1 mars 2015

Le démaquillage soft d’une peau en crise avec Tolériane

tolériane1

Clairement, dans mon corps de moustique, y a un petit bonhomme qui gère ma peau selon mes humeurs.

Un peu à la manière des gnomes dans « la vie la vie », qui derrière leur poste de contrôle essayaient d’endiguer une invasion de microbes VOIRE du virus du sida enragé, je me mène la vie dure quand mon quotidien subit une attaque.

Il y a donc dans mon cerveau un petit comique qui appuie sur le bouton « pustule » dès que j’ai l’humeur vacillante, gros vicelard de mes deux boobs, enfoiré de première, lâche international, si je t’attrape, je te zigouille.

 

Il y a deux semaines de cela, croyant que j’avais perdu toutes les données de mon blog (je vire très « Marianne James » en mode drama queen dans ces cas-là), j’avais instauré un nouveau calendrier où l’an zéro portait le doux nom de « tu vas en chier ma belle ».

En quinze foutus jours, je suis donc passée par une période d’adolescence fulgurante, des kystes du menton aux joues, une humeur de chacal, jamais vu ça.

Et ce sans rien changer dans ma routine de soins.

 

Au même moment, dans ma caboche, j’étais à la recherche d’un baume démaquillant bien cocoon (envie de changement, tout ça), mais j’ai vite compris qu’un NOUVEAU produit, quel qu’il soit, bourré d’ingrédients en tout genre et aussi naturels et/ou bénéfiques soient-ils, ne ferait pas avancer mon schmilblick.

And we want the schmilblick to move forward.

Aux grands maux les grands remèdes, j’ai été gambader comme un faon dans ma pharmacie de quartier pour y prendre un démaquillant sans rien dedans.

Voilà.

 

Tolériane dermo-nettoyant, le démaquillant sans rien dedans

En gros, mon choix est issu d’un tri drastique, j’ai retourné tous les flacons dans les rayons en cherchant ceux qui avaient le moins d’ingrédients possible dans leur popote.

La parade n’a pas été du goût de ma pharmacienne flamande, vu son regard de faucon mal luné et son agitation. Je n’aurais pas du faire la guignol sur son tabouret pour attraper un soin en haut d’une étagère, certes. Mais quand ça urge, ça urge.

tolériane2Ce qu’il y a de bien avec les produits de pharmacie française, et notamment dans les gammes pour peaux sensibles, c’est qu’elles sont généralement dépourvues de ce qui apporte du plaisir. T’y a pas accès, non non.

Tu as droit à un bon plat, mais sans la sauce, le fumet, ni entrée ni dessert, et pour la fourchette tu peux toujours courir. Le chef ne s’est pas foulé, on est d’accord, mais c’est pour ton bonheur épidermique.

Un mal pour un bien vu que la peau n’est pas toujours plaquée au ciel comme un beau soleil d’été, parfois la drache s’impose, faut juste attendre que le déluge se casse AVEC PATIENCE ET DIGNITE.

 

Selon LRP, le dermo-nettoyant est spécialement formulé pour démaquiller le visage tout en douceur, il est sans parfum ni tensioactif , ne nécessite pas de rinçage et laisse la peau douce et hydratée.

 

Dedans il y a 

De l’eau, une huile estérifiée pour le côté émollient (raaah j’ai la peau d’une pêche), de la glycérine (hydratante), un solvant, un gélifiant (mouahaha, consistance pudding), un agent d’entretien de la peau (qui fait office de conservateur aussi), et enfin un autre émollient booster d’activité pour le conservateur.

Donc oui, il n’y a rien.

Aqua / Water • Ethylhexyl Palmitate • Glycerin • Dipropylene Glycol • Sodium Carbomer • Ethylhexylglycerin • Capryl Glycol / Caprylyl Glycol

 

De mon point de vue

Grosse surprise. Dégoulinante.

tolériane3

Pourtant, je n’aime VRAIMENT PAS ce qui est gélifié, ni dans les cheveux ni dans les nettoyants, ça enlève tout le peu de bonheur que l’on peut ressentir quand on se chouchoute.

Mais ici, ça passe sans problème.

Vu que la texture n’est pas trop liquide, jamais rien ne coule, ou du moins tu as tout le temps pour rattraper la goutte avant même qu’elle ne touche le sol.

J’en prends trois pompes sur un coton, je passe tout ça gentiment sur mon minois, en insistant sur les yeux, les coins du nez, les sourcils, et tout part sans trop d’effort (entendre par-là « ça vaut quand même pas un cleansing balm« ).

 

Ce que j’aime

  • le produit en lui-même : ça ne sent rien de rien, la matière est agréable et rincé ou pas, il ne m’a jamais causé de boutons
  • il démaquille/nettoie très bien ! Un peu trop léger pour le mascara waterproof mais pour le reste il gère
  • qu’on puisse l’utiliser avec les mains ou avec un coton
  • que ce soit vendu en gros bidon, même si moins pratique à emporter, les gros flacons-pompe sont mon dada

 

C’est la première fois qu’un produit avec si peu d’ingrédients dedans m’enchante. Peut-être parce que je m’attendais à un produit fonctionnel banal (type PQ pour le visage), ou trop simple pour être efficace, mais je suis obligée d’avouer que le dermo-nettoyant est un basique de chez basique – un must have pour couenne sensible.

 

Au début je voulais surtout me faire une diète de routine faciale, sans aucun autre traitement que PAF ce démaquillant, PAF un pshiiit d’eau thermale pour « rincer » et PAF ma crème.

Mais j’ai fort apprécié la balade, fini par voir ce démaquillage comme une petite délivrance quand mes boutons étaient au maximum de leur potentiel (comme un Johnny Hallyday rougeaud hurlant à pleins poumons dans son stade), une manière d’éviter la VRAIE grosse crise en restant dans une zone de confort.

 

J’ai fini par trouver la cause de mes multiples kystes passagers – même si une grande partie était liée au stress soudain.

J’avais temporairement arrêté la prise de vitamine B2 (que je prends surtout pour mes migraines)(même que ça marche du tonnerre !), et après quelques recherches je me suis rendue compte que ma petite pilule jaune est aussi très active au niveau de la peau, et que celle-ci était en manque et exigeait sa dose.

Je suis retournée fissa à la pharmacie avec une prescription, la pharmacienne flamande était toujours d’excellente humeur, le tabouret évanoui.

tolériane4Elle a eu pitié de moi et m’a aussi refilé une solution antibiotique puissante pour soigner les petits monts récalcitrants. Avec ma mini-routine, la vitamine et cette lotion, j’ai retrouvé un visage humain en un temps éclair, une peau qui cicatrise sans effort et viré mes plaques sèches près du nez.

J’avais un peu touché le fond quand un couple de pensionnés soutenait mordicus que je n’avais pas plus de 18 ans et voulait absolument que je leur lâche le nom de mon école.

 

Tout ce topo pour dire que si vous cherchiez un démaquillant simple et efficace en période de crise, celui-ci est parfait.

Comme la texture est épaisse, elle vous enveloppe dans un petit coussin crémeux bien frais et agréable, contrairement à l’eau micellaire qui accentue un peu plus les frottements (et NOUS ON VEUT PAS DE FROTTI-FROTTA).

Aussi, si vous ne l’utilisez qu’en one-step-routine, il hydrate assez bien la peau sans effet collant, le top si elle craint un rinçage quelconque.

 

Ma peau n’est définitivement pas du genre à accepter à boire et à manger quand le bateau prend l’eau, et à chaque fois que ça arrive, je réduis drastiquement le nombre de produits (en général, les sérums de nuit sont les premiers à pâtir du changement). Juste le temps que ça se calme, que je trouve la source du problème et lui envoie un bon coup de pied au derrière.

En tout cas viser le démaquillant sans rien dedans n’était pas une mauvaise idée, t’as vu.

La prochaine fois, on tente la crème de jour sans rien dedans, et puis la lotion sans rien, et on fera une grosse routine de rien du tout avec du rien et des meetings de gens sans rien dans la caboche.

Non, mais ça va pas la tête, totoche.

 

Des bisous les Caribous !
Acheté 17 euros les 400ml

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

31 réponses à “Le démaquillage soft d’une peau en crise avec Tolériane

    1. Mona

      Je ne suis pas vraiment le meilleur juge pour ça, étant donné que je suis fan des cleansing balms et que par nature, c’est très gras 😀
      Je pourrais juste te dire que ça se rapproche d’un lait démaquillant classique mais plus du côté gel que crème. Vwalou.

      Répondre
  1. Jeanne

    En grande fan de « laits » démaquillants, et fuyant l’eau comme la peste parce que peau super sensible tout ca, je l’ai bien sûr testé. Poubelle après deux utilisations, il m’a littéralement brulé la peau (peau qui chauffe, gratte, boutons et plaques qui font mal). J’ai jamais su d’oú ca venait, c’est la seule fois de la vie oú j’ai fait une telle réaction à un produit. Je n’étais que tristesse et déception.

    Répondre
    1. Mona

      Bizarre ! Mais POSSIBLE ! On ne peut jamais prévoir les réactions des peaux des uns et des autres, tu sais il y a même des gens qui ne supportent pas l’eau d’Avène alors que pour moi c’est la plus douce eau thermale. Parfois faut pas chercher à comprendre, juste passer son chemin.

      j’espère que ta peau va mieux depuis 😀

      Répondre
    1. Mona

      Coucou, l’idée c’est de surtout la jouer inactif, et l’huile d’amande douce fait partie du règne végétal, donc potentiellement active, comparée au règne du chimique 😉 Mon choix était tout dirigé.

      Répondre
  2. pauline

    Coucou Mona,
    Très bref historique de ma peau: je suis une fille de 33 ans,qui a déclenché une acné monumentale il y a 15 ans, qui a duré plusieurs années , suite à l’arrêt d’un antibio contre l’acné (que j’avais alors TRES légère, genre 2/3 boutons). Suite au traumatisme de cette apparition soudaine et grandiose, j’ai déclenché un trouble de grattage compulsif de mes boutons, qui a duré le temps de mon acné. Cicatrices à gogo et self-estime au plus bas….Depuis 6 ans, plus de boutons et franchement, quasi pas de cicatrices. Je suis une fille qui revit.
    Ce que j’en ai retenu:
    En cas de crise, c’est carrément plus de crème du tout!!!
    SI crise: nettoyage de peau simplissime, SANS EAU DU ROBINET, brumisation eau thermale et c’est tout!!! Ni crème,ni sérum, rien.
    Et pendant plusieurs jours.La seule chose que je m’autorise ce sont les masques au miel de manuka, TRES efficaces.
    Et une fois la crise passée, je ne saurais que te conseiller mon sauveur de peau, mon arme fatale, je dis bien fatale (et je peux te promettre que j’ai tout essayé) contre les cicatrices: le « Lysalpha cicapeel des Laboratoires SVR ». Alors clairement, ce n’est pas un produit plaisir: il pue, il colle, la peau est poisseuse, c’est une horreur. Je le met en mode intensif, genre 2/ 3 semaines, matin et soir sur les zones à traiter (j’en met très très peu). C’est beaucoup plus que ce qu’ils recommandent mais je n’ai jamais vu de signes négatifs. Après, 1 fois par jour c’est pas mal aussi. Et quelle efficacité!!! Je te promet, Mona, tu devrais essayer.
    Sur ce, je te dis merci pour tous tes conseils, et ton ton toujours drôle.
    Pauline

    Répondre
    1. rosecocoon Auteur

      Ah oui, pour toi, la diète c’est LA diète 😀
      Le truc c’est que j’ai déjà des peelings haut de gamme à finir, et ils sont très efficaces sur mes cicatrices, j’en changerai pas. Mais merci pour la recommandation quand même 🙂

      Merci à toi pour ton commentaire !

      Répondre
  3. Les Petits Bavardages de Magalie

    Ah m’intéresse bien tout ça. J’ai une peau très allergique, qui a du mal à se remettre d’un « mauvais » produit utilisé juste une fois … il me faut plusieurs jours, voire semaines, pour enrayer le problème (lèvres rouges, gonflées, qui tiraillent, etc …). Je dois donc partir en quête d’une routine et de produits qui me conviennent mais surtout que ma peau supporte. Je dois prochainement essayer le gel nettoyant et le soin Effaclar de LRP, donc pourquoi pas tenter également le démaquillant si ma peau tolère cette marque ?
    J’ai vu également, dans pas mal d’articles, que tu es une adepte d’Avène, c’est une marque qui me tente beaucoup aussi et que je pense tester. En espérant trouver mon bonheur un jour … car une chose est sûre, je crois que je peux dire adieu à tous les produits autres que ceux vendus en pharmacie. Mais à vrai dire tant mieux, ça fera moins de tentations et tout ce que je demande c’est que ça marche !

    Répondre
    1. rosecocoon Auteur

      Ouille, tu ne tolères pas grand chose, je vois. Les allergies cosmétiques doivent rendre fastidieux la recherche de soins adaptés à ta peau !
      Effaclar, je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée, dans le genre ça reste un nettoyant assez agressif :/ Si tu as besoin d’avis sur certains produits d’Avène, je peux toujours te diriger vers ce qui vaut le coup, mais vu ta sensibilité de peau, ne demande que des échantillons en pharmacie, on ne sait jamais..

      Répondre
      1. Les Petits Bavardages de Magalie

        J’avoue que c’est compliqué du coup, je ne pensais pas avoir ce genre de soucis. C’est peut être le cas depuis toujours mais comme j’ai commencé à m’intéresser à mon visage depuis l’année dernière … Et avec beaucoup de produits différents d’un coup, je pense que ça n’a pas aidé !
        Pour Effaclar j’avoue que j’ai un peu peur, mais ce sont des produits que j’ai déjà achetés suite aux conseils de ma dermato, donc je pense au moins essayer et si ça ne marche pas, j’essaierai Avène ou je reviendrai au Bioderma vu qu’apparemment cette marque ça va.
        Je dois aller prochainement en pharmacie, je voudrais acheter l’eau micellaire Créaline de Bioderma (vu que je supporte le soin je pense que ça ira) et aussi de l’eau thermale d’Avène, normalement pour ce produit je ne pense pas qu’il y ait trop de risque. Mais tu as raison, je vais aussi demander des échantillons de produits Avène ciblés anti-imperfections et anti-âge, mes deux préoccupations …

        Répondre
        1. Mona Auteur

          Le truc avec un nettoyant aussi « fort » c’est de surtout bien hydrater après. Personnellement, quand j’avais beaucoup d’acné, je préférais traiter en tout dernier dans ma routine, plutôt que de le faire via un nettoyant, c’est trop abrasif sinon.

          Et l’avantage de traiter en local à la fin c’est que tu gardes un traitement pendant plusieurs heures sur le visage pendant la nuit, contrairement à un nettoyant qui se rince et se doit d’être doux.

          Répondre
          1. Les Petits Bavardages de Magalie

            J’ai quelque chose de précis en tête en fait :
            – eau micellaire / nettoyant doux, par exemple pour peau sensibles/allergiques
            – eau thermale
            – soins anti-âge le jour et anti-imperfections la nuit
            complété avec des gommages et des masques éventuellement mais aussi quelque chose pour les yeux.
            Réduire au strict minimum nécessaire en fait.
            Reste à réussir à trouver des produits qui conviennent à ma vilaine peau ! c’est surtout ça qui va déterminer mon choix.
            Ou je fini ma routine Bioderma et je passe à Avène direct, ou je teste La Roche Posay pour voir ce que ça donne …

  4. Justine

    Coucou Mona ! Je découvre ton blog aujourd’hui avec cet article, et là, PAFF ! Coup de cœur. Non pas pour l’extérieur, mais alors ta façon d’écrire, j’adore. Spontané, avec humour et des expressions que je reprendrai avec plaisir, je pense passer par ici plus souvent !

    En tout cas ton blog a direct atterri dans mes favoris 😉
    Belle soirée à toi ! Bises,

    Tanuki du blog Tanuki-beauty

    Répondre
    1. rosecocoon Auteur

      MAIS PAF QUOI !
      Merci pour ton petit mot justine, ça me fait chaud au coeur de Caribou.

      Au plaisir de te revoir par ici alors ? 🙂

      Répondre
  5. Léo

    Je l’avais testé au ski en dormant chez une amie, j’avais pas du tout aimé… J’avais l’impression qu’il laissait un film gras plastique mais qu’en dessous ma peau était décapée, c’était hyper bizarre.
    Moi je suis retournée à l’ultrasimple, le baume MOA me gonflait les yeux, et j’avais
    la flemme d’utiliser deux produits(d’ailleurs j’ai lu après qu’il fallait éviter le contour des yeux… pratique pour un démaquillant). J’avais moins aussi l’effet plumpy que je retrouve avec ultrasimple <3.
    J'ai commencé les lingettes aux acides de fruits de first aid beauty, pour un premier contact avec un tonique quotidien aux AHA je trouve ça top ! J'ai le teint plus unifié, pas du tout desséché, et mes cicatrices récentes s'affaidissent bien.

    Répondre
    1. Mona Auteur

      boooh, HE BAH faut de tout pour faire un monde ma biche !
      Oulah, pas beau pour le baume Moa, je vais passer mon chemin du coup. J’espère que t’atteindras déjà une partie de ton but avec ces petits pads alors 🙂

      Répondre
  6. Coco

    Sa me rapelle moi en mai dernier quand j’ai eu la plus grosse pousser d’acné kystique de ma vie j’étais couvert de microkyste enflammée (dus en partie a une mauvaise routine soins double nettoyage a l’huile non hydrosoluble et au savon alcalin aha plus alcool plus huile essennciel et bain de vapeur ,gommage mécanique font rarement bon ménage ).j’ai dus prendre de la cortisone par voix orale pendant de mois pour faire dégonfler sa et ma dermato ma mis sous curacne (j’y suis encore )et pendant se temps je ne me maquiller plus j’utiliser le less is more dermo nettoyant apaisac (équivalent du la roche posay)eau micellaire avene purifiante prescrit par ma dermato bombe d’eau thermal creme repartrice effaclar h l’aroche posey cicalfate et creme solaire peaux acneique la journée et bien ma peaux c’est vraiment calmée ,ensuite j’ai essayer le lait nettoyant ren evercalm ,ADN estee lauder,en ce moment j’adore les produit biologique recherche et la prairie (et oui que de luxe)j’ai même eu une dose d’Essen de la gamme me skinlab mais contrerement a tois je n’ai pas adorer leur baume nettoyant qui a des petite particules gommante que m’as peaux n’as pas trop supporter mais des que je vois que ma peaux refais des siennes je retournes au nettoyant apaisac et a ma creme hyctiane hd et ma peaux se calme rapidement

    Répondre
    1. Mona Auteur

      On ne les sent pas les particules gommantes du baume (ou alors j’ai la peau insensible :p ), mais je comprends en tout cas que ta peau a fait une sacré crise, et que tu as bien fait de réagir.

      Je te souhaite beaucoup de courage pour la suite, et surtout, de la douceur !

      Répondre
  7. Ben

    Bonjour Mona,

    Comme toujours tes billets sont toujours très bien foutus tant sur le fond que sur la forme et je suis fan!
    Si je résume bien, tu dis que tu as fait une poussée d’acné/kyste sans rien changer à ta routine.
    J’avais lu précédemment ta revue sur les produits Environ et tu disais que tu avais un beau grain de peau, que tes cicatrices d’acné s’estompaient, que tu rougissais moins. Je suis sans doute hors sujet mais ta crise serait-elle la conséquence de l’application des produits Environ (comme avec les pads Philosophy)? En fait, je m’apprête à commander les produits Environ dans un institut à Paris car j’ai beaucoup de cicatrices d’acné mais je ne voudrais pas avoir l’effet boomerang. Ma peau est habituée au AHA (peeling citron quotidien) et mes poussées d’acné sont (relativement) maitrisées, et je suis prête à investir dans cette gamme de produits. Merci d’avoir pris le temps de me lire.

    Répondre
    1. Mona Auteur

      Bonsoir Ben,

      Il ne faut pas confondre « avoir un beau grain de peau » et « ne pas avoir de boutons ». Quand j’ai un beau grain de peau, c’est ma toile de fond qui est impeccable, pores resserrés comme jamais, une merveille, éclat du teint au top. Ca ne m’empêche pas d’avoir un ou deux boutons à cause de chocolat. Mais j’en connais toujours la cause.

      Alors ma crise est directement consécutive à l’arrêt de ma vitamine B2, comme dit dans l’article. En la reprenant, j’ai vu une nette amélioration dans les premières 48h, c’était assez spectaculaire.

      Dans tous les cas, ça n’aurait pas pu être les peelings vu que j’ai réduit leur fréquence pour certains par manque de temps, et aussi que ça fait plus de 4 mois que je les utilise. Ma peau fait directement un effet rebond ou elle n’en fait pas. Après 4 mois t’avoueras que c’est pas du tout ça :p

      Tout ça pour dire que si tu es comme moi, avec des boutons que tu maîtrises grâce aux soins et au reste, alors fais-toi plaisir avec environ, ce sont vraiment des produits efficaces (après y a pas que la gamme à l’acide glycolique qui existe, y a encore de l’exploration à faire de mon côté 😀 )

      Si tu as une question n’hésite pas,

      Mona

      Répondre
  8. Myriam

    Bonjour,
    Sur la route du retour de vacances, je découvre ton blog…..3h que je te lis en silence….et chouchou au volant qui se demande pourquoi je dis plus rien!
    Je suis fan de ton blog! Je reviendrai!!!
    Pour le lait toleriane, il existe en petit flacon type une semaine de vacances, chez parashop notamment me semble-t-il!!
    Trois ans d’utilisation pour moi a la peau de chieuse…..avec le bouton moche qui sortait tjs le jour ou il faut pas, avec des points noirs type feu clignotant….depuis….miracle!!!
    Un produit tt doux dont je ne peux me séparer…

    Longue vie a ton blog et a très vite!!
    Myriam

    Répondre
  9. Florance

    Hello !
    Dis, je voudrais te demander un truc : perso je ne le rince jamais et je trouve que ça se passe plutôt bien (peau à tendance atopique) mais si je décidais de le faire, tu me conseillerais de faire comment et avec quoi ? J’ai trop peur d’utiliser de l’eau du robinet et que ça fasse pire 😀
    Merci d’avance 🙂

    Répondre
    1. Mona Auteur

      Pourquoi veux-tu changer des habitudes qui réussissent à ta peau ? Je suis incapable de conseiller quoi que ce soit pour une peau atopique, mais SERIEUSEMENT, si tu ne rinces pas le matin ou le soir, que ta peau ne supporte pas l’eau du robinet, vaut mieux éviter ^^

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *