5 février 2015

A tea & Coffee Companion, Contigo et ses mugs

contigo1

J’ai un sens de la tasse très développé.

Je choisis mon mug avec beaucoup de finesse (RAH OUAIS, J’AI SOIF COMME UN COCHON EN PLEIN CAGNARD), et quand vient l’heure de la dégustation – c’est-à-dire, à tout moment de la journée, j’ai rarement le temps de m’asseoir et composer avec le temps qui passe, la boisson refroidit lentement, et je perds le plaisir que j’avais eu au moment de chauffer l’eau.

Je suis donc dans une phase de ma vie où même quand je n’ai rien à faire il y a toujours QUELQUE CHOSE à faire.

Je peux me pointer derrière mon mac, commencer à écrire un article et oublier ma tasse.

Fail.

Ou encore me faire un petit plaisir avec de la bergamote infusée et du miel, et soudain avoir envie de laver mes fringues ou aspirer (oui oui, Monica Geller est mon double).

Fail.

Ma vie est une suite de thés refroidis sur le bord d’une table – malgré moi – je m’en remets jamais.

 

Il y a deux ans de cela, ma mère avait commandé deux mugs isothermes d’une marque « révolutionnaire », avec un couvercle spill proof, et un design qui répondait tout à fait à ma façon de voir les choses.

En acier de la tête aux pattes, le bidule était indémontable en cas de choc et sans risque d’éclaboussure ou de flaque au fond du sac parce que « merde, je l’ai mal fermé ce matin, didju ».

 

J’avais adoré l’utiliser, mais le déménagement aidant, j’ai bêtement perdu la trace de mon précieux (gollum, si tu m’entends, il serait temps de le rendre, la farce a assez duré).

Du coup, j’ai des envies qui remontent comme des caprices, je passe des jours à me renseigner sur un produit que je connais déjà, et dès que la petite monnaie tombe sur le compte en banque, je craque.

J’ai donc eu du mal à résister à la commande d’un nouveau mug, je me suis pris un west loop à 32 boules comme une vieille égoïste addicte du sirotage bruyant.

MAIS J’EN AVAIS BESOIN.

 

West loop de Contigo

La marque a basé sa réputation sur la technologie safe seal : en gros, le couvercle fonctionne avec un système de levier pour gens ayant fait bac + 10, mais à l’utilisation, il est bien plus pratique que l’ancien.

Avant, pour le nettoyer, il fallait récurer le mécanisme au cure-dent parce que rien ne bougeait (ou tout laisser tremper une nuit en espérant que ça ne goûte plus le café de la veille au rinçage)(trempage qui reste indispensable quand on boit des substances épaisses, crémeuses).

Ici, vu que tout se déplie vers l’extérieur, je ne risque plus de perdre un ongle ni de me battre pour tout nettoyer, je fais comme le monsieur de la vidéo et c’est nickel.

Premier bon point.

contigo6

Deuxième bon point : contrairement à la première version, il y a maintenant DEUX safety locks, un sur le haut du west loopet le lock autoseal (sur lequel on appuie pour ouvrir la fente par laquelle on boit). Tant qu’on ne presse pas le bouton blanc, il est physiquement impossible qu’une goutte sorte de la bouteille.

Le nouveau safety lock sur le dessus me plaît énormément, faudrait voir quand je me balade en rue, j’ai l’air d’un hippopotame qui trimballe toute une jungle dans son sac, vaut mieux avoir un système de blocage qui assure vu ma démarche.

 

Comme ça faisait un moment que je n’avais plus touché au génial avantage d’une bouteille isotherme, j’ai eu le droit à un brûlage de lèvres en bonne et due forme quand j’ai voulu faire ma maline et l’utiliser pour la première fois.
J’avais fermé le couvercle directement après avoir mis le thé dedans, en bonne débutante qui se respecte.

contigo7En le laissant ouvert 10-15 minutes avant, ma boisson très chaude tient sans problèmes 3h30 – 4h (plus ou moins comme promis par la marque) en restant buvable – après plusieurs heures on est entre le chaud et le à peine tiède.

Ce qui refroidit le liquide c’est surtout d’ouvrir la fente pour boire assez souvent, donc si vous vous faites une petite infusion de derrière les fagots pour la boire à midi au boulot sans l’avoir ouvert, normalement ça devrait être quasi identique à quand vous l’aviez versé dans le contigo.

 

Bon, clairement, tout le monde se fout de ma gueule parce que le west loop est devenu mon biberon pour adulte en manque de temps (en à peine trois jours, shame on me), et que je me déplace partout avec.

Mais ceux qui sont toujours dans le rush ou veulent avoir un mug sécure pour le sac à main me comprendront, je suis définitivement contre le mug isotherme avec le couvercle-gobelet qui l’accompagne.

Si tu as le temps de t’asseoir pour déguster, autant te faire un vrai thé avec de la vaisselle pimpante.

 

On verra ce que ça donne en été, vu qu’en ce moment je suis plutôt du côté chaud de la force, mais il paraît que ça peut réserver une boisson froide jusqu’à 12h.

Et puis, si tu te cherchais une excuse pour boire un peu plus chaque jour, il en existe en rose. Et bleu canard. Et vert. Un pour chaque tenue, oui Mireille.

 

Des bisous les Caribous !
West loop polar white acheté 32 euros sur le webshop contigo europe
(le west loop est arrivé en 3 jours, week-end compris, frais de port gratuits
vu que mon west loop dépassait 20 euros)
Plus d’infos sur les modèles ici
PS : j’ai vu quasiment toute la gamme chez Nature & Découvertes l’autre jour, au cas où 🙂

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *