27 janvier 2015

La grande revue Environ Skincare : cicatrices d’acné et peeling

peelingenviron1.jpg

J’ai toujours eu une peau qui te monte des pustules en une nuit, c’est toujours plus rapide que moi quand j’essaye de construire un meuble Ikea en tenant le mode d’emploi à l’envers.

Il reste, sans faute, une pièce qui ne sert à rien alors que l’armoire tient debout. D’où le stress. D’où le bouton en plein sommeil.

Du coup, quand arrivait la vague douloureuse, je laissais le monstre vivre sa vie de son côté, moi du mien, et parfois, par un miracle appelé « lotion cicalfate + niaouli » à temps plein, j’en dézinguais un en mimant l’air d’un judoka un peu trop fier de son massacre.

 

Je dois dire que depuis plusieurs mois, je n’ai pas eu de kystes. Je suis sortie de l’été avec un tube entier de cleanance expert, et, à part des petits boutons de temps en temps (hey, la portion une personne de tarte brésilienne m’attends toujours sagement dans son rayon), t’en as pas un qui est venu me demander comment j’allais.

Ils ont tous déserté comme des voleurs, les bachi-bouzouks, sans demander leur reste, en laissant l’appartement vide et rempli de souvenirs.

Pire qu’un ex qui tourne les pieds, quand un kyste vient te rendre visite, la guérison est longue et pénible à la fois, et rien ne se soigne à coupde Bridget Jones ou de Diable s’habille en Prada.

Faut du costaud, du lourd, tu vois.

 

L’après peeling pads philosophy s’est passé avec des hauts et des bas, quand mon épiderme n’est pas en constant « traitement », il a plutôt tendance à mal gérer le vin-la bonne bouffe-le manque de sommeil. J’en fais directement les frais, mais j’y peux rien (faut vraiment que j’envisage une cure de plante).

Du coup, j’ai eu un gros moment sans remous, puis j’ai recommencé à avoir des zones qui rougissaient plus sur le menton, le froid aidant, ça n’a pas arrangé mes affaires et ça a fleurit comme ça jusque fin novembre

 

La découverte de la marque

peelingenviron5.jpg

ENCORE UNE FOIS, j’étais chez Kroonen & Brown, je me faisais maquiller par Sybille et, d’une oreille attentive, j’écoutais ce que Ioana racontait à une cliente.

« Un nouveau masque qui fait un effet lifting, peau de bébé, truc de fou, tu vas te taper les cuisses à terre » (elle a plus ou moins dit ça)(hihi), j’avais du mal à me concentrer sur le makeup sublime qu’on me tapotait sur les mirettes, je voulais SAVOIR quel était ce produit miracle.

Comme d’habitude, le temps que je me renseigne, elle avait déjà vendu le dernier exemplaire du FAMEUX GRAAL.

Je hais tout le monde quand ça arrive, mona la pwasse le retour en mode hulk.

 

J’ai donc, par défaut, commencé à inspecter la marque; j’avais besoin d’un peeling pour un peu refaire peau neuve après l’expérience Philosophy vu qu’il me restait beaucoup de vieilles cicatrices mêmes si mon teint, de manière générale, était au top.

Du coup, j’ai misé sur un peeling à l’acide lactique et un toner à l’acide glycolique. Deux favoris déjà rencontrés par le passé, why not ?

 

Alpha Toner Forte, la lotion miracle
Achetée 54 euros/150 ml chez Kroonen & Brown

Acheter des produits Environ, c’est comme investir dans son capital peau : ça coûte cher, mais les produits durent longtemps et il est PHYSIQUEMENT IMPOSSIBLE de n’obtenir aucun résultat.

C’est certain que si vous êtes une personne lambda, qui n’a qu’une cicatrice perdue en plein milieu de la pomme, je vous conseillerais plutôt de vous diriger vers du naturel, histoire de vous éviter de payer 55 euros pour traiter un cm carré de peau.

T’achètes pas une tondeuse pour un jardinet de la taille de ton pied, right ?

L’alpha toner forte, c’est la fameuse lotion que je cherchais depuis des lustres (à la manière d’un foufou qui traque un spécimen rare à flanc de montagne et déniche la dernière fleur de l’espèce).

 

Elle permet d’acidifier le pH de la peau, donc de potentiellement :

  • mieux cicatriser
  • réduire les boutons
  • optimiser l’effet nouvelle peau/l’hydratation/l’action des soins qu’on applique par après
  • faire peau neuve de manière progressive

 

Elle contient 10% d’acide glycolique et son pH est de 3,5.

Au niveau de la composition, on peut difficilement mieux faire, il y a de l’eau, de l’acide glycolique et de l’hydroxyde d’ammonium, TROIS INGREDIENTS qui permettent d’aller à l’essentiel, je dis bingo.

Au quotidien, cette lotion est un petit génie, vu que je l’utilise aussi les jours « off » où je ne fais pas de peeling intensif, elle me permet de garder une belle peau sans boutons et d’entretenir un terrain exfolié chimiquement pour ne pas perdre les bénéfices déjà acquis jusqu’ici.

peelingenviron2.jpg

Je l’utilise depuis deux petits mois maintenant et je suis à peine à 1/4 de la bouteille. A raison d’au moins 5 applications par semaine (uniquement le soir), je trouve ça très économique. J’insiste surtout sur la zone T, zone où je garde le plus de cicatrices depuis la nuit des temps, et le lendemain, les boutons inopinés font la gueule.

Bien fait.

LACM1, le peeling à l’acide lactique
Acheté 43 euros / 25 ml chez Kroonen & Brown 

Pour rappel, l’acide glycolique et l’acide lactique on une action un peu différente même s’ils sont frères dans une même famille, celle des acides alpha hydroxylés (AHA).

Quand le premier a tendance à vraiment pénétrer profondément dans la peau et bien stimuler tes petites usines épidermiques (garantie d’un teint jeune à 50 ans, easy), le second a un poids moléculaire un peu plus important, donc il exfolie un peu plus en douceur.

D’où, en général, une meilleure tolérance de celui-ci, il est d’ailleurs souvent présent dans les produits pour peaux matures pour cette raison (glycolique pour les peaux épaisses, lactique pour les peaux sèches/sensibles), il permet de se débarrasser des rides et ridules progressivement sans s’exposer à une potentielle irritation.

peelingenviron7.jpg

Au niveau de la composition, pareil que pour le tonique, on est dans le minimalisme chimique : de l’eau, un alcool gras, un émulsifiant, de l’acide lactique (aucune idée du pourcentage !!!),  un humectant, un solvant, encore un émulsifiant, de la gomme xanthan et un conservateur.

Aqua, cetearyl alcohol, glyceryl stearate, lactic acid, propylene glycol, peg-40 stearate, ceteareth-20, xanthan gum, disodium edta  

 

De tous les peelings en masque que j’ai déjà testés, celui-ci gagne haut la main la palme de la meilleure texture. En soi, c’est une crème qu’on applique en évitant les yeux (en ayant bien remué le produit dans le pot avec une spatule stérile), rien de plus facile ni agréable.

Il faut attentivement lire la notice, parce qu’il y a plusieurs contre-indications, dont certaines tiennent du bon sens (pas appliquer sur peau irritée, sur une affection de peau type eczéma, sous traitement roaccutane) d’autres de la mise en garde de base à l’usage des AHA (pas d’exposition au soleil sans protection, ne pas continuer si la peau devient sensible, sur une peau récemment épilée, si on est adepte des gommages à grains).

Pour les peaux noires, l’application de ce soin n’est pas non plus conseillée sans l’avis d’un spécialiste.

 

Pendant un mois et demi je l’ai consciencieusement appliqué tous les 3 soirs :

  • on laisse poser le produit pendant 20 mn sur peau propre et sèche, juste après la lotion alpha toner forte
  • ne pique pas, on sent juste que ça agit
  • aucune rougeur, même pas à la première application
  • la peau est DIRECTEMENT plus douce, et au fur et à mesure on observe un teint toujours plus éclatant
  • malgré les 25ml, comme il faut appliquer une fine couche, j’en ai vidé que deux tiers
  • très très bonne tolérance !! Même quand j’ai passé la journée dans le froid, je ne me dis pas « rah putain, allons m’arracher l’épiderme avec mon peeling »

 

Pour sa douceur et son action visible après seulement une semaine, je lui trouve un petit côté « peeling pour débutant », à conseiller aux personnes qui n’en ont jamais fait. Il est ultra simple à utiliser et le côté crème évite les irritations sur le court comme le moyen terme.

Ceci étant dit, mieux vaut préparer le terrain un mois avant, mais comme je n’ai quasiment fait que des traitements AHA (légers) depuis la sortie de l’été 2014, ma peau était habituée.

Le best of the best, le revival masque
Reçu par Environ, 60 euros / 50ml, selon les vendeurs   

J’ai commencé à l’utiliser un mois après les deux premiers produits, à raison d’une fois par semaine d’abord, puis en alternance avec celui à l’acide lactique selon mes besoins.

Faut dire que je ne réponds de rien quand je reçois un masque « à se taper les cuissailles et le fessier à terre », rien que les avant après sur le net faisaient énormément envie.

Autant qu’un plat de ramen/oeuf mi-cuit bien présenté.

peelingenviron9.jpg

Dedans il y une vraie synergie pour dynamiter ses problèmes cutanés (relâchement/pustules/teint terne/ridules) : le début ressemble plus ou moins à la compo du LACM1, suivi plus bas d’acide mandélique et asiatique.

Aqua, pentylene glycol, cetearyl alcohol, lactic acid, glyceryl stearate, propylene glycol, peg-40 stearate, xanthan gum, mandelic acid, asiatic acid, ceteareth-20, disodium edta

 

Entendons-nous bien, l’acide asiatique n’est pas pompé des cellules des habitants d’Asie, mais bien de la centella asiatica, une plante qu’on rencontre dans les gammes pour peaux déshydratées chez Kiehl’s notamment.

Son pouvoir est grand (Ô grand est son pouvoir) : elle permet une meilleure cicatrisation et un assainissement cutané, il s’agit aussi d’un excellent actif antioxydant et anti-âge, de quoi balayer la plage des 25-30 ans jusqu’aux cougars.

 

On trouve aussi l’acide mandélique, issu de l’amande amère, dont la molécule est plus grosse que les autres, donc on obtient un effet sur les couches supérieures et de manière progressive.

On le recommande pour une action éclaircissante générale (j’ai vu passer que les peaux mates ne devait pas craindre son usage, mais renseigne-toi quand même), comme traitement alternatif contre l’acné (exfolie en surface, action directe sur les pores), ou simplement pour « corriger » certaines irrégularités.

 

De mon point de vue de gosse de 27 ans, ce masque est une révélation.

Pourtant, il sent l’hôpital, il a une texture gélifiée pas fort agréable, une fois sec et pénétré dans la peau, il laisse une sensation de « machin pas confortable sur la couenne ». Mais alors, utilisé en masque de nuit – QUAND ON A LA PEAU HABITUEE AUX AHA – c’est une vraie merveille.

UN TRUC DE GUEDIN.

Systématiquement, chaque lendemain d’utilisation de ce pot, j’ai des compliments sur mon teint et ma peau en général, alors qu’à mon âge, on devrait juste voir un mieux sur la pigmentation ou encore sur l’effet « je te défroisse aussi le steak en passant ».

Mais non, i’m a princess.

A l’usage

  • la peau est moins douce qu’avec le LACM1 après usage mais juste un peu
  • même avec les pads philosophy je n’ai pas eu un tel rendu au réveil
  • il en faut vraiment peu, tu vas voir comment je vais les chouchouter mes 50ml
  • j’ai toujours du mal à passer au dessus de cet odeur de propre
  • mes cicatrices les plus vieilles s’affadissent déjà, et pourtant JAMAIS je n’avais espéré ça

 

Environ1

En deux mois, le changement est significatif, je suis tentée d’en faire plus, mais faut que je me calme, je suis juste enjouée quand on compare mon front au lisse cul d’un bébé.

A part le kyste en plein milieu du menton (merci l’huile de chanvre mal dosée) qu’on voit encore un peu sur la deuxième photo, et le bouton tout à droite (pas loin de mon point de beauté au bord de la bouche)(oui, j’ai pas eu le courage de faire des petits ronds), mon menton a perdu l’aspect « je suis une oeuvre pointilliste dès que t’as un peu chaud ».

JAMAIS je n’ai eu un résultat pareil avec quoique ce soit depuis le début du blog à part sur les lésions récentes, même les cicatrices anciennes commencent à foutre le camp.

Encore plus fou, autour des taches résiduelles la peau est revenue à sa couleur initiale.

peelingenviron11.jpg

(Photo today no makeup)(et oui j’ai le même pull, c’est mon doudou pour dodo)

Donc voilà, je suis con comme une truite parce que j’aurai bientôt un menton blanc partout (du moins j’espère), et que je suis dans la phase d’action intense des peelings (le premier mois c’est toujours plus ou moins pour rire, après ça devient sérieux).

L’autre point qui me rend heureuse c’est qu’avant, quand je rougissais avec le froid/le chaud/les blagues salaces, le menton devenait criblé d’inflammations rien qu’avec l’afflux sanguin. Maintenant, je le vois directement, j’ai le bas du visage bien moins rouge quand je m’énerve.

YEAH !

 

Pour celles qui demanderont :

  • à choisir : j’aime les trois produits d’un amour inconditionnel. Personnellement, je ne garderais que l’alpha toner et le revival masque, mais le LACM1 me sert énormément quand ma peau a quand même besoin de douceur. Dilemme à trois têtes
  • avec les pads en septembre, j’avais eu un mieux, mais si on regarde bien les photos de l’article sur Philosophy, il restait ce qui me dérange depuis des années, la toile de fond pas très « nette », comme des ombres un peu partout sur le bas du visage, impossible à camoufler. Donc, les pads sont géniaux, très belle texture de peau et amélioration visible, mais les produits Environ sont vraiment un cran au-dessus
  • si vous avez la peau très sensible, je vous conseille le LACM1
  • oui le toner coûte cher mais c’est très rare de trouver une concentration pareille en lotion par chez nous

 

Renseignez-vous bien, la gamme de produits est TRES étendue, et va des soins à la vitamine C, à ceux au rétinol, en passant par ceux contre l’acné ou pour les peaux matures.

Il y a énormément de choix et comme, a priori, il s’agit d’une marque de soins esthétiques, vaut mieux que vous demandiez conseil à un professionnel.

Par contre, si vous connaissez le sujet, et que vous savez quels acides/actifs vous vont le mieux, GO FOR IT.

 

Dans l’absolu, je ne pense pas m’arrêter là avec les produits Environ, parce qu’ils sont très techniques et que le produit fait toujours exactement ce qu’il dit, tout ce que j’aime.

J’ai déjà eu des retours en lisant des revues sur le net comme de clientes chez Kroonen qui étaient vraiment fana-dingues de cette marque, je suppose que ça tient à la très grande qualité des formulations.

Tu penses bien que je vais m’y accrocher comme une moule à son rocher.

 

Où trouver la marque ?

En belgique, vous pourrez trouver la marque un peu partout dans des spas, mais surtout chez Kroonen & Brown à Bruxelles où on vous en parlera comme il se doit.

Il y a quelques sites sur le net qui la vendent mais je ne préfère pas m’avancer sur ce terrain-là. Le mieux, si vous n’êtes pas belge, c’est d’envoyer un mail à Environ ou de consulter la carte des points de vente. K&B livre à l’international aussi, au cas où.

 

Désolée pour la longueur de l’article, j’avais encore plein de sujets à aborder, mais j’ai essayé de faire court dans la longueur.

Bon peeling hivernal, et si tu n’as pas tout saisi, y a des articles de base sur les AHA par ici.

Enjoy !

 

Des bisous les Caribous !
Site Environ Skincare

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

10 réponses à “La grande revue Environ Skincare : cicatrices d’acné et peeling

  1. Milla

    Très tentant…
    J’ai testé le peeling éclat aux AHA de Madara (en commandant le petit format) et je me suis tapée 3/4 boutons sur le menton (alors que j’en ai que très très rarement), du coup je me demande si ma peau est vraiment fan des AHA.
    En tout cas, merci de la découverte, c’est toujours chouette de prendre connaissance de marques inconnues au bataillon !

    Répondre
  2. Antoinette

    Qu’est ce que j’ai ri : « T’achètes pas une tondeuse pour un jardinet de la taille de ton pied, right ? » n’empêche que le résultat en photos est bluffant !!! Moi qui me tape des cicatrices et de l’hyperpigmentation en ce moment, j’ai très envie de tester !!

    Répondre
  3. FB

    Bonjour,
    J’ai commandé le produit Environ Revival Masque, j’espère amoindrir quelques vieilles cicatrices. J’utilise le peeling citron aussi depuis 2 mois. Les cicatrices s’estompent un peu, mais c’est lent. Il faut bien un an pour avoir un résultat satisfaisant avec le peeling citron?
    Êtes-vous toujours satisfaite du Revival Masque?
    Bien à vous,
    FB.

    Répondre
    1. Mona Auteur

      Je suis toujours aussi satisfaite du revival masque, j’en ai toujours un exemplaire en backup dans mes tiroirs. Par contre, je vous conseille de ne pas continuer la cure de citron si vous utilisez le masque d’Environ, histoire de ne pas trop en demander à votre peau et risquer de l’irriter ou de faire plus mal que bien.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *