18 juin 2014

L’eau florale micellaire par Cîme

cime3-copie-3.jpgAprès avoir mangé de la soupe aux poireaux pendant trois plombes (comprendre l’eau nettoyante d’Avène), je rêvais de changement, de potage piquant aux piments corses (comprendre un truc funky).

En bonne goumiche qui se respecte, ce jour-là j’avais adopté l’attitude du crabe indécis qui chope des soins au hasard dans les rayons, mais quand j’ai vu une marque que je ne connaissais pas et une lotion qui m’évoquait la quintessence de ma fleur préférée, j’ai plié.

Quelle idée d’appeler une lotion « rosée de roses » aussi…

 

Le credo de Cîme

La marque est belge (il me semble)(le site est très mal fait) et les produits fabriqués en France. Ils ont tous plus de 98% d’ingrédients d’origine naturelle, sont labellisés écocert, et garantissent la provenance himalayenne de certaines de leurs matières premières, comme la rose sauvage, l’argousier, l’abricot et l’edelweiss.

 

« Nous ne vous promettons pas des résultats miraculeux, mais nous nous engageons à employer un maximum d’ingrédients de très haute qualité, et, dans la mesure du possible, certifiés bio, dans nos formules. C’est pour cela que nous appelons nos produits honnêtement beaux (« honestly beautiful »).

Du total de nos ventes, un minimum de 2% est réattribué à des initiatives sans but lucratif dédiés à améliorer la vie de communautés établies dans des régions himalayennes. En premier lieu, nous soutenons les activités de l’association française « Himalayan Dialect » au Ladakh. »

 

Donc du bio autant que possible, et en aidant les gens de l’autre côté du globe, l’initiative est louable !

 

La rosée des roses

J’avais déjà un peu touché du pied l’univers des micelles mélangées à de l’hydrolat avec l’expérience de mon chouchou de chez Klorane (oui, j’ai encore racheté une bouteille ce matin, la quatrième, et non je ne les bois pas), mais bon, qui dit parapharmacie, dit forcément compromis avec la chimie, et en pré-été je suis toujours dans une phase « que la nature me chie au visage pour m’imprégner de son amour ».

 

BRAIF, quand j’ai retourné le flacon de la rosée des roses, j’ai tout de suite compris que j’avais trouvé ZE tonique démaquillant presque parfait sur le papier, avec de l’eau de rose de damas, puis de l’eau, un tensioactif à base de sucre (bon pour la peau), un conservateur qui aurait pu être mieux, un adoucissant, de l’extrait de rose de damas, un parfum, de la glycérine, et encore quelques stabilisateurs/conservateurs.

ROSA DAMASCENA FLOWER WATER* – AQUA – CAPRYLYL CAPRYL GLUCOSIDE – BENZYL ALCOHOL – COCOYL PROLINE – ROSA DAMASCENA EXTRACT* – FRAGRANCE – GLYCERIN – DEHYDROACETIC ACID – GERANIOL** – SODIUM HYDROXIDE – LINALOOL** – POTASSIUM SORBATE – SODIUM BENZOATE

 

Si on m’avait demandé mon avis, j’aurais enlevé le surplus d’eau, le parfum et choisi un autre conservateur principal…mais je ne suis pas aux commandes d’un labo de chimie n’est-ce pas.

cime2
Le gros bémol de ce produit réside dans sa « petite » efficacité : pour le visage et avec un maquillage léger sans mascara, ça passe, mais dès qu’on a sorti l’artillerie lourde, le liner, les ombres multicolores, on oublie, elle n’a pas été créée pour être la concurrente officielle de Bioderma.

Comme je l’utilise dans ma routine sans eau du matin, je lui donne simplement le rôle d’un hydrolat bien dopé aux tensioactifs, plus efficace que la moyenne et qui décrasse vraiment bien la peau en m’évitant de dégainer une eau micellaire pour rien (superflue vu qu’il n’y a rien à démaquiller au réveil, Josette).

C’est le seul usage que vous pouvez lui réserver, à moins, comme dit précédemment, que votre visage ne voyage léger en journée.

 

Les plus

  • elle a une odeur divine de rose, vraiment tonique
  • le flacon est hermétique donc craint moins les températures extérieures
  • il n’en faut pas des masses pour se rafraîchir : je la brumise directement sur le visage (trois pressions), puis un peu sur un coton, et j’essuie
  • après 1 mois et demi il m’en reste la moitié (au jugé, parce que je ne vois rien du contenu)
  • elle est ultra-douce et assainit bien la peau
  • elle ne me pique pas les yeux

 

Les moins

  • il n’y a que 150ml dans le tube, 50 ml de plus pour ce prix n’auraient pas été du luxe (ou c’est le luxe de se payer l’Himalaya dans ma salles de bains qui justifie le coût)

 

J’aime beaucoup ce produit, surtout pour son odeur et sa légèreté qui en font un petit plaisir à utiliser chaque matin.
On peut également s’en servir en la massant directement avec les mains sur le visage puis en essuyant, on adopte la technique qui nous va, en somme.

J’ai quelques fois oublié de la rincer à l’eau thermale mais sans que cela fasse de dégâts, donc elle pourrait être une bonne alternative aux eaux micellaires classiques qui deviennent vite barbantes quand on les utilise bi-quotidiennement.

 

Clairement, si vous vous contentez de passer de l’eau de rose classique depuis dix ans, vous n’avez pas besoin de ce soin nettoyant doux, et encore moins si vous utilisez un qui mousse jusqu’au plafond.

Il s’agit plutôt d’une eau florale micellaire qui peut apporter un petit plus pendant les saison chaudes (ET GRASSES, et suantes) tout en profitant des bienfaits de la rosa-mi-amor, je trouvais l’idée pas mal.

PS: pour la France, j’attends la réponse de la marque concernant les points de vente.

 

Des Bisous les Caribous !
En vente sur leur site
Ou chez Desmecht – rue de l’ecuyer à Bruxelles (18 euros les 150ml)

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

3 réponses à “L’eau florale micellaire par Cîme

  1. Léo

    Aha, moi le matin,je suis de la team eau de rose en splash et puis basta, le nettoyage c’est uniquement si je me sens vraaaiiiiiment crade de la face, pas spécialement en été. parce que ouais, moi si j’ai sué comme un porc/pore (ok, jeu de mot de merde, je sors =>[]) pendant la nuit, je me sens quand même propre la matin (ça doit être l’éducation au hammam). En revanche après une grosse soirée, le matin je me sens encore tout dégeu dégeu (les médecins ne connaissent les règles de l’hygiène et de la propreté uniquement à l’hôpital, en soirée ça les dépasse). Et du coup là je nettoie au savon du soir. Voilà, story of my life. C’est cool non ? (ça fait beaucoup de parenthèses tout ça)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *