30 juin 2014

Mon sérum anti-soif d’Absolution

sas1.jpg

Certains matins, je traîne des casseroles, je me lève en catastrophe alors qu’il n’y a pas d’urgence, et en me voyant dans le miroir, je vois quelqu’un d’autre.

Enfin, moi, version papier mâché jusqu’à la moelle, il y a des plis qui se prennent à voyager le long de ma joue, j’ai l’air fine bardée de dessins bancals.

 

Vu qu’aucune marque n’a encore inventé le Dermarepasser (un fer à repasser pour ta peau, Calor, si tu me lis), je prends mon temps pour déplier mon origami perso, et après une petite tasse de café, il se passe un déploiement général de ma beauté qui n’étonne que moi (la caféine c’est de la vodka au soleil, elle te ment).

Je me rafraîchis sous la douche, je profite de l’odeur de la rose, du bleuet, et je vois mon visage migrer de gondolé à convenable.

La touche plaisir biquotidienne réside dans un sérum qui fait battre mon coeur, le pompon de ma routine, le petit plus qui change tout comme le craquant d’une tranche de bacon bien cuite.

Je pense que j’ai trouvé mon sérum hydratant parfait, et j’ai les pieds qui ne touchent plus le sol, vwala.

 

Sérum Anti-soif d’absolution

Avant de l’acheter, j’avais reçu des échantillons (oui, encore de chez Kroonen & Brown)(oui, j’aimerais qu’ils m’incrustent dans le mur de la boutique), et après quatre jours d’utilisation, j’étais en transe, à me dire que cette marque finirait par avoir mon scalp.

Quand j’ai commencé à l’utiliser, j’étais dans une période de crise totale, ma peau n’était vraiment pas terrible et j’avais le sentiment que, quoique je fasse, je ne pouvais pas tomber plus bas.

Mon menton était en pleine rechute, à faire des monts rouges énormes, qui faisaient mal, alors que je n’avais strictement rien changé dans ma routine. J’avais juste arrêté d’utiliser le sérum Antiox de Caudalie, et il faut croire qu’il me convenait bien pour faire une réaction pareille à son arrêt.

Bref, j’avais des envies de suicide au gel nettoyant, jusqu’à ce que je commence à utiliser l’Anti-soif.

 

Dans la tambouille

sas4.jpg

Tout comme son pote « le soin purifiant », on est au top niveau cosmétique avec un produit riche en actifs essentiels pour avoir une peau de pêche :

Il y a de la menthe verte (rafraîchissante), de la sauge officinale (oestrogen-like, elle est excellente pour zigouiller les boutons hormonaux et réguler la peau), du gel d’aloe vera et de la glycérine pour l’hydratation optimale, de l’huile de carthame (riche en antioxydants), de chanvre (émolliente) et de noisette (parfaite pour équilibrer), de l’hydrolat de verveine (anti-inflammatoire puissant !), de la poudre de riz (effet matifiant), du myrtillier (cicatrisante), du sureau (calmant), de l’HE de citron et de litsée citronnée (parfum), du magnesium, du zinc (très bon antibactérien), du sucre de canne et de l’échinacée (hydratent la peau), de l’orange douce et du citron (hydratation et parfum), du tea tree et du thym (assainissent), de la scutellaire (action relipidante, anti-inflammatoire, apaisante et anti-oxydante), de la pensée (calmante et émolliente), de la sève d’érable (action sur la couche cornée, élimine les cellules mortes), et du mimosa pour compléter la tournée des ingrédients calmants.

aqua ( water), mentha viridis extract *, salvia officinalis (sage) water *, aloe barbadensis leaf juice *, glycerin, alcohol **, carthamus tinctorius (safflower) seed oil *, lippia citriodora flower water *, cannabis sativa seed oil *, corylus avellana (hazel) seed oil *, sclerotium gum, benzyl alcohol, oryza sativa (rice) hull powder, levulinic acid, acacia senegal gum,xanthan gum, vaccinium myrtillus fruit/leaf extract, sodium levulinate, sambucus nigra flower extract *, citrus limon peel oil *, magnesium pca, zinc pca, saccharum officinarium (sugar cane), extract sodium hydroxide, litsea cubeba fruit oil *, dehydroacetic acid, biosaccharide gum-1, citrus aurantium dulcis (orange) fruit extract, citrus medica limonum (lemon) fruit extract, echinacea purpurea extract *, melaleuca alternifolia (tea tree) leaf oil *, thymus zygis flower oil *, scutellaria alpina flower/leaf/stem extract *, tocopherol, viola tricolor extract *, acer saccharum (sugar maple) extract, glyceryl caprylate, sodium anisate, citric acid, pelargonium graveolens flower oil *, piper nigrum fruit oil *, potassium sorbate, sodium benzoate, mica, mimosa tenuiflora bark extract, ci 77491 (iron oxides), tremella fuciformis polysaccharide.

 

Pas de silicones, pas de parabens, pas de parfum autre que celui du produit.

Il ne faut pas s’inquiéter pour l’alcool placé haut dans la composition, il est surtout là pour garantir la bonne pénétration du produit et vu les composants hydratants qui l’entourent, il aurait du mal à dessécher la peau.
La quasi totalité du produit est d’origine naturelle, 50% garanti bio.

 

Au quotidien, un sérum hydratant/apaisant

Là où j’ai encore envie de couiner dans vos oreilles, c’est à la vue du packaging qui surpasse tous ceux qui sont déjà passés par ma salle de bains : on twiste le haut et la pompe sort, elle délivre un tout petit peu trop de produit à mon goût mais on peut facilement ajuster la pression (contrairement à certaines pompes farceuses qui te giclent au visage sans prévenir).

Une fois fini, on dé-twiste et l’embout se remet dans le tube, une incroyablité de design intrigant.

sas2.jpg

La texture est très étrange et ressemble de loin à du gel d’aloe vera un peu passé et vitreux, avec la même capacité à pénétrer rapidement  sans laisser une sensation désagréable ou collante.

Si c’est le cas, il vaut mieux que votre peau soit encore humide dessous, et roule ma poule !

L’odeur est citronnée, sans être sucrée (j’ai horreur des sugary scents sur le visage), et ne reste pas des heures sur l’épiderme, donc on en profite en massant, puis l’euphorie s’évapore dès que le produit est bu.

 

J’ai constaté un changement immédiat dès la première semaine : à raison d’une utilisation deux fois par jour, ma peau s’est remise sur pied, j’avais des boutons tenaces qui pensaient à déménager sur une autre trogne, le teint reprenait vie et SURTOUT quel apaisement.

Il me procurait le même sentiment de soulagement que lorsque que j’utilisais le masque hydratant d’avène ou que je me faisait un bon tripatouillage délassant des bajoues, je n’avais plus de rougeurs, plus de boutons dus au soleil sur le front, ne restait que le calme.

Concernant sa promesse de 8h d’hydratation, elle est totalement tenue, pas une fois ma peau ne s’est retrouvée comme une framboise qui a perdu ses grains pulpeux dans une bataille contre le soleil.

 

Les petits plus +++

sas3.jpg

Ce petit tube magique contient 50ml de produit, donc on est au-dessus de la taille standard d’un soin visage (30 à 40ml), ET, patate sur le haricot, il peut s’utiliser comme crème.

Pas besoin d’enchaîner sur un soin pour clôturer la routine si je n’en sens pas le besoin, certains jours c’était sérum, puis PAF la crème solaire, et j’étais prête pour me faire un tripdans la jungle à dos de mammouth.

 

Je l’ai également utilisé un jour comme seule base sous le maquillage, et rien à signaler, il fait le job, hydrate toute la journée sans faillir, l’avantage étant que pour les jours de grosse chaleur où on reste à l’abri, il peut faire cavalier seul comme un chef.

Il a également un effet matifiant « confortable » (et non pas « sec »), même s’il ne se revendique pas zéro brillance, il met un voile peau de pêche sur le visage que j’apprécie beaucoup sans la faire tirailler, sans compter que beaucoup de ses ingrédients en font un petit bonheur pour une peau mixte ET réactive.

Le tube est particulièrement hygiénique et, malgré le fait que je ne vois pas combien de soin il reste, je le trouve plus que pratique pour le transport.

juin-2014-3529.JPG

Vu comment j’ai parfois du mal à remonter la pente, je suis plus qu’heureuse d’avoir trouvé THE sérum hydratant, l’Adam de ma pomme, le petit souffle parfait pour la saison qui me sauve la mise chaque matin et chaque soir depuis un mois.

Il y a des personnes qui arrivent à vivre d’amour et d’eau fraîche, de balades sous les cascades et les papillons enjoués sans se crémer le bout du nez, moi je préfère laisser infuser l’hydratation sur ma bouille et attendre que la magie opère et m’emplisse d’endorphines.

C’est un peu ce qu’il se passe quand je me tartine d’Anti-soif, je souris comme une gamine.

 

Des bisous les Caribous !
Sérum absolution 35 euros les 50ml
dispo à Bruxelles chez Kroonen & Brown
Sur mademoiselle Bio et sur l’e-shop de la marque

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

13 réponses à “Mon sérum anti-soif d’Absolution

  1. lowett

    Alors ce sérum me dit vachement quelque chose… Je me demande si je ne l’ai pas reçu dans une My Little Box. Je l’ai essayé et sur le moment il ne m’avait pas convaincue mais je ne me souviens plus pourquoi. Or, c’est exactement le type de produit dont ma peau a besoin pour le moment. Merci pour ton article qui m’a rappelé que je l’avais quelque part (ça m’évitera de racheter un produit sauf si je ne le retrouve pas, ou si ce qui m’avait refroidie lors du premier test est toujours d’actualité ^^)

    Répondre
  2. Milla

    Non pas encore allée, j’y vais ce week-end-ci 😉
    Et s’il y aurait une adresse à faire pour trouver des huiles végétales et hydrolats, ce serait où ? (question qui tue)

    Répondre
  3. JujuK

    J’adore ! Comme cette marque fait envie ! Par contre j’ai quand même un peu peur de l’effet « collant », que je trouve souvent sur les sérums. Je vais essayer la technique de le mettre sur peau un peu humide avec un autre qui « colle » un peu aussi et que j’ai déjà, pour voir.
    Que de folies et de découvertes dans ma vie depuis que je lis ton excellent blog 🙂
    J’adore aussi le dessin des gens qui vivent d’amour et d’eau fraîche (tendance un peu kamasutra ou c’est moi qui ai l’esprit tordu ?), et j’ai lu l’autre jour sur internet (mais je ne retrouve plus le lien, désolée !) un article sur la fondatrice de la marque Absolution, c’était vachement intéressant ! J’aime beaucoup la philosophie de cette marque.

    Répondre
  4. The Pretty Cream

    Tu vends du rêve ! De façon générale, j’ai du mal avec les sérums. Je n’en ai jamais acheté (sauf le sérum oméga 3 de Ren, mais c’était beaucoup plus une huile qu’un sérum). Donc du coup, je n’ai jamais mis de sérum mais je le vis bien (pour l’instant !). ( NB : J’ai été assez déçue par les échantillons que j’ai testés, je trouve la texture des sérums généralement trop collants).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *