2 juillet 2014

Le gel crème Lipikar par La Roche-Posay

lip2.jpg

L’expression vient de ma petite soeur.

Quand elle n’était encore qu’une gamine à trois dents, elle nous a sorti un matin « je mets ma culotte, et oups, je suis partie », sous-entendu « rien ne vaut un bon slip pour se sentir habillée et prête pour la journée ».

Depuis, ses paroles sont devenues un rituel, on mettait nos chaussures et « oups » on était parties, tout était prétexte à lancer cette phrase d’allumé qui donnait l’impression de se badigeonner d’un peu de poudre magique sur le corps et se retrouver en boots-legging-chemise en une seconde chrono.

 

Dans la vraie vie, une fille met en moyenne plus de trente minutes à se préparer (sans compter la douche, parce que certaines y passent plus d’une heure pour se chouchouter), mais je fais plutôt partie de la tranche goumiche « Oupsie » qui veut se fringuer vite fait bien fait sans que cela prenne trois plombes.

C’est pour ça que je me crémais le soir jusqu’à présent (ras le bol des crèmes épaisses en cette période alors que j’en raffole en hiver), j’avais largement le temps de m’étaler en attendant patiemment que le bouzin soit inspiré par ma peau et y pénètre assez vite.

Mais on ne presse pas une grassouillette, Meudame, si elle ne veut pas se poser profondément, c’est qu’elle se joue de vous.

 

Le Gel Fluide de La Roche-Posay

lip1.jpg

J’avais déjà utilisé la version lait relipidant de la même gamme, donc je me suis évité un crêpage de perruque, je me suis pointée en magasin, j’ai dit « meudmwazelle, j’aimerais du léger, du lipikar, mais qui gère quand même la peau cratère », et elle m’a plaqué ce tube dans les mains en me jurant qu’il était parfait.

Vu que j’ai une routine corps assez bien foutue (avec soin au savon noir régulier), je suis moins en souffrance sensorielle quand un vêtement frotte un peu tropen journée; les gratouilles comme une dingue dans le fond du bus pour que mes mollets se calment, j’ai connu, donné, je ne veux plus vivre ça.

Le baume trixéra d’Avène gère le problème par temps froid, je comptais un peu sur celui-ci pour faire de même quand le soleil joue avec moi, en transformant la Belgique en sauna géant.

 

Composition, texture

Qu’on me brûle comme une sorcière, mon épiderme corporel ne jure que par la paraffine liquide. J’y peux rien, c’est le destin, on ne renie pas ce qui s’écrit dans la bible dermo-cosmétique, quand un produit convient, même si sa composition est loin d’être naturelle, vaut mieux ne pas chercher midi à quatorze heures.

 

Donc, composition de pharmacie par excellence :

De l’eau thermale de LRP, de la glycérine pour hydrater, du niacinamide (réputé très apaisant !), du silicone et de la paraffine pour le toucher parfait et la douceur (sans compter que cela préserve excellemment bien les peaux sèches), de l’huile de colza relipidante (et riche en antioxydants), encore un peu de silicone, un émollient, du beurre de karité (nourrissant), et du parfum, entre autres.

Il y a de l’EDTA, grand polluant comme l’huile minérale, et du phenoxyethanol également pour la conservation, ce sont les seuls ingrédients qui pourraient être mieux.

aqua / water, glycerin, niacinamide, dimethicone, paraffinum liquidum / mineral oil, caprylic/capric triglyceride, ammonium acryloyldimethyltaurate / steareth-25 methacrylate crosspolymer, propylene glycol, brassica campestris oleifera oil / rapeseed seed oil, dimethiconol, isohexadecane, disodium edta, caprylyl glycol, xanthan gum, polysorbate 80, acrylamide/sodium acryloyldimethyltaurate copolymer, butyrospermum parkii butter / shea butter, phenoxyethanol, parfum / fragrance

lip3.jpg

J’ai un peu galéré avec la pompe.

A chaque fois qu’un packaging « stop-open » se trouve entre mes mains, je suis maudite : soit la pompe tourne dans le vide (bah oui, à quoi ça sert sinon), soit elle fait le fameux « clac », censé dire que ça s’ouvre… sauf qu’elle reste fermée, la bougre.
J’en ai eu marre, je me suis acharnée, j’ai plié ma langue entre mes dents, et c’est là que par miracle elle s’est enclenchée.

Va comprendre.

La texture est impeccable, la crème sort  épaisse du flacon, mais une fois qu’on l’étale elle devient un gel fluide très agréable sous les doigts, rafraîchissant.

 

La première fois, je n’ai pas fait gaffe, l’humeur du soir aidant, j’étais dans le gaz et j’ai enchaîné le lipikar et l’habillage sans m’en rendre compte.
Pas de couinage à cause de la sensation crème-vêtement, je venais de faire une sortie de douche parfaite en cinq minutes chrono, un petit miracle.

lip4.jpg

Vu la vitesse à laquelle elle était absorbée, j’avais un peu peur au final que ce soit ce genre de soin qu’on adule puis qu’on hait plusieurs heures après application, quand on constate que l’épiderme se remet à dessiner des mosaïques sur les jambes.

Mais non.

Elle tient la route sans en faire trop, elle ne laisse absolument pas de film gras, elle apaise bien vu que je ne me la suis pas joué serpent en mue qui cherche à vendre sa vieille peau irritée.

Le petit plus, c’est son odeur fleurie qui persiste légèrement pendant la journée, et dont je ne me suis pas (encore) lassée.

 

Je sais qu’il y a beaucoup de gens qui sont à la recherche de soins « et oups je suis partie » et je dois dire que ce gel est une merveille dans sa catégorie. Ils devraient rajouter la mention « tu peux te fringuer dans la minute en toute sérénité, Oupsie approved », histoire d’augmenter les ventes un bon coup.

Alors évidemment, une crème seule ne suffit pas pour avoir une belle peau, il faut aussi que les produits lavants tiennent la route, parce que le lipikar gel ne vous sauvera pas d’une croûte complètement à la ramasse, il n’est pas fait pour ça.

Par contre, comme après-soleil, il serait idéal.

Je dis ça, je dis rien.

Des bisous les Caribous !
Gel fluide lipikar de La Roche-Posay
environ 14 euros pour 200ml en parapharmacies

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

10 réponses à “Le gel crème Lipikar par La Roche-Posay

  1. Le soin, le soin, le soin!

    C’est trop mignon! C’est sûr je vais ressortir « et oups je suis partie » ©Goumiche Junior.
    C’est vrai que l’huile minérale est limite irremplaçable pour « colmater » les peaux très sèches ou atopiques (par contre sur les peaux acnéiques, c’est boutons assurés of course) Juste un truc: en quoi est-ce que l’EDTA est polluant? Il complexe le calcaire de l’eau et les métaux lourds (utilisé aux urgences en cas d’intoxication par exemple), mais à moins de rejeter soi-même des métaux lourds durant la douche…?
    Bises et bonne soirée 🙂

    Répondre
  2. Le soin, le soin, le soin!

    Haha oui je sais bien, d’ailleurs il répond (presque) toujours présent dans les savons, gels douches et cie (conventionnels j’entends)
    (moi j’ai très faim, ça revient au même? :P)
    Je voulais juste dire que L’EDTA en soi est souvent décrié (en général, pas que sur ce merveilleux blog ni dans ce -apparemment tout aussi merveilleux- produit) parce qu’il complexe des métaux lourds, sauf qu’il faut d’abord les trouver ces métaux lourds, non? (à priori, c’est plutôt l’industrie qui est en cause, et pas nos douches vu qu’on ne secrète PAS de métaux lourds -importance du « à priori » – mais peut-être que quelque chose m’échappe?)
    BRAIF comme tu dis (on est fan ou on ne l’est pas), bonne digestion et excellente soirée 🙂

    Répondre
  3. JujuK

    ohhhh mais dis donc ça fait envie cette crème ! Surtout pour moi qui ai depuis longtemps ce problème de peau qui gratte (un peu moins depuis quelques années que je m’hydrate pas mal mais quand même).
    Bon je n’en suis pas à me gratter au fond du bus mais l’image m’a fait mourir de rire !
    Et si on se lavait moins, aussi, ça résoudrait peut-être un peu le problème ? (oui mais comment faire quand il fait chaud ? et comment se passer de la douche qui réveille ?). Attention, je n’ai pas dit « ne pas se laver » je veux dire: avec moins d’eau…
    Bref ! En tout cas je note cette crème que j’achèterai quand je referai mon stock.
    J’adore le coup de la pompe qui ne marche pas, d’ailleurs j’ai acheté il y a peu un lait-crème hydratant Nuxe bio (à l’amande, et je ne l’aime pas trop) et la pompe est un peu bombée ce qui fait que quand tu appuies dessus ta main glisse et c’est EXTREMENT embêtant. #ouijaidegraveproblemesdanslavie
    Voilà voilà !
    Bonne journée !

    Répondre
  4. Le soin, le soin, le soin!

    Haha oui merci (pas de souvenirs mais j’imagine repue genre 7e mois, comme d’hab) 😀
    S’il forme déjà un complexe avec le calcaire, il n’est à priori plus disponible pour d’autres espèces chimiques (à part si le nouveau complexe est beaucoup plus stable, mais je ne suis absolument pas spécialiste dans ce domaine, mon gros kiff c’est l’immunité :P) Mais tu as raison, si l’eau est trop douce (!) alors il peut parfaitement emprisonner d’autres cations/potentielles cochoncetés sur son chemin hmmm.. Merci pour le tuyau (arf arf), je continue mes petites enquêtes.. Bonne soirée 🙂

    Répondre
  5. The Pretty Cream

    J’ai adoré ce lait et son odeur ! Il y a pas si longtemps j’ai terminé le lait-crème d’Embryolisse qui est pas mal du tout en termes d’effet mais pouvait mieux faire au niveau compo ! En ce moment, j’aime me tartiner d’huile à la sortie de la douche sur peau encore humide pour bien absorber le produit ! Bisous

    Répondre
  6. Ann

    Bonjour,
    Perso, j’ai la version ‘anti-grattage – texture habillage rapide’ et si l’action anti-gratouillis est réelle, la texture ‘oups je suis partie et tout de suite encore’ est un gros gros fail (mais énorme hein..)ça colle, ça macère c’est insupportable…je déteste…limite il y a une erreur dans l’étiquettage…du coup, cette texture gel me paraît une bonne alternative. En attendant, je carbure au lait cold cream d’Avene qui fait très bien le job ( l’option *et oups, je suis partie* included)

    Répondre
  7. Pauline

    Je suis une acharnée du crémage de couenne corporelle. J’aime ça et je ne peux vivre sans. J’use et j’abuse de crèmes moelleuses, de laits fondants ou fluides. Je craque plus facilement pour des produits de parfumeries (les moins chers hein, pas question de claquer 60€ dans une crème pour mon enveloppe corporelle) mais plus je suis ton blog plus je me plais à zieuter les marques de parapharmacie. Oui, je dois bien l’avouer, moi qui détestais les produits dermo-médico-pharmaco-cosmétiques, je les regarde différemment à présent, et certains même me séduisent ! Donc lorsque j’aurais fini ma crème fondante à la fleur d’oranger, pourquoi pas tester ce lipikar gel ?!

    Répondre
  8. Perrine

    Dans le meme genre le fluide de chez vichy une merveille qui sent la peche et l’abricot hydrate bien et tient vraiment bien sur la peau

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *