26 novembre 2012

La Tosowoong, ou quand une brosse se fait douce

tosowoong1.jpg

Alors que tout le monde se battait pour trouver une konjac à bon prix en France et que les brosses commençaient à devenir populaires, Modjo a sorti une revue il y a deux mois, comme ça, ni vu ni connu, sur la tosowoong.

« Toso-quoi, toso-qui », rien qu’à lire le titre on pouvait penser à un nouveau gadget pour se trancher la gorge à coup de spaghetti, rien que du fun.

Puis, comme à chaque fois que Sarah rédige un billet sur un produit asiatique inconnu, j’ai fondu.

J’ai retourné le site wishtrend pour la trouver, j’ai vu la chinoise qui souriait comme si elle avait vu un ouragan danser la salsa en jupe courte, et j’ai craqué.

Grâce à Charlène, j’ai pu l’avoir dans la dizaine de jours qui ont suivi ma commande.

Vingt euros le joujou, je me disais que c’était raisonnable.

 

La tosowoong mode d’emploi

Non, la tosowoong n’est pas une langouste tricolore aux croyances politiques extrêmes (t’es sûr que tu suis ce que je dis ?), c’est juste une brosse.

Pour le visage.

Elle a un gros avantage technique : ses petits poils ne font 0.045mm de diamètre, autant te dire que plus minuscule et fin que ça, c’est un cheveu de sirène.

Grâce à cette particularité, on peut aller plus profond dans les pores et donc bien les nettoyer tout en restant dans le domaine de la douceur (la densité de la brosse a été étudiée pour que cela n’agresse pas la peau pendant l’usage).

toso.jpg

Je me souviens que le jour où elle est arrivée, j’ai râlé en voyant sa taille réelle, je la trouvais trop petite, j’avais l’impression que j’allais devoir passer des heures à la faire travailler sur mon visage. Quand je passais mon doigt dessus, je la trouvais déjà très douce.

Niveau design, elle est en plastique et a un cordon pour pouvoir l’accrocher mais elle n’est pas fournie avec une sacoche (je vous parlerai un jour de mon addiction aux mini-sacoches)(et de pourquoi j’ai du mal quand je n’en reçois pas).

 

Les premiers essais

Je l’ai essayée dès que je l’ai reçue, et à l’époque j’utilisais encore du savon d’alep.

Du coup, en faisant mousser la chose, ça marchait plutôt bien, mais une fois que j’ai rincé, j’ai vite déchanté : la tosowoong décuplait les effets lavants du nettoyant et avait rendu ma peau toute déshydratée.

tosowoong2.jpg

J’ai réfléchi 24h, j’ai ressorti mon tamagohada du placard le lendemain soir, et là, révélation, ma peau avait apprécié le lavage et n’était pas décapée.

D’où ma remarque à ce sujet : il vaut mieux utiliser un savon qui a une mousse dense et en surface de peau plutôt qu’un savon qui fait une mousse trop légère et dont les bulles partent au fur et à mesure du nettoyage et ne font pas assez écran avec la peau.

Seconde chose, prenez un produit doux, pas quelque chose de trop détergent.

 

Niveau pratique, je l’utilise en faisant des mouvements circulaires, sans vraiment appuyer avec la brosse, et j’insiste plus sur les zones comme le nez et le menton.

tosowoong3.jpg

Le principal point fort de la tosowoong c’est sa grande douceur, c’est un monstre professionnel de la doudouce.

Je pense qu’elle conviendrait très bien à quelqu’un qui a la peau sensible mais qui est quand même sujette aux imperfections et qui danse toujours d’un pied sur l’autre en ne sachant pas quoi choisir pour désincruster ses pores sans s’arracher le derme par la même occasion.

Autre point positif : ça ne coule pas, la brosse se gorge d’eau quand on la passe sous le robinet, et après avoir un peu pressé le tout pour retirer l’excédent, elle délivre ce qu’il faut au fur et à mesure du nettoyage. Un vrai top!

tosowoong4.jpg

 

Et pour l’entretien ?

Au départ il existait une version en bois de la tosowoong, mais pas mal de gens se sont plaints car ils trouvaient que ce n’était pas hygiénique comme matériau pour un accessoire de soin pour le visage.

Du coup, ils en ont fait une nouvelle, en plastique, ce qui la rend quasiment indestructible sur le long terme (à moins de faire le test du « roule dessus, camion ! ») et puis surtout plus clean.

toso44.jpg

Les poils sont synthétiques, donc il y a peu de chances que des bactéries s’y développent. Néanmoins, si vous êtes une psychopathe de l’hygiène, vous pouvez toujours nettoyer la brosse avec un savon antibactérien, ça devrait suffire.

(Et on ne fait surtout pas comme avec la konjac, un bain dans l’eau bouillante ça vous la fera fondre.)

 

Quels effets sur la peau ?

Étant une grosse consommatrice de rhassoul en masque (environs deux fois par semaine), je ne suis plus trop sujette aux points noirs.

Ceci étant dit, j’ai quand même vu une réelle différence sur d’autres…points, en deux mois d’utilisation :

  • comme ça décuple les effet du nettoyage, l’utilisation avec le tamagohada a permis de bien éclaircir mon teint et le rendre encore plus net
  •  elle permet une meilleur absorption de mes produits : chose étrange, mon sérum comme ma crème pénètrent mieux qu’avant. Est-ce du au meilleur décrassage, ou à ma peau qui est dans un bon mois, je ne sais pas. Ce n’est que spéculation, je suis toujours en observation
  • si je ne l’utilise pas pendant quelques jours, j’ai l’impression d’être un peu crade, comme si ma peau n’est pas totalement débarrassée de ses impuretés

 

tosowoong5.jpg

Chaque soir donc, depuis plus d’un mois, je me tosowoong gaiement le visage tout en chantant du Maroon 5.

J’utilise toujours ma Konjac, mais plutôt pour la routine du matin qui ne nécessite pas de grands travaux.

Ma peau étant du genre à faire encore un peu d’acné rétentionnelle, c’est vraiment devenu un accessoire plus qu’utile pour moi. J’ai une peau qui s’encrasse extrêmement vite malgré mes soins, et si je ne fais par exemple que me démaquiller un soir, sans le reste de ma routine, la semaine qui suit, j’ai des cartaches de la taille de l’Irlande parce que pores bouchés à vitesse grand V.

 

Pour qui, et où ?

Donc, pour résumer, cette brosse convient pour un usage quotidien (voire bi-quotidien, mais là c’est une question de credo, personnellement je ne vois pas trop l’intérêt de se nettoyer le visage de la même manière que le soir le matin, mais TU FAIS TA VIE).

 

Je l’ai achetée sur Wishtrend à 25 $, et il y a très souvent des codes promos qui traînent sur le net pour pouvoir bénéficier des frais de port gratuits.

Il existe sur ce site une autre brosse, la Elishacoy, qui est une version rotative de la tosowoong, même genre de poils, mais moins d’efforts à faire.

Je ne l’ai pas testée, mais il paraît que ça se rapproche fort de l’effet d’une toso mais sur piles (ça vaut peut-être le coup d’emmerder le père nowel pour l’avoir, non ?).

 

Et voilà, je crois que j’ai tout dit.

Des bisous les Caribous !

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

31 réponses à “La Tosowoong, ou quand une brosse se fait douce

  1. Lulue

    Ok, merci ! 🙂 au fait j’ai testé le philtre de beauté ce soir, ça m’a tout l’air pas mal !! mais je suis tes conseils et je n’introduis un nouveau produit/une nouvelle pratique que progressivement dans ma routine donc la tosowoong attendra encore un peu! Bonne soirée!

    Répondre
  2. Chloé

    Tu es vraiment une vile tentatrice..mais je ne t’en veux pas car grace à toi ma peau retrouve doucement le chemin de la normalité ;)Du coup, même question qu’un peu plus haut: penses-tu que cette brosse est compatible avec l’huile démaquillante? Comme celle-ci ne mousse absolument pas… :/

    Répondre
  3. barbara

    j’adore !!! comme d’hab j’adore te lire, j’adore ton syle, et quand tu parles de cartaches m’est avis que les amies françaises vont pas piger du 1er coup mdrrr !!! de gros bisous, bonne soiree

    Répondre
  4. Scherbat'

    Ah ! Ca me fait le même effet « crade » si je ne me lave pas le visage avec ma Mia. On devient vite accro à ces bêbêtes.

    En tout cas, rien que sur les photos, on se doute bien que ta brosse est douce. :-3

    Répondre
  5. Chloé

    Cette brosse me trotte dans la tête, car même si ma peau s’améliore, elle n’en reste pas moins épaisse et irrégulière avec pores/points noirs sur la zone T et c’est assez désespérant! Penses-tu qu’elle serait efficace contre ça? Aurait-tu une idée de nettoyant bio à utiliser avec la brosse? Un lait démaquillant fait-il l’affaire? Dommage en tt cas que cette brosse ne soit pas encore commercialisée sur des sites français, à part sur wishtrend je ne l’ai trouvée nul part…

    Répondre
  6. Chloé

    Penses-tu que l’on puisse utiliser la brosse sans nettoyant? Par exemple se nettoyer le visage avec l’huile démaquillante Liérac, rincer, puis ensuite passer la brosse sur le visage? C’est ce que je fais pour le moment avec la Konjac mais elle ne va pas assez en profondeur à mon gout, pour bien purifier les ailes du nez par exemple…

    Répondre
  7. Hélo

    Bonsoir Mona,

    je lis souvent ton blog et je pense craquer pour la tosowoong ! Cependant je n’ai pas envie d’investir dans 150 trucs et je me demandais si le gel dermo-nettoyant de jonzac pouvait fonctionner avec cette brosse ? Sinon lequel ? (j’ai une routine axée vers le bio et le doux et le pas trop cher …) merci beaucoup !!

    Répondre
  8. Pauline

    Bonjour, merci pour les infos sur cette « mini brosse potentiellement magique » (je dis potentiellement car j’ai évidement pas encore testé sur moi!! )… je suis tentée de craquer.. juste j’aurais aimé savoir en quoi sont les poils, nylon ? poils de bêbete ? Merci bien

    Répondre
  9. Caly

    Salut 🙂 ! Ca y est, pour ma part j’ai commandé ma toso’, elle arrivera fin février je pense 😀 j’ai vu que sur le groupe du MF tu faisais un recensement des réactions des différents types de peau + tosowoong, et je t’en ferai bien part quand j’aurais la mienne 🙂 j’ai la peau sèche et pas mal de points noirs sur le nez, et j’ai lu qu’on conseillait un nettoyant de type mousse avec la brosse… Que penses-tu de la mousse nettoyante hydrabio (de bioderma) ? 🙂

    Répondre
  10. Caly

    « Je pense qu’elle conviendrait très bien à quelqu’un qui a la peau sensible mais qui est quand même sujette aux imperfections et qui danse toujours d’un pied sur l’autre en ne sachant pas quoi choisir pour désincruster ses pores sans s’arracher le derme par la même occasion. »

    Beurdel, mais t’as tout compris ! Je trépigne d’impatience, je reçois la mienne cette semaine 😀

    Répondre
  11. Caly

    Reçue ! 😀 j’ai attendu qqjours pour te donner mon avis. Je l’utilise avec la mousse Nominoë, et bien c’est top ! très doux, ça n’agresse pas du tout ma peau (sèche qui pèle) et mes PN se sont atténués 🙂 j’en suis très contente !

    Répondre
  12. Junhee

    Etonnante la façon dont les françaises ont fait de Tosowoong une référence alors que toutes les marques ont la même brosse en corée, pour bien plus beau et deux fois moins cher …
    Quant à la critique concernant le bois, elle est infondée, la mienne est impeccable, et j’apprécie son l’esthétique; celle-ci en revanche est bien vilaine et en plastoc.

    Répondre
  13. Junhee

    Oh, désolée de l’erreur !
    Peut-être que les nouvelles sont de meilleure qualité alors; en tout cas, je recommande celle de It’s skin, elle est vraiment bien 😉

    Répondre
  14. Titounette

    Bonjour Mona,
    je suis une inconditionnelle de ton blog, même si c’est la première fois que je poste un commentaire. Ta façon d’écrire est juste géniale, merci pour les barres de rire! Je voulais te demander si tu es toujours aussi satisfaite de cette petite brosse magique avec le recul. J’hésite j’hésite alors ton avis m’intéresse. : )

    Répondre
  15. Fanny

    J’arrive mille ans après la bataille, mais n’ayant toujours pas pu débourser pour la clarisonic, une coupine de fb m’a proposé sa toso contre frais de port soit 2,32€ haha. Donc j’ai reçu ajd et moi je l’ai fait bouillir (j’avais pas lu ton article lol) et ça n’a pas du tout fondu héhé

    J’ai testé ce soir avec la mousse Cattier c’était très doux mais ça a peu moussé.

    Répondre
  16. Isil Elwing

    Alors que je croyais qu’on avait tout dit sur la Tosowoong, j’ai découvert par hasard (pas de questions, hem…) que l’utiliser pour se laver les aisselles décuplait l’efficacité du déodorant! Une aubaine pour les adeptes de déodorants naturels 😉
    Belle soirée!

    Répondre
  17. Isil Elwing

    Ahah j’ai l’habitude de passer pour une allumée (comment ça c’est fondé?!). Mais ce n’est pas juste sorti de mon cerveau malade, il paraît que c’est courant en Asie de se brosser le corps!
    En fait je me suis spécialisée dans le détournement de produits :p
    J’utilise mon baume à lèvres teinté comme fard à joues, ma crème pour les cuticules sur mes talons très secs (pire que moi, c’est un poney) et la farine de riz de mes masques comme poudre matifiante.
    Il y a aussi la crème hydratante à la place du sérum pour les pointes, mais là j’étais juste crevée (va t’en distinguer deux flacons-pompes blancs un samedi à 7h24).
    Bonne soirée!

    Répondre
  18. Tournaud

    Merci pour votre réponse rapide !

    Un savon d’Alep contenant de 5 à 15 % d’huile de baies de laurier sera adapté aux peaux sèches et sensibles.

    Un savon d’Alep contenant de 15 à 25 % d’huile de baies de laurier conviendra aux peaux normales à mixtes.

    Un savon d’Alep contenant plus de 25 % d’huile de baies de laurier (généralement 40 %, mais le pourcentage d’huile de baies de laurier peut aller jusqu’à 80 %) sera adapté aux peaux grasses et aux peaux à problèmes (acné, eczéma, psorisasis, etc.).

    Avez-vous choisi celui qui correspond le mieux a votre type de peaux ?!
    Si jamais vous avez la peau grasse prenez un savon d’Alep avec un taux de baie de lauriers moins élevé.
    Votre blog est génial ! 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *