5 mars 2014

The Blur Reverse Poo Effect #tome2

rv.jpg

Par ici pour le Tome 1

Depuis ce début d’année, par petits pics et cris d’hystérie se dégagent des tendances d’hurluberlus qui, loin d’avoir trouvé les idées du siècle, recyclent, répandent sur la toile des méthodes déjà pratiquées.

 

Si j’ai envie de l’ouvrir c’est :

Parce que ça me saoule.

Parce que Jean-Michel en parle à longueur de journée.

Parce que les magazines vendent la même vache mais habillée avec une robe bleue au lieu d’une rouge (je parle pas des mannequins mais des marronniers)(non, pas de l’arbre Marcel !).

Les bovins du jours : le concept du blur et le reverse shampoo, ou comment rendre zinzin la moitié des nanas du coin.

 

De tout ce qui floute

J’ai déjà abordé ce sujet il y a très longtemps, mais le principal avantage de quasiment toutes les bases de teint du marché qui valent le coup, c’est leur effet peau lisse instantané.

Difficile à avoir en version bio même si quelques marques commencent à s’y mettre avec succès, le marché traditionnel utilise du silicone comme base…dans la base.

 

Qui dit silicone, dit flouteur, ce qui rend la perception de la peau tronquée : les pores sont comblés, tout comme les rides et les ridules, et l’aspect général de la peau est souvent beaucoup plus beau.

Un trompe-l’oeil version 3D qui s’est offert un nouveau nom pour la rentrée 2013, le BLUR.

 

Pas de panique, il s’agit du même principe, des bases siliconées qui font la parade et rendent votre peau potable en moins de cinq secondes.

Souvent estampillé d’un attrayant « une belle peau en un clin d’oeil », ils font certes le boulot, optiquement parlant, mais ne vous garantissent pas une peau en bonne forme dans les jours qui suivent.

Donc Blur c’est l’effet photoshop de certaines crèmes qu’on connaissait déjà, rien de fifou, juste du flou.

 

Chez Lancôme, le One Minut Blur offre une description qui fait rêver :

Grâce à la technologie Photo Smooth, instantanément, Visionnaire [1 Minute Blur] permet d’atteindre son idéal de texture de peau. La surface de peau paraît plus lisse avec ses 5 bénéfices pour une peau qui paraît plus que jamais perfectionnée :

  • Réduction de la visibilité des pores
  • Les irrégularités de texture de peau paraissent floutées
  • Le teint paraît plus uniforme
  • La peau semble lissée
  • La peau paraît éclatante

Mais plutôt que d’essayer de paraître en croyant trouver la solution miracle, les soins, les VRAIS, sont ceux qui préparent le mieux la toile de fond de votre maquillage, parole de fofolle.

 

Du shampooing (mais à l’envers)

Ah le reverse shampoo, tout le monde commence à s’agiter, on dirait qu’on brandit une sucette bien rouge au dessus d’un berceau rempli d’une centaine de bébés.

Soit disant parti de la gaffe d’une femme qui sous la douche a confondu l’ordre des soins et s’est retrouvée avec des cheveux comme elle n’en avait jamais vu de sa vie sur son scalp, il s’agit surtout d’une technique vieille comme le monde à savoir : donner à son cheveu la protection nécessaire puis rincer les excès, et crâner devant les mâles.

 

C’est ce que j’appelle l’imprégnation capillaire.

D’abord on gorge le cheveu d’eau et d’un après-shampooing, souvent doté d’un très faible pouvoir lavant, et ensuite, on nettoie les résidus avec son shampooing.

 

L’idée de tout faire à l’envers, c’est surtout d’éviter au cheveu qu’il ne se déshydrate à outrance en lui apportant la dose de gras dont il a besoin pour être gainé tout en conservant son hydratation naturelle.

Donc on donne à manger, et on fait le ménage après.

Cela se rapproche de la technique du bain d’huile version ULTRA light en somme, et sans grand intérêt quand il s’agit d’utiliser un après-shampoing classique, parce que, soyons honnêtes, la majorités des gens achète ceux issus de l’industrie cosmétique traditionnelle.

 

Par contre si vous avez un AS sous la main qui contient des actifs à la pelle, il peut faire la parade, c’est moins contraignant que de passer une soirée avec les cheveux gras sur la tête et surtout, plus parfumé qu’une huile d’avocat.

Mais alors pourquoi ne pas simplement faire dans le No-Poo de temps en temps ? Les longueurs apprécient le geste en général.

Je ne garantis pas que ce genre de méthode (le « Je me goure sous la douche ») fonctionne sur des cheveux crépus ou carrément secs, ni qu’elle nettoie vraiment le cheveu.
Et m’est avis que son efficacité dépendra aussi pas mal de la qualité de votre chevelure.

 

Chez Grazia, ils se touchent en parlant d’une potentielle révolution capillaire, tout ce qui donne l’impression de commencer l’alphabet par B sans passer par le A devient tendance et navrant.

Quant à l’effet réparateur d’un AS, sachez que rien ne répare la fibre capillaire, une fois qu’elle sort du bulbe, elle est morte, l’idée c’est de l’entretenir pour qu’elle s’abîme le moins possible.

Sinon il faut couper (oui je sais, c’est rude de passer d’une perruque à un carré).

Si vous voulez un teint parfait sans en prendre soin, cherchez ce qui parle de « blur, optique, minute, lisse », et si vous voulez faire la guignole sous la douche, faites-vous de petites frayeurs en échangeant l’ordre de vos soins.

Et pourquoi pas mettre votre gel douche préféré en masque sur les pieds, ça sera peut-être le nouveau hochet de la blogosphère dans une semaine, qui sait ?

 

Des bisous les Caribous !

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

11 réponses à “The Blur Reverse Poo Effect #tome2

  1. Lulue

    C’est également ce que j’ai pensé en voyant un post à sujet sur le groupe du Millefeuille, sauf que moi j’ai eu la flemme de le dire! 🙂 Bonne journée !

    Répondre
  2. Frivole, vous avez dit frivole?

    Ton article est bien instructif; je n’avais jamais entendu parler de ce shampouinage à l’envers mais ça doit être parce qu’ayant trouvé ma routine idéale, je ne prends même pas la peine de m’intéresser à ce qui se passe sur la tête des autres!
    On te sent remontée, là. 😀

    Répondre
  3. Ange Arocas

    Le « reverse » ça me fait doucement rigoler, quand j’étais encore à la cosmétique « traditionnelle » je le faisais déjà puisque moi rincer un AS après le shamp’ ça me lourdait grave (temps de pose, galère à enlever) du coup je faisais toujours mon AS AVANT et le rinçais en lavant mes cheveux. Quelle révolution oulalala !

    Rien ne vaut un bon bain d’huile et espacer les shampoings (en mode no-poo ou bio, et sans sulfates SVP :3), de bonnes habitudes d’entretien et une hygiène de vie pour avoir de beaux cheveux 😀

    Ton article cinglant sur la presse me parle, merci à toi 🙂

    Répondre
  4. Sasha

    J’adore! C’est fou parceque je me suis mise à râler sur Twitter sur ces trucs, pile le jour où tu publies, omg transmission de pensées!

    Ces deux « innovations » sont ridicules. En fait, ce qui fait de la peine c’est l’engouement irréfléchi qu’ils provoquent.

    Je ne dis pas que je me suis jamais enflammée pour des produits bidon mais là quand même, c’est franchement gros!

    Répondre
  5. Naniiie

    Ton article est super mais ce qui m’a encore plus tuée c’est le titre: « The Blur Reverse Poo Effect ». Hahahhaha t’es trop hard comme fille en fait :p
    Sinon, je suis d’accord avec toi. D’ailleurs, ça fait des années que je fais mes AS ou mes masques en prépoo. Ca me permet de bien démêler mes cheveux en évitant la casse. Par contre, je remets un soin après le shampooing (faut pas déconner quand même).
    Plein de bisous ma Monanitou

    Répondre
  6. MsOriginalDoll

    Mon avis est de toujours miser sur les oins avant le maquillage et j’en suis ravie, je n’ai pas honte de sortir sans maquillage… Pour ce qui est du Reverse, je n’ai jamais testé même le no-poo, ayant les cheveux gras et les longueurs plutôt « normales », je n’en vois pas l’intérêt. Mon masque hebdomadaire me convient très bien !

    Répondre
  7. Malicia

    Ahah totalement d’accord.

    D’ailleurs je pense la même chose pour le « SELFIE ». MAIS C’EST JUSTE UN PUTAIN D’AUTO-PORTRAIT QUOI ! Ben non, c’est selfie, c’est tendance, c’est in. OK.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *