16 janvier 2013

Débuter le millefeuille, les 10 conseils !

mf.jpg

Source image

Cela fait maintenant bientôt un an que je me suis mise au millefeuille et rien n’est plus pareil depuis.

Si j’ai beaucoup tâtonné au début, il est certain que j’ai commis certaines fautes qui ont eu des conséquences désagréables (boutons, plaques de sécheresse, etc.)

Et parfois, ce genre d’erreurs peuvent faire de gros dégâts difficiles à rattraper, comme les cicatrices par exemple.

J’ai donc fait une petite liste des conseils utiles que j’aurais bien voulu connaître avant de commencer le layering.

Conseil numéro 1 : aller vers la douceur 

Essayez de bannir au maximum tous les produits estampillés « purifiant », « matifiant », « désincrustant », en général ils font plus de mal que de bien.

Prenez plutôt des produits qui conviennent à tous les types de peaux, ou qui agissent sur une problématique sans tenir compte du type de peau : donc ceux qui se targuent d’être « hydratants », « pour peau sensible », « pour peau réactive et sensibilisée ». (T’as compris l’idée)

 

Conseil numéro 2 : éviter les changements intempestifs

Ce qui marche dans une routine, c’est la régularité et le systématisme de celle-ci.

Souvent, les filles qui commencent le millefeuille se prennent à changer un nettoyant après une semaine, une crème tous les trois jours, craquant dans les rayons des parfumeries à la moindre promo.
Don’t do that, baby wombat !

On essaye de terminer sa crème pour lui laisser une action de 3 mois (à moins de faire une réaction allergique, s’entend), on est régulier dans ses traitements pour l’acné, on se nettoie bien le visage en essuyant tous les résidus d’huile, de savon, etc.

 

Conseil numéro 3 : on lit les notices d’utilisation

Combien de fois j’ai entendu des filles me dire qu’elles mettaient une crème aux AHA matin et soir sans protection solaire, ou qu’elles utilisaient les huiles essentielles comme quelques chose d’à peine offensif.
Il est impératif de vous renseigner, même sur des produits qui paraissent anodins.

Si vous avez une peau plutôt capricieuse, faites toujours un test sur une petite zone du visage (lobe d’oreille) pour être sûr que vous ne ferez pas de réaction au nouveau produit.

J’insiste : même un produit qui vous a toujours plu peut vous déclencher une réaction à n’importe quel moment de votre vie.

 

Conseil numéro 4 : on insère les nouveaux produits progressivement

Ne pas insérer chaque élément de manière progressive, c’est s’exposer à la fameuse question : « bordel de dieu, mais qui me fout des pustules de la taille du mont blanc sur le menton ? »

Soit c’est directement consécutif à l’usage d’une nouvelle crème et dans ce cas, il suffira de l’enlever de la routine.

Soit vous observerez une réaction seulement une ou deux semaines après, c’est pourquoi il est nécessaire que chaque introduction soit faite toutes les deux à trois semaines.

(Trop de changement rend la peau dingo)

 

Conseil numéro 5 : on évite de tropse poser de questions

Un cadre, c’est souvent créé pour que la majorité reste dedans, mais parfois, il faut faire des concessions, adapter une sauce pour qu’elle soit à son goût.

Le millefeuille est une routine de soin qui convient à la majorité des peaux, mais qui nécessite d’observer son épiderme : ne pas s’obstiner à utiliser de l’huile démaquillante si cela vous crée des pustules quelle que soit la marque, ne pas mettre de sérum alors qu’on en a pas besoin, ne pas se nettoyer le visage à grande eau le matin si il est réactif ou sensible (un coton avec une lotion douce nettoyante suffira), etc.

 

Conseil numéro 6 : on va chez le dermato ou le pharmacien uniquement quand on sait ce dont on a besoin 

Chez le dermatologue, on demande un diagnostic de peau, et non la prescription de produits de parapharmacie. On essaye de se faire entendre aussi, parce que, même s’il existe beaucoupde praticiens sûrement très recommandables, ceux que j’ai pu rencontrer ne sont que des fournisseurs de produits type Avène, Bioderma et compagnie, plutôt que de véritables conseillers.

Chez le parapharmacien, on se pointe en sachant exactement ce que l’on va acheter sous peine de se faire entraîner dans un rayon et de finir à la caisse, une carte de banque prête à être débitée et un sac plein de produits inconnus.

 

Conseil numéro 7 : on prend des produits qui conviennent à son âge et ses conditions de vie

Une fille qui a 20 ans et vit dans un environnement très ensoleillé privilégiera une routine avec une protection solaire maximum et plutôt allégée niveau soins.

Si on vit dans une région où il fait un froid polaire, on se dirige plutôt vers des textures baumes et très couvrantes afin de protéger sa peau des agressions extérieures type « le vent mordant qui te déchire les joues, les lèvres et le bout du nez ».

On évite les produits anti-rides si l’on est trop jeune pour que la peau ne s’y habitue pas et n’y réagisse plus ou peu une fois que l’on aura enfin atteint un âge plus mature.

 

Conseil numéro 8 : on adapte sa routine selon les saisons

C’est connu, le corps n’a pas les mêmes besoins en hiver qu’en été.

La différence de température mise de côté, il existe des facteurs biologiques qui interviennent sur la manière dont le corps se régénère, et une grande majorité des gens observent par exemple une peau qui regraisse beaucoup plus vite aux alentours de septembre/octobre, ou encore un besoin accru de nutrition au sortir de l’hiver.

Adapter sa routine, c’est changer une crème, prendre un fluide à la place de la version riche, faire plus de masques riches en eau en été, et de masques plus riches en gras en hiver.

 

Conseil numéro 9 : on combine sa routine à des soins parallèles

Si je ne faisais que le millefeuille pour soigner ma peau, j’aurais encore des points noirs par millier et par moments un gros soucis d’hydratation.

Pour un jour normal, ma crème par exemple, suffit amplement. Mais il suffit d’un coup de stress, du passage chaud froid, des microbes qu’on accumule en respirant dans son écharpe, et HOP, on a besoin d’un soin pour pallier à une sécheresse momentanée ou encore des boutons.

Que cela soit sous forme de masques hydratants (dont on peut abuser), nourrissants, purifiants (une fois par semaine), de gommage (une fois par semaine maximum, même pour les peaux les plus grasses) ou de produit à appliquer localement, les soins parallèles sont le must pour pallier à des problèmes passagers.

 

Conseil numéro 10 (non des moindres) : on se fait plaisir

Qui dit routine, dit s’astreindre à utiliser ses soins dans un ordre précis, matin ET soir, et donc s’exposer à une forme de lassitude. La lassitude entraîne un dégoût et le dégoût l’envie soudaine de changement.

Il faut choisir des produits qui vous font envie mais également vous procurent un plaisir à l’utilisation : essayer d’ouvrir vos horizons, commandez des produits asiatiques, australiens, variez les marques, faites en sorte de profiter de ce moment où vous prenez soin de vous, car même s’il s’agit d’un luxe, dix minutes sur une journée, c’est vite trouvé.

 

Voilà, j’espère que ça aide déjà un peu les plus novices d’entre vous qui aimeraient bien s’y mettre ou sont un peu perdues.
N’hésitez pas à faire un tour sur le blog de sonia pour plus d’infos sur le layering.

Pour celles qui sont déjà « adeptes », mais ne connaissent pas le groupe facebook du Millefeuille, c’est par ICI.

 

Des bisous les caribous !
Mes précédentes routines : ROUTINE 1ROUTINE 2ROUTINE 3ROUTINE 4ROUTINE 5

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

12 réponses à “Débuter le millefeuille, les 10 conseils !

  1. Nathalie scrap

    Une belle synthèse cet article! Je suis passée au millefeuille en juin dernier, et depuis je n’ai plus les pore dilates, ma peau n’est plus granuleuse, moins de boutons et ma peau devient normal à mixte alors qu’avant elle était grasse. Je crois que ça m’a permet de mieux connaître ma peau!

    Répondre
  2. chloé

    Très bon article! Et que de bons conseils! Je suis passée au millefeuille (simplifié pour ma part, allégé ^^) aussi depuis quelques mois et ma peau s’améliore peu à peu 🙂
    Sinon, sans rapport, je viens d’acheter le bouquin de Julien Kaibeck sur la slow cosmétique, je pense qu’il pourrait t’intéresser! Il y parle beaucoup d’huiles végétales et de tambouilles maison pour prendre soin de soi 😉

    Répondre
  3. Clara

    Ça fait plusieurs jours que je me tate a y passer, mais j ai un peu peur de l huile, je n aime pas trop en passer sur mon visage, j ai eu l occasion d essayer une huile demaquillante et un serum très huileux, je n ai pas aimé la sensation. Je sais que le millefeuille est a base d huile alors je me tate, mais il faudrait surtout que je m y penche serieusement. Je vais de ce pas voir l article de sonia, merci.

    Répondre
  4. celya

    « Chez le dermatologue, on demande un diagnostic de peau, et non la prescription de produits de parapharmacie (…) ne sont que des fournisseurs de produits type Avène, Bioderma et compagnie » = ça tombe bien, demain je dois aller chez le dermato pour une belle crise d’acné et je vais lui envoyer ça en pleine figure tiens !! En effet, j’ai été confronté au même problèmes que toi, aucun dermato n’a pris le temps de regarder ma peau ni même de poser des questions sur mon hygiène de vie à part : vous prenez la pilule ? grrrrrrr j’en ai marre de ces boutons pourtant je respecte tous les conseils à la lettre et les produits qu’ils prescrivent n’ont le plus souvent aucun effet, je préfère lire l’avis de beauty blogueuses comme toi !

    Répondre
  5. celya

    coucou et merci de m’avoir répondu. 2 semaines après mon RDV chez un nouveau dermato, les produits qu’il m’a prescrit ont l’air de bien fonctionné et je respecte à la lettre ma routine anti-acné avec le gel Erylik très efficace qui fait desquamer la peau ! trop cool le matin de voir que mes tâches et autres boutons s’assèchent. Mais la texture du gel, comment dire, c’est bizarre : ça sèche super vite et après ça se fige comme si j’avais un masque sur le visage, au début j’ai été un peu déroutée mais maintenant je me suis habituée.Il m’a également prescrit du Tolexine, médicament à avaler, je ne sais pas si tu l’as déjà essayé ? J’avais bien essayé le triacnéal et autres mais ça n’était pas assez puissant. Tiens, en passant, j’ai récemment découvert un soin contour des yeux assez efficaces contre les cernes et qui hydratent en même temps et je ne le vois sur aucun blog, ce que je trouve très dommage car je le trouve plus efficace que le Clinique : c’est le Midnight recovery Eye de Kiehl’s ! Voili voilou ! bonne journée !

    Répondre
  6. Lylu

    Bonjouuuur 🙂

    Le conseil numéro 9 est top, on n’y pense pas assez je trouve, j’en suis à 2 semaines de millefeuille et j’avoue m’impatienter d’avoir plus de résultats… Peut-être que quelques soins parallèles manquaient 🙂

    Merci!

    La bise!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *