7 mars 2014

Reactive Légère Jonzac pour les peaux réactives

Re1.jpgIl y a un peu plus d’un mois, quelque peu perdue quand j’ai vu mon visage en feu dans le miroir d’une boutique, je me suis dit « hey, biquette, va falloir mettre les bouchées doubles ».

Je n’ai jamais considéré l’aspect réactif de ma peau, parce que selon moi, à part mon menton qui a de temps en temps des sursauts quand je change de produit, et qui est mon baromètre perso pour savoir si oui ou non je dois garder un soin, le reste de mon visage n’avait pas de quoi m’inquiéter.

Jusqu’à ce que je passe par un test malheureux, puis une semaine de froid un peu plus intense, et j’ai découvert que toute cette popote ne me faisait pas un teint de poupée mais plutôt de pochtron accoudé au comptoir, trois chopes à la main.

 

Jonzac, la marque, son credo

Si j’ai choisi cette marque, c’est d’abord pour son côté universel, elle convient quasiment à tout le monde, une sorte de Avène version bio, sans fioritures ni artifices.

  • 100% des produits sont formulés avec de l’eau thermale de Jonzac
  • Ingrédients végétaux sans risque allergique (suppression des ingrédients dérivés du lait, des arachides, de céréales…)
  • Absence d’ingrédients soupçonnés nocifs
  • Parfum d’origine naturelle 100% hypoallergénique sans huiles essentielles
  • 100% des soins sont non comédogènes
  • 100% des produits sont testés

 

J’avais conseillé une des crèmes à ma soeur, la Jonzac légère Réhydrate, et c’est devenu son chouchou de tous les temps : l’odeur lui plaît, la texture, et rien à faire, même en lui faisant essayer d’autres crèmes, elle n’aime que la JonJon.

 

J’ai voulu essayer leur eau micellaire il y a quelques mois, et là j’ai carrément déchanté : l’impression d’utiliser de l’eau sur le visage, complètement irritant, je finissais rouge comme une tomate et un peu énervée d’avoir misé sur la bouteille de 400 ml, au cas où y aurait la guerre (non mais, frappez-moi).

 

L’émulsion légère haute tolérance, composition, texture

En magasin, j’ai bien hésité dix minutes entre la version riche et l’émulsionen faisant des « pffft » appuyés pour m’aider à me décider(oui, moi je m’en fous, je suis capable de prendre un produit pour peau sèche si les ingrédients me plaisent, il ne faut pas s’arrêter aux « catégories »).

J’avais peur que l’une soit trop épaisse et l’autre trop légère, donc j’ai tranché en me disant qu’il était plus facile de rattraper le manque d’hydratation avec un sérum que d’enlever les lipides un à un dans un soin trop nourrissant.

Et j’ai bien fait.

re2.jpgEn fait d’émulsion, il s’agit plutôt d’un fluide-crème, ni épais ni liquide.

En l’appliquant on a la sensation de protéger sa peau avec un bouclier de guerriers Lipidor et Hydrator, mais elle fait partie des crèmes un peu casse-bonbon à étaler : elle est bue très vite, donc il me faut parfois une pompe et demi pour être totalement satisfaite.

Au niveau de la composition, on a de l’eau thermale de Jonzac (apaisante), de l’hydrolat de feuille de mauve (apaisante et émolliente), de l’hydrolat d’hamamélis (anti-inflammatoire, astringent), de la Glycérine (hydratante), encore pas mal d’agents émollients, de l’huile de tournesol (anti-âge, anti-oxydante) et de la phytosphingosine (antibactérienne et anti-inflammatoire).

Jonzac Thermal Spring Aqua (Water), Malva Sylvestris Leaf Water*, Hamamelis Virginiana (Witch Hazel) Water*, Anthemis Nobilis Flower Water*, Dicaprylyl Carbonate, Glycerin, Caprylic/Capric Triglyceride, Coco-Caprylate/Caprate, Cetearyl Alcohol, Arachidyl Glucoside, Magnesium Aluminum Silicate, Aqua (Water), Glyceryl Stearate Citrate, Sodium Stearoyl Glutamate, Arachidyl Alcohol, Sodium Levulinate, Cetearyl Glucoside, Sodium Cocoyl Glutamate, Xanthan Gum, Behenyl Alcohol, Sodium Benzoate, Cetyl Alcohol, Lactic Acid, Glyceryl Caprylate, Glyceryl Undecylenate, Tocopherol, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil, Phytic Acid, Hydrogenated Lecithin, Palmitic Acid, Phytosphingosine

 

Les promesses de Jonjon, mon avis

Jonzac promettait un apaisement immédiat de la peau et une prévention des réactions cutanées visibles de la peau.
Alors, honnêtement, j’ai la peau qui fait moins la guignole.

Est-ce que c’est du à la crème ? Sûrement, vu que je l’ai utilisée religieusement et en grande quantité pendant un gros mois et que j’ai vu que mes rougeurs diffuses des pommettes s’étaient bien calmées.

re0.jpg

 

Ce que j’aime particulièrement

  • les rougeurs à cause du temps ou celles que j’ai par moment en journée (les fameux flushs) ne se manifestent plus ou alors très timidement
  • le flacon pompe : crois-moi, tout le monde devrait se mettre au flacon-pompe, ça me facilite la vie et m’évite des bagarres agitées entre mes doigts et un capuchon récalcitrant
  • sa capacité à vite pénétrer ma peau qui plaira aux peaux mixtes les plus pressées (et ceux à qui elles appartiennent)
  • effectivement, il s’agit d’une bonne base de maquillage ! (mais ma crème solaire Kiehl’s l’est encore plus)
  • sa composition est vraiment bien
  • il n’y a pas de parfum, ou en tout cas, juste celui des ingrédients
  • je n’ai pas eu de boutons, ni le teint brouillé, et encore moins de points noirs à cause d’elle
  • elle est parfaite pour un hiver pas trop rude qui tient déjà la main du printemps


Ce que je n’aime pas

  • Depuis que je l’ai, j’ai l’impression qu’elle s’est très vite vidée, elle ne me tiendra que 2 mois et demi en utilisation bi-quotidienne à mon avis, le double si vous n’utilisez qu’une pompe
  • Sa capacité à vite pénétrer la peau : avantage mais inconvénient, vu que j’aime bien masser mon visage et que cette crème-ci ne m’offre pas vraiment ce plaisir.

 

Je te conseille l’émulsion haute tolérance

Si tu cherches une bonne crème qui ne t’oblige pas à vendre Mémé pour te la payer, si tu veux un soin qui apaise VRAIMENT la peau, si tes rougeurs sont réactives et apparaissent à n’importe quel moment de la journée, et enfin si tu cherches un bon basique mais que ta peau n’aime pas trople changement (ici il se fera en douceur).

Un vrai « j’aime » qui me réconcilie avec Jonjon, comme quoi, remonter dans le wagon ça a parfois du bon !

 

Des bisous les Caribous !
Acheté à 13 euros (si je me souviens bien)
chez Desmecht, rue de l’Ecuyer, à Bruxelles,
Points de vente France

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

9 réponses à “Reactive Légère Jonzac pour les peaux réactives

  1. Marine

    Il a l’air top ce petit produit !
    l’idée de la pompe sur le tube est extra, je n’en avais encore jamais vu mais je trouve ça tellement pratique !!
    Et bon point si ce n’est pas trop agressif comme changement pour la peau, en plus d’avoir la peau sensible et sujette à toutes sortes de réactions WTF comme toi, elle a du mal à s’adapter à de nouveaux produits qui sont censés lui faire du bien …
    A très vite !

    Répondre
  2. Lola

    Je la mets sur ma wishlist étant abonnée au club des peaux sensibles ^^ Je n’ai jamais rien testé de cette marque, mais les compos sont carrément cools et je trouve les prix abordables et le coup du tube/pompe est bien malin aussi !!

    Répondre
  3. Instant (f)utile

    Salut salut !
    Merci pour cette revue très intéressante, comme toutes les autres (non mais sérieux, personne ne fait les revues mieux que toi). Comme ça, ce produit me rappelle un peu le Skin rescuer de Kiehl’s, que j’ai acheté il y a quelque temps après avoir lu quelques bonnes revues (et en particulier la tienne). Bon, ce n’est ni le même prix ni la même compo, mais la question que je voulais te poser c’est, est-ce que tu trouves la Jonzac plus efficace contre les rougeurs?

    Merci d’avance pour ta réponse, et bonne journée !

    Marie.

    Répondre
  4. L'instant futile

    Merci beaucoup pour ta réponse complète !
    Alors en fait, j’ai remarqué que le skin rescuer aide quand même bien a atténuer mes rougeurs déjà (mais c’est peut-être aussi parce que c’est le seul produit qui a réussi à réhydrater ma peau en cruel manque d’eau, donc c’est peut-être qu’une partie de mes rougeurs était due à la déshydratation plus qu’à une réactivité). Mais comme il n’est pas complètement venu à bout du problème, je garde l’idée de la Jonzac dans un coin de ma tête… pour dans 6 mois quand je l’aurai terminé, s’il me dure aussi longtemps qu’à toi !
    xx

    Répondre
  5. Lice

    Coucou Rose !
    J’ai atteris ici par le plus grand des hasards et je suis juste tombée sous terre (parce que par terre c’est pas assez explicatif…) de rire 😀 ton blog me redonne le sourire 😀 continue 🙂
    Lice

    Répondre
  6. Naniiie

    Coucou Mona,
    Je ne comprends pas ce qui s’est passé avec mon commentaire :p Je t’en avais écrit un assez long en te faisant mon retour sur le CDY…. et pour une raison que j’ignore celui-ci apparaît fini après le mot « découverte ». Non mais what the?!?
    Bref, je ne crois pas que je parviendrai à résoudre ce mystère :p

    Répondre
  7. Naniiie

    J’avais écrit que j’aimais beaucoup le CDY Jonjon à cause de sa texture en fait. Pour ma part ayant toujours utilisé une texture « gel », je suis agréablement surprise par la texture fluide du celui-ci.
    J’aime qu’il soit léger à l’application (aucun risque de grain de milium selon moi), qu’il pénètre très rapidement (aucun risque de CDY qui pèle lors du maquillage) et qu’il soit très hydratant. Bref, c’est mon nouvel ami :p

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *