17 août 2014

Jane Iredale fait briller mes mirettes #discoverthebrand

janeiredale1.jpg
Quand j’ai découvert que les produits de Jane se vendaient à Bruxelles, chez Kroonen & Brown, et que je pourrais y trouver le magic mitt sans problème, j’avais dit banco.

Tout en flottant sur mon petit nuage, je pensais à Ioana qui avait pris tout son temps pour m’accueillir, me montrer le présentoir et mes mirettes brillaient comme des phares sur le trajet du retour, complètement gaga dans le bus, le gant démaquillant bien au chaud dans mon sac.

C’est à ce moment-là que je suis tombée amoureuse d’une marque addictive au possible, complètement en accord avec ce que je recherche en général (des actifs, respect de la peau sensible, une qualité over the top), et depuis le début de cet été, au niveau du teint, j’ai été assez mono-maniaque dans le genre, poussant le vice jusqu’à faire des infidélités à Bobbi.

 

Jane Iredale

Jane travaillait dans le milieu du cinéma, à l’époque, et c’est en voyant l’état de la peau des comédiens à cause du maquillage de tournage qu’elle en est venu à créer une ligne entièrement à base de substances minérales (1994).

 

À y regarder de plus près, son petit slogan « the skincare makeup » prend tout son sens :

  • la majorité des ingrédients sont naturels/minéraux
  • non testé sur les animaux
  • pas de nanoparticules minérales
  • mention sur le site si un produit est vegan
  • pas de parabens/phenoxyethanol
  • il y a également des composants bénéfiques pour le soin de la peau
  • ses produits ont été développés pour même convenir aux personnes qui viennent d’avoir un peeling chimique
  • tous les fonds de teint contiennent un SPF

 

Fait important, les poudres/blush ne contiennent pas de TALC, j’ai horreur de cet ingrédient qui fait le bonheur des industriels mais rend ma peau granuleuse comme un vieux frometon. Sans parler de l’irritation à cause de l’assèchement de la peau, il est rare de trouver une marque moyen de gamme sans ce composant, but JANE DID IT !

 

Les produits/mes favoris 

janeiredale2.jpg

Je suis peut-être un être à part, une sorte de golum ou de gremlin qui s’ignore, mais je ne suis pas une grande psychopathe de la cicatrice apparente.

Bien sûr ça me broute la biquette, surtout quand je vois qu’après avoir mâchouillé ma première madeleine au réveil, mon menton prend une teinte rosâtre (ancienne zone de guerre boutonneuse intense). Je suis tellement bardée de cicatrices qu’avec le temps, le bas de mon joli minois (oh oui, jette-toi des fleurs) a pris une seul et unique couleur, mais je fais avec.

Call me zebracadabra.

D’où ma recherche de produits teint qui font plus une belle peau qu’ils n’apportent de la couvrance, je privilégie toujours la vue d’ensemble au défaut particulier.

Je retouche rarement avec un concealer, oui ça va jusque-là.

 

Du coup, j’avais adoré la crème foundation de MUD parce qu’elle annulait à merveille le rose/rouge, tout comme le stick foundation de Bobbi brown pour son effet peau parfaite sans avoir l’air plâtrée.

Mais VOILÀ, en été, on veut du beau qui devient léger, et en tombant sur le dream tint j’ai trouvé mon graal.

dream.jpgDans le genre, je pense que certaines personnes l’utiliseront plutôt en lieu et place d’un primer, vu qu’il ne cache pas vraiment les imperfections, il peut tout à fait s’y prêter.

Mais comme hydratant teinté, il est PARFAIT : il apporte de la luminosité à la peau, un effet satiné magnifique, il est imperceptible et pourtant son effet « soft focus » me rend dingue (le genre de bonshommes qui réfléchissent la lumière pour donner l’illusion d’une peau sans pores)(enfin si, on les voit, mais on dirait qu’on les a affublés d’une parure royale, ça danse la salsa sur l’épiderme et me donne envie de chausser mes plus belles pompes pour simuler des claquettes).

La couvrance est légère, passablement modulable, mais le but est d’embellir et non de couvrir de toute manière (on n’achète pas une fourchette pour boire une soupe, m’voyez), et on a droit à un SPF de 15.

 

Au début je n’osais pas l’utiliser, à cause du dimethicone dans les premiers ingrédients, et finalement, rien à signaler, pas plus de points noirs ni de boutons, pas d’horrible micro-kystes. Une merveille je vous dis.

On trouve aussi du dioxyde de titane (comme protection solaire), du sureau noir pour rafraîchir et hydrater, des esthers de jojoba pour assouplir la peau (et de l’huile de jojoba entière plus loin), de l’huile de tournesol, du beurre de karité, de l’extrait de thé blanc (antioxydant), de l’huile essentielle de lavande (cicatrisante, apaisante), entre autres.

Ingredients: Aqua/Water/Eau, Algae Extract, Titanium Dioxide (Ci 77891), Sambucus Nigra (Elder Flower) Extract, Dimethicone, Jojoba Esters, Octyldodecyl Neopentanoate, Glyceryl Stearate, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil, Glycerin, Raphanus Sativus (Radish) Root Extract, Boron Nitride, Butyrospermum Parkii (Shea Butter), Simmondsia Chinensis (Jojoba) Seed Oil, Camellia Sinensis (White Tea) Leaf Extract, Citrus Grandis (Grapefruit) Seed Extract, Lavandula Angustifolia (Lavender) Oil, Punica Granatum (Pomegranate) Extract, Glyceryl Polymethacrylate. [+/- (May Contain) Iron Oxides (Ci 77489, Ci 77491, Ci 77492, Ci 77499), Mica, Ultramarines (Ci 77007), Chromium Oxide Greens (Ci 77288)]

 

janeiredale3.jpgLà où l’histoire a vraiment commencé à devenir intéressante, c’est quand j’ai reçu un très beau cadeau de K&B dans ma boîte aux lettres : une box découverte dans laquelle se trouvait un produit sur lequel je louchais depuis longtemps, la purepressed base.

Waine Goss qualifie ce fond de teint de « naturel et lumineux malgré le fait que ce soit minéral », une petite prouesse dans un bijou qu’il place dans son top20 des produits à avoir, excusez du peu.

 

Encore une fois l’exemple qu’il ne faut pas s’arrêter au nom, il ne s’agit pas du tout d’une base mais d’une poudre pressée qui a une couvrance moyenne à forte, donc mieux vaut avoir la main légère si on l’utilise comme poudre de finition (au top!) parce qu’elle ajoute, par la porte ou par la fenêtre un petit voile de plus.

Il y a des produits poudreux qui laissent un effet sur la peau, comme une sorte de résidu, on voit que la bobine n’est pas naturellement veloutée mais qu’on l’a maquillée. Avec le pinceau du kit, que je mette la dose ou pas, en travaillant bien la matière, j’ai un rendu comme je n’en avais jamais vu avec du maquillage minéral.

J’ai utilisé du Lily Lolo pendant deux ans quasiment, en trouvant le résultat bien mais sans plus, mais ici le constat est sans appel : au niveau de la texture, on obtient un fini patiné complètement fondu dans la peau, et rien que pour ça, je demande un hands up.

purepressed.jpg

Au niveau de la composition, c’est kif-kif bourricot, Jane jette du dimethicone juste histoire de, mais vu le reste de la liste on est dans le bon : du mica, du dioxyde de titane et de l’oxyde de zinc pour la protection anti UV (SPF de 20), du boron nitride pour le toucher soyeux et la luminosité, le silicone, puis des extraits naturels (de plancton, pin et grenade).

Mica, Titanium Dioxide (Ci 77891), Boron Nitride, Zinc Oxide (Ci 77947), Dimethicone, Stearic Acid, Plankton Extract, Algae Extract, Pinus Strobus (Pine) Bark Extract, Punica Granatum (Pomegranate) Extract. [+/- (May Contain) Iron Oxides (Ci 77489, Ci 77491, Ci 77492, Ci 77499), Ultramarines (Ci 77007), Chromium Oxide Greens (Ci 77288)]

 

jane-iredale-pure-pressed-base.jpg

Pour l’instant j’utilise la teinte Amber ; j’ai encore un échantillon d’Ivory et de warm silk sous la main, mais je pense qu’ils m’iront mieux au coeur de l’hiver.

 

Je trouve que, pour les jours où j’ai vraiment envie de faire ma bibiche, la combinaison dream tint plus la purepressed est une association d’enfer qui me donne l’impression d’avoir une peau de poupée mais pas du tout figée.

Incredibeul.

 

En vrac

J’ai eu l’occasion de tester d’autres produits de la marque pendant des sessions de maquillages chez Kroonen, donc en vrac :

  • le jelly jar eyeliner : un eye-liner en gel que j’avais acheté en brun, parce que yeux noisettes et envie de changement. Il a très vite séché, en deux-trois semaine maximum, du coup quand je veux encore l’utiliser, je dégaine le sèche-cheveux pour réchauffer mon mini-pot, j’ai vu plus pratique pour se préparer le matin. Mais sinon, très bonne tenue, une couleur magnifique parce que la matière est piquée de minuscules paillettes bordeaux. Mais bon, tant de regrets devant cette beauté séchée.Mention spéciale pour le pinceau sur lequel j’avais aussi craqué, « c’est de la bonne » comme on dit
gelliner.jpg

 

  • les blushs : copper wind est sur ma wishlist, mais en attendant, j’ai pu me faire la main avec cotton candy, et rien à dire :: ces blushs sont un vrai plaisir à appliquer, il n’y en a jamais trop, la tenue est presque excellente sur ma peau (quand il en reste en fin de journée c’est bon signe, non ?). Pareil que pour les autres produits de teint, il y a un silicone jeté dans la composition, mais je n’ai pas eu de bubons qui ont poussé sur les joues, donc je valide
  • la bb cream : un peu plus chargée en silicones, mais BON DIEU, si votre peau les supporte et que vous cherchez un produit make-up de ce style, qui cache/lisse/vous change la vie mais avec un effet lumineux incroyable, c’est cette bb crème qu’il vous faut (et le fait qu’elle soit très chargée en pigments la rend couvrante au possible)
  • le circle delete : s’utilise logiquement comme correcteur et illuminateur pour les cernes mais je l’utilise plutôt comme cache cicatrice quand j’ai envie d’être impeccable, sa compo naturelle jouant en sa faveur vu qu’il camoufle sans me faire pulluler (mais il faut hydrater dans les règles sinon il marque)
  • le lipdrink : un baume à lèvres qui sent le fruitella à l’orange, très hydratant (mais au rendu un peu blanc qui en fait plutôt un doudou des lèvres pour le soir). Une vraie gourmandise !

 

profile.jpg

Face // Dream Tint Light + Purepressed Base Amber + forever pink on the lips + cotton candy blush + high impact clinique + brow shaper bobbi brown mahogany

 

Sur la photo, on voit ma tête après une journée de shopping sur bruxelles (y avait un trolley dans l’histoire, à trimbaler dans une Rue Neuve complètement bondée, et une proposition d’abandon de la valise sous peine de virer hystérique), et le maquillage tient tout à fait ses promesses vu que rien n’a bougé.

 

Pour conclure, Guldur, je pense qu’il ne faut pas faire comme moi, c’est-à-dire loucher sur tous les produits de la marque. Pour l’avoir testé en long en large et en travers, son odeur et sa contenance, je recommande vivement le Dream Tint, à tous les types de peau vu que je lui trouve un effet un peu matifiant mais sans altérer l’état de la peau.

Mais j’aime tellement la Purepressed Base aussi.

Et le forever pink.
Et mon magic mitt.

Et leurs sprays hydratants qui coûtent un pont.

 

Bref y a le choix, mais ne vous fiez pas au prix, la majorité des packagings pour le teint sont au-dessus de la moyenne (50ml), donc durent longtemps. Puis, finalement, ce test sur plusieurs mois a encore été la preuve qu’il ne fallait pas que je m’arrête au seul silicone perdu dans les ingrédients, les formulations priment !

J’espère vraiment que le petit tour d’horizon de Jane iredale vous aura plu, je compte mes sous, moi, j’ai un blush qui n’attend que mes joues sauf qu’il ne le sait pas (encore).

Je l’aurai un jour, je l’aurai, la patience paye paraît-il.

 

Des bisous les Caribous !
Tous les produits de la marque sont vendus chez Kroonen & Brown
Dream tint light 50ml/39 euros
Vous pouvez également trouver un point de vente par ici
Sinon, sur feelunique, beautybay…

Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

10 réponses à “Jane Iredale fait briller mes mirettes #discoverthebrand

  1. Séverine

    Haaaaaaa mais je vais finir par y aller chez Kroonen and Brown, nom de nom.

    J’ai de l’acné d’adulte sur le menton et autour des sillons naso-géniens (mes hormones sont des bad bitches, que veux-tu), et pourtant je ne suis pas fan des couvrances fortes. Je pense comme toi qu’un effet d’ensemble « oui j’ai de l’acné mais bonne mine » est bien plus important que « je fais genre j’ai pas d’acné mais je ressemble à un sac de plâtre oh yeah ». Bon, après, chacun ses goûts, mais quand je me démaquille, je préfère que ça ne provoque pas des cris d’horreur ébahis parce que personne ne s’attendait à ce qu’il y a dessous.

    Bref, je m’égare.

    La combo Dreamtint et poudre me tente à fond, le résultat est juste superbe sur toi! On peut leur choper des échantillons, chez K&B? Vu le prix, je préfère être sûre de mon achat…

    Répondre
  2. Sika

    Je suis très contente de ton avis sur cette marque car comme toi j’utilise du Lily lolo depuis longtemps maintenant mais même si leur produits sont plutôt bons je recherche sans cesse le petit truc en plus et donc la je n’ai qu’une envie essayer la poudre minerale ou alors la bb cream ou bien toute la gamme tant qu’à faire héhé ^^
    Le rendu sur la photo et très joli et naturel j’adore tu es magnifique.
    Kiss

    Répondre
  3. Moniledebeauté

    Bonjour, je vous lis depuis très longtemps, sans jamais commenter. Merci pour cet excellent article qui donne envie de découvrir la marque.
    Pour info, j’ai vu dans une vidéo récente de Mlle Blush qu’on peut « rafraîchir » le gel liner en y ajoutant une touche de crème hydratante. Voilà, je n’ai pas testé l’astuce, mais au cas où ça pourrait éventuellement vous aider ou filer un coup de main à certaines de vos lectrices…

    Répondre
  4. Claire

    Juste au moment où j’allais racheter mon fdt Lily Lolo je vois ton article !
    J’ai une question peut-être un peu bête : tu as testé la purepressed base mais est-ce que tu saurais quelle est la différence avec la amazing base ?
    Parce que le format de la amazing base ressemble plus à mon fdt Lily Lolo et il doit sûrement s’user moins vite qu’une poudre pressée(ou c’est moi qui réfléchis bizarrement ^^) ?
    En tout cas merci pour la découverte, pour l’instant je résiste et je n’ai pas encore acheté le Cleanser 27 mais je pense que ça viendra bientôt ! ^^

    Répondre
  5. Lulu

    mrmmmrrrqqqgggrbgggrgrggg…
    Faudra que je fasse un saut chez K&B. Chez eux, je ne regardais que les parfums, mais ça fait plusieurs articles que tu décris des trucs qui me tentent, moi et ma frangine.
    Donc on est obligées.
    Merdum !
    🙂

    Répondre
  6. Kiki gaelle

    Coucou,

    bon alors je pense pas venir en belgique rapidement et faut vraiment que je rachete des produits pour le teint ca devient nécessaire la haha!

    Comme je t’avais dis j’avais envoyé un mail a kroonen and brown et la réponse était
    « Le Pure Pressed de JANE IREDALE est vraiment super, je pense que vous seriez plutôt couleur Amber ou Golden Glow – des tons chauds. Amber un peu plus clair (pour un teint clair à mat) et Golden Glow un ton plus foncé pour un teint plus mat.
    C’est bien sur toujours mieux de passer au magasin pour faire un test sur la peau pour avoir la couleur parfaite, mais sinon la difference entre les 2 couleurs recommandés n’est pas énorme, ça devrait aller. »
    Je suis tellement nulle en couleur que j’arrive pas du tout a me rendre compte de ce qui m’irait vraiment ou pas

    Je regarde avec ce que tu as mis et franchement le dechiffrage de teint c’est du chinois pour moi je reconnais pas mon teint mdr

    je veux me lacher sur le combo Dream Tint Light + Purepressed
    j’ai quand meme pas l’impression d' »avoir la meme couleur de peau que toi
    bon vais voir, la on arrive a l’hiver donc ma peau va reclaircir

    Répondre
    1. Mona Auteur

      golden glow est un peu plus foncé, donc à toi de voir, moi y a que la amber qui me va. J’ai aussi testé la warm silk qui est très approchante. Ca va être dur de te conseiller, le mieux est de tester dans un centre esthétique qui vend du jane iredale 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *