4 janvier 2016

Winter essentials

2016_001_003

Hi there !

Je décide de commencer l’année avec un article sur les indispensables de l’hiver, la fille qui te parle du froid quand le printemps a l’air de déjà s’installer au bout des branches (l’abeille dodue, je l’ai vue butiner comme une garce).

Et vraiment, jusqu’à présent, j’étais dans une phase de mi-saison, avec des soins que je switchais sans regarder au-dehors. Une crème plus riche de temps en temps, un passage au savon (oui, au savon) après le baume démaquillant. Il s’est passé un ou deux mois de freestyle harmonieux.

Si neige ne tombe, je fais dans le folklore de salle de bain. Tin tin.

 

Body care

Je n’ai pas eu de crise de gratouille monstrueuse depuis début novembre, mon corps reflète l’état du moment : si tu n’as pas besoin de te tartiner, ne te tartignole pas la couenne.

Au cas où, j’avais toujours le baume xeracalm A.D. sous la main, quand l’épilation des guiboles avait été trop intense – ce moment où tu slides le rasoir sans prêter attention aux coins, que tu te prends pour Schumie en plein grand prix, sauf que tu couines dans le virage. Petit trait sanguinolent sur le mollet, tu râles en babelant un charabia incompréhensible, ça donne une scène épique de goumiche au jambon irrité.

Concernant ce super balm d’Avène, je n’ai rien à redire, il s’étale très bien, se boit vite (pas par la bouche, ginette), et ne sent rien à part les ingrédients. Le best of the best des peaux sensibles qui ne veulent pas s’enquiquiner avec une formulation potentiellement agressive.

2016_001_020

Les mains ont eu droit à un switch généreux entre deux crèmes à l’odeur de dingo.

La love and light de Lush, une nouveauté 2015, avec de la jojoba, du karité, du néroli et de l’orange, ce genre d’handcream qu’on utilise quand on a marché trois fois dans la même merde au cours de la journée. Elle sent les agrumes, elle ne laisse pas les mimines poisseuses, en gros, si tu veux que les gens mangent tes paluches, c’est celle-ci qu’il te faut (par contre achète le petit format, il dure vraiment longtemps).

La nuxe, c’est la faute à mon entourage. Y a un zigoto qui en dégomme des tubes entiers pendant l’année, du coup j’ai fini par adorer son parfum cocoon et la glisser dans mon sac à chaque escapade en ville. J’en suis à mon second flacon, c’est rare que j’enchaîne dans cette catégorie.

 

Skin Care

Démaquillage //

La dose, j’ai misé sur la dose.

De bonheur, sans chagrin, pas d’oeil qui pique, les mirettes de panda et la couenne lisse.

Alors oui, depuis mon épisode chez le dermato, tout n’a pas été rose, j’ai eu des rechutes. Parce que je ne suis pas de celles qui arrivent à être régulières quand il s’agit de suivre un traitement barbant; je me suis fièrement battue – cheveux collés sur le front et bouche tordue; puis j’ai recommencé à être assidue, à me dire que oui, effectivement, pour plus d’efficacité, faudrait peut-être que je me bouge le booty et que je sois plus appliquée.

J’ai continué à utiliser le baume Trilogy en first step, je compte finir le bidule, one day, encore un de ces pots dont on ne voit jamais le bout. Mais j’arrive à un petit changement cosmétique, je suis dans une phase où le rinçage à la mousseline me barbe.

Le geste est agréable, tout part en un passage, mais il faut ensuite nettoyer le linge, le mettre à sécher, apparemment Mona ne veut plus s’embarrasser de ce genre de détail en 2016. A part pour les cotons lavables.

 

Donc un baume démaquillant, puis un passage au pain pour peaux intolérantes Avène. Je l’avais adoré pour le corps (la bonne balance longévité/prix dans un petit carré blanc), donc passé sur la bouille, on était dans le même genre de délire.

Ne me demande pas pourquoi, il y a des routines que tu suis par instinct, celle-ci en fait partie. Alors, OUI, il laisse cet effet un peu tight (très léger) sur le visage, mais au visu, dans le miroir, je n’avais aucune plaque sèche, donc je savais que c’était juste un effet « peau nette et propre » après son passage sous l’eau. Et pas un revirement vers le style momie.

 

Hydratation//

Je me la suis coulée douce.

2016_001_044

J’avais reçu pour test le sérum hydratant 2de Nature, marque bio belge que j’avais joyeusement remballée il y a un an, parce que, je cite, « je trouvais leurs produits trop chers au regard des ingrédients ». Je suis revenue sur ma position, ce sérum est un excellent basique pour les petites trentenaires (en devenir ou qui ont déjà 30 piges bien tassées).

Il a le bon côté hydratant qu’on recherche mais avec une phase grasse qui vous fera passer l’hiver sans encombres – la fameuse couche protectrice qui t’évites une escale à Peau-de-parmeggiano-land.

 

Dedans on trouve : de l’eau d’aloe vera (pas du jus, non, de l’eau, cicatrisante et hydratante), des cocoglycérides pour l’émollience, de la glycérine végétale pour booster encore un peu l’hydratation, de l’huile de Pracaxi (bonne pour régénérer la peau et améliorer sa texture générale), une cire à base d’un mix de jojoba/tournesol/mimosa pour la protection du minois, de l’huile de baobab (riche en acide oléique et linoléique, protectrice et régénérante), du beurre de cupuaçu (riche en antioxydant, très bon anti-âge), de l’huile d’inca inchi (bourrée d’omega 3, elle est très pénétrante et revitalisante), de l’acide hyaluronique (plumpyyy), du plancton marin (soit disant booster de samba cellulaire), entre autres.

Un produit à 98 % composé d’ingrédients d’origine naturelle (c’est pas du brut, mais la majorité du bidule est sous forme entière et non modifiée, donc un bon point), dont l’odeur me rappelle fortement celle de la crème hydratante essentielle de Trilogy.

Eau d’Aloe Vera, cocoglycerides, glycérine végétale, coco caprylate/caprate, cetearyl olivate, huile de Pracaxi, amidon de maïs, C10-18 Triglycerides, sorbitan olivate, cire naturelle à base de Mimosa/Jojoba/Tournesol, huile de Baobab, beurre de Cupuaçu, huile d’Inca Inchi, vitamine E, huile d’Olive, acide hyaluronique, extrait de graines de Jojoba, extraits de plancton marin, parfum naturel, gomme de xanthane (gélifiant naturel), carrageenan (épaississant à base d’algue), potassium sorbate*, dehydroacetic acid*, benzyl alcohol*, benzyl benzoate*, citral**, farnesol**, geraniol**, limonene**, linalool**

* conservateur agréé

Je l’utilisais parfois comme crème, après le démaquillage, en la réservant essentiellement à un usage nocturne pour m’éviter une tête de hibou au réveil. Il répond exactement aux promesses de la marque, mais ne suffira pas aux couennes qui sont du côté sec de la force – je ne parle pas de déshydratation passagère, pour ça elle gère.

Ensuite une couche de cleanance Hydra, et j’étais parée pour le plongeon coussin couette dodo.

 

Quand il me fallait plus, je dégainais le songe fleuri de Cattier.

Rien que le nom te donne envie de parader dans ton pyjama une pièce à tête de panda, de sortir tout ton stock de marshmallow pour te les enfiler un à un en couinant d’amour.

Cette crème de nuit est une tuerie.

Rien que la texture est un délice, un mélange entre une crème généreuse et un baume léger et fondant qui s’étale sans sourciller (le jour où une day cream sourcille, tu me phones).

La base est assez classique puis suivent l’huile de tournesol, des esters de jojoba (pour la doudouce), du beurre de karité (bombe de nutrition), une sorte de cire d’acacia/jojoba et tournesol (pour la protection cutanée), du squalane (hydratant), de l’huile de cassis (soulage les peaux sensibles, entretient la bonne hydratation de la peau), de l’extrait d’aloe vera (encore une petite touche hydratante), de l’huile  de tournesol (pour la texture), de l’extrait de romarin (tonifiant, antibactérien), entre autres.

Aqua, Caprylic/Capric Triglyceride, Glycerin, Helianthus Annus Hybrid Oil*, Jojoba Esters, Butyrospermum Parkii Butter*, Cetyl Alcohol, Glyceryl Stearate Citrate, Acacia Decurrens/Jojoba/Sunflower Seed Cera/Polygylceryl-3 Esters, Squalane, Polyglyceryl-3 Stearate, Cetearyl Alcohol, Cetearyl Glucoside, Hydrogenated Lecithin, Xanthan Gum, Ribes Nigrum Seed Oil*, Aloe Barbadensis Leaf Extract*, Helianthus Annuus Seed Oil*, Rosmarinus Officinalis Leaf Extract*, Bisabolol, Benzyl Alcohol, Sodium Benzoate, Tocopherol, Lactic Acid, Parfum, Geraniol, Limonene, Linalool.

Clairement, je suis incapable de l’utiliser tous les soirs, elle est trop riche pour ma peau (fallait bien lui trouver un défaut). A moins d’habiter dans une région au froid polaire, elle conviendra surtout en usage limité aux peaux mixtes, mais en abus sans frontières pour les peaux plus sèches.

 

Le matin, c’est la fête, je passe un petit coup d’eau nettoyante cleanance si besoin, puis je sors ma petite fiole jaune.

2016_001_029-2

Je vous avais déjà dit que Dr Hauschka faisait partie des marques que j’imagine être des sectes, avec des gourous qui se passent des pots de crèmes sous la table en chantant « ah ce qu’on va s’huiler la couenne ce swaaaaar ».

Hum.

J’ai fini par aimer l’idée.

Ils ont, dans leur gamme, un soin équilibrant censée « harmoniser les peaux grasses, et impures », on est sur un terrain bien grassouillet, avec une texture d’huile ni sèche, ni grasse. Un hybride.

CLAIREMENT, si tu n’aimes pas t’appliquer des sérums huileux, va regarder une vidéo de Norman, parce que mon discours va glisser sur tes mirettes.

Je ne suis pas DU TOUT de celles qui croient aux huiles foncièrement équilibrantes, j’ai toujours un peu eu l’entre-sourcils qui brille jusqu’au bout du naseau, parfaite rampe de lancement pour des poux qui voudraient se mettre au snowboard.

Donc, j’y suis allée avec des pincettes, une goutte, puis deux gouttes, maintenant j’en suis au stade de la lichette qui colore mon index en jaune. Ce sérum est typiquement une bonne affaire pour les peaux mixtes (les vraies, celles qui ne brillent qu’au centre), elle permet de réguler sans agresser à condition de bien nettoyer son visage quotidiennement (rajouter du gras sur du gras, ça empêche quoique ce soit d’accrocher, OKAY ?). Et surtout, il rattrape les pomortes dues à mon traitement anti-bubons.

En une application.

 

Dedans il y a une blinde d’ingrédients, mais on retiendra surtout l’extrait d’anthyllide qui permet de réguler/détoxifier/agir sur l’excès de radicaux libres. Suivent ensuite l’huile d’abricot (bonne pour le teint, doudouce cutanée), d’amande douce (adoucit l’épiderme), d’arachide (excellente pour les peaux sèches et abîmées), de l’extrait de carotte (boom la peau de bombasse) et de millepertuis (régulateur des petits bubons hormonaux), du calendula (pour calmer le feu du minois), du neem (purifiant et équilibrant), et de la jojoba (régulatrice de sébum), entre autres.

Liste d’ingrédients

Je l’aime. Parce qu’il y a 30ml et que ça durera vraiment une éternité (en un mois, j’ai même pas entamé 1/8 ème du flacon), qu’il donne un vrai coup de flash à la peau, avec un rendu de framboise aux grains tendus/dodus, gorgés d’eau. il régule assez bien (ne m’empêche pas rayonner, mais le sébum se pointe bien plus tard dans la journée). Et si j’ai des boutons occasionnels, il leur fait du bien en les dégageant gentiment à coups de batte de baseball.

Last but not least, sous la crème de jour ou mêlée à celle-ci (la cleanance hydra d’Avène, mon p’tit bébé d’amour), il crée un matelas épidermique parfait pour se maquiller, donc il ne faut pas attendre trois plombes avant de se tartiner de makeup.

2016_001_050

Pour finir, parce qu’un hiver sans masque n’a pas de sens, j’ai ressorti mes must have de la vie entière, à savoir mon masque hydratant apaisant d’Avène et le cool peel d’Environ.

Le premier, c’est le doudou-dis-donc des soirées où la peau a morflé, qu’elle ne tient plus droit, qu’elle est rouge et bleue, qu’elle dégage sur les pommettes, que toi-même, en ton for intérieur, tu ne sais plus quoi trouver pour la remotiver.

Le second, c’est mon booster d’éclat, ma fiole magique, mon masque secret pour avoir une superbe peau le lendemain – véridique, c’est le seul soin qui engendre des remarques du style « t’as l’air de bonne humeur aujourd’hui » ou encore « il y a quelque chose qui a changé, on dirait que t’es presque adorable ». Un trésor je vous dis.

 

A retenir

Matin : eau micellaire cleanance d’Avène / huile équilibrante Dr Hauschka / cleanance Hydra d’Avène
Soir : baume trilogy / savon peau intolérantes Avène / concentré anti-âge Seconde Nature / songe fleuri de Cattier ou cleanance hydra

ET basta tagada, un mix de douceur sur mes étagères. Tu vas commencer à voir que je suis dans la transition vingtaine trentaine, à traiter mes bubons tout en misant sur l’hydratation et un peu plus de nutrition. Ce n’est pas le temps qui veut ça, juste l’âge qui est ingrat.

Mais tant qu’on me prendra pour une gamine de moins de 18 ans, je me dis que les cosmétiques, c’est fantastique quand ça marche.

Ne pas boire. Ni fumer. Ni se droguer. Et avoir un excellent capital génétique aide aussi. UNE BONNE SANTE A TOUS MES CARIBOUS pour cette nouvelle année !

 

Des bisous les Caribous !
Huile Hauschkasonge fleuri Cattierconcentré anti-âge Seconde Nature, reçus par Sebio
Love and light de Lush, reçu par Lush
Pictures by Xavier Lejeune

Continuez votre lecture
Caribouland
FacebooktwitterpinterestinstagramFacebooktwitterpinterestinstagram

32 réponses à “Winter essentials

  1. Stéphanie Ma

    J’ai acheté ce w-e l’huile équilibrante… elle me fait penser à celles que peut faire Douces Angevines ! Elle sent super bon et oui, il me faudra l’année complète pour l’écouler… Je l’utilise après avoir lavé ma peau avec la crème purifiante du Docteur associée à un hydrolat. C’est top ! Merci pour tes précieux conseils et malgré toi, de valider mon achat.

    Répondre
  2. Elo

    Ouh que ça fait du bien un bel article! Merci!!
    Bon la crème mains de Lush……premier achat beauté de 2016 allez.
    (juste pour l’anecdote, mon mec adooore lire tes articles, Mona. Il n’est pas porté sur la beauté -du tout- mais il me dit que tu écris si bien que ça fait comme s’il lisait une belle histoire….pis des fois il retient une ou deux référence et c’est bancoooo pour moi!!)
    Bonne année!

    Répondre
  3. CloMiKo

    Quel plaisir de te lire ! 🙂
    J’adhère également à l’huile équilibrante. C’est vrai qu’en fin de journée, le sébum est de retour. Mais elle vaut vraiment le détour.
    Bonne année à toi.

    Répondre
    1. Mona Auteur

      en même temps, je l’ai déjà dit, une peau mixte ne sera jamais à un niveau zéro de sébumisation, faut juste retarder la cargaison de gras :p

      Répondre
  4. Rose Paillettee

    Coucou !

    Je trouve ton article très utile, merci !
    C’est vrai qu’il faut vraiment prendre soin de soi surtout en hiver, un peu de cocooning ne fait pas mal !
    J’utilise beaucoup la marque Avène que je trouve vraiment top.
    Bises

    Répondre
  5. Léo

    Quelle sélection ! Le masque d’environ a vraiment l’air top, mais l’acide lactique j’en garde un mauvais souvenir depuis le masque peeling de madara m’a brûlé le visage…
    Moi cet hiver, j’ai repris le double nettoyage parce que j’aime essayer des nouveaux tucs en maquillage, et que je charge un peu. J’enchaîne donc huile demaquillante DHC et baume de boots (vraiment bien pour son petit prix !).
    Puis j’alterne entre mon sérum huileux (chanvre carthame noisette) le matin et mon sérum éclat, toujours de chez boots : pareil, pour son prix et sa compo mixte façon lush, il est vraiment sympa, bel effet coup J’ai oublié de fermer ma fenêtre, tu pourrais le faire pour moi please d’éclat, mais clairement insuffisant sur les cicatrices. 10£, faut pas trop en demander non plus.
    Ma grande découverte de l’hiver, c’est l’huile équilibrante phytonutri : bel effet coup d’éclat le lendemain, peau assouplie et réparée, c’est vraiment top en huile d’hiver !

    Répondre
    1. Mona Auteur

      vaut mieux que tu n’utilises pas le masque d’environ alors, t’as raison.
      je l’ai déjà testé le baume boots, en passant chez une amie, mais j’avais vraiment du mal avec sa texture, je trouvais qu’il était à la limite du…poisseux, ou en tout cas vraiment compliqué à manipuler et enlever, même avec un linge chaud.
      On dirait bien que tu vas passer l’hiver avec une couenne rebondie toi 😀

      Répondre
  6. Thémis

    Salut Mona,
    Alors moi, ce serait plutôt le sérum huileux équilibrant qui m’intéresserait. Le sérum huileux est mon ami, je m’en concocte pour le soir et ça remplace plus qu’avantageusement mes anciennes crèmes de nuit (même si celle de Cattier, du coup, me fait envie…Songe fleuri, quoi!…) Mais en même temps, je suis comme toi : assez dubitative quant aux performances équilibrantes de l’huile. Du coup, celle de Dr Hauschka m’intrigue. Peut-être pour l’été, dans ce cas…

    Répondre
    1. Mona Auteur

      c’est comme tu le sens, je trouve qu’elle est vraiment légère malgré ses ingrédients, donc à mon avis, elle passera surtout bien au printemps 😉

      Répondre
  7. Isil Elwing

    Bonne année Mona!

    Pour le coup ton huile Dr. Hauschka me tente bien, je sens que je vais tenter le 5ml à la fin de mon flacon de Pranalixir « Corriger » pour voir si le produit me convient.
    Je m’étonne de ne pas voir de soin contour de l’œil dans ta routine beauté, pour ma part je ne peux pas m’en passer, même si je n’ai pas encore trouvé mon Graal.

    Des bisous!

    Répondre
    1. Mona Auteur

      Bonne année Fanny 🙂
      Ce sont des essentiels, et je ne suis pas aussi régulière avec des contours des yeux. Il y a bien un baume lissant d’Avène que j’utilise de temps en temps mais je n’en fais pas une formalité. Il manque aussi les baumes à lèvres, mais la revue était déjà assez longue comme ça 🙂

      Répondre
      1. Isil Elwing

        En tant que beauty addict, je comprends que tu aies dû tronquer ta revue: la liste de tout ce que je me tartine sur la couenne a de quoi donner le tournis. Mon amie d’enfance me taquine en disant que je possède un produit pour chaque centimètre carré de mon corps…

        Répondre
        1. Mona Auteur

          oui voilà, déjà que je papote beaucoup dans mes articles, si j’aborde tous les soins de toutes mes zones corporelles, je vais me faire tuer par mes lecteurs XD
          Mais tope-là, j’ai aussi un produit pour chaque endroit 😀

          Répondre
          1. Isil Elwing

            Bon, j’ai bien fait d’acheter le format 5ml… Les premiers jours, ravie, teint de pêche, et quelques semaines plus tard, vieil état inflammatoire sur les joues… qui est parti dès l’arrêt du produit. Retour à la case Pranalixir ‘corriger’, je me demande pourquoi je m’obstine à chercher mieux alors que ce sérum est mon Graal absolu 😀

          2. Mona Auteur

            parce que les filles c’est toujours « je suis pas contente je veux encore mieux que le mieux, alors que mieux c’est déjà bien ». 😀

  8. Camille

    Le baume Avène est l’un de mes indispensables quand j’ai des dartres, ou la peau sèche sui tire… Elle s’étale bien même si elle est très riche.
    J’adore aussi la crème mains de chez Nuxe, elle sent trop bon et est bien efficace !
    Bonne journée,
    Camille

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *