4 août 2013

Skin News : « Oil cleansing Method », la vraie bonne idée ?

Encore plus loin que le nettoyage au savon, à l’huile démaquillante, ou naturelle suivie d’un savon puis d’une crème, il existe l’oil cleansing method.

Oui oui.
oil.jpg

C’est sur le forum du Millefeuille que ça a tilté, quand on a posté un article sur le « nettoyage à l’huile ».

Plus fort qu’un cleansing balm, qui faisait déjà du deux en un en démaquillant et nettoyant, ici, avec cette méthode, on se nettoie le visage, on ôte le maquillage et en plus de ça on fait l’impasse sur le soin hydratant (dis donc, ça vous ferait gagner des sous ça, non ?).

La OCM base sa réputation sur cette simple affirmation : « oil dissolves oil ».

 

Dans la technique du layering, l’huile permet effectivement de se débarrasser du maquillage et des premières impuretés afin de pouvoir mieux nettoyer après, et donc de bénéficier au mieux des soins qui suivront.

J’ai déjà beaucoup pratiqué le millefeuille, et suivant les produits que vous utilisez, normalement, tout se passe bien, et vous ne déplorez pas d’effets secondaires (peau qui grince, envie de tricoter des pulls avec les stries de déshydratation qui quadrillent votre visage, etc.).

 

Le secret c’est de toujours se diriger vers la douceur, et de rejeter en bloc les produits qui assèchent, irritent et rende la peau abominable (comme ton nettoyant anti-impuretés-extra-vanish qui t’envoie du bubon depuis que tu l’utilises).

Du coup, je suis perdue, comme quand j’ai acheté le nettoyant Liz Earle il y a quelques mois et que j’ai découvert un nouvel univers pour la première fois.
Ici encore, je tangue.

 

En gros !

Il s’agit de prendre une huile végétale (en général c’est l’huile de ricin mélangée à une autre huile qui reviennent souvent sur la planète Youtube, mais selon moi, une bonne grassouillette riche en acides gras suffira).

On masse son visage avec pendant une bonne minute jusqu’à ce que tout le maquillage soit bien dissout.

On prend un linge mouillé, on l’essore, puis on le pose sur son visage jusqu’à ce qu’il soit froid, afin de bien profiter de la chaleur jusqu’au bout pour ouvrir ses pores.

On répète deux fois l’opération, et on essuie son visage avec le linge jusqu’à ne plus avoir de résidus sur le visage.

OCM-copie-1.jpg
Et comme tout est une question d’équilibre, il faudra savoir trouver la fréquence à laquelle ce type de nettoyage conviendra le mieux à votre visage, il est évident que 7 fois par semaine ne sera pas une fréquence moyenne qui sera idéale pour tout le monde.

Il est également possible de rencontrer un effet purge et une augmentation de la production de sébum du fait du délogement intense de toutes les impuretés accumulées dans votre peau (mais ce n’est qu’un phénomène temporaire, a priori, qui amènera ensuite l’épiderme à se stabiliser).

« This deep cleansing method should be done regularly, but not too frequently. You’ll know if you’re deep cleansing too frequently by the dryness that your skin will exhibit. Don’t be surprised if you find you’ve unblocked an oil flow for the first few days. Once you remove the plugs from your pores, they will begin functioning properly again. Perfect skin won’t happen overnight and while it should take a few massages to achieve your goal, you should notice a huge difference in your skin after the first deep cleansing massage. » Source

 

L’avantage de cette méthode, je l’avais pressenti, c’est que l’huile est utile à nos petites bouilles assoiffées.

C’est julien qui l’explique au top dans sa vidéo, elle pénètre plus profond dans l’épiderme et permet de recimenter les espaces intercellulaires pour ainsi éviter que la peau ne se déshydrate trop vite.

Dans cette revue, une blogueuse évoque le fait que le léger film que laisse une huile sur le visage après le nettoyage façon OCM donne aux glandes sébacées l’impression qu’elles ont fourni assez de sébum pour protéger la peau, et donc elles en produisent moins.

Moins de sébum, c’est se sauver de l’acné, car sa bactérie s’y développe toujours gaiement, donc au final, ce serait peut-être bien une solution miracle pour pas mal d’entre vous.
http://rosecocoon.be/wp-content/uploads/2013/08/8765396240_9f9cf23729-360x360.jpg

Je trépigne comme une gazelle, j’ai envie d’essayer, mais j’attendrai d’avoir fini mon nettoyant Ultrasimple de Lush pour m’y mettre.

Ultrasimple que j’utilise maintenant comme dans la technique du nettoyage unique à l’huile : je masse mon visage avec une noisette de produit, j’ouvre mes pores avec un tissu imbibé d’eau chaude, et je masse ensuite mon visage avec ce même tissu pour enlever tous les résidus.
Puis hop, un coupd’eau de rose avec un coton et c’est tout.

Après ça, j’ose le dire, j’ai la peau douce, mais douce ! Et surtout l’hydratant devient superflu (certains soirs, j’applique quand même une crème, mais c’est surtout parce que j’adore le faire plus que par réel besoin)(trulululu fait le pingouin).

 

Conclusion

Je ne sais pas du tout ce que vaut cette méthode, mais j’étais déjà convaincue des bienfaits de l’huile comme démaquillant : il s’agit selon moi de la méthode la plus douce et la plus efficace qu’on puisse trouver pour bien se débarbouiller.

Les seuls inconvénients, c’est qu’il faut être méticuleux au moment du rinçage (avec un essuie fin, un tissu, un gant de toilette), et surtout, qu’il faut bien choisir une huile qui ne soit pas potentiellement comédogène et qui convienne à votre type de peau (NB : cette méthode de nettoyage peut convenir à tout le monde !).

 

Je vous laisse avec un article de Crunchy Betty Ô combien précieux sur les choses à faire ou ne pas faire avec la OCM.
Une vidéo d’une frenchie pour mes lecteurs qui rament en anglais.
Et une autre revue sur les erreurs communes quand on se lance dans ce genre d’aventure.

 

Je ne sais pas ce que ça vous inspire, mais moi ça m’enchante !
Des bisous les Caribous !

Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

14 réponses à “Skin News : « Oil cleansing Method », la vraie bonne idée ?

  1. Oscara

    ça a l’air pas mal… Je me démaquille déjà à l’huile (l’Oréal. Faut avoir le temps puisque en plus je fais déjà le layering pour l’application des crèmes… Merci

    Répondre
  2. Fluffy

    C’est assez ouf comme méthode mais je n’y passerais pas. Parce que j’ai perdu mes boutons (sauf le relou des règles) avec le millefeuille et que c’est aussi le seul moment de détente et de chouchoutage que j’ai. Je ne le lâcherais pas pour faire des économies de bouts de chandelle. C’est plus un besoin qu’une nécessité et jén ai vraiment trop besoin 🙂

    Répondre
  3. Clara

    Ca a l’air vraiment pas mal =D Ca donne envie! J’ai justement commandé le livre sur la méthode de layering des japonaises chez Nature & Découverte, je suis curieuse de découvrir tout ça!
    Sinon je me nettoie le visage au lait et tonique, je compte essayer une eau micellaire pour le matin. L’huile me tente, mais le truc c’est qu’il faut normalement la rincer à l’eau et j’évite l’eau sur ma tronche…

    Répondre
  4. eveange66

    Il ne faut pas oublier de préciser (je pense que tu devrais rajouter cela dans ta citation, afin d’être le plus clair et précis possible), que cette méthode ne doit pas être pratiqué au quotidien « This deep cleansing method should be done regularly, but not too frequently. You’ll know if you’re deep cleansing too frequently by the dryness that your skin will exhibit ». Comme toute chose d’ailleurs, cette méthode semble être une alternative bien utile et simple mais il ne faut pas en abuser. Surtout pour les personnes qui ne supporte pas l’eau du robinet sur leur visage impossible de rincer l’huile avec un spray « chaud » !!!

    Répondre
  5. Les tribulations d'une blonde

    Coucou 🙂
    J’ai une petite question à te poser.. Comment as-tu réussi à te faire un background rose et assez fin ?
    Je suis aussi sur over-blog et je galère à mort, mon background n’est pas joli car trop gros..

    Merci d’avance !

    Des Bisous

    Répondre
  6. Fluffy

    Une bonne millefeuillée ne se laisse jamais coincée en pleine campagne sans son nécessaire de survie 😉 En revanche, n’importe quelle huile ne fonctionne pas nan ? Tu pales d’acides gras dans ton article, elles en ont toutes ?

    Répondre
  7. Clara

    Merci pour toutes ces bonnes infos =D Par contre je ne suis pas sur Facebook =$ Mais ce livre va bien m’aider ainsi que ton blog! Je pense m’acheter justement une eau micellaire Melvita pour le matin pcq le lait n’est pas nécessaire à ce moment-là, c’est plus pour le soir… Sinon oui, j’avais pensé à rincer une huile végétale avec une lotion =) Je peux tjs tester et voir si j’aime!

    Répondre
  8. Tifenn

    En lisant cet article, j’ai eu envie de ressortir mon Ultra Simple de chez Lush! Je n’avais pas compris comment l’utiliser et donc je l’avais laissé de côté. Mais finalement ce soir je l’ai ressorti et j’ai testé ta technique, sauf que je n’ai pas de mousseline donc j’ai fait avec une petite serviette…et bien c’est génial!! peau douce, bien nettoyée! Par contre j’aimerais trouver des mousselines et en regardant sur Feelunique je me suis rendu compte que ce sont des bêtes tissus en coton! Tu crois que les langes de bébés en coton, ça peut convenir? Merci pour ta réponse!

    Répondre
  9. Milla

    Hello !
    Je suis de retour de vacances et je peux enfin me pencher sur cet article qui m’a titillée pendant mon séjour !
    Merci de nous faire découvrir cette méthode. Tu le sais, je suis une adepte du démaquillage à l’huile (avec celle de Melvita) mais je ne connaissais pas cette méthode, et je suis bien tentée de la tester !!!
    Il faudra que je me réapprovisionne en huile végétale (ricin + une autre) et que je me trouve un « washcloth » tout doux (si tu as des tuyaux là-dessus, je suis preneuse !).
    Et je pense aussi que je m’adonnerai à cette pratique seulement 1 à 2 fois par semaine.
    Merci en tout cas pour la découverte !
    Biz, Milla

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *