cible phare des marques, mais vaudrait mieux livrer un bouquin d’apprentissage du coloriage du minois avec tout bidule de beauté, pour le bien des jeunes poupettes – on apprend à cuisiner comme un chef quand on connaît ses ustensiles.

Dit la fille qui se peinturlurait l’oeil de la muqueuse jusqu’au sourcil – chaque époque a ses erreurs.

 

BREF, après avoir bien ri, je me décide à prendre le baume démaquillant (sachant, après avoir lu mille revues, que l’huile de la même gamme ne valait pas une patte de gnou); je sniffe la pâte blanche pour me rassurer, puis encaisse le tout avant de me diriger d’un pas de gazelle chez Lush.

J’ai beau savoir que la masse AIME profondément renchérir sur la qualité du produit, je suis pas née d’hier, je veux épuiser le sujet.

 

The Body Shop Baume à la Camomille

J’ai toujours un back-up d’Ultrasimple de Lush, par principe, amour éternel, pour la santé de mes pores chéris.

Parce que je sais que dans le monde des baumes, même en passant le meilleur des nettoyants par après, on peut expérimenter des effets indésirables (les noirauds qui viennent en groupe sur le tarin et font la file jusqu’en bas de ta rue).

Il suffit que le produit se rince mal, que la peau décide qu’elle en garde un peu pour elle, qu’un des ingrédients soit du genre à pénétrer sans demander son reste, pas facile de s’y retrouver à moins de tester.

cleanser 5

Devant le lavabo, je prélève une noisette, je l’étale entre mes doigts pour profiter de la texture, mais j’ai déjà un gros problème à ce niveau-là : je sais qu’un des ingrédients de base est un mix issu d’huile de palme et de la cire synthétique. Au toucher, j’ai une impression de gras sec qui me dérange, un peu dans le style du cleanser 27 (de très très loin) en moins agréable.

L’odeur est délicieuse – sûrement une des raisons pour laquelle je continue de l’utiliser de temps en temps, le démaquillage est efficace même sur les mirettes (pas DANS les yeux, goumiche), ça ne pique pas ni ne coule.

Au rinçage, je conseille d’utiliser un muslin cloth pour ne pas se retrouver avec un film gras : de tous les baumes testés, c’est celui qui me laisse le plus cette sensation si je ne m’arme pas d’un tissu – mode kung-fu Mona ON.

Après, libre à vous de passer un nettoyant, je suis plutôt habituée à une one-step-cleansing-routine quand j’utilise un cleansing balm, mais celui-ci craint.

Après quatre ou cinq utilisations, je me suis rendue compte que des noirauds avaient élu domicile jusque sur mon front, j’ai donc ralenti la cadence et inclu le bidule dans un programme de nettoyage du style  baume / crème nettoyante / lotion / sérum / crème en espérant voir une amélioration.

 

Après recherche il s’est avéré que l’ethylexyl palmitate est réputé comédogène, j’en ai fait les frais sur l’arête du naseau (QUI VA PLANTER SA TENTE SUR PIC SI HAUT ?), j’ai donc commencé à switcher entre l’ultrasimple et celui de The Body Shop, en me disant que l’alternance finirait par être bénéfique.

Apparemment, à raison de trois utilisations par semaine, j’atteins ma limite avec ce beurre, au-delà, je commence à avoir la peau qui se prend dans un nuage terne et sans vie. Par deux fois j’ai enchaîné les utilisations, et par deux fois le même constat, c’était la fête à la pustulette.

cleanser 4

Le prix est souvent motivant pour les gens, il y a toujours cette entité dans la population qui cherche l’efficacité à moindre coût, mais honnêtement, je préfère recommander mon chouchou de chez Lush (pour sa composition irréprochable, sa texture beurre et son odeur si particulière) plutôt que de faire l’impasse sur le bien-vivre de ma couenne avec un produit similaire qui n’apporte aucun bénéfice – à part de l’huile d’olive et du beurre de karité, rien de transcendant dans le reste de la composition.
Liste d’ingrédients

Allez, on dira que c’est une petite déception, je vais m’en remettre, vous aussi, mais quand il s’agit de texture grasse, j’aime être contentée, ici ce n’était clairement pas un looping pour la lune.

 

Comme l’été nous cuit enfin le cerveau (vive juillet, pom pom pom), je suis repassée à un régime d’eau micellaire de temps en temps le matin, histoire de rafraîchir aussi un peu le minois :

Et j’ai enfin fini le tolériane dermo-nettoyant, que je rachèterais sûrement en septembre quand j’aurai envie de repasser à la douceur du retour de « vacances » (qui rime surtout avec boulot cette année, mais je tolère).

Je pense qu’au niveau démaquillage / tonique du matin, je suis bien, là.

cleanser 6

Donc voilà, je suis d’avis qu’en terme de baume démaquillant, j’ai moins été déçue par des formules plus chères, et pour l’instant, à part l’Ultra-Simple que j’ai racheté 3 ou 4 fois, je suis un peu blasée du doigt dans le pot de gras. A l’avenir je me concentrerai sur des formules à bas prix qui en ont dans le ventre – entendre bourrées d’actifs naturels et pas avec des huiles végétales jetées dans le fond d’une compo histoire de dire que.

 

Je pensais, comme souvent, que le nettoyant trilogy suffirait comme second cleanse, mais faut croire que, quelle que soit la technique, quand on a une peau qui s’engorge plus vite qu’un battement de cils, il est plus prudent d’espacer.

Pour celui-ci, je suis en mode « un chouilla, toute les trois pluies » jusqu’à écouler le produit.

Parce que je ne gaspille pas moi, madame, je finis les soins. Jusqu’au bout.

 

Des bisous les Caribous !
Baume Camomille The Body Shop acheté 14 euros (avec réduc)

Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

19 réponses à “Le petit beurre à la camomille The Body Shop, pas si fondant

  1. Lily59

    Hello,
    Ce baume devait être mon prochain achat lorsque mon Take the day off balm de Clinique serait fini.
    Contente que tu l’ai testé, vu les défauts énumérés je ne vais pas changer !
    Le baume Clinique est cher mais dure très longtemps, super agréable et efficace, et il se rince à l’eau sans film gras.
    Merci pour le feedback !!
    L
    PS: C’est toujours la poudre minérale Jane Iredale ta préférée (vs Lily Lolo)?

    Répondre
    1. Mona Auteur

      J’en suis à : je l’ai prêtée à ma soeur parce que je teste une autre « brosse » nettoyante pour le moment, la foreo luna. Mais jusqu’à il y a deux semaines, c’était encore 4 à 5 fois par semaine, nettoyage avec la clarisonic le soir avec embout peau sensible 😉

      Répondre
  2. Léo

    Drame dis donc ! J’avais vu la formule, elle ne m’avait pas trop plus. En général je trouve que les esters et les huiles fractionnées dans les formules à bas prix sont clairement plus là pour faire baisser le prix de l’ensemble que pour apporter un réel plaisir d’utilisation grâce à une bonne formulation (comme dans le baume 27).

    Moi j’ai bien entamé pour baume de chez antipodes, et il ai très bien ! Il laisse un film beaucoup plus fin que celui de lush sur la peau, et surtout celui ci est vraiment « absorbé » après une dizaine de minutes, du coup je pense qu’il conviendrait très bien aux peaux mixtes à grasses (comme c’est conseillé sur le packaging, tu me diras…). J’ai juste mis un peu de temps à trouver la gestuelle, il s’applique et fond beaucoup mieux sur visage mouillé que sec, c’est à n’y rien comprendre.

    Je retourne à Bruxelles à partir de jeudi, est-ce je pourrais t’envoyer un mail pour te poser deux trois questions 🙂 ?

    Répondre
    1. Mona Auteur

      Je m’étais dis que j’allais faire confiance à l’avis de masse pour cette fois, pour ça que j’avais fi de la compo. Bien mal m’en prend à chaque fois.

      Envoie envoie, t’as le mail dans la colonne de droite 😉

      Répondre
  3. Manu

    Mwouais, pas très convaincant tout ça, et à 14 boules le pot je vais rester sur ma bonne vieille huile végétale (macadamia ou coco en fonction de mes stocks) comme démaquillant, j’en suis très contente !
    En tout cas j’ai ri comme toujours, ta plume a le don de débanaliser (j’aime inventer des mots !) les sujets les plus triviaux. Team oeil de panda !

    Répondre
  4. babakitchen

    j’avoue que j’ai du mal avec la gamme camomille de chez bodyshop, ça me pique la peau, ça brûle les yeux, j’ai testé tout ce que je pouvais deux fois chaque produit mais rien à faire, ça veut pas !
    je préfère de loin lush ou caudalie
    bisous !!

    Répondre
  5. Draky

    Coucou ! Alors j’utilise actuellement l’huile démaquillante de TBS à la camomille et très honnêtement j’aime beaucoup ! Pas d’inconfort, retire bien tout le maquillage (léger le maquillage dans mon cas), me rend la peau douce, se rince bien, non vraiment que des points positifs dans mon cas ^^. Je voulais me faire l’avocat du diable ;-). En revanche, le baume m’attire moins, niveau texture, je me sens moins à l’aise.
    Merci pour cette revue de produit 😉

    Répondre
    1. Mona Auteur

      Avocat du diable d’un autre produit quand même 😉 Il y a souvent de grandes différences entre un baume et une huile démaquillante de la même gamme, et les gens se partagent en deux camps. N’hésite pas à tester un baume quand même (quelle que soit la marque), c’est vraiment le summum du cocooning !
      De rien pour la revue 🙂

      Répondre
  6. Kiki Gaelle

    Coucou,

    du coup tu n »as pas trouvé d’alternative au ultra simple de Lush ??
    Je l’adore depuis que tu en as parlé j’ai testé un pot entier et j’en suis vraiment fan
    Mais je voulais changer maintenant que mon pot est bientot fini juste histoire de…:)
    J’ai lu pour le cleanser 27 mais tu précisais dans l’article que c’était pas top pour les yeux et moi j’en veux un surtout pour les yeux snifff

    bizz

    Répondre
    1. Mona Auteur

      au même prix, je n’ai pas encore trouvé, non. Je le trouve parfait comme il est.
      Tu peux tester celui de lulu & boo ( http://www.moncornerb.com/soin-visage/2127-baume-bio-nettoyant-a-la-camomille-cosmetiques-bio-lulu-and-boo.html#.Vb8kRpPtmko ) il est vraiment délicieux, autant au niveau de la texture que de l’efficacité et aucun problème sur mes yeux sensibles !

      Mais bon, c’est un autre budget aussi ^^ Sinon il y a le Moa Balm sur feelunique qui a un prix très intéressant (pas testé, mais j’ai eu de bons retours 🙂 )

      Répondre
  7. Kiki gaelle

    Coucou Merciii pour ta réponse,
    ouai Lulu and boo va être hors budget ce mois ci. Deja la poudre Jane iredale a acheter

    le moa balm me tente pas mal du tout je viens de regarder je note Ca:D

    Merki

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *