17 octobre 2015

Le no wash-wash (ou presque) du matin par temps d’hibernation

no wash wash

L’instinct me pousse souvent à choisir la couque au chocolat plutôt que le cornet à la vanille dégoulinant qui a l’air d’arriver au bout de sa vie, c’est ce qui sauve mon estomac d’une indigestion presque certaine et me permet de gambader toute une journée sans rien craindre à par les embouteillages/catastrophes dans les transports en commun.

La goumiche détient le record de sursauts intuitifs, elle sait quand demander à ce qu’un site la prévienne du réassort d’un produit en rupture de stock, elle prédit les tendances (poncho ou babies), a une boule de cristal à la place des yeux et un bon pressentiment quant à la couleur des prochain mono-fards satin d’une marque lambda.

La donzelle est voyante, illuminée, elle se meut comme un vieux fou à la parka râpée, elle sait où le vent la mène.

 

Depuis quelques temps, j’étais poursuivie par une horde de kystes, complètement mabouls, indisciplinés, un bouton allumé après l’autre, on aurait dit une station multicolore du bubon. Quand le reste du visage va bien et que tu essaies de ne pas t’acharner et de te la jouer détendue du slip kangourou, tu te demandes si le karma n’a pas un petit faible pour toi.

Qu’il te renvoie un peu ton propre sort à la figure pour que tu regrettes chaque couque que tu t’enfiles au matin.

Voilà.

Counard.

 

Depuis deux semaines, je suis devenue un animal au sang froid, la poiscaille du fond marin qui perd ses écailles à cause du temps de gueux qu’on se farcit sans sourciller. Kyste 1 et Kyste 2 sont entrés en hibernation, plus d’activité dans la station, le vent glacé a gelé les réseaux, pas âme qui vive ou veille se développer sur terrain si hostile.

Il doit y avoir un fond de mouffette en moi, je ne me nettoie plus le visage le matin.

Pas du tout pour une question de temps, ni d’argent, plutôt un mix entre une flemme et un ressenti perso, le fameux feeling de la gamine qui SENT que si elle touche à l’eau, elle va franchir la barrière invisible de l’inacceptable et muer.
Ou se transformer en poussière.

 

Je ne suis pas sectaire, si au réveil, je me meus comme une loque mal repassée, j’ai toujours une envie irrépressible de me glisser sous la douche pour y rester en mode piquet dégoulinant, complètement immobile et peu productive.

Du coup le visage se mouille. Du coup je le sèche.

Mais j’entends par-là que je ne m’arme pas d’un nettoyant, d’un accessoire comme la foreo, que je ne chope pas une konjac, que je ne gomme pas. A la limite par moment, un petit masque purifiant si besoin, mais je suis en low skincare diet au réveil depuis qu’on se caille les miches.

 

En résumé :

Il me faut une eau micellaire douce au cas où (typiquement l’eau nettoyante cleanance d’Avène ou celle à la rose de Cîme, OUI TOUJOURS LES MÊMES !) : je les utilise juste pour dire que, quand j’ai eu chaud comme une baraque à frite la nuit.

Je mets un soin traitant : si besoin, sur les zones ciblées comme le menton et zone T

Je mets un soin crème : pour protéger, typiquement, c’est la doudoune épidermique

 

En soin traitant

no wash wash 2j’ai deux ultra favoris, qui ne dessèchent pas (mais ne se suffisent pas à eux-mêmes, d’où le combo avec un autre produit pour avoir une hydratation optimale) :

LE CLEANANCE EXPERT  je l’aime d’amour, vraiment, il lisse ultra vite la peau, n’a pas d’action sur mes kystes mais il a un effet adoucissant de l’épiderme très rapide. En 24h chrono, même quand on a des bubons récalcitrants, il les dégomme comme un âne gobe sa carotte, pas de quartier pour les indésirables.

LE SOIN GLOBAL D’URIAGE  vaut mieux l’utiliser le soir (présence d’AHA et BHA oblige), mais si vous sortez et rentrez chez vous sous un ciel noir d’encre, vous ne risquez pas grand chose en journée.

 

Dedans il y a le trio acide glycolique-malique-lactique qui va permettre l’exfoliation de surface et l’hydratation sur le moyen terme, mais aussi salicylique pour décongestionner les pores. Du piroctone Olamine (pour l’action keratolitique, mangeur de cellules mortes), du (de la ?) phytosphingosine (contrôle du sébum), de l’extrait de graine de lentille (hydratant), de l’asiaticoside (cicatrisant), de la cire de mimosa et de tournesol pour la protection de la couenne, et de l’extrait de réglisse (apaisant, éclaircissant, il va ajouter une touche lumière à la compo), entre autres. On trouve également des polymères et du silicone pour l’effet doudouce.

aqua (water, eau) , di-c12-13 alkyl malate, dicaprylyl ether, polymethylmethacrylate, tapioca starch, glycolic acid, sodium hydroxide, diglycerin, glycerin,  malic acid, steareth-2, steareth-21, lactic acid, pentaerythrityl distearate,  butylene glycol,  acrylates/c10-30 alkylacrylate crosspolymer,  jojoba esters, dimethicone, glyceryl stearate, parfum (fragrance), peg-100 stearate, propanediol, tocopherylacetate, polyglycerin-3, piroctone olamine, xanthan gum, phytosphingosine, lens esculenta (lentil) fruit extract, polymethylsilsesquioxane,  salicylic acid, zinc lactate, asiaticoside, acacia decurrens flower cera (acacia decurrens flower wax), helianthus annuus (sunflower) seed wax, phenoxyethanol, glycyrrhiza inflata root extract,  ethylhexylglycerin, rhamnose, glucose, glucuronic acid.

 

Le premier soin je vais plutôt l’utiliser quand j’ai besoin de rapidité, qu’il n’y a pas de gros problème de fond, et que le visage est grumeleux et sans vie.

Le second convient mieux pour une sorte de traitement de base, qu’on applique tous les jours pendant plus d’un mois. Je l’adore parce qu’il contient un bon complexe d’acides, qu’ils vont pouvoir exfolier ni vu ni connu pendant qu’on vaque à nos occupations quotidiennes (tricot-poney-space cake). Je ne connais pas le dosage, mais je dirais qu’il ne conviendra pas forcément aux peaux sensibles, à moins de cibler et d’espacer les applications dans un premier temps.

Je l’ai utilisé de août à fin septembre de manière régulière, et un peu moins souvent en octobre. Je le mettais sous un solaire en été – pas folle la guêpe – et il matifiait très bien ce qu’il pouvait (la longue montée vers mon appartement rime toujours avec la goutte de sueur qui dégouline sur le front).

Il a clairement éclaircit des taches récentes et assuré sur le plan du resserrage de pore, donc l’action peeling est bien présente même s’il est vendu comme un soin bi-quotidien qu’on appliquerait à la louche.

 

La crème

no wash wash 3

Il vous faut…du costaud pour peau mixte. Vu que je ne peux juger que ce type de couenne.

J’avais reçu le fluide hydratant à l’iris de Weleda quelques mois plus tôt, boudé tout l’été parce que je cherchais le masque de la même gamme depuis des plombes (enfin trouvé il y a deux jours chez mademoiselle bio, YOUPIE !), et que par principe, le mauve n’est vraiment pas une couleur qui me transcende. Oui, j’ai des raisons fortes et tangibles.

Figure-toi qu’en couche-manteau, elle est tout à fait adaptée à la mi-saison.

 

Dedans il y a de la jojoba (équilibre du sébum), de l’alcool (faut bien disperser les ingrédients), de l’hydrolat d’hamamélis (déjà testé, resserre les pores, adoucit la peau mixte), de la glycérine hydratante, de la cire d’abeille hydrolysée  (propriété filmogène, bâche de pore), de l’extrait de calendula (apaisant), d’iris (régule l’hydratation naturelle de la peau), du parfum (clairement de l’huile essentielle de lavande, ma main à couper), entre autres.

Water (Aqua), Simmondsia Chinensis (Jojoba) Seed Oil, Alcohol, Hamamelis Virginiana (Witch Hazel) Distillate, Glycerin, Glyceryl Linoleate, Hydrolyzed Beeswax, Magnesium Aluminum Silicate, Calendula Officinalis Extract, Iris Germanica Root Extract, Xanthan Gum, Sodium Beeswax, Fragrance (Parfum)*, Limonene*, Linalool*, Citronellol*, Geraniol*, Citral*.

 

Je crois que je suis de plus en plus fan de la marque : pour le conditionnement (seuls tubes en fer qui ne se cassent pas sur la fin chez moi), le choix simple et efficace des ingrédients, et parce qu’ils existent depuis la préhistoire et donc sont au taquet dans le domaine du bio.

Ils parlent d’un fluide, on dira plutôt crème légère, qui s’étale sans trop de soucis, sent la lavande à plein nez et ne graisse absolument pas la bouille. Et comme elle est parfaite au niveau de l’hydratation, elle contrebalance totalement l’activité du soin traitant (qui triple un peu d’efficacité un peu face aux éléments, on ne veut pas se parcheminer la trogne hein, Ginette).

 

Programme de mouffette qui hiberne, je sais, mais j’assume mon côté deux de tension de pré-novembre.
Pas ou peu de wash wash le matin, un soin traitant, puis une crème. Je me suis aussi rendue compte qu’au moment du maquillage, j’ai une meilleure accroche quand je ne me suis pas lavé le visage à l’aube.

Du coup je fais des économies vu que j’utilise moins de nettoyant, et je suis en phase avec moi-même avec une skincare diet du lever qui colle parfaitement à mon optique du « si le temps change, change avec lui, sous peine de finir comme une carpette usée par les sabots des vaches ».
Citation turque.

Je vais aller manger du gâteau, tiens.

 

Des bisous les caribous !
Cleanance expert, offert par Avène
Hyséac 3 soin global, offert par Uriage
Fluide Hydratant à l’Iris, no idea d’où ça vient, c’était dans la boîte aux lettres

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

29 réponses à “Le no wash-wash (ou presque) du matin par temps d’hibernation

  1. Kim

    Mmmmm! Celle à l’iris me tente bien dis donc! Par contre, moi j’arrive toujours à la trouer ces tubes en fer :-/ On dirait que ta malédiction, c’est les pipettes en verre et moi, c’est les tubes en fer ^^

    Répondre
    1. Mona Auteur

      te connaissant, une goutte d’huile dans la noisette de crème devrait suffire pour tes joues, pour le reste du visage, ce fluide te conviendrait tel quel.

      Répondre
  2. Julie

    Coucou!
    Ton billet me donne vraiment envie de tester celui d’uriage, à creuser donc!!!
    Petite question un peu hors sujet mais liée à l’hydratation: Est ce que par hasard, tu utiliserais des crèmes pour le corps qui sentent bon ( mais pas du genre fraise tagada et caramel… Beurk pour ma part) et qui hydratent vraiment?! C’est pas facile à trouver et du coup mes jambes ressemblent à de la peau de croco! Je te lance donc un sos, une bouteille à la mer!!!! 🙂 Merci d’avance si jamais tu as des idées!

    Répondre
    1. Mona Auteur

      j’aime bien celle au karité de chez the body shop (les baumes dans les pots ronds, là, c’est la seule odeur que je tolère dans leurs crèmes). Sinon toute la gamme lipikar, mais c’est plus du fleuri léger de pharmacie.
      Je m’hydrate rarement avec des trucs parfumés, je t’avoue, parce que ma peau demande du costaud. Et qui dit hardcore, dit sans odeur. :/

      Sinon, tu peux t’hydrater avec les barres de massages de chez lush, elles sentent ultra bon. Et la gamme body d’Ultra doux aussi a ma petite faveur, mais de temps en temps, parce que je préfère sentir mon parfum Guerlain que l’odeur de mon corps tartiné de crème odorante.

      VWALA, je ne sais pas si je suis d’une grande aide 😀

      Répondre
  3. Céline T.

    Hello,
    Je tenais à te remercier, c’est grâce à ton blog, que je suis depuis un bon moment maintenant, que j’ai découvert le cleanance expert et il fait des miracles sur ma peau. J’avais reçu un échantillon et je penses que sans ton article je ne l’aurais jamais testé parce que je me disais encore un spot treatment de plus qui ne ferra rien. Mais tu as su me convaincre et MERCI, je le dégaine à chaque fois qu’une pustule apparaît (ou même quand c’est juste rouge mais que je sens le bouton pointé son nez sous la peau) et en général le problème est réglé en 24h!
    Et maintenant tu me donnes bien envie de tester le soin Uriage 😉

    Répondre
    1. Mona Auteur

      MAIS DE RIEN, je suis super contente de t’avoir aidée Céline 🙂
      Le soin Uriage, c’est plus du traitement de fond, pour ceux qui ont une acné récurrente ou le teint vite brouillé (comme moi, par périodes). Donc si tu n’es pas concernée, pas d’Uriage 😀

      Répondre
      1. Céline T.

        Alors justement si si je me sens concerné car j’ai assez souvent le teint brouillé et pas tout à fait net. Du coup celui dUriage tu l’utiles par période d’un mois ou en continue?
        Une autre question, il y a quelques mois sur le blog tu parlais d’autre produit Avène le TriAcnéal Expert. Je me demandais quel était la différence avec le Cleanance Expert (j’ai checké sur le site d’Avène mais à part que le Cleanance apporte de la matité et que le TriAcnéal est photosensible, j’avoue ne pas voir de différence) et surtout lequel trouves tu le plus efficace à ce jour?
        Merci d’avance pour ta réponse 🙂

        Répondre
        1. Mona Auteur

          Il faut utiliser tout le tube pour au moins avoir un bon avis, je l’ai testé pendant un mois et demi-deux mois, et sur moi il m’a permis de ne pas avoir d’effet rebond monstrueux de la rentrée.

          Concernant la différence entre les deux soins Avène :
          – le triacnéal a un combo plus actif et est bien sur le long terme, quand on veut éliminer des imperfection persistantes (il y a du rétinaldéhyde pour réduire les inflammations et imperfections de surface)
          – le cleanance expert a une action plus rapide sur moi, il lisse extrêmement vite et bien le grain de peau (y a du silicone dedans, mais je parle aussi du grain de peau irrégulier, si je le mets un jour de sale gueule, je sais que le lendemain, j’aurai une peau nickel).

          A toi de voir. Le premier est un traitement plus long, le second une excellente crème de tous les jours qui lisse et assainit sans agresser.
          A choisir, je préfère le cleanance expert. 😉 (mais j’insiste, ce ne sont pas des produits comparables)

          Répondre
  4. Anais

    Eh bien je vais aller voir cette crème Weleda de plus près. Je sens que ma peau n’a pas du tout aimé le changement radical de saison et ma crème oOlution est presque à bout de vie.

    Répondre
  5. L'instant futile

    Coucou !
    Dis-moi (la casse-couille qui commence déjà à poser une question), est-ce que tu as déjà utilisé l’Effaclar duo de La Roche-Posay ? Parce que comme je l’aime beaucoup et que mon tube commence à secouer un mouchoir blanc en disant « hasta la vista, baby », j’aurais bien aimé avoir tes lumières sur ces deux soins que tu présentes, avec ce point de référence. Histoire de (peut-être) trouver quelque chose d’encore mieux pour me déboutonnifier la tronche..
    Et sinon, c’est peut-être le moment de le dire, j’aime toujours autant lire tes articles. Un peu comme certains lisent la Bible au coucher, moi je passe faire un tour sur ton blog 😉
    Je te prie d’agréer l’expression de mes papouilles les plus respectueuses.

    Répondre
    1. Mona Auteur

      j’ai checké : l’ancienne version du effaclar duo s’apparente plus au keracnyl PP crème de Ducray dans le genre, il assainit la source bactérienne pour empêcher la prolifération des boutons. C’est efficace quand les gens ont un déséquilibre en surface de peau, mais si ça vient de l’interne, le dérèglement, ça ne va pas changer grand chose.

      Dedans il y a essentiellement des agents hydratants, silicones, du niacinamide (la molécule PP, comme dans le keracnyl crème, renforce la peau et la couche cornée, hydrate et cicatrise), de l’acide salycilique pour déboucher les pores, un bouffeur de cellules mortes, etc. Il est surtout recommandé, à mon sens, pour les peaux en surcharge de sébum et déshydratées (ça va souvent de paire).

      Pour résumer :
      – si tu as le pore qui suinte de gras, aux points noirs, vaut mieux l’effaclar
      – si tu as juste la peau énervée de manière passagère, le cleanance expert ou le keracnyl PP (ils désinflamment tous les deux super bien, avec un côté lissant pour le premier que je surkiffe)
      – si tu veux plus un traitement de fond, ou tester les AHA mollo mollo, alors le hyséac global, il va être un peu plus long à la détente, donc plutôt conseillé pour les pas pressés, qui ont aussi des taches un peu plus vieilles, et veulent un meilleur aspect général de leur bouille 🙂

      Ca t’aide ?

      (et merchi <3)

      Répondre
      1. Cam (Milla)

        Bonsoir bonsoir, j’ai suivi vos échanges sur Twitter et étant intéressée par le sujet, je m’incruste non sans subtilité (j’ai un passif, Marie c’est moi-même qui avait quémandé mon « iPhutile » en com sur ta chaîne YouTube quand tu avais fait ton teaser)
        Mona, tu crois que ce serait trop de combiner effaclar duo + et l’alpha H gold ? Une pote m’a filé son tube d’effaclar car elle le jugeait inefficace par rapport à son homologue de … (j’ai oublié la marque, oups).
        Bonne soirée, bisous becos

        Répondre
        1. Mona Auteur

          l’effaclar duo + est surtout à base d’acide salycilique, donc un bouffeur de sébum, alors que l’alpha H gold, c’est sur l’acide glycolique qu’il mise. Donc a priori, ça devrait aller, mais chaque peau a sa sensibilité particulière, et le produit d’alpha H est quand même assez dosé (la marque elle-même ne le recommande pas sur couenne sensible).

          Donc à toi de voir 🙂 (oui ça aide pas :p)

          Répondre
  6. Ma Beaut'éthique

    Coucou !
    Je découvre ton blog avec grand plaisir car j’aime beaucoup cet humour dont tu fais preuve tout au long du texte, très agréable à lire et qui n’enlève en rien à la qualité de la description des cosmétiques !
    Je te comprends, il m’arrive de sauter (rarement) l’étape du nettoyage de faciès au réveil, mais j’évite en général, parce que ma peau acnéique ne me le pardonne pas trop (merci les hormones).
    Bref, une bise ! & ça m’a donné envie de goûter une couque un de ces 4 !

    Répondre
    1. Mona Auteur

      Le truc c’est que si tu utilise justement une crème anti-boutons le matin, c’est aussi un moyen de ne pas surcharger la peau d’agents hydratants/relipidants, mais d’avoir des actifs qui mangent les indésirables. Pour ça que ça passe sur moi.
      Mais comme je l’ai toujours dit, les routines sont personnelles et se basent sur le ressenti de chaque personne 🙂

      Je suis contente que le bloug te plaise, et vive la couque 😀

      Répondre
  7. little-beast

    J’en profite pour te remercier :si tu n’avais pas parlé du cleanance, je serais restée sur la grosse déception du triacnéal expert.

    Après avoir testé en vain le triacnéal, j’ai essayé une crème AHA (hyséac k18, que j’ai vraiment essayé d’incorporer doucement à ma routine, avec une crème hydratante). Le résultat était … marrant. En gros j’avais la peau lisse mais avec encore plus de bouton. Je pense qu’il ne faut pas utiliser une crème AHA sur une peau en pleine crise.

    J’ai laissé de côté l’hyséac et j’ai tout de même essayé la nouvelle cleanance: ça fait un peu plus de deux semaines que j’utilise et ça va clairement mieux.
    Je l’utilise en combo avec le midnight recovery et une lotion que je n’avais plus utilisé depuis des années: la normaderm de chez Vichy. A l’époque je trouvais qu’elle lissait la peau: effectivement, il y a de l’acide glycolic dedans. Quand ma peau se sera un peu stabilisée je retenterai tout de même la crème Hyséac.

    Je crois que je suis légèrement traumatisée par la disparition du triacnéal donc je raconte ma vie. Il faudrait que je trouve un groupe de parole pour m’en remettre (du genre « bonjour, moi c’est lucie et ça fait 3 mois que je survis sans triacnéal … »)

    Répondre
    1. Mona Auteur

      le triacnéal expert a ses limites, et je trouve le cleanance expert bien plus abouti dans son domaine.
      Pour l’hyséac, ta réaction me fait penser à un produit qui fonctionne mais qui est un peu trop actif pour ta peau. D’où les boutons :p
      Mais il se peut aussi que ce soit une purge (je hais ce mot, mais si on voyait, avant le traitement, des points noirs ou quoi sous la peau, alors c’est leur tentative désespérée de sortie de l’épiderme :p ) Les AHA, c’est le bien, mais ça demande parfois un petit sacrifice boutonneux pour arriver à une peau lisse 🙂

      Répondre
  8. Galathée

    Je valide le nettoyage sans eau, dès qu’il commence à faire froid, ma peau se porte bien mieux comme ça. Et en plus, gros gain de temps ^^
    Sinon tu mets une lotion après ton eau nettoyante ou tu enchaînes direct sur le soin ? J’en avais une de Madara mais je n’ai pas constaté d’effet wahou (bon mis à part la sensorialité, mais ça fait cher le shoot de bonheur).
    Et tu n’avais pas parlé d’un lait Tolériane ? Tu ne l’utilises pas le matin ?
    (oui je suis en pleine recherche d’idées pour ma routine d’hiver, désolée pour ces questions décousues…)

    Répondre
    1. Mona Auteur

      c’était la lotion tonique purifiante de madara ?
      Non, j’enchaîne direct, mais dans le meilleur des mondes, j’utilise parfois une lotion, celle qui tombe sous la main.
      Le tolériane, je me le réserve pour quand il fera bien frisquet, et que ma peau réclamera un nettoyant qui laisse la peau douce le matin. Je l’ai adoré
      l’an passé, je me le rachèterai dans moins d’un mois. 🙂

      Répondre
      1. Galathée

        Non, c’était la lotion hydratante. J’ai fait une obsession sur la gamme Madara, j’ai un peu tout testé, les produits sont vraiment pas mal.
        Merci pour ta réponse 😉

        Répondre
  9. LaLuTotale

    Fluide Hydratant à l’Iris, no idea d’où ça vient, c’était dans la boîte aux lettres –> LOL !

    Sinon ton rituel de no wash-wash le matin, en fait je le pratique toute l’année puisque je passe seulement un coton d’eau micellaire le matin pour dégommer le sébum nocturne en douceur, et je m’attaque au lavage à grandes eaux uniquement le soir. Ma peau m’en remercie tous les jours depuis.

    Bisettes <3

    Répondre
  10. Tata Emma

    C’est marrant j’ai ressenti la même chose que toi et levé le pied le matin sur le nettoyage (à peine un coup de lotion si vraiment ça brille… mais généralement après la douche ce n’est pas la peine). Déjà parce que sinon j’ai l’impression de me décaper la tête à la ponceuse et ensuite parce que mon fond de teint accroche beaucoup mieux si j’ai du gras un minimum naturel sur le visage (= du sébum) ^^. Ca me permet d’hydrater avec la juste dose de crème sans avoir à me tartiner comme si ma vie en dépendait. Et pour les soins traitants le soir j’alterne entre le TriAcnéal d’Avène (qui a l’air assez proche de celui d’Uriage) et le nouveau truc antirougeurs de Bioderma (t’as vu la précision de la meuf?).

    Bref, je crois que c’est la première fois que je commente sur ton blog, mais je te lis depuis plusieurs mois maintenant et tu me fais beaucoup rire, en plus d’être de bon conseil et bien renseignée. C’est un plaisir de venir faire un tour ici de temps en temps 🙂

    Répondre
    1. Mona Auteur

      je suis tout à fait d’accord sur l’accroche du fond de teint !
      Le triacnéal expert n’est pas aussi bien que le produit d’Uriage, donc si tu ne vois rien de probant, les deux anti-boutons de l’article sont ceux qui m’ont le plus convaincue sur les tests de ces dernières années.

      Au plaisir Emma 🙂

      Répondre
  11. Elsa

    Premièrement, j’en peux plus de ton blog (comprendre : je pense être entrain de (ou avoir déjà en fait) développer une addiction sévère). Je pense pouvoir dire que ma routine a été fortement influencée par ton blog diabolique cette dernière année.
    J’ai acheté le soin Uriage suite à cet article et je l’ADORE, franchement une tuerie, bon j’avoue il m’a fait ressortir deux trois petits boutons sur le menton les premiers jours mais rien de dramatique et tout est rentré dans l’ordre.
    Ca n’a rien à voir, mais est ce que tu as eu l’occasion de tester la BB cream full coverage de Jane Iredale ? Si c’est le cas, des retours plutôt positifs ou bien ?

    Répondre
    1. Mona Auteur

      YES, je l’ai testée, mais ils n’ont pas ma teinte. La plus claire ne m’allait pas, de ce que je m’en souviens, et c’était vraiment chiant, parce que ce produit est super lumineux et couvre super bien les imperfections. Sans compter qu’il a une très bonne tenue.
      Pas de BB jane pour moi, tant qu’ils n’auront pas créé ma teinte :p

      Répondre
  12. T.J.

    Tu me redonnes espoir ! J’utilise l’Hyséac 3-régul, j’espere que ça marchera comme tu dis… mais sinon au moins je sais ou trouver des alternatives 😀 Merci pour ce blog perfect!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *