8 décembre 2013

Je ne veux plus de pores visibles, 5 astuces qui marchent

Un peu en écho à mon article sur « comment se débarrasser des points noirs vite fait bien fait, CRÈVE ça n’arrivera jamais« , j’ai décidé de m’attaquer à une question plus générale mais Ô combien excitante : « comment puis-je rendre mes pores invisibles ? » (Promis, vous trouverez au moins une solution adaptée à votre démence cosmétique chronique).

tipsunfayorange.jpg


La première solution : gérer Photoshop

Un petit coup par-ci, un floutage par-là, c’est LE logiciel à avoir pour se faire un teint de poupée (et complètement surfait) sur sa photo de profil Facebook.

Parce que tu penses que le cliché que tu traînes dans un tiroir à l’abri des yeux de tes collègues est moins convaincant qu’un portrait si lisse que le regard n’y trouve pas d’accroche, il ne te reste plus qu’à maîtriser Toshop et l’affaire sera dans le sac (poubelle).

 

La deuxième solution : utiliser des bases floutantes

Grosse tromperie mais terriblement efficace, c’est la version réelle du lissage logiciel.

La plupart des bases de maquillage qui promettent un teint « flouté et zéro défaut » sont à coup sûr des bouche-peau, le silicone étant l’agent number one responsable de ce grand tour de passe-passe.

Pas de panique, bien démaquillé, ton joli minois devrait s’en sortir, mais gare aux peaux qui ont tendance à faire de la résistance, vouloir flouter sans traiter le problème en amont risque d’amener un phénomène d’imperfections en cascade (en aval) (dis donc, c’est que je gère le vocable fluvial).

 

La troisième solution : se scalper jusqu’au menton, ou juste faire un peeling chez un pro

Un peu plus rude, mais radical, le scalper mettait d’en finir avec un problème de pellicules récurrentes. Dorénavant, se scalper jusqu’au menton sera, pour les plus téméraires un bon moyen de faire peau neuve et d’en profiter quelques secondes avant de mourir dans d’atroces souffrances (mais au moins plus de pores, vu que plus de peau, on dit merci qui ?).

Sinon, le peeling professionnel chez quelqu’un de qualifié (pas l’amie du cousin de la soeur du chimpanzé, on connaît tous un charlatan, mieux vaut se renseigner) accélèrera la formation de nouvelles cellules au niveau du derme et donc, sera un booster pour un teint plus éclatant avec des pores a priori moins visibles vu qu’on aura ôté une couche superficielle de l’épiderme (mais dans certains cas extrêmes on peut aller jusqu’au derme, WARNING Barbie !)

 

La quatrième solution : mettre une cagoule et parler de ses pores comme d’un cataclysme 

NE FAIS PAS L’INNOCENT(E), tu crois que tout le monde voit tes pores, qu’on les scrute, les analyse, qu’on en fait des schémas annotés sur des présentations Power Point, qu’on a prévenu le voisin pour qu’il marche pas sur ton visage sous peine de tomber dans une crevasse et ne plus jamais en sortir.

Tout le monde a été mis au courant, ça a fait la Une chez Pernaut, ton copain ne veut plus te regarder que du côté droit du visage, parce qu’à gauche il y a, dans le creux de la narine, un trou de 0.2 mm qui vous fout le cafard (au point que le milkshake McDo du vendredi est oublié pour cause de nausée).

 

ENTRE NOUS, on s’en bat les noisetiers de tes cuvettes, il n’y a que le dermatologue armé d’une loupe qui est capable de les voir en grand format.
Les gens que tu croises dans la rue pensent surtout à nourrir leur chat ou à attraper leurs gosses à la première sonnerie de l’école.
En gros, il faut que tu réévalues ton échelle de valeur.

 

Ce qui est plus grave qu’un pore visible, c’est de tomber sur un pain blanc chez le boulanger alors qu’on voulait un pain gris. Tu relativises ?

 

La cinquième solution : se faire d’autres trous pour faire diversion

Un petit piercing trans-dermal tous les 2mm, dessiner une tranche d’emmental sur son visage et affirmer qu’on est sponsor d’une marque suisse, porter un fishnet en permanence, devenir une oeuvre pointilliste humaine d’un artiste à la dérive, relier ses pores dilatés numérotés pour voir apparaître un clown ou une tour Eiffel. La meilleure idée restant de creuser la terre dans son jardin, et de s’y cacher sans autoriser quiconque à nous trouver.

Avoir une vie sociale et un comportement normal quoi.

 

ET ALORS, TOUJOURS PAS CONQUIS ?
Normal, c’était l’échauffement.

 

Avant de te donner de vraies astuces, on va parler de la bestiole :

  • le pore est une cuvette par laquelle le sébum s’écoule, mais dans laquelle des impuretés viennent se loger
  • un pore dilaté peut ne pas pouvoir se refermer parce qu’il a été trop/souvent distendu par un gros bloc (comme un point noir), ou parce qu’on s’est tout simplement trop acharné dessus alors qu’il n’y avait rien dedans
  • un pore fait partie du canevas qu’est la peau, donc, étant un matériau VIVANT, il est nécessaire de faire des soins réguliers pour voir un résultat
  • un pore ne sera jamais vraiment invisible, il vaut mieux chercher à atteindre un mieux que la perfection des bombasses de magazines

 

Donc, au quotidien :

  • le sébum peut donner un aspect plus large aux pores : sa régulation peut aider un grand nombre de personnes et ce en quelques semaines (avec des huiles végétales sébo-régulatrices comme la jojoba, la noisette, ou encore des hydrolats, qui sont naturellement astringents, mon préféré étant l’eau de rose)
  • On dit EXIT à tout ce qui rend la peau sèche et fripée, aux produits purifiants et pour peaux grasses (à quelques exceptions près, ce sont souvent des soins catastrophe). Réguler n’est pas se dé-sébum-iser, c’est contrôler un excès
  • une peau déshydratée doit être hydratée chaque jour, le repulpage de l’épiderme va resserrer les tissus, les pores sont apparemment plus petits
  • l’usage de gommages doux permet de « gommer » la surface et donc de diminuer l’aspect vallonné de certains pores éclatés (ceux qu’on ne peut « ravoir »). Avec modération, une fois toutes les deux semaines
  • une peau bien nettoyée sera moins encombrée et donc moins chargée d’impuretés qui grossissent la cavité du pore. On met en place une routine qui tient la route sans zapper le démaquillage
  • on use et abuse de masques, hydratants, stimulants, de quoi donner un coupde fouet au teint et d’avoir une peau de pêche (sinon la gifle, remède de grand-mère)
  • l’effet froid de certains soins peut également être une piste, tout ce qui est vaso-constricteur
  • le rhassoul, le miel, le lait, l’argile (avec une SACRÉE crème pour suivre le masque), la banane, l’avocat, autant d’ingrédients naturels qui feront de votre peau une bombasse de première

riptespores.jpg
Si vous avez de gros pores visibles, j’espère que vous pourrez en faire le deuil rapidement.
J’en ai un sur le nez qui ne partira jamais, c’est comme ça, il vit sa vie et je vis la mienne, mais pas de quoi emmerder chèvre qui broute à flanc de montagne.

 

L’idée, c’est de se chouchouter, et si EN PLUS, on finit avec une peau plus lisse et en bonne santé, C’EST TROP BONBON, on peut se féliciter.

 

Des bisous les Caribous !

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

10 réponses à “Je ne veux plus de pores visibles, 5 astuces qui marchent

  1. Lulue

    Je dis oui oui oui pour l’eau de rose ! J’en utilise en tonique et je vois clairement la différence sur mon grain de peau et sur mes rougeurs (j’en demande à ma pharmacie, il m’en font un flacon).

    Je suis également d’accord pour l’usage des brosses à visages: j’ai bien vu la différence même si après plusieurs mois d’utilisation quotidienne, j’essaie d’espacer les utilisations pour ne pas en devenir dépendante.

    Quant à la question des peelings: j’avais bien aimé l’acide citrique de chez état pur, mais cet hiver je craquerai peut être sur une des crèmes de ta sélection faîte dans ton article sur les AHA …

    Bonne fin de journée 🙂

    Répondre
  2. Célestine Causette

    Muarf, j’aime l’idée de se faire d’autres trous pour faire diversion, haha ^^
    Nan, sans dec, moi c’est pas spécialement mes pores ma bataille (lalala) mais mes points noirs sur le nez, l’angoisse j’arrive pas à m’en débarrasser. Bon, c’est lié à mes pores tu vas me dire, mais des pores vides ça me dérangerait moins que des pores remplis, voilà.
    Je les hais, quand je me regarde à 2 cm du miroir, le soir, avec une lumière bien crue. Mais dans la vie de tous les jours, au final, je me porte très bien et on s’en sort hein.
    Bécot 😉

    Répondre
  3. Etteilla

    HAHAHAHA haaaa j’adooooore surtt la première partie qui intègre parfaitement bien la dernière! Que des choses vraies! Et je fais partie de celles qui pensent que TOUT LE MONDE le voit! ^^

    Répondre
  4. Rosenoisettes

    Ahah, j’aime ton sens de l’humour et comment tu tournes le problème des pores 🙂
    Je vais me cantonner aux masques, mais comme tu dis il faut rééquilibrer l’échelle et se dire que nous sommes les seules à voir nos pores.

    Répondre
  5. Sasha

    HAHA Photoshop! Pour avoir la peau floue comme les fantômes!

    Y’a quelques années, quand j’ai commencé à réellement hydrater mon horrible et désespérante peau grasse (pore dilatés, brillance etc), mes pores ont instantanément été moins visibles (+ moins de brillance of course)! J’ai été bluffée par la simplicité de la solution à mon problème xD

    Pourtant, tout le monde (dermato, conseillères de para) me conseillait produits astringents sur produits astringents. Et évidemment, j’avais confiance! Mais bon c’était un gros cercle vicieux!

    Heureusement que j’ai vu « la lumière » à un moment donné sinon, j’en serai encore à me faire 4 masques à l’argile par semaine (et compagnie).

    Ce qui marche sur moi : hydratation à l’acide hyaluronique + double nettoyage. Depuis, plus aucun souci (ou alors trés modéré l’été en fin de journée quoi).

    Super article comme d’hab’!

    Répondre
  6. Stéphanie

    Je veux donner un peu d’espoir à celles qui liront ton article. J’avais pleins de pores sur les ailes du nez. C’était un peu rouge en plus, trop bizarre, ça me faisait comme une étoile au milieu du visage! Et il y a peu j’ai remarqué que la-dîtes étoile avait disparu. Je ne sais pas trop depuis quand en fait et en regardant j’ai vu que les pores eux mêmes avaient carrément rétréci. Il ne m’en reste plus que sur le bout du nezmais comme tu dis, qui va les regarder?! Voilà je suis à la fois contente car j’ai une super mine et un peu deg car je ne sais pas depuis quand c’est comme ça et ni ce qui a fonctionné parmi tous les trucs que j’ai testé!

    Répondre
  7. Lily32

    L’expression « emmerder chèvre qui broute à flanc de montagne » m’a bien fait rire! ^^
    J’ai un gommage qui n’est pas forcement très doux mais qui est recommandé 2 à 3 fois par semaine. Et tu conseilles plutôt tte les deux semaines. Assez contradictoire, mais cela doit dépendre de la peaux de chacune bien sûr =)
    Et l’eau de rose pour le sébum je ne savais pas. Je vais enquêter un peu plus sur ce sujet pour ma peau =)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *